Sur la confession

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:?: :!: :arrow: :nule: :coeur: :) ;) :( :mal: :D :-D :oops: :cool: :/ :oui: :> :diable: <: :s :hypocrite: :p :amoureux: :clown: :rire: :-[ :sonne: :ciao: :zut: :siffle: :saint: :roule: :incertain: :clap: :fleur: :-@ :non: :cry: :bomb: :exclamation: :dormir: :wow: :boxe: :furieux: :toast: :dance: :flash:
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est désactivée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Sur la confession

Re: Sur la confession

par Foxy » Aujourd’hui, 10:39

Lucie1990 a écrit :
Aujourd’hui, 10:09
Jean Mic
Je vis dans une grande ville et il y a du monde à la messe. Et donc il n'y a pas vraiment de temps pour s'entretenir avec un prêtre.
Vous pouvez toujours lui demander un rendez-vous. Ils sont quand même là pour guider les fidèles.

Re: Sur la confession

par Lucie1990 » Aujourd’hui, 10:09

Jean Mic
Je vis dans une grande ville et il y a du monde à la messe. Et donc il n'y a pas vraiment de temps pour s'entretenir avec un prêtre.

Re: Sur la confession

par Jean-Mic » dim. 20 juin 2021, 18:38

Lucie1990 a écrit :
mar. 15 juin 2021, 20:43
Après les prêtres à la fin de la messe sont souvent pressés. Puis j'aurais peur qu'ils se disent que je vais " manger à tous les râteliers " ou qu'ils veuillent simplement que je quitte le protestantisme.
Si c'est le cas, ... allez en voir un autre ! Le prêtre qui vous envoie balader sous ce prétexte, ou celui qui veut vous convertir de force, tout prêtres qu'ils soient, manquent manifestement de charité !

Cela ne signifie pas que le prêtre qui vous accueillera (et avec qui "le courant passera") ne vous mettra pas un jour ou l'autre devant telle ou telle contradiction ou impossibilité (nous sommes tous, par moment du moins, face à nos propres contradictions, et, parfois, il nous arrive de nous heurter à des choix qui paraissent à première vue impossibles). Mais au moins, ce prêtre aura pris le temps de vous écouter et de vous aider à discerner le chemin qui est le vôtre.

Re: Sur la confession

par Foxy » dim. 20 juin 2021, 14:45

Perlum Pimpum a écrit :
dim. 20 juin 2021, 10:37

En tout ceci, prier pour les morts relève de la communion des saints.
Bonjour Perlum Pimpum

Et "la communion des saints" fait que c'est réciproque : on prie pour nos défunts et eux, prient pour nous et intercèdent ... nous pouvons être exaucés, j'en ai fait l'expérience plus d'une fois.

Re: Sur la confession

par Perlum Pimpum » dim. 20 juin 2021, 10:37

« Laisse les morts enterrer leurs morts. »

Les morts qui enterrent leurs morts, sont ceux qui, quoique vivants, sont spirituellement morts.

Quant aux trépassés, trois possibilités :
1. Ils sont au Ciel, et vous pouvez les prier, pour recourir à leur intercession, comme on demanderait à des amis soucieux du salut des âmes de prier pour nous.
2. Ils sont au Purgatoire, et vous pouvez prier pour eux, afin que Dieu les délivre des peines temporelles qui les accablent. Les âmes du Purgatoire libérées par votre intercession vous en seront très reconnaissantes.
3. Ils sont damnés. Vous n’avez pas à prier pour eux.

Quant à vos morts, vous pouvez prier pour eux, car même si leur Jugement particulier est déjà prononcé, Dieu qui surplombe l’ensemble des temps peut, en considération de prières futures, accorder une grâce de conversion à l’article de la mort.

En tout ceci, prier pour les morts relève de la communion des saints.

Re: Sur la confession

par Lucie1990 » dim. 20 juin 2021, 9:47

Cinci a écrit :
dim. 20 juin 2021, 2:20
Lucie1990 :

Par contre j'ai , comme je le disais, toujours trouvé cela étrange d'intercéder pour les morts. Comme c'est le cas à chaque fois à la fin de la messe. Tant qu'on est sur Terre on doit s'entraider entre vivants. Jésus a dit : "laissez les morts enterrer les morts ". Cela dit je ne veux pas juger. Mais je ne comprends pas.
Moi c'est le contraire. Je trouve tellement bizarre ce refus de prier Dieu en faveur de ceux qui sont morts, quand on se dit chrétien.

La parole de Jésus ci-dessus se comprend en ce que Jésus n'admettrait pas qu'un de ses disciples se dérobe au commandement de le suivre pour annoncer l'Évangile, et pour préférer, par exemple, aller pleurer avec ceux qui se battent la poitrine, pleurant sur les morts comme des gens qui seraient sans espérance, des gens convaincus qu'il n'y a pas de résurrection, que tout est bien fini, qu'il n'y a plus rien à faire. Que tout ce qui resterait comme geste à poser serait sans doute de bâtir un beau monument funéraire, peut-être se rappeler quelques bons moments du passé, etc.

La parole de Jésus est à mettre en parallèle avec la parabole des invités de la noce qui se décommandent. «Pas le temps de répondre à l'invitation de Jésus ! Non, il faut que j'aille aider le voisin à changer la roue de sa charette ...» On verrait un peu l'idée. Tous les drames de l'existence, petits et grands, et même la mort pourraient servir d'alibi pour se défiler


La parole de Jésus ne signifie nullement que lui-même se contrefiche royalement des défunts ou qu'il souhaiterait empêcher quiconque de prier le Père en faveur de tel et tels. L'épisode de la résurrection de Lazare oppose justement un démenti à cette idée voulant que Jésus ne souhaiterait pas que quiconque aille se soucier des morts. Avec Lazare, Jésus se heurte à des familiers qui pensent justement qu'il est trop tard. Il aurait fallu que Jésus soit là avant. Maintenant que Lazare est mort ...

L'idée chrétienne c'est qu'il n'est jamais trop tard, parce que Jésus est la résurrection et la vie. C'est le témoignage de Jean avec son Évangile. C'est bien parce que Jésus est ainsi qu'il le dit lui-même que nous pouvons prier en faveur des défunts.
Si l'on conçoit ainsi le fait de ne pas prier pour les morts alors je comprends que cela vous interpelle.

Personnellement ( et c'est ainsi pour beaucoup de protestants). Je ne prie pas pour les morts car je crois qu'ils sont déjà dans les mains de Dieu. Et donc je n'ai plus à prier pour eux. Je fais confiance en la grâce de Dieu.

Re: Sur la confession

par Cinci » dim. 20 juin 2021, 2:20

Lucie1990 :

Par contre j'ai , comme je le disais, toujours trouvé cela étrange d'intercéder pour les morts. Comme c'est le cas à chaque fois à la fin de la messe. Tant qu'on est sur Terre on doit s'entraider entre vivants. Jésus a dit : "laissez les morts enterrer les morts ". Cela dit je ne veux pas juger. Mais je ne comprends pas.
Moi c'est le contraire. Je trouve tellement bizarre ce refus de prier Dieu en faveur de ceux qui sont morts, quand on se dit chrétien.

La parole de Jésus ci-dessus se comprend en ce que Jésus n'admettrait pas qu'un de ses disciples se dérobe au commandement de le suivre pour annoncer l'Évangile, et pour préférer, par exemple, aller pleurer avec ceux qui se battent la poitrine, pleurant sur les morts comme des gens qui seraient sans espérance, des gens convaincus qu'il n'y a pas de résurrection, que tout est bien fini, qu'il n'y a plus rien à faire. Que tout ce qui resterait comme geste à poser serait sans doute de bâtir un beau monument funéraire, peut-être se rappeler quelques bons moments du passé, etc.

La parole de Jésus est à mettre en parallèle avec la parabole des invités de la noce qui se décommandent. «Pas le temps de répondre à l'invitation de Jésus ! Non, il faut que j'aille aider le voisin à changer la roue de sa charette ...» On verrait un peu l'idée. Tous les drames de l'existence, petits et grands, et même la mort pourraient servir d'alibi pour se défiler

La parole de Jésus ne signifie nullement que lui-même se contrefiche royalement des défunts ou qu'il souhaiterait empêcher quiconque de prier le Père en faveur de tel et tels. L'épisode de la résurrection de Lazare oppose justement un démenti à cette idée voulant que Jésus ne souhaiterait pas que quiconque aille se soucier des morts. Avec Lazare, Jésus se heurte à des familiers qui pensent justement qu'il est trop tard. Il aurait fallu que Jésus soit là avant. Maintenant que Lazare est mort ...

L'idée chrétienne c'est qu'il n'est jamais trop tard, parce que Jésus est la résurrection et la vie. C'est le témoignage de Jean avec son Évangile. C'est bien parce que Jésus est ainsi qu'il le dit lui-même que nous pouvons prier en faveur des défunts.

Re: Sur la confession

par Lucie1990 » mar. 15 juin 2021, 20:43

Merci, Fée Violine pour votre réponse.
Après les prêtres à la fin de la messe sont souvent pressés. Puis j'aurais peur qu'ils se disent que je vais " manger à tous les râteliers " ou qu'ils veuillent simplement que je quitte le protestantisme. Après le sacrement de réconciliation n'a été enlevé par les réformateurs bien plus tard. Donc je pense qu'il a sa légitimité.

Et je le constate dans ma vie chrétienne au quotidien.
Je ne prie pas assez ( et donc ne demande pas assez pardon non plus). Alors que de devoir le faire au travers d'un sacrement cela cadrerait ma démarche.


Par contre j'ai , comme je le disais, toujours trouvé cela étrange d'intercéder pour les morts. Comme c'est le cas à chaque fois à la fin de la messe. Tant qu'on est sur Terre on doit s'entraider entre vivants. Jésus a dit : "laissez les morts enterrer les morts ". Cela dit je ne veux pas juger. Mais je ne comprends pas.

Re: Sur la confession

par PaxetBonum » mar. 15 juin 2021, 20:21

Lucie1990 a écrit :
mar. 15 juin 2021, 16:53
Par exemple je pense que l'on ne doit prier que pour les vivants. Bref ai-je le droit au sacrement de réconciliation chez un prêtre ?
Bonsoir Lucie 1990,

Comme la Fée Violine je vous conseille d'annoncer clairement au prêtre présent dans le confessionnal que vous êtes protestante.
S'il ne peut vous donner l'absolution, assurément il vous guidera dans votre recherche de la Vérité.

Au passage pourquoi peut-on prier pour les morts ?
Penser que tout est fini pour les morts et que l'on n'y peut plus rien, s'est enfermer Dieu dans sa création.
En effet, le temps est une création de Dieu, une épreuve pour nous, Lui n'y est pas soumis.
Il EST Celui qui EST, hier comme aujourd'hui.
Ainsi Il EST dans un présent continu.
Quand on le dit Alpha et Omega cela ne veut pas dire qu'il a été l'Alpha et sera l'Omega.
Il EST Alpha et Omega au même moment.
Ce qui s'est passé il y a 100 ans c'est actuel pour Lui comme ce qui se passera dans 100 ans.
IL vit dans l'Eternité.
Ainsi vos prières aujourd'hui pour un défunt, le Seigneur en a appliqué les grâces avant la mort de cette personne car avant que cette personne ne meurt le Seigneur recevait déjà vos prières futures pour elle.
Certains prient même pour la conversion de Judas !

Re: Sur la confession

par Fée Violine » mar. 15 juin 2021, 19:18

Bonjour Lucie,

le mieux est que vous posiez votre question directement à un prêtre. S'il ne vous donne pas l'absolution, il pourra du moins discuter avec vous, répondre à vos questions, vous aider à discerner etc.

Re: Sur la confession

par Lucie1990 » mar. 15 juin 2021, 16:53

Je profite de ce fil de discussion pour poser la question : ai- je le droit d'aller me confesser auprès d'un prêtre catholique tout en allant régulièrement au culte protestant( luthero- reforme) ? Je vais également régulièrement à la messe catholique. Je me considère chrétienne avant tout. Je suis baptisée seulement depuis 3 ans, dans l'église protestante. Avant le baptême je fréquentais déjà l'église catholique en parallèle. Parfois je ressens effectivement le besoin de plus de rites et de sacrements que dans le protestantisme. Néanmoins je m'y retrouve sur d'autres points. Par exemple je pense que l'on ne doit prier que pour les vivants. Bref ai-je le droit au sacrement de réconciliation chez un prêtre ?

Re: Sur la confession

par Fernand Poisson » jeu. 27 mai 2021, 11:17

Cher Stéphane34,

Ce que vous décrivez, ce sont des scrupules. Vous avez été pardonné dans la mesure où ce n'était pas un oubli volontaire. Soyez-en certains.
Maintenant, il peut être bon d'en reparler en confession afin de préciser les circonstances de ce péché, même s'il a déjà été pardonné. Et vous semblez assez tourmenté, donc n'hésitez pas à parler de façon générale de vos scrupules, le prêtre saura vous éclairer et vous conseiller afin d'avoir un rapport plus "sain" au sacrement de réconciliation.
Je parle en connaissance de cause, étant moi aussi fréquemment sujet à ce type d'interrogation.

Re: Sur la confession

par Trinité » jeu. 27 mai 2021, 0:13

Stephane 34 a écrit :
mer. 26 mai 2021, 19:07
Quand je me suis confessé, j'étais heureux, soulagé d'avoir été pardonné. Mais là, je me sens coupable d'avoir oublier de dire que ce mensonge a peut être coûte la vie à des personnes. C'est pour ça que je vous pose la question est ce que le fait d'avoir oublier ce détail dans mon péché de mensonge, suis je pardonné quand on oublie ce genre de détail ?
Il me semble que si vous l'avez oublié vous n'en êtes pas responsable...malgré les conséquences...
Maintenant si cela vous mine , vous en parlez samedi à votre confesseur.

Re: Sur la confession

par Stephane 34 » mer. 26 mai 2021, 19:07

Quand je me suis confessé, j'étais heureux, soulagé d'avoir été pardonné. Mais là, je me sens coupable d'avoir oublier de dire que ce mensonge a peut être coûte la vie à des personnes. C'est pour ça que je vous pose la question est ce que le fait d'avoir oublier ce détail dans mon péché de mensonge, suis je pardonné quand on oublie ce genre de détail ?

Re: Sur la confession

par Jean-Mic » mer. 26 mai 2021, 18:57

Quel foi/confiance avez-vous donc dans le sacrement de réconciliation pour ne pas vous sentir lavé une bonne fois pour toutes ?
A quoi sert donc ce sacrement s'il faut "passer une deuxième couche" sur le(s) même(s) péché(s) ?

Haut