Nos oeuvres, en toute équité

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
prisca
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar prisca » jeu. 03 mai 2018, 12:33

C'est à l'occasion d'un échange avec Anne dans ce forum que la question s'est posée, et je trouve qu'elle mérite une attention particulière, de cette manière, les personnes qui se sont questionnées jusque là pourront se dire "enfin je suis reconnue".

Nous étions sur le sujet du purgatoire et je disais qu'une personne qui travaille pour les autres toute une vie en étant consciencieusement attachée à Jésus au point de connaître le Don de la Grâce de Dieu qui lui donne dans son cœur la FOI VIVANTE ainsi que le discernement et une sagesse incontournable, n'est pas en égalité avec un pécheur qui pour avoir les portes ouvertes du Paradis lui aussi passe, comme vous le pensez, par un lieu que vous nommez Purgatoire et sans autre effort de sa part, il ira là où la personne méritante sera aussi.

Anne me dit :

La première chose qui me vient à l'esprit en vous lisant est ceci:
Mathieu 20, 1-16:

Jésus disait cette parabole : « Le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne.
Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail.
Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.’
Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même.
Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ’Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire?’
Ils lui répondirent : ’Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne.’
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ’Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’
Ceux qui n’avaient commencé qu’à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent.
Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent.
En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ’Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !’
Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ’Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon?’
Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »
Notre notion de ce qu'est "l'équité" est probablement différente de celle qu'en a Dieu...
Alors il faut lire le chapitre juste avant de Matthieu qui parle aussi que "les premiers seront les derniers" et là les premiers sont les riches qui eux passeront après les pauvres car : "23 Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux." et "30 Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers."


Ce à quoi je lui réponds :

Mais si on doit comparer le travail des hommes chez le vigneron aux oeuvres d'une personne, comme vous l'avez compris, il y a aussi la notion de "chance" puisque des hommes arrivent là sans travail alors que les autres ont un travail.

Ce n'est pas la quantité d'oeuvres qui compterait, ce serait l'opportunité de pouvoir accomplir des oeuvres et le manque d'opportunité pour d'autres.

Je vous donne un exemple : une princesse d'aujourd'hui qui fait des oeuvres ne reçoit pas plus de Dieu qu'une femme attachée à un travail de manutention dans une usine car cette dernière n'a pas l'opportunité de tenir le rôle de princesse qui elle a tout le temps d'œuvrer, et si la manutentionnaire le samedi jour de son congé elle est bénévole à la Croix Rouge, elle aura autant gagné que la Princesse.

Donc nous savons par ces chapitres de Matthieu que toutes nos œuvres sont relatives au statut que nous occupons sur terre, ainsi une personne défavorisée aura "sa petite œuvre" qui vaudra autant que l'immense œuvre de toute une vie d'une personne bien coiffée comme une Princesse et j'ai pensé naturellement à Lady Dy ou toute autre princesse dont nous savons d'elles qu'elles oeuvrent fréquemment.

Il faut donc se dire qu'une princesse est à l'aise dans sa vie et n'a pas à se lever tôt le matin, mais la personne qui travaille en usine doit s'occuper des enfants et de l'époux de la maison et nous savons à quel point il faut donner de soi, et si un jour ou l'autre cette personne fait un geste vers autrui, ce geste vaut peut être toute une vie d'œuvres humanitaires d'une princesse.


nb : c'est ce qu'Einstein a nommé "la relativité"

Elle s'applique en tout et pour tout car comme exemple Einstein avait donné : un avion qui s'écrase et qui a à son bord des gens, ces personnes en 8 minutes de chute libre croiront qu'elles ont chuté pendant au moins une heure tant l'épreuve est lourde..... Mais une personne en bonne compagnie avec une autre personne et qui passent deux heures en moments langoureux, auront l'impression qu'elles n'ont passé que 8 minutes de bonheur..... la relativité.. :)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4698
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar gerardh » jeu. 03 mai 2018, 16:47

_______

Bonjour,

Selon Ephésiens 2, nous sommes appelés à faire les bonnes oeuvres que Dieu nous a préparées à l'avance afin que nous marchions en elles. Ainsi à chaque privilège (princesse ou femme de ménage) correspond une responsabilité.


_________

prisca
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar prisca » jeu. 03 mai 2018, 19:53

_______

Bonjour,

Selon Ephésiens 2, nous sommes appelés à faire les bonnes oeuvres que Dieu nous a préparées à l'avance afin que nous marchions en elles. Ainsi à chaque privilège (princesse ou femme de ménage) correspond une responsabilité.


_________
Bonsoir Gerardh

Romains 12 le dit

3 " Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.
4 Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction,
5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.
6 Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l'exerce selon l'analogie de la foi;
7 que celui qui est appelé au ministère s'attache à son ministère; que celui qui enseigne s'attache à son enseignement,"

"


Et ce sont les attributions dans la foi qui n'enlèvent aucun valeur à celui qui accomplit l'œuvre, à chacun son œuvre qui a autant de mérite qu'une autre, mais cela ne concerne que les prêtres, les épitres étant destinées aux Eglises, toutes les lettres sont destinées aux Eglises, pas au commun des mortels.

invité0
Barbarus
Barbarus

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar invité0 » jeu. 03 mai 2018, 22:01


je disais qu'une personne qui travaille pour les autres toute une vie en étant consciencieusement attachée à Jésus au point de connaître le Don de la Grâce de Dieu qui lui donne dans son cœur la FOI VIVANTE ainsi que le discernement et une sagesse incontournable, n'est pas en égalité avec un pécheur qui pour avoir les portes ouvertes du Paradis lui aussi passe, comme vous le pensez, par un lieu que vous nommez Purgatoire et sans autre effort de sa part, il ira là où la personne méritante sera aussi.
Bonjour prisca,

Je comprends que cela puisse "choquer" les gens car sous une perspective humaine (donc pécheresse et imparfaite), cela nous semble être une injustice.

C’est oublier quelque chose d'important : Jésus a dit que LA FOI EST UN DON DE DIEU. Un don, donc celui qui le reçoit n'a rien mérité mais a tout obtenu gratuitement :

« C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, à cause de votre foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Éphésiens 2, 8)

Le pauvre pécheur qui "sans autre effort de sa part, ira là où la personne méritante sera aussi" (je vous cite), lui, n'a peut-être pas reçu ce don de son vivant, ou alors, très tardivement dans sa vie (conversion, etc.. Il n'est donc pas à égalité avec la personne qui a reçu le don. On ne peut donc pas les juger avec la même mesure. C’est, je pense, ce que Jésus voulait nous faire comprendre avec sa parabole de l’ouvrier de la dernière heure qui reçoit le même salaire que les ouvriers ayant ravitaillé toute la journée.

prisca
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar prisca » ven. 04 mai 2018, 8:32


je disais qu'une personne qui travaille pour les autres toute une vie en étant consciencieusement attachée à Jésus au point de connaître le Don de la Grâce de Dieu qui lui donne dans son cœur la FOI VIVANTE ainsi que le discernement et une sagesse incontournable, n'est pas en égalité avec un pécheur qui pour avoir les portes ouvertes du Paradis lui aussi passe, comme vous le pensez, par un lieu que vous nommez Purgatoire et sans autre effort de sa part, il ira là où la personne méritante sera aussi.
Bonjour prisca,

Je comprends que cela puisse "choquer" les gens car sous une perspective humaine (donc pécheresse et imparfaite), cela nous semble être une injustice.

C’est oublier quelque chose d'important : Jésus a dit que LA FOI EST UN DON DE DIEU. Un don, donc celui qui le reçoit n'a rien mérité mais a tout obtenu gratuitement :

« C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, à cause de votre foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Éphésiens 2, 8)

Le pauvre pécheur qui "sans autre effort de sa part, ira là où la personne méritante sera aussi" (je vous cite), lui, n'a peut-être pas reçu ce don de son vivant, ou alors, très tardivement dans sa vie (conversion, etc.. Il n'est donc pas à égalité avec la personne qui a reçu le don. On ne peut donc pas les juger avec la même mesure. C’est, je pense, ce que Jésus voulait nous faire comprendre avec sa parabole de l’ouvrier de la dernière heure qui reçoit le même salaire que les ouvriers ayant ravitaillé toute la journée.
Bonjour Invite0,

Il y a deux choses que je distinguais, le mérite de celui qui œuvre toute une vie, et le démérite de celui qui n'a pas œuvré toute une vie et qui atteint le même résultat que le premier. Ce dernier l'atteint par une purification au Purgatoire. Et il y a injustice dans cette réflexion. Parce que Dieu nous fait savoir qu'il y a justice et s'il y a justice, il ne peut pas y avoir de Purgatoire. C'est la preuve que le Purgatoire est invention humaine.

La justice Dieu nous la décline de deux façons.

L'équité dans la mesure ou le poids des œuvres à chances égales entre deux humains. Prenons alors l'exemple de deux jumeaux qui ont le même cursus, si l'un fait moins que l'autre, il recevra moins que l'autre, et que signifie recevoir moins ? Si le Paradis est la seule destination ? La Bible dit "les éclats des corps spirituels" sont différents entre eux.

Alors au Ciel il y a la rétribution selon le prestige dans les œuvres.

Reprenons les deux jumeaux : l'un fait beaucoup moins que l'autre, la porte du Paradis lui est fermée à son frère non. Rappelons qu'ils vivent ensemble toute une vie et ont tout à fait "la même chance".

Un va au Paradis, l'autre a une autre destination qui n'est pas le Purgatoire parce que le Purgatoire n'est pas gratifiant, il ne signe pas "le don de soi" il est flou indéfinissable, il n'existe pas, il y a cependant un sort qui est destiné à celui qui ne mérite pas, il ne va pas donc au Paradis, il doit faire ses preuves encore une fois, de lui même sinon ça ne vaut rien.

Et puis il y a des personnes aux chances inégales. La princesse et l'ouvrière en usine. Pas les mêmes opportunités, pas les mêmes oeuvres, et pourtant la même rétribution.

Vous invité0 vous parlez du don de la Grâce divine, la FOI VIVANTE laquelle ne mérite pas que l'on ait oeuvré auparavant, puisque vous dites, c'est un don gratuit, donc puisqu'elle est gratuite, elle ne s'acquiert pas par le mérite, mais elle est donné uniquement et je rajouterais "c'est tout".

C'est un autre sujet, c'est celui qui oppose les Protestants aux Catholiques principalement, cette controverse qui est née de Luther qui voit de cette façon, les Evangéliques suivent, les Pentecotistes également, et bien d'autres encore ont suivi la mouvance.

Je ne suis pas d'accord avec la pensée Protestante.

La Foi vivante s'acquiert au prix de notre foi en Jésus Christ et parce que nous avons mimé chacun de Ses gestes.

Parce que "croire en Jésus Christ" c'est déjà avoir laissé derrière soi l'homme ancien et être l'homme nouveau, ce à quoi Dieu répond par un immense amour dans le coeur de cet homme qui est appelée la Foi Vivante.

C'est bien ce que ce verset d'Ephésiens dit : c'est la Foi Vivante de Dieu qui nous sauve parce que désormais les oeuvres coulent de source par notre coeur tout neuf. Et un coeur neuf se distingue par l'éloquence, le discernement et la sagesse qui donnent à l'environnement immédiat le sentiment de cueillir les fruits d'un arbre prolifique.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4698
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar gerardh » sam. 05 mai 2018, 10:52

________

Bonjour Prisca,

Attention à ne pas confondre les dons de grâce (ou charismes) et les bonnes oeuvres.

_______

prisca
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : jeu. 26 avr. 2018, 8:56
Conviction : Chrétienne

Re: Nos oeuvres, en toute équité

Message non lupar prisca » sam. 05 mai 2018, 13:21

________

Bonjour Prisca,

Attention à ne pas confondre les dons de grâce (ou charismes) et les bonnes oeuvres.

_______
8 Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.
9 Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.

16 Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les oeuvres de la loi que l'homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi.


Revenir vers « Spiritualité »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit