Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Epistémologie - Logique - Écoles - Ontologie - Métaphysique - Philosophie politique
Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 986
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par VexillumRegis » mer. 09 mars 2005, 9:30

Image
Radical orthodoxy
Pour une révolution théologique
Adrian Pabst et Olivier-Thomas Venard

Ad Solem, (160 pages, 17 €)
Trois cents pages, une parution simultanée en Angleterre et aux Etats-Unis : Radical Orthodoxy ce fut d’abord un livre publié en 1999, dans lequel une vingtaine d’auteurs, anglicans et catholiques, tous professeurs de théologie dans les plus grandes universités anglo-saxonnes, annonçaient calmement que le moment était venu de rejeter le joug de la modernité. Non pas pour des raisons philosophiques, ni politiques, mais théologiques. La modernité était fille du nominalisme et des Lumières. Elle avait engendré un monde à son image : rationnel, technique, déshumanisant, sans mémoire, sans poésie – un monde sur lequel discours théologique n’avait plus de prise faute de pouvoir légitimer son statut face à la critique des penseurs du nihilisme. De livre-programme, Radical Orthodoxy est devenu un Mouvement dont l’influence ne cesse de grandir. La profondeur de sa réflexion théologique, l’ampleur de son champ de réflexion, la ferveur chrétienne de ses acteurs demandait à ce que le Mouvement « Radical orthodoxy » soit présenté au public francophone avant que les éditions Ad Solem commencent la publication en français des textes majeurs des fondateurs du mouvement, ceux de John Milbank et Catherine Pickstock notamment. Deux théologiens francophones, Adrian Pabst (Institut Catholique de Paris) et Olivier-Thomas Venard (Ecole biblique et archéologique de Jérusalem) présentent ici les idées maîtresses d’un des plus vigoureux courants de pensée de ce début de 21e siècle.

Les éditions Ad Solem proposent plusieurs ouvrages de cette école de pensée anglo-saxonne.

Enfin voir ici le premier site francophone pour découvrir ce mouvement théologique, mis en ligne par Denis Sureau, directeur de L'Homme Nouveau.

Bien à vous,

- VR -

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Message non lu par Exupère » lun. 29 août 2005, 19:56

Je viens de parcourir en détail le site de Mr Sureau sur la "Radical-Orthodoxy"... mes connaissances philosophiques et théologiques ne sont pas diplômées, mais j'en suis resté bouche-bée. Il y a les éléments pour un véritable renouveau philosophique chrétien, un Homme Nouveau comme le sous-entend Mr Sureau. Absolument passionant, je vais creuser.

De toutes façons, nous le sentons bien en Europe en ce moment, il y a un grand vide intellectuel. Derrida est décédé, paix à son âme, la déconstruction est achevée et le nihilisme est au pouvoir. Nous avons touché le fond, les anti-Dieu et anti-chrétiens ont à la fois gagné - car ils ont presque tout brisé - et perdu - parce qu'ils n'ont plus rien à briser, et que la flamme chrétienne brûle encore, faiblement mais encore.

Il est temps de re-construire dans le sillage de notre Très Saint-Père, autant le faire sur les bases les plus saines possibles. Autant construire sa maison sur le roc. A cet égard, le courant Milbankien n'est pas sans intérêt.

Cordialement et courage à tous
Ex
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 246
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Message non lu par Deo Gratias » ven. 01 sept. 2006, 14:00

Je viens de découvrir,grâce à vous d'ailleurs,ce site,que je trouve interessant,sur le plan de la pensée.
En effet,cela faisait bien longtemps,qu'un renouveau intellectuel d'inspiration catholique,se faisait attendre
Les grands penseurs du XIXe et XXe,ne font plus guère parler d'eux,même dans les cercles catholiques(sauf chez quelques tradis)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » jeu. 28 sept. 2006, 9:30

Bonjour à tous !
Que Dieu nous bénisse !
..........
Quelqu'un est-il capable d'alimenter ce fil ?
Ce n'est guère mon cas et, pourtant, je suis très intéressé.
Merci !

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 246
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Message non lu par Deo Gratias » lun. 30 oct. 2006, 19:01

Je viens de m'acheter le livre "Radical Orthodoxy",édité par Ad Solem.
Ca a l'air trés interessant.
Je vous en direz plus dans quelques jours,au gré de mes lectures.
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
JAM
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : sam. 21 juil. 2007, 23:04

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par JAM » mar. 24 juil. 2007, 10:02

Cher tous et specialement Jean Droit
Je vous salue tous fraternelement et vous dis ma joie de partager et de vous lire sur ce forum : c'est mon 1er message.
Je me permets d'intervenir sur le fil Radical Orthodoxy
Je suis jeune (24 ans marié 2 enfants) et etudiant en théologie. mes modestes recherches m'ont conduits vers Radical Orthodoxy par internet puisque leurs constatations rejoignaient les miennes.
Trés rapidement pour comprendre Radical Orthodoxy 3 points essentiels :
1 - Le temps de la modernité est révolu
2- Le nihilisme est fini
3 - C'est l'heure du grand retour du Christianisme dans la Cité des hommes

Le 1er investigateur de cette pensée n'est autre que Henri De Lubac par un livre éditait (je crois) en 1948 qui s'intitulait "Surnaturel". Livre interdit un temps où il denonce la separation entre la fin naturelle et la fin surnaturelle de l'homme. Ce n'est rien d'autre que le démasquage du "moderne" qui est allé jusqu'à éteindre le "desir naturel de Dieu en l'homme".

radical orthodoxy denonce donc la modernité et la sécularisation de la société. Le monde a tout separé, tout divisé... (l'Eglise gére l'âme, l'etat gére le corps...)
La sécularisation a provoqué l'exaltation de l'individualisme donc d'une doctrine egoïste. Mais, le LOGOS s'est INCARNE.
Il nous faut donc repenser une theologie qui s'est perdu dans l'acceptation du moderne et de la secularisation comme un acquis et une avancée logique du monde vers son "âge adulte". Cette "collaboration" des theologiens a entrainé le monde social, poliitque et religieux vers son actualité d'aujourd'hui. Un fiasco que tout le monde reconnait : une société emprise par la compétition, une consomation inépusiable où les plus faibles sont rejetés (famille, handicapé, malade...)
Alors que faire ?
L'homme doit retrouver le sens du rite qui va de pair avec la participation au rite.
La liturgie est le couronnement même de la vie collective. Nous devons donc retrouver dans notre vie collective l'accomplissement, en offrande liturgique, de nos taches pour la plus grande gloire de Dieu.
Nous ne pouvons plus subir commes des "fonctions" des "numeros interchangeables" mais PARTICIPER. Nous ne sommes pas des betes attelés à des taches et ployants sous le joug du travail subit.
Nous devons Participer pour retrouver la liberté et la dignité d'homme.
Mais où et comment commence notre participation à cette vie nouvelle ?

Dans la trinité par la priére bien-sur.
Voici notre combat, voici le combat de Radical Orthodoxy.
Je develloperais plus une prochaine fois
ceci est juste un vague regard sur l'intro à la radical Orthodoxy.

JAM

Avatar de l’utilisateur
LumendeLumine
Quæstor
Quæstor
Messages : 233
Inscription : ven. 26 nov. 2004, 3:28

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par LumendeLumine » mar. 24 juil. 2007, 18:48

Je suis en train de lire un livre sur l'éthique chrétienne par Stanley HAUERWAS, tout récemment traduit de l'anglais. Cet auteur est réputé pour mettre en ébulition le cerveau de ses lecteurs (ou auditeurs). Je dois avouer que l'expérience le démontre.

Avatar de l’utilisateur
JAM
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : sam. 21 juil. 2007, 23:04

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par JAM » mer. 25 juil. 2007, 9:17

Bonjour lumen

j'ai en effet entendu parlé de Hauerwas, mais pas encore lu !
Il serait le "pere spi" ou plutot le "pere theologique" de William Cavagnaugh, un des penseurs de Radical Orthodoxy qui effectue ses recherches sur une theologie politique tres tres interessante (mais je l'avoue du fait de ma jeunesse, un peu difficile à suivre parfois)
Je serais tres interessé Lumen que vous nous fassiez votre compte rendu de lecture sur la pensée d' Hauerwas... si le temps vous le permet !
Merci d'avance.

Avatar de l’utilisateur
LumendeLumine
Quæstor
Quæstor
Messages : 233
Inscription : ven. 26 nov. 2004, 3:28

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par LumendeLumine » jeu. 26 juil. 2007, 3:19

Je ferai ma petite présentation du livre dans la section "Lectures" quand je l'aurai terminé, c'est entendu. :)

Quant à Cavagnaugh, j'ai écouté une de ses conférences où il démolit ce qu'il appelle le "mythe de la violence religieuse". 45 minutes que je ne regrette pas. C'est en anglais, toutefois. http://harangue.lecture.unimelb.edu.au/ ... 4&id=26498

EDITION: Je ne ferai pas cette présentation. Voir explications en page 4.
Dernière modification par LumendeLumine le sam. 22 sept. 2007, 20:23, modifié 1 fois.

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par Christian » jeu. 26 juil. 2007, 18:00

Bonjour à tous,

Je ne connais pas Radical Orthodoxy. Au moment des premiers articles sur ce fil, j’avais consulté quelques pages sur la toile traitant du sujet, je m’étais promis d’en apprendre plus, mais ce que vous en dîtes ici me décourage.

Eclairages :
JAM
Cette "collaboration" des theologiens a entrainé le monde social, poliitque et religieux vers son actualité d'aujourd'hui. Un fiasco que tout le monde reconnait : une société emprise par la compétition, une consomation inépusiable où les plus faibles sont rejetés (famille, handicapé, malade...)
Il n’existe aucun argument rationnel pour penser que la sécularisation entraîne nécessairement cette société « emprise par la compétition » dont vous parlez et dont les plus faibles seraient rejetés.

Historiquement, nous constatons plutôt que la société capitaliste est née en chrétienté et pas ailleurs ; que les Etats-Unis sont le pays où le christianisme reste le mieux implanté, alors que la compétition y est valorisée plus que partout sur cette planète. Cherchez l'erreur.
Il nous faut donc repenser une theologie qui s'est perdu dans l'acceptation du moderne et de la secularisation comme un acquis et une avancée logique du monde vers son "âge adulte".
Mauvais procès. Le libéralisme est l’acquis indéniable du monde moderne et son « avancée logique » vers « l’âge adulte » — pas la sécularisation. On peut imaginer une société ultralibérale, dont les membres se réclameraient massivement du christianisme (ou de n’importe quelle autre religion).

La réciproque n’est pas vraie. Une société dont les institutions imposeraient le christianisme (ou n’importe quelle religion) à ceux qui le rejetterait, cette société ne serait ni libérale, ni chrétienne.
Certains Catholiques, me semble-t-il, n’ont pas fait leur deuil de l’alliance du trône et de l’autel. Ils rêvent encore d’exercer le pouvoir temporel. Comment alors se réclamer de Celui qui n’a cessé par Son enseignement et par Sa mort de dénoncer toute forme d’action politique ?
L'homme doit retrouver le sens du rite qui va de pair avec la participation au rite.
La liturgie est le couronnement même de la vie collective.
Oui.

(précisons : la liturgie chrétienne est le couronnement de la vie collective du chrétien ; la participation aux rites musulmans couronnent la vie collective du musulman ; etc. Chrétiens, musulmans et je-ne-sais-quoi peuvent se retrouver dans un rite qui manifesterait leur appartenance commune à une autre collectivité, par ex., celle des Parisiens.)
LumendeLumine
Je suis en train de lire un livre sur l'éthique chrétienne par Stanley HAUERWAS
A nouveau, je confesse mon ignorance. J’ai parcouru en diagonale trois de ses entretiens publiés sur la toile.

http://www.pbs.org/wnet/religionandethi ... erwas.html
http://lifewatch.org/abortion.html
http://www.homileticsonline.com/subscri ... uerwas.asp

dans lequel on trouve cette déclaration que je fais mienne totalement :

I have argued that Christians’ first political responsibility is to be the church, and by being the church they should understand that their first political loyalty is to God, and the God we worship as Christians, in a manner that understands that we are not first and foremost about making democracy work, but about the truthful worship of the true God.

Le pacifisme de Hauerwas et les fondements qu’il en donne m’intéressent également.

Merci de cette piste.

Cordialement

Christian

PS. J’écris à la hâte dans un cybercafé du pays basque. Le soleil brille. Je ne vais pas m’éterniser ici. Plein de contributions sur d’autres fils m’interpellent, comme on dit, mais je vais résister à la tentation.

Avatar de l’utilisateur
JAM
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : sam. 21 juil. 2007, 23:04

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par JAM » jeu. 26 juil. 2007, 18:52

Bonjour Christian

Je crois qu'il faut bien comprendre ce que radical orthodoxy denonce... elle denonce la secularisation et la modernité

Qu est ce que la secularisation ?
(étymologiquement rendre au siècle, au monde) consiste à faire passer des biens d’Église dans le domaine public, ou encore à soustraire à l’influence des institutions religieuses des institutions, des fonctions, des biens.
Elle est en quelque sorte l'antithèse de la sanctification.

Alors qu'entendre par là, que comprendre ?
Une société où l'Eglise n'a plus son rôle spirituel, politique et social ne peut-être une société qui va vers son "accomplissement", vers son "pelerinage eternel" mais indéniablement vers sa chute.
Pourquoi ?
Parce que depuis bien longtemps, la theologie a accepté l'idée que (tres shematiquement) Dieu s'etait comme "retiré", Il avait laisser les clés du monde au hommes parce que nous étions comme entré dans" l'Age Adulte", Dieu n'avait plus rien à dire, Il pouvait prendre sa retraite;
C'est l'aboutissment de la theologie de la "Mort de Dieu", en gros, les theologiens vinrent à dire que là où Dieu était le plus absent c'est là même qu'Il etait le plus present.

On peut donc dire que la theologie s'est trompé de route en acceptant d'embrasser la sécularisation.

Christian, je ne rejette pas l'idée du "liberalisme" et en aucun cas je preconise un systeme diametralement opposé mais ils nous faut ouvrir les yeux cer même s'il y a du bon grain, reconnaissez avec moi que l'ivraie a poussé aussi.
Je constate ou plutôt les theologiens de Radical orthodoxy constatent que le sécularisation a tout simplement aboutit à un monde individualiste donc à une doctine egoïste.

Je ne veux pas être trop long et je l'ai deja été bcp trop.
Alors j'espere que mes propos vous auront un peu plus éclairé Christian.
Comprenez bien que Radical Orthodoxy ne fait pas un procés au liberalisme mais à la modernité et à la secularisation avant tout.
Ceci sont les points negatifs de sa theologie, mais sur un autre message nous parlerons des points POSITIFS qui sont le veritable attrait de cette theologie post-moderne.


JAM

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par Boris » jeu. 26 juil. 2007, 20:34

Christian a écrit :Il n’existe aucun argument rationnel pour penser que la sécularisation entraîne nécessairement cette société « emprise par la compétition » dont vous parlez et dont les plus faibles seraient rejetés.
Ouvrez les yeux et descendez de votre nuage !

Que dire des avortements ? N'est-ce pas la condamnation des plus faibles sans jugement ?
Que dire du traitement des enfants atteints de trisomie 21 (sur 75% de dépistage, 95% d'avortements) ? N'est-ce pas encore un exemple du rejet des plus faibles par la société ?

Merci pour votre billet mais vous auriez du le poster dans la partie humour du forum.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
JAM
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : sam. 21 juil. 2007, 23:04

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par JAM » jeu. 26 juil. 2007, 23:16

Boris

je suis pleinement d'accord avec vous sur le fait d'ouvrir les yeux aujourd'hui...
Mais beaucoup d'autres systemes politiques ont agis de cette maniere (voir pire !!!)

Je crois que Christian (je ne veux pas interpreter mais..) voulais dire que la sécularisation n'engendrait pas forçement le liberalisme.
Et là desssus ont est d'accord !
Mais là où je vous rejoins et je ne peux accepter la pensée de Christian, c'est sur le "modele" americain.
En aucun cas, on peut dire que la democratie americaine, si bonne soit elle "economiquement" parlant, est un systeme où la religion catholique (et Dieu) ont une place qui leurs permets de transformer ou plutot transfigurer la société.
Le dollard est roi POINT.
La separation actuelle où nous a mené la modernité (religion:privé, politique:public, l'âme : rleigion, le corps: l'état...) ne peut être accepter comme un acquis "réussi" des sociétés occidentales.
ATTENTION, je ne dis pas que je suis pour un president ou un roi chretien, tenu par le pape et les eveques, je dis seulement que tout catholique fait de la "politique" du fait qu'il soit catholique.
Le debat est ouvert.


JAM

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2324
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par Sapin » ven. 27 juil. 2007, 5:52

Je n’ai pas lu encore ce livre Radical Orthodoxy qui me semble fort intéressant. Je ne comprends pas pourquoi nous ne pouvons associer le libéralisme avec modernité et sécularisation. La sécularisation est tout de même le résultat de conséquences socio-économiques observé dans une société quelconque et en particulier les pays occidentaux. Nous pouvons sûrement faire des liens de cause à effet puisque le libéralisme est l’initiateur des droits individuels et du libre marché économique. Je suis d’accord avec vous Jam, je mets en doute que le «modèle» américain soit le modèle par excellence de la réussite sociale et économique basée sur une équité entre individus et de la distribution de la richesse.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Radical orthodoxy : un courant de pensée à découvrir

Message non lu par Boris » ven. 27 juil. 2007, 7:56

Il me semble que le sécularisme est issu des idées des philosophes dit des "lumières".
Je crois que l'individualisme fait parti constituante du sécularisme.

Mais le libéralisme est une forme extrême de la liberté d'entreprendre : le suffixe -isme montre cela. St François était un libéral : il a entrepris son oeuvre librement mais il est resté centrer sur l'Homme et sur Dieu.
Le Libéralisme lui reste centrer sur le dieu argent au détriment de l'Homme.

Le Modernisme ou la pensée moderne découle elle-aussi des pseudo-"lumières" et on voit bien qu'elle meurt sans vouloir le reconnaitre.

Rappelons ce que ces pseudo-"lumières" nous ont apporté :
- interdiction aux fils de paysans d'étudier dans les lycées (ce qui a eu pour conséquence de virer 5000 jeunes environs dans les années 1790)
- racisme
- relativisme, rendant par là caduc toute forme de fidélité et de Vérité.
UdP,
Boris

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité