Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11066
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

Message non lu par Fée Violine » jeu. 21 mai 2020, 18:58

Gaudens a écrit :
jeu. 21 mai 2020, 17:42
Vous m' ouvrez un gouffre de pensées moroses,Kérygme (peut-être dues aussi à cette fin bizarre de déconfinement,qui n'en est pas une):
ne pouvant me prévaloir d'aucune "expérience spirituelle de la présence de Jésus" , je crains bien au fond d'être un légaliste sans le savoir.Est-ce que j'aime le Christ? En théorie,oui bien sûr. Mais ne l'ayant pas rencontré de façon évidente sur mes chemins,puis-je dire que je l'aime comme je le dirais de membres de ma famille ou d'amis chers? Je tâche de le suivre plutôt que de l'aimer,probablement.Question douloureuse que je ne suis sans doute pas le seul à me poser.
Gaudens,

l'amour envers Dieu n'est pas un sentiment.
Les gens qui ont une expérience spirituelle sensible sont rares. La plupart d'entre nous, nous marchons sans voir, dans la foi et l'espérance.
Ne vous inquiétez pas et faites de votre mieux, sans vous demander si vous êtes légaliste ou autre.

Par contre, j'apprécierais que vous soyez un peu plus légaliste en ce qui concerne la ponctuation, et que vous pensiez à mettre un espace après les points et les virgules. Vos textes seraient plus agréables à lire ! (et pardon pour le hors sujet)

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 586
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

Message non lu par Gaudens » jeu. 21 mai 2020, 20:04

Merci Fée Violine. Pour les espaces, je tâcherai d'y penser !
Bonne fête de l'Ascension.

Léon
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

Message non lu par Léon » ven. 22 mai 2020, 9:57

Déjà, je dirais qu'on ne devient pas légaliste et pharisien du jour au lendemain, comme par accident et de façon irréversible.
Les évangiles montrent que le pharisaïsme est la culture de l'orgueil individualiste (et non religion qui relie à Dieu), centré strictement et complètement sur soi-même et sur des règles extérieures de conduite.
Les codes et rituels appliqués à la lettre sans intelligence et sans amour ne sont qu'un alibi, un prétexte, à cette "culture" de l'orgueil et de l'apparence.
Le remède est donc l'humilité vraie et la confiance dans le Seigneur-qui-sauve, dans "l'Emmanuel", Dieu-avec-nous Jésus-Christ.
Et notre secours reste bien l'Esprit-Saint sans Qui nous ne pouvons rien dans la vie de la Grâce.
D'autre part, il y a chez les pharisiens un endurcissement tel qu'ils refusent la conversion permanente et authentique, avec aussi un déni de la réalité du péché, un déni de la réalité de l'orgueil et de la superbe.
Cela va tellement loin que leurs esprits deviennent carrément homicides à l'égard du Christ et de ses fidèles, s'opposant ainsi carrément au décalogue, les dix commandements.
Cette hypocrisie des pharisiens est un poison capable de devenir criminel, c'est dingue quand on y pense !
Le pharisaïsme n'a donc rien d'une religion, c'est une dictature qui ne dit pas son nom.
Enfin, nous appartenons au Christ et à l'Esprit-Saint qui nous défendent, leur amour est plus fort que tout, nous n'avons pas à avoir peur.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

Message non lu par Riou » ven. 22 mai 2020, 10:21

Bonjour,

@Léon: votre description des pharisiens de tous les temps est bien vraie si on considère le résultat de ce que cette attitude spirituelle donne. Néanmoins, je trouve intéressant de situer cette attitude dans ses origines historiques. Les Pharisiens, dans l'intention première qui a donné naissance à ce courant juif, n'a rien de dégradant. Il était question d'un groupe d'homme cherchant à se rendre le plus pur possible pour recevoir le Messie, et il y a chez eux un désir de perfection qui, en soi seul, n'est pas a bannir. La maladie spirituelle vient d'ailleurs : ils ne se rendent pas compte qu'ils finissent par contracter le pire des vices selon Saint Augustin, l'orgueil de leurs vertus, avec la conviction que leur volontarisme légaliste leur donne le droit de juger tout et n'importe qui, y compris le Christ qu'ils ne reconnaissent pas. Ils s'égarent car leur désir de perfection s'exprime dans des catégories qui ne sont pas celles de Dieu mais des hommes. Dans leur orgueil, ils finissent par en oublier la grâce, et les petites querelles de pouvoir avec les autres communautés finissent par gangréner le tout. Ils s'estiment être les purs contre les impurs, et ils endurcissent leur cœur à un point qui les rend extrêmement violents. Ce n'est pas un hasard si Jésus enseigne que les catégories de pur et d'impur sont en chaque homme, dans la pureté de l'intention, la disposition intime du cœur, et pas entre les hommes, avec les purs satisfaits de leur pureté d'un côté, et iles impurs que les pharisiens se sentent justifiés à mépriser. Ils voulaient recevoir le Messie et se prouver leurs vertus par leurs règles rigides, et ils en ont oublié l'amour de Dieu et la grâce. Voilà pourquoi ils ne pouvaient pas reconnaître l'identité de Jésus-Christ.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 882
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Le légalisme (Comment ne pas devenir un pharisien ?)

Message non lu par Kerygme » ven. 22 mai 2020, 12:20

Bonjour,


Tout le monde semble focalisé sur le pharisaïsme (normal c'est une partie du sujet) sans faire référence à deux dangers contre lesquels le pape François nous met en garde : le gnosticisme et le pélagianisme actuels; ce qu'il nomme les deux ennemis subtils de la sainteté.

J'en parlais dans une intervention précédente aussi je me permets d'en redonner les extraits (la totalité se trouve dans "Gaudete et Exultate") :

Pour le pélagianisme actuel ou semi-pélagianisme :
49. Ceux qui épousent cette mentalité pélagienne ou semi-pélagienne, bien qu’ils parlent de la grâce de Dieu dans des discours édulcorés, « en définitive font confiance uniquement à leurs propres forces et se sentent supérieurs aux autres parce qu’ils observent des normes déterminées ou parce qu’ils sont inébranlablement fidèles à un certain style catholique »[46]. Quand certains d’entre eux s’adressent aux faibles en leur disant que tout est possible avec la grâce de Dieu, au fond ils font d’habitude passer l’idée que tout est possible par la volonté humaine, comme si celle-ci était quelque chose de pur, de parfait, de tout-puissant, auquel s’ajoute la grâce. On cherche à ignorer que ‘‘tous ne peuvent pas tout’’[47], et qu’en cette vie les fragilités humaines ne sont pas complètement et définitivement guéries par la grâce[48]. De toute manière, comme l’enseignait saint Augustin, Dieu t’invite à faire ce que tu peux et à demander ce que tu ne peux pas [49]; ou bien à dire humblement au Seigneur : « Donne ce que tu commandes et commande ce que tu veux »[50].
Pour le gnosticisme actuel ou semi-gnosticisme :
39. Mais attention ! Je ne fais pas référence aux rationalistes ennemis de la foi chrétienne. Cela peut se produire dans l’Église, tant chez les laïcs des paroisses que chez ceux qui enseignent la philosophie ou la théologie dans les centres de formation. Car c’est aussi le propre des gnostiques de croire que, par leurs explications, ils peuvent rendre parfaitement compréhensibles toute la foi et tout l’Evangile. Ils absolutisent leurs propres théories et obligent les autres à se soumettre aux raisonnements qu’ils utilisent. Une chose est un sain et humble usage de la raison pour réfléchir sur l’enseignement théologique et moral de l’Evangile ; une autre est de prétendre réduire l’enseignement de Jésus à une logique froide et dure qui cherche à tout dominer[37].
On peut facilement envisager que nous y sommes beaucoup plus confrontés qu'au pharisaïsme historique et que nous les regroupons sous cette appellation.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités