Différences entre les Bibles de Jérusalem

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Cleme201101
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 22:05
Conviction : Catholicisme
Localisation : Quebec, QC, Canada

Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Cleme201101 » dim. 08 sept. 2019, 22:18

J'apprécierais beaucoup si quelqu'un pouvait donner des exemples de différences entre les plusieurs versions de la Bible de Jérusalem. J'ai cru comprendre qu'il y en avait trois : 1956, 1973 et 1998.

J'ai acheté la version toilée rouge, qui d'après la première page a été imprimée en 2000. Puisque je voulais également avoir une Bible moins imposante pour mettre sur mon téléphone, j'ai téléchargé un extrait de la Bible de Jérusalem qui est disponible sur Kindle. Cependant, il y a des différences. Dès Genèse 1:2, il y en a une qui est assez signifiante. Ma Bible physique dit : "les ténèbres couvraient l'abime et un souffle de Dieu agitait la surface des eaux." Celle sur Kindle: "les ténèbres couvraient l'abime, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux." Laquelle des deux est la version 1998? Ou y a t-il une version révisée qui est sortie plus tard? Y a t-il la même version que ma Bible physique de disponible sur Internet quelque part? Sinon, est-ce que les deux versions ont reçu l'imprimatur?

Si quelqu'un pouvait aider, ça serait très gentil. Merci.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1461
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Carhaix » lun. 09 sept. 2019, 11:11

Cleme201101 a écrit :
dim. 08 sept. 2019, 22:18
J'apprécierais beaucoup si quelqu'un pouvait donner des exemples de différences entre les plusieurs versions de la Bible de Jérusalem. J'ai cru comprendre qu'il y en avait trois : 1956, 1973 et 1998.

J'ai acheté la version toilée rouge, qui d'après la première page a été imprimée en 2000. Puisque je voulais également avoir une Bible moins imposante pour mettre sur mon téléphone, j'ai téléchargé un extrait de la Bible de Jérusalem qui est disponible sur Kindle. Cependant, il y a des différences. Dès Genèse 1:2, il y en a une qui est assez signifiante. Ma Bible physique dit : "les ténèbres couvraient l'abime et un souffle de Dieu agitait la surface des eaux." Celle sur Kindle: "les ténèbres couvraient l'abime, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux." Laquelle des deux est la version 1998? Ou y a t-il une version révisée qui est sortie plus tard? Y a t-il la même version que ma Bible physique de disponible sur Internet quelque part? Sinon, est-ce que les deux versions ont reçu l'imprimatur?

Si quelqu'un pouvait aider, ça serait très gentil. Merci.
Un vent de Dieu tournoyait sur les eaux, c'est l'édition de 1973. Avec en note : il ne s'agit pas de l'Esprit de Dieu et de son rôle dans la Création, qui sera l'œuvre de la Parole de Dieu ou de son action un peu plus loin.

La Sacy écrit : L'Esprit de Dieu était porté sur les eaux (en contradiction avec l'exégèse de la Bible de Jérusalem).

La Bible de Louvain (plus ancienne Bible catholique imprimée, dans l'édition de 1643), écrit, d'accord avec celle de Sacy : L'Esprit de Dieu estoit espandu par-dessus les Eaux.

Je ne sais pas qui a raison entre l'Église catholique de 1643 et l'Église catholique de 1973, en tout cas, elles ne sont pas du tout d'accord entre elles. Et les deux ont reçu l'imprimatur.

Peut-être que la version de 1998 revient à l'ancienne tradition. Il faudrait voir ce que raconte la note.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2515
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Suliko » lun. 09 sept. 2019, 11:38

Bonjour,

L'exégèse juive compare cet esprit qui plane sur les eaux à une colombe. Cela ne vous rappelle rien ? On retrouve d'ailleurs cette expression "ruah Elohim" ailleurs dans la Bible hébraïque et elle convient très bien pour désigner la troisième personne de la Trinité (Genèse 41:38; Exode 31:3, etc...).
Dernière modification par Suliko le lun. 09 sept. 2019, 15:03, modifié 1 fois.
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 576
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Voyageur » lun. 09 sept. 2019, 11:51

Cleme201101 a écrit :
dim. 08 sept. 2019, 22:18
Laquelle des deux est la version 1998? Ou y a t-il une version révisée qui est sortie plus tard?
Carhaix a écrit :
lun. 09 sept. 2019, 11:11
Peut-être que la version de 1998 revient à l'ancienne tradition. Il faudrait voir ce que raconte la note.

J'ai une Nouvelle édition revue et corrigée datant de 2014 (version papier). L'imprimatur date de 1999.

"Or la terre était vide et vague, les ténèbres couvraient l'abîme et un souffle de Dieu agitait la surface des eaux".
Note : Le mot hébreu ruah peut désigner l'Esprit (mais il est employé ici sans article) ou simplement le vent , et dans ce contexte de forces naturelles (eau, ténèbres, abîme), on peut penser que l'auteur veut évoquer un vent formidable qui balayait la surface des eaux (cf. Gn 8 ; 1), sans exclure formellement qu'il ait voulu en même temps suggérer la présence de l'esprit de Dieu. Toutefois, il ne s'agirait pas encore de l'Esprit personnel, de la révélation du NT. D'ailleurs le rôle créateur de l'Esprit de Dieu n'apparaît guère dans l'AT (Ps 104 ; 30 est une exception). La création est l’œuvre de la parole de Dieu, v. 3s, ou de son action, v.7, 16, 25, 26.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2515
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Suliko » mar. 10 sept. 2019, 15:25

: Le mot hébreu ruah peut désigner l'Esprit (mais il est employé ici sans article) ou simplement le vent , et dans ce contexte de forces naturelles (eau, ténèbres, abîme), on peut penser que l'auteur veut évoquer un vent formidable qui balayait la surface des eaux (cf. Gn 8 ; 1), sans exclure formellement qu'il ait voulu en même temps suggérer la présence de l'esprit de Dieu. Toutefois, il ne s'agirait pas encore de l'Esprit personnel, de la révélation du NT. D'ailleurs le rôle créateur de l'Esprit de Dieu n'apparaît guère dans l'AT (Ps 104 ; 30 est une exception). La création est l’œuvre de la parole de Dieu, v. 3s, ou de son action, v.7, 16, 25, 26.
Je ne vois pas en quoi le fait que ruah n'ait pas d'article est convaincant, car il y a ici une liaison génitivale et ce serait de toute façon le 2e texte de la liaison qui devrait prendre l'article (mais puisque ce terme est Elohim, il me semble que l'absence de déterminant n'est pas forcément gênante). D'autant plus que l'expression ruah Elohim se retrouve dans d'autres passages de la Bible hébraïque et que cela ne dérange bizarrement plus systématiquement les traducteurs de les rendre par l'Esprit de Dieu...De plus, comme l'exprime Drach dans son "Harmonie entre l'Eglise et la Synagogue" tome 1 p. 464, merakhefet ne signifie pas souffler ou balayer (pour un vent), mais planer. Comme une colombe, précisent plusieurs textes de la tradition juive...
Ce que je n'aime pas dans toutes les Bibles modernes, c'est cette tendance très forte à minimiser les interprétations traditionnelles, surtout en ce qui concerne l'annonce du Messie et la Trinité...
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1128
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Altior » mer. 11 sept. 2019, 19:57

Cleme201101 a écrit :
dim. 08 sept. 2019, 22:18
(...) Dès Genèse 1:2, il y en a une qui est assez signifiante. Ma Bible physique dit : "les ténèbres couvraient l'abime et un souffle de Dieu agitait la surface des eaux." Celle sur Kindle: "les ténèbres couvraient l'abime, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux."
Bonjour!

Personnellement, je fais toujours confiance à la traduction inspirée de Saint Jérôme. Le verset Gen 1:2 dit:
terra autem erat inanis et vacua et tenebrae super faciem abyssi et spiritus Dei ferebatur super aquas

C'est par ici.

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par Carolus » mer. 11 sept. 2019, 20:23

Altior a écrit :
mer. 11 sept. 2019, 19:57
Altior :

Personnellement, je fais toujours confiance à la traduction inspirée de Saint Jérôme. Le verset Gen 1:2 dit:
terra autem erat inanis et vacua et tenebrae super faciem abyssi et spiritus Dei ferebatur super aquas

C'est par ici.
Merci de votre réponse, cher Altior. :)
(CRAMPON) :

Gn 1, 2
La terre était informe et vide ; les ténèbres couvraient l'abîme, et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.
La version Crampon correspond « à la traduction inspirée de Saint Jérôme », n’est-ce pas ? :oui:

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2878
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Différences entre les Bibles de Jérusalem

Message non lu par AdoramusTe » lun. 07 oct. 2019, 9:44

Altior a écrit :
mer. 11 sept. 2019, 19:57
Personnellement, je fais toujours confiance à la traduction inspirée de Saint Jérôme. Le verset Gen 1:2 dit:
terra autem erat inanis et vacua et tenebrae super faciem abyssi et spiritus Dei ferebatur super aquas
Attention. Il est trompeur de dire que cette traduction est inspirée. On parle d'inspiration avant la clôture des Écritures, comme la traduction des Septante.
Certes saint Jérôme s'est mis à l'écoute du Saint Esprit, mais cela ne garantit pas les erreurs de traduction.

Quant à la question initiale sur les différences entre les éditions de la BJ, dans les deux premières éditions 1956 et 1973, l'ancien testament est traduit à partir du grec et de l'hébreu en fonction du choix propre des traducteurs -- ce qu'on appelle un texte moyen -- mais qui ne correspond donc à aucun texte ayant existé.
Dans la dernière édition, le choix a été fait de ne traduire l'A.T. qu'à partir de l'hébreu. C'est discutable car le texte hébreu n'a jamais été utilisé par les catholiques d'autant plus qu'il est sujet à de sérieuses réserves (versets trafiqués ou supprimés par les rabbin massorètes), mais plus honnête car correspondant à un texte ayant existé. Attention, il faut éviter absolument l'édition 1998 qui contient de graves erreurs. L'édition de 2000 les a corrigées et elle contient la nouvelle version du Notre Père non controversée.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité