Débat sur la christianophobie

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2388
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » lun. 29 avr. 2019, 16:30

zelie a écrit :
dim. 28 avr. 2019, 8:05
Je pense pour ma part qu'on est l'Epine dans leurs pieds. Pas une épine comme une autre dans le pied d'un mouvement qui a la guerre et la conquête dans les gênes, mais on est l'Epine avec un grand E. Parce que quoi qu'en disent nos francs-maçons de dirigeants et nos élites intello-médiatiques cultivées en serre parisienne, les radicaux de l'islam ne sont pas dupes: la France est un pays chrétien, d'histoire chrétienne, de lois chrétiennes et de mentalité chrétienne. On prend "gaulois" à la place de "chrétien", ça fonctionne aussi.
La France a une spécificité, elle se sent française et chrétienne. Française parce que c'est l'histoire des peuplements qui a fait ce mélange, chrétienne parce que malgré les religions antérieures d'origine celtes, le christianisme s'est répandu avec la bénédiction des populations; elles l'ont accueilli et protégé avec leur coeur, même si cela a coûté des martyrs pendant 2 ou 3 siècles. Les français ne se sentent pas romains, ils se sentent gaulois pour la même raison; la résistance à l'envahisseur, et dans cet envahissement civilisationnel, garder des traces de l'avant...(...)
Je vous suis et je ne vous suis pas, car il s'agit plus d'un "héritage" chrétien, pas de la chrétienté en tant que telle, car elle se retire. Cet héritage est l'histoire d'un peuple, le nôtre, et cela explique l'émotion qu'a soulevé l'incendie de Notre-Dame. (Effacer N.-D., c'est comme ne plus se souvenir de son nom- Carhaix disait quelque chose de semblable sur le fil de N-D de Paris en feu. C'est un trouble sérieux.) Je maintiens que les radicaux de l'islam se trompent de cible, d'ailleurs le fait qu'ils tirent dans tous les sens prouve qu'ils n'ont pas de cible. De plus, ils se trompent de méthode (mais cela, nous le savons tous!). Car quand on pense que l'État français a pu, a su, se débarrasser de la première religion de France en quelques décennies, on voit bien que laisser libre cours à la christianophobie - sans que jamais on n'entende ce mot, tout en évitant de mentionner le vandalisme qui vise les lieux chrétiens - est bien plus efficace que d'entretenir la peur par le meurtre de masse. Mais bon… :)
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1168
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » lun. 29 avr. 2019, 18:16

Bonjour Nanimo,
on est souvent pas exactement d'accord, mais c'est ça qui est bien!
Je reprends :
Je maintiens que les radicaux de l'islam se trompent de cible, d'ailleurs le fait qu'ils tirent dans tous les sens prouve qu'ils n'ont pas de cible. De plus, ils se trompent de méthode (mais cela, nous le savons tous!).
Les mouvements radicaux, -religieux ou politique- qui prennent les chrétiens et leurs lieux de culte ne se trompent pas de cibles quand ils incendient une église; c'est un choix, dûment fédérateur, comme celui de tabasser un Juif ou un homosexuel. Ils se battent pour une vision sainte d'une société sainte, même si d'autres trouvent que cela résulte du terrorisme et de la gabegie la plus complète.
Les anarchistes qui taguent des "une église qui illumine est une église qui brûle" savent très bien qu'ils ne brûlent pas un hôpital; ils s'en prennent aux policiers, aux structures régaliennes et religieuses, parce que c'est un choix en cohérence avec leur programme politique.
Le fait que seulement 1,8% de la population globale française soit assidûment pratiquante ne fait pas le tout de la situation; 25 % de la population française peut être définie comme "catholique engagé", au moins au niveau des valeurs qui sont les leurs. Donc non, ils ne se trompent pas de cibles, ils savent pertinemment ce qu'ils font. (chiffres Le Monde*)
Par contre, je suis d'accord, leur imbécilité, leur manque d'anticipation, leur manque de connaissance du terrain et de l'âme française, leur manque d'organisation et de discrétion joue pour beaucoup contre eux, les font se tromper de cible sur la forme (mais pas sur le fond): tout cela parce que la résistance à une assimilation, qu'ils clament haut et fort, joue contre eux en ce qu'ils appellent le "terrain ennemi".

Le Monde pour les chiffres : https://www.lemonde.fr/religions/articl ... 53130.html
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » lun. 29 avr. 2019, 22:07

Réflexion sur un choix de mot : désapprobation quand au terme de "christianophobie" tout comme pour "l'islamophobie". Pourquoi : la phobie est une maladie mentale, une peur irrationnelle et excessive de quelque chose. Cela relève de la médecine mentale, que le grand public peut aisément assimiler à la folie. Or on ne discute pas avec un fou puisqu'il n'a pas toute sa raison. Désigner quelqu'un comme islamophobie comme christianophobe est un moyen idéal d’empêcher tout dialogue puisque la personne visée est immédiatement rangée dans la catégorie des malades mentaux. Or on peut, au moins pour l'Islam (pour le christianisme aussi je suppose), avoir des motifs tout à fait rationnels de craintes basés sur l'actualité ou l'expérience personnelle passée ou présente.

Donc méfiance vis à vis des mots finissant pas -phobie.

Réflexion en passant, faites en ce que vous voulez.
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2388
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » lun. 29 avr. 2019, 23:44

Vincentius a écrit :
lun. 29 avr. 2019, 22:07
Réflexion sur un choix de mot : désapprobation quand au terme de "christianophobie" tout comme pour "l'islamophobie".
Vous n'êtes pas le seul à penser ainsi. Ceci a déjà été mentionné sur ce fil. Toutefois, sans chercher à savoir si le terme est juste ou non, ce qui apparaît tout de suite un peu retors est que le terme "christianophobie" a été calqué sur "islamophobie", alors que l'hostilité aux chrétiens de France est bien antérieure à l'arrivée des migrants musulmans et beaucoup plus vivace, beaucoup plus libre que vis-à-vis des musulmans (voir les chiffres cités sur ce fil). Ceci en dit long sur l'omerta qui a frappé les cathos quant au vandalisme, etc. Tandis que pour les musulmans, en deux temps trois mouvements, paf, un terme pour définir un rejet! ...et notez bien qu'il s'agit d'un rejet de la religion quelle qu'elle soit, ne nous leurrons pas, c'est un truc très français que de lever les yeux au ciel dès que l'on parle religion. C'est notre histoire.

Grand mystère des aléas sur les développements linguistiques... ;)
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » mar. 30 avr. 2019, 7:34

Je me souviens il y a quelques années une polémique a été faite sur la teneur "colonialiste" et "racistes" de certains album de Tintin, par Hergé. J'en ai des albums à la maison, nous en lisons avec mon fils, j'en ai lu enfant. C'est certains, certains album ont une vision très colonialiste et grossièrement raciste qui actuellement ne passerait plus mais qui à l'époque était simplement dans le contexte. Actuellement nous polémiquions en France et on avait demandé leur avis à des Africains eux-mêmes. Eux nos polémiques les faisaient rire, ils trouvaient que c'était vraiment un truc de blancs et/ou de français de polémiquer là dessus maintenant. Donc visiblement pour certains Africains en tout cas nous étions vraiment ridicules de nous prendre la tête là dessus. Actuellement en tout cas. Cela me rappelle aussi la "réécriture" des Lucky Luke ou des Gaston Lagaffe pour supprimer la cigarette au bec du héros. Je ne fume pas, n'ai jamais fumé, je sais que c'est une plaie le tabac. Je trouve ridicule et irresponsables ceux qui s'empoisonnent et empoissonnent leur entourage à petit feu, mais censurer par rétroaction des albums BD... Pourquoi pas effacer des passages franchement "limites" de Robur le Conquérant par Jules Verne par exemple ? Dans le gens vision raciste et coloniale du noir c'est pas mal.
[hs]
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2388
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » mar. 30 avr. 2019, 14:47

LuxMundi a écrit :
lun. 29 avr. 2019, 14:18
:arrow: L'hostilité à l'Eglise est devenue forte chez ceux souhaitant nous voir disparaître. Or, à bien y réfléchir, et c'est le cas en tout cas dans mon diocèse, nos églises se remplissent continuellement et drainent toujours autant de croyants curieux de la Parole, et en soif de celle-ci.
Votre constat est surprenant lorsque l'on sait que l'on ferme des églises dans les campagnes par manque de fréquentation ou manque de vocations. Vous devriez lire le fil : Qu'est-ce qui a vidé nos églises? Instructif.
Par conséquent, je trouve abusif de prétendre que la majorité de l'opinion soit hostile en une quelconque façon à la foi catholique.
Je ne vois pas trop le rapport, mais le rejet de la religion en général est un fait peu contestable dans la société française.
Leurs tentatives éhontées de mettre en avant les problèmes de moeurs dans l'action pastorale (qu'il faut du reste bien évidemment condamner et combattre) n'oblitèreront en rien le fait que nos églises sont prises d'assaut par des fous furieux de tout bord et qu'il est désormais pour nous nécessaire, plus que jamais, d'être missionnaires en Christ, et de continuer à répandre la parole.
Le problème des abus aurait dû être abordé librement dans l'Église depuis fort longtemps, de toutes façons. (Vous pouvez vous reporter au fil De la pédophilie dans l'Église).
Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère, où peut être plus que jamais dans l'histoire humaine, être chrétien devra être un combat de chaque instant. Et ce combat, nous devons le mener résolument, le sourire aux lèvres, à peine de donner raison à nos adversaires.
:coeur: Nous sommes morts et ressuscités avec Lui, et rien ni personne ne peut nous arrêter dans notre ardeur :)
Puissiez-vous être entendu!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » mer. 01 mai 2019, 7:50

[La Cité Catholique, qui se veut pour l'intelligence de la foi, accueille sans ambage les critiques. Toutefois, étant donné le mépris, l'hostilité dont a été l'objet notre foi tout au long du XXe s., il est hautement souhaitable que ces critiques partent des rangs catholiques eux-mêmes et qu'elles soient dûment argumentées. Ceci dit, vous demeurez notre invité bienvenu. La Modération]
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités