La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
François2.0
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par François2.0 » lun. 05 déc. 2016, 15:10

Astya a écrit :@ François2 : vous m'avez lue d'une manière superficielle ?
"Au lieu de prôner tout ce qui est contraire aux enseignements du Christ en voulant en faire une règle absolue, pourriez vous croire au Christ?"
Je ne vous le fait pas dire. Faites donc ainsi ?
Pourriez vous nous expliquer en quoi être contre l'avortement et l'exprimer empêche d'y recourir à celles qui de ne jours y ont accès?
C'est ce que je dis dans la première partie de mon message. Cette loi n'est pas faite pour libérer l'avortement qui est déjà libre. Mais pour empêcher le courant d'opinion anti ivg de s'exprimer. Même si je ne suis pas anti ivg, je trouve cela grave. Toutes les opinions, à partir du moment où elles sont respectueuses d'autrui et ne prônent ni la haine ni la violence doivent être libres.

En ce qui concerne les sophismes : je maintiens que faire croire à des femmes en détresse que l'avortement est un crime peut plonger ces femmes dans un profond désarroi. Je maintiens donc que c'est mortifère et contraire à la compassion qui est attendue d'un chrétien.

Pour info des centaines de forums regroupant des gens comme vous existent, pourquoi venir troller ici?
Ah ! L’excommunication ! Tu ne penses pas comme moi donc tais toi va t'en ! En faisant ainsi, vous agissez de la même manière que les promoteurs de la sus dite loi dont nous contestons la légitimité : alors ?

Pour votre info, il y a en France plus de non pratiquants que de pratiquants. Je me sens donc parfaitement en droit de "troller" ici, comme d'aller à la messe si j'en ai envie.
A ma connaissance, l'Eglise n'a pas encore décidée d’excommunier les non pratiquants, ni ceux qui ont des idées progressistes. Par contre Mgr Lefevre oui.
J'ai mis ce qui est le plus proche de ma conviction dans la case "conviction". J'ai bien noté qu'il y a sur ce forum des gens qui n'ont rien mis, et d'autres qui ont mis "catholique" et qui professent apparemment des opinions traditionnelles, voire qui s'oppose au Pape. Ceci est ennuyeux : pour les gens comme moi, qui se posent des questions, on ne sait pas trop qui parle et d'où il parle.
Au fur et à mesure de mes lectures sur ce forums, je découvre les écrits des récents papes, qui me semblent très cohérents et empreints de compassion. Contrairement au groupe militant "pro vie" qui me semble, j'ai le regret de vous le dire, constamment nier la compassion
Pour faire bref,

1/ J'essayais de vous faire percevoir l'absurdité de votre démarche, en vous adjoignant comme vous le faites pour Suliko de renoncer à ses convictions, lorsque vous déclariez:
Au lieu d'être contre l'avortement vous pourriez arrêter de considérer la sexualité hors mariage comme un péchè ?
Ce qui vous a visiblement échappé, au besoin relisez votre message d'origine.

2/ La compassion ou plutôt la charité à laquelle vous faites référence n'exclue ni la Justice ni la Vérité, si à vos yeux un embryon n'est qu'un amas de céllules, permettez qu'il soit pour d'autres une vie, avec son propre caryotype dès les premières semaines (Si vous le souhaitez de nombreuses photos de ces vies qu'on assassine sont disponibles). Pour finir, vous avez le droit de ne croire en rien, de vous moquez de tout et de tout caricaturer, veuillez accepter que d'autres en raison de leur Foi ne consentent pas à le faire, ni qu'ils adhérent à cette culture de la mort que vous et vos pairs essayez de nous vendre pour de l'"humanisme" .

3/ Je n'excommunie personne et ne suis personne pour le faire, cependant passer son temps à semer le trouble sur un forum alors qu'il en existe de nombreux qui partagent les convictions qui sont les votres, démontre soit un ennui dans votre vie personnelle à combler ou encore un certain goût pour la provocation.
De plus les gens sont encore libre jusqu'à preuve du contraire de faire savoir de quelle tendance ils se sentent proches ou pas, ne vous déplaise.

Considérant avoir perdu suffisamment de temps avec vous, vous venez de rejoindre ma liste d'ignorés. :welcome2:

Bien à vous.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Mac » lun. 05 déc. 2016, 15:26

Astya a écrit :@ Mac : est-ce que ce n'est pas plutôt la peur du chômage qui empêche les gens de procréer ? (Malthus contre Bodin)
S'il y a du chômage c'est que le marché est insuffisant puisque sur 45 ans on a avorté le marché. On appelle ça se tirer une balle dans la pied. A court terme on ne voit pas les effets mais à long terme le marché intérieur ne peut qu'être insuffisant avec les effets négatifs en terme économique, le chômage.

Si les entreprises avaient 20 millions de consommateurs en plus pour écouler leurs productions elles ne fermeraient pas c'est évident.

fraternellement :coeur:

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par axou » lun. 05 déc. 2016, 16:33

Cinci a écrit :
C'était le reproche initial : des amateurs se font passer pour des opérateurs d'une plateforme officielle, pour un site autorisée.
.
Mais c'est cela le sujet principal !
Ce post n'est pas un débat sur le fait que l'avortement soit bien ou mal, nous sommes tous d'accord ici, entre Catholiques pour l'essentiel, pour dire que l'avortement est un acte très grave, même s'il y a des nuances entre nous, certains considérant qu'il est à interdire, d'autres comme moi qu'il est à éviter.

La question est cette nouvelle loi interdisant ces sites internet. Bien sur que c'est inquiétant pour la liberté d'expression car alors, que va t-on interdire ensuite ? est ce une porte ouverte à d'autres interdictions?

Mais cela ne nous empêche nullement de réfléchir à la vraie raison qui a poussé le gouvernement à réagir : à savoir que des militants anti-avortement font passer leur site pour un site officiel, ce qu'ils ne sont pas, et qu'ils divulguent de fausses informations.
Sous prétexte que leur cause est juste (défense de la vie), certains pensent que leurs méthodes sont justes. Mais non ! leurs méthodes sont injustes et violentes pour les femmes en détresse, la fin ne justifie pas les moyens ! Ils utilisent le mensonge et la dissimulation.

Concernant le site gouvernemental sur l'IVG, il est parfaitement cohérent et ne dissimule rien du tout : l'avortement étant un droit et l'acte considéré comme un acte des santé comme un autre, on y présente les différentes démarches à faire et les conséquences pour la santé.
Certes, quand je lis ce site, je n'y retrouve plus l'esprit de la loi Veil qui précisait que "l'avortement est un drame et restera un drame" mais l'esprit de la loi Veil est mort : l'acte est banalisé et on considère que le foetus n'existe pas en tant que personne s'il ne fait pas l'objet d'un projet parental.
C'est le point de vue officiel du gouvernement et de la société en général et ce site est parfaitement cohérent avec ce point de vue.

Nous, Catholiques (et beaucoup d'autres) avons un autre regard sur le sujet. Cela ne nous autorise pas au mensonge et à la dissimulation. Au contraire, cela nous donne une devoir d'honnêteté particulière.

Comment pouvons nous être crédibles en proclamant dire la vérité sur ce qu'est l'avortement si sur la forme, notre démarche est contraire à la vérité ?!!!!

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » lun. 05 déc. 2016, 17:04

Mais non ! leurs méthodes sont injustes et violentes pour les femmes en détresse, la fin ne justifie pas les moyens ! Ils utilisent le mensonge et la dissimulation.
Mais en fin de compte, qu'est-ce qui est fondamentalement violent : dissuader des femmes d'avorter en leur présentant sans voile les conséquences psychologiques, physiques et spirituelles d'un tel acte ou l'avortement en soi ? C'est évidemment l'avortement qui est véritablement violent. D'autant plus que le site dont nous parlons ne se décrit pas comme un site officiel, gouvernemental. D'après moi, vous pinaillez sur des détails...
je n'y retrouve plus l'esprit de la loi Veil
L'esprit de la loi Veil, c'est de légitimer l'avortement. Tout le reste n'est que de la poudre aux yeux, car si Mme Veil était vraiment attristée de la situation actuelle, elle le ferait savoir.
C'est le point de vue officiel du gouvernement et de la société en général et ce site est parfaitement cohérent avec ce point de vue.
Non ! S'il est vrai que la majorité de la population ne s'oppose pas au droit à l'avortement, il est faux de dire que tout le monde y voit un acte totalement anodin. Le gouvernement, guidé par une idéologie mortifère, va bien plus loin que l'opinion publique.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Héraclius » lun. 05 déc. 2016, 17:08

Même en acceptant l'idée que c'est ivg.net qui est visé parce qu'il singerait un site gouvernemental (ce qui reste à démontrer, j'ai juste l'impression qu'ils veulent avoir l'air sérieux et exhaustif, mais bon, admettons, l'erreur est humaine), il n'en demeure pas moins que comme le nom même du projet de loi indique, il s'agit de supprimer plusieurs sites, et non seulement celui-là.


D'ailleurs, si le projet de loi avait pour seul but de châtier justement un site qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, pourquoi un grand nombre de personnes peut suspectes de sympathies tradies (Charlie Hebdo en tête !) y voient une atteinte à la liberté d'expression ?
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par axou » lun. 05 déc. 2016, 17:35

Héraclius a écrit :
D'ailleurs, si le projet de loi avait pour seul but de châtier justement un site qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, pourquoi un grand nombre de personnes peut suspectes de sympathies tradies (Charlie Hebdo en tête !) y voient une atteinte à la liberté d'expression ?
Mais justement parce que c'est une porte ouverte dangereuse ! la liberté d'expression est une question épineuse !
Fallait-il tolérer Dieudonné ? non ? et autoriser les publications révisionnistes ?

Charlie Hebdo est bien placé pour défendre la liberté d'expression, leurs amis en sont morts !

Je pense que le gouvernement veut sincèrement châtier ces sites mais que cela soulève de grandes questions. Moi je ne crois pas que les interdire soit une bonne solution, je crois qu'il faut les obliger à se démasquer. Mais je ne sais pas si c'est possible sur internet....

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2121
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Relief » lun. 05 déc. 2016, 18:27

.
Dernière modification par Relief le dim. 07 mai 2017, 18:08, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » lun. 05 déc. 2016, 19:27

Moi je ne crois pas que les interdire soit une bonne solution, je crois qu'il faut les obliger à se démasquer.
Vous accusez les catholiques d'une stratégie amplement adoptée par les militants pour l'avortement et les "droits" LGBT, qui, avant l'enregistrement de chaque loi subversive, déclaraient qu'ils n'iraient pas plus loin ! Mme Veil parlait de l'avortement comme d'une décision grave, à ne pas banaliser, et voyez où on en est plusieurs décennies plus tard. Et bien évidemment, cette dame se garde bien de critiquer la situation actuelle. Idem pour les revendications homosexuelles : on disait aux Français que l'on n'irait pas plus loin que le Pacs, et nous en sommes au mariage. Pareil pour le divorce, qui tend à être de plus en plus banalisé et dont les procédures deviennent de plus en plus simples et rapides, avec abandon de la notion de faute. Vous faites porter aux catholiques ce qui est surtout caractéristique de nos adversaires ! C'est injuste.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par axou » lun. 05 déc. 2016, 22:18

Suliko a écrit :
Moi je ne crois pas que les interdire soit une bonne solution, je crois qu'il faut les obliger à se démasquer.
Vous accusez les catholiques d'une stratégie amplement adoptée par les militants pour l'avortement et les "droits" LGBT, qui, avant l'enregistrement de chaque loi subversive, déclaraient qu'ils n'iraient pas plus loin ! Mme Veil parlait de l'avortement comme d'une décision grave, à ne pas banaliser, et voyez où on en est plusieurs décennies plus tard. Et bien évidemment, cette dame se garde bien de critiquer la situation actuelle. Idem pour les revendications homosexuelles : on disait aux Français que l'on n'irait pas plus loin que le Pacs, et nous en sommes au mariage. Pareil pour le divorce, qui tend à être de plus en plus banalisé et dont les procédures deviennent de plus en plus simples et rapides, avec abandon de la notion de faute. Vous faites porter aux catholiques ce qui est surtout caractéristique de nos adversaires ! C'est injuste.
Pour votre information, Mme Veil est atteinte de la maladie d'Alzheimer, elle n'est plus du tout en mesure de s'exprimer, sur aucun sujet malheureusement.
Ensuite, comme Relief, vous mélangez tous les sujets... On ne peut pas réfléchir intelligemment en mélangeant tous les sujets.

Je m'intéresse au sujet de ce post. Je suppose que les militants pro- vie qui militent dissimulés sur ce site sont catholiques mais ils sont peut-être évangélistes, effectivement je n'en sais rien.
Vous mélangez également la forme et le fond. Je ne critique pas sur le fond l'engagement de ces militants, j'en critique la forme.

Et la future loi qui a été votée m'inquiète également.
Ce genre de sujet nécessite de la nuance.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Suliko » lun. 05 déc. 2016, 22:50

Pour votre information, Mme Veil est atteinte de la maladie d'Alzheimer, elle n'est plus du tout en mesure de s'exprimer, sur aucun sujet malheureusement.
Je ne savais pas...Néanmoins, elle n'a pas toujours été malade et aurait eu le temps d'intervenir, si elle l'avait voulu...Que Dieu la prenne en pitié !
Vous mélangez également la forme et le fond. Je ne critique pas sur le fond l'engagement de ces militants, j'en critique la forme.
Mais j'avais bien compris que c'est la forme que vous critiquiez. Le problème, c'est que vous jugez durement les catholiques à l'origine de ce site anti-avortement (ils se cacheraient derrière une légitimité qu'ils n'ont pas, ils ne seraient pas assez bienveillants, etc...), tout en semblant étrangement indulgente pour le gouvernement ou les organisations féministes pro-avortement. Si j'élargissais la perspective (ce que vous appelez "tout mélanger"), c'était justement pour vous faire comprendre que vous vous montriez fort sévère envers certains catholiques, tout en étant à mon sens trop indulgente envers les militants progressistes qui avancent leurs pions de manière peu transparente (cf les exemples dans mon précédent message). Je vous cite :
[+] Texte masqué
Concernant le site gouvernemental sur l'IVG, il est parfaitement cohérent et ne dissimule rien du tout : l'avortement étant un droit et l'acte considéré comme un acte des santé comme un autre, on y présente les différentes démarches à faire et les conséquences pour la santé.
Certes, quand je lis ce site, je n'y retrouve plus l'esprit de la loi Veil qui précisait que "l'avortement est un drame et restera un drame" mais l'esprit de la loi Veil est mort : l'acte est banalisé et on considère que le foetus n'existe pas en tant que personne s'il ne fait pas l'objet d'un projet parental.
C'est le point de vue officiel du gouvernement et de la société en général et ce site est parfaitement cohérent avec ce point de vue.

Bien sûre, vous avez le droit de critiquer les méthodes utilisée par certains catholiques opposés à l'avortement, mais gardez à l'esprit qu'elles resteront toujours bien en deçà des méthodes de la plupart de nos adversaires.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 déc. 2016, 9:19

Kerniou a écrit :La lutte pro-avortement devient hystérique !
Plutôt idéologique et totalitaire comme tous les "progrès" portés par nos 'élites'…
On risque désormais la prison pour s'opposer à l'avortement sur le net.
Demain pour avoir lutter contre le mariage pour 'tous', puis conrte la PMA, la GPA, le cannabis, l'euthanasie…

Mais maintenant que Mme Royal nous a expliqué les grandeurs de M Castro on comprend mieux le modus operandi de nos dirigeants…
Dernière modification par PaxetBonum le mar. 06 déc. 2016, 16:01, modifié 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 déc. 2016, 9:24

axou a écrit : Je pense que le gouvernement veut sincèrement châtier ces sites mais que cela soulève de grandes questions. Moi je ne crois pas que les interdire soit une bonne solution, je crois qu'il faut les obliger à se démasquer. Mais je ne sais pas si c'est possible sur internet....
Je ne vois pas l'intérêt exact de savoir qui produit ces sites à part une incitation à la haine : 'se sont des sites cathos, laissez tomber !'
Sinon tout site devrait obligatoirement indiquer par qui il a été fait, quellles idées il soutient, quels œuvres il finance… y compris les sites du gouvernement…
Récemment l'appel au boycott d'Israël a été déclaré illégal… aujourd'hui on appel à boycotter et enfermer en prison des chrétiens (ou autre) qui militeraient contre l'avortement… comprend qui peut
Dernière modification par PaxetBonum le mar. 06 déc. 2016, 16:00, modifié 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
François2.0
Barbarus
Barbarus

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par François2.0 » mar. 06 déc. 2016, 9:57

Je me permets de reposer la question que j'ai posée précédemment, et qui a été méticuleusement enterrée par d'autres commentaires puis évincée:

j'aimerai que ceux qui ici dénoncent la partialité des sites évoqués (ivg.net, afterbaiz, etc...), nous fasse la démonstration de l'impartialité du site gouvernemental et de tout dénuement idéologique.


Axou à vous lire, dites moi si je me trompe, on a le sentiment que le site gouvernemental est objectif sur le sujet et qu'il renseigne aussi bien les femmes dans le doute sur leur capacité financière, sociale... à garder leur enfant que celles qui désirent le tuer. Sauf erreur de ma part, le site "officiel" excepté fournir la liste d'établissement ou l'on propose l'IVG et en expliquer le déroulement, évacue toute autre possibilités et conseils qui vont avec, corrigez moi si je me trompe.
De plus j'aimerai si cela ne vous dérange pas, que vous pointiez précisément en quoi en dehors de la présentation prétendument fallacieuse du site auquel vous faites allusion, ce dernier ment ou désinforme ses lecteurs? Et en quoi il induirait les femmes dans l'erreur en leur délivrant le récit d'expériences de certaines femmes non conforme à la doxa de nos moralisateurs en chef, sur le fond, donc si l'on suit votre raisonnement, le site gouvernemental lorsqu'il ne regarde le sujet que d'un seul oeil, évitant ainsi de "terroriser" ou encore "culpabiliser" ces femmes ferait un travail d'information complet et respectable.
Je remets ici les deux articles que j'avais posté plus haut, qui vont totalement à l'encontre de la propagande du site gouvernemental, le gouvernement mentirait-il, l'IVG pourrait-elle pour celle qui la subit être vecteur de traumatismes contrairement à ce que les rapporteurs de cette PPL ont assénés durant toute une journée au Parlement?
http://cahierslibres.fr/2015/01/aujourd ... -familial/
http://www.koztoujours.fr/lettre-a-gera ... contrainte


Je pose ici deux vidéos de Simone Veil qui aborde le caractère d'exception de l'IVG, et de l'importance des associations de l'époque combattant l'IVG à ses yeux:





Comme Suliko, je suis désarçonné de constater la propension qu'ont certains Catholique à trouver toutes les excuses imaginables à l'égard des Femens et autres groupes LGBT, quand dans le même temps ils ne ménagent pas leurs propre frères, les suspectant de tous les maux dans leur combat pour défendre ce que Dieu nous a donné de l'être, une sorte de Miséricorde à géométrie variable en somme.
Pour ma part désolé, mais je ne trouve aucune excuses à ça, et prie pour que ces rejets de l'humanité ne croisent pas mon chemin:

Image
Image
Image

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Cinci » mar. 06 déc. 2016, 15:19

Bonjour,

Je trouve beaucoup de réactions confuses. En fait de fil de discussion, faudrait parler plutôt d'une pelotte de laine émotionnelle étirée dans tous les sens, à coup de griffes et à coup de dents. Ce pourrait être le nouveau titre du fil "La griffe et la dent".

:)

Pour le plaisir d'un certain équilibre, il y a des petites choses que j'aimerais clarifier quand même.
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on en prend pas.
- Alphonse Allais

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La colère des évêques contre la création d'un délit d'entrave numérique à l'IVG

Message non lu par Cinci » mar. 06 déc. 2016, 16:54

Axou,

Je trouve un peu d'ambiguïté dans votre message d'hier. Je ne suis pas sûr de bien comprendre. J'en retirerais l'impression que vous vouliez contredire ce que j'exprime. Étrange.

Pourtant, mon observation voulait ramener Suliko au problème initial de ce fil et au travers ce qui vous chiffonnait déjà soit une position que je partage aussi.
Mais c'est cela le sujet principal !
Pourquoi un point d'exclamation? Énervement? Vous commencez votre réponse ainsi.

Et pourquoi me délivrer une telle précision à moi? Je comprend pas. Confusion. Je rappelle que c'est moi qui intervenait auprès de Suliko pour la remettre sur la piste qui semblait vous préoccuper dès le départ.
Ce post n'est pas un débat sur le fait que l'avortement soit bien ou mal,
Merci bien. C'est ce que je pensais déjà. J'avais compris.

Ma suggestion : vous devriez indiquer dans votre message à qui vous vous adresserez avec cette remarque. Étant mis en exergue plus haut, c'est comme si je devais avoir une pensée contraire à celle que j'ai.

:-[

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités