Les relations franco-russes

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Les relations franco-russes

Message non lu par jean_droit » sam. 01 déc. 2007, 9:19

Ce matin Libération titre sur Poutine le "despote". Aveuglement ! Réaction franchouillarde. Et non, nous ne sommes pas le centre du Monde. 70 % des Russes doivent être pour Poutine ! Même si 70 % des français sont, peut être, contre car bien chauffés à blanc par les médias. Mais ce n'est pas nous qui votons .....
Quelle honte pour les "occidentaux" d'avoir voulu envoyer des observateurs pour "contrôler" ces élections.

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

Re: La France et la Russie

Message non lu par giorgino » sam. 01 déc. 2007, 11:28

je ne comprends pas bien ce que tu dénonces ? Le parti de Poutine occupe tout l 'espace médiatique , toutes les chaines classiques inondent l' écran de Poutine . Comme le chantait Bécaud on ira au café Poutine , boire un chocolat Poutine , et si la voiture est en panne on y ira au garage Poutine . Hors Poutine point de salut .
Mais où est la honte pour les observateurs ??
Constater le fait ?
N' avoir pas à se méler de ça ?
Ne pas avoir de leçon à donner ?
Voir la paille dans l' oeil du voisin ?
Ne pas dénoncer une caricature de démocratie ?
Peux tu expliquer ?

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: La France et la Russie

Message non lu par FMD » sam. 01 déc. 2007, 12:23

giorgino a écrit :Mais où est la honte pour les observateurs ??
Constater le fait ?
N' avoir pas à se méler de ça ?
Ne pas avoir de leçon à donner ?
Voir la paille dans l' oeil du voisin ?
Ne pas dénoncer une caricature de démocratie ?
Peux tu expliquer ?
D'une part, cela ne nous concerne effectivement pas. Les pays occidentaux ne sont pas en mesure de donner la moindre leçon de démocratie à la Russie et à Vladimir Poutine qui, sans être un saint, demeure bien plus respectable que nos gouvernants. Au demeurant, ceux qui geignent sur la disparition (souhaitable) de la démocratie en Russie sont bien plus silencieux lorsqu'il s'agit de dénoncer le coup de force de Nicolas Sarkozy sur les questions européennes.

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

Re: La France et la Russie

Message non lu par giorgino » sam. 01 déc. 2007, 13:09

Mais mon cher Franck !! libre à vous d'en vouloir un comme Poutine !! Mais qqn qui met en prison ne serait ce que 5 jours Kasparov qui est ce qu'il est mais qui de toutes façons ne mérite pas ce sort , n'est pas qqn que je souhaite ici . Mais chacun ses gouts !! Quant à ceux qui sont moins prompts à dénoncer le coup de force du nain des carpates , vous noterez que sur ce site , je suis le dernier , oui le dernier à qui on peut faire ce reproche , n' ayant jamais accordé ma confiance à ce type , et ne m' en étant jamais caché !! Et depuis le début !!! Vous pourriez m' accorder ça .

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 342
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Re: La France et la Russie

Message non lu par Geronimo » dim. 02 déc. 2007, 19:03

Kasparov est le poulain de l'intrigant milliardaire russo-israélien Boris Berezovsky en fuite en Angleterre

financier des diverses révolutions orange qui ont ceinturé la Russie, ainsi que des terroristes islamistes tchétchènes

http://www.russomania.com/Comment-Boris ... -financait
http://www.russomania.com/Berezovski-af ... inancer-un

Kasparov est né Garik Kimovitch Weinstein, il prit le nom de sa mère arménienne, Kasparian, et le russifia.
Il est citoyen américain et soutenu par le
National Endowment for Democracy (NED, Etats-Unis)
son allié M.Illarionov est membre du CATO Institute (Etats-Unis) libertarien.


pour plus d'informations voire :

http://www.michelcollon.info/articles.p ... og=invites

http://uniondespatriotes.hautetfort.com/tag/Russie

:ciao:
Dernière modification par Geronimo le dim. 02 déc. 2007, 19:10, modifié 1 fois.
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: La France et la Russie

Message non lu par MB » dim. 02 déc. 2007, 19:09

Bonsoir

Oui, enfin si, nous pouvons donner des leçons. Sarkozy n'a pas fait emprisonner les opposants, il ne fait pas menacer les électeurs qui ne se rendraient pas au bureau de vote (où de toute façons les élections sont truquées), n'empêche pas les autres partis de faire campagne, ne donne pas une région française en pâture à l'armée.

Quant à l'affaire du traité européen, elle me paraît de mauvaise foi de votre part : je ne vois pas pourquoi un Parlement - à plus forte raison s'il est fraîchement élu - n'aurait pas de légitimité démocratique. "Coup de force", "coup de force" : un peu gros quand même ! C'est antidémocratique de faire voter des députés élus au suffrage universel ? Le vote n'est pas si acquis que cela, il y a beaucoup de gens à l'UMP qui sont eurosceptiques.

Ah, et au fait, j'oubliais une chose : en France, c'est vrai, il y a des copinages, de la corruption, etc. Mais chez nous, les places des grandes directions administratives ne se vendent pas au prix du bénef que permùet une année de corruption (le tarif pour obtenir une place de directeur d'administration dans une région russe se chiffre au-delà du million de dollars). Alors si, je pense que nous pouvons faire la leçon.

A bientôt
MB

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Re: La France et la Russie

Message non lu par Christian » dim. 02 déc. 2007, 19:59

le troupeau servile formé de pays occidentaux moralement dégénérés n'est pas en mesure de donner la moindre leçon de démocratie à la Russie et à Vladimir Poutine qui, sans être un saint, demeure bien plus respectable que nos gouvernants.
Ce sont des propos tristement irresponsables. [ Merci d'éviter les coups bas ! | Christophe ] les medias du monde entier, si Amnesty International, et dix autres organisations le plus souvent crédibles, affirment qu’aucune élection en Russie depuis 20 ans n’a été plus manipulée que celle de ce dimanche.

Je pensais, Franck, que vous étiez plus lucide. Les Etats-Unis ne sont pas un idéal. Je rejette la bushoisie de toutes mes forces. J’envoie Sarkozy au diable. Mais les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis. Entre la peste et le choléra, je dis non merci.

Ouvrez les yeux. Ceux qui veulent construire un avenir de paix, loin des traîne-sabres kgb-nationalistes, ceux qui veulent une Russie prospère, qui ne dépend pas de la vente de ses matières premières, ont besoin de vous.

Christian
(qui a vécu en Russie pendant les années d’espérance, entre 1989 et 1998)

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: La France et la Russie

Message non lu par FMD » dim. 02 déc. 2007, 22:16

Bonsoir MB,
MB a écrit :Oui, enfin si, nous pouvons donner des leçons. Sarkozy n'a pas fait emprisonner les opposants
Je ne vois pas pourquoi la justice russe ne devrait pas sanctionner les responsables de manifestations illégales, a fortiori lorsqu'ils s'agit de récidivistes. La justice française est dans l'absolu bien mal placée pour donner des leçons à la justice russe, tant sur le fond -soumission au pouvoir politique, corruption et népotisme- que sur la forme -procès s'étalant sur plus d'une décennie. Au demeurant, n'y a-t-il pas eu des arrestations, suite à des manifestations illégales, le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy?
n'empêche pas les autres partis de faire campagne
Pas plus que Vladimir Poutine. Si certains partis ou candidats n'ont pas pu se présenter, c'est tout simplement parce que la justice russe a jugé qu'ils ne répondaient pas aux exigences des lois électorales. Vous allez me dire que la justice russe est inféodée au pouvoir politique? C'est en partie vrai. Tout comme en France, où Nicolas Sarkozy se fait procureur de la République lorsqu'il annonce l'ouverture d'une instruction judiciaire sur les circonstances précises du décès des deux jeunes de Villiers-le-Bel.
ne donne pas une région française en pâture à l'armée.
Il serait plus pertinent de dénoncer le clientélisme de Poutine lorsqu'il offre au milliardaire Abramovitch la région de Tchoukotka -avec succès d'ailleurs. Il est vrai que le clientélisme est un défaut dont ne souffre pas Nicolas Sarkozy, lui qui se vanta lors de son passage au sein du ministère de l'Intérieur d'avoir donné une région à un homme sous prétexte qu'il s'agissait d'un « préfet musulman ».
Quant à l'affaire du traité européen, elle me paraît de mauvaise foi de votre part : je ne vois pas pourquoi un Parlement - à plus forte raison s'il est fraîchement élu - n'aurait pas de légitimité démocratique. "Coup de force", "coup de force" : un peu gros quand même ! C'est antidémocratique de faire voter des députés élus au suffrage universel ?
C'est parfaitement légal mais moralement douteux dans la mesure où les Français se sont déjà prononcés sur le texte en passe d'être adopté et que Nicolas Sarkozy, lors de sa campagne, s'était engagé à respecter le vote des Français à travers l'adoption d'un traité minimaliste. Force est de constater qu'il n'en est rien mais... il y a déjà un fil sur le sujet.
Ah, et au fait, j'oubliais une chose : en France, c'est vrai, il y a des copinages, de la corruption, etc. Mais chez nous, les places des grandes directions administratives ne se vendent pas au prix du bénef que permùet une année de corruption (le tarif pour obtenir une place de directeur d'administration dans une région russe se chiffre au-delà du million de dollars). Alors si, je pense que nous pouvons faire la leçon.

Chez nous, il suffit désormais d'être une femme issue d'une minorité visible (sic) et posséder un carnet d'adresses fourni pour obtenir un ministère. Chez nous, il suffit d'intégrer une caste administrative ou une loge pour obtenir le soutien indéfectible des autres membres de sa corporation durant toute sa carrière. Chez nous, il suffit de tutoyer le Président pour s'éviter les foudres de la justice sur certains dossiers sensibles. Le pouvoir de corruption de l'argent est certainement moins prégnant en France qu'en Russie, toutefois nous avons su mettre au point des systèmes de corruption annexes. On pourrait enfin comparer l'évolution du respect des droits humains en France et en Russie. De ce point de vue, la France nage dans la barbarie la plus abjecte qui soit (sacralisation du droit à l'avortement et du blasphème, reconnaissance civile d'unions entre personnes de même sexe, droit de laisser un malade mourir de faim, etc.) tandis que la Russie revient lentement mais sûrement de l'antichambre de l'enfer.

Tout cela pour dire que nous ferions mieux de garder notre potentiel d'indignation pour dénoncer ce qui se passe chez nous.

En Christ,
Franck

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: La France et la Russie

Message non lu par Yves54 » dim. 02 déc. 2007, 23:38

C'est parfaitement légal mais moralement douteux dans la mesure où les Français se sont déjà prononcés sur le texte en passe d'être adopté et que Nicolas Sarkozy, lors de sa campagne, s'était engagé à respecter le vote des Français à travers l'adoption d'un traité minimaliste. Force est de constater qu'il n'en est rien mais... il y a déjà un fil sur le sujet.
Vous savez tout comme moi que c'était un rejet de Chirac plus que du texte. Pas même 5% des français ont lu ce texte (trop long pour des esprit habitué à ne voir que la télé).
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: La France et la Russie

Message non lu par FMD » dim. 02 déc. 2007, 23:49

Je propose de poursuivre la discussion sur le TCE Bis sur ce fil: http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 124#p40124. ;)

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: La France et la Russie

Message non lu par MB » ven. 07 déc. 2007, 23:55

Salut Franck !
Franck a écrit : Je ne vois pas pourquoi la justice russe ne devrait pas sanctionner les responsables de manifestations illégales, a fortiori lorsqu'ils s'agit de récidivistes. La justice française est dans l'absolu bien mal placée pour donner des leçons à la justice russe, tant sur le fond -soumission au pouvoir politique, corruption et népotisme- que sur la forme -procès s'étalant sur plus d'une décennie. Au demeurant, n'y a-t-il pas eu des arrestations, suite à des manifestations illégales, le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy?
Euh, c'est gonflé. Après tout, en suivant tes arguments, le pouvoir en place en Chine a raison de persécuter les chrétiens fidèles à Rome, ils ne font que désobéir à la loi. Les manifestations des ouvriers berlinois en 1953 étaient illégales : l'Etat est-allemand était donc en droit de les buter.
Tu sais très bien que les gens qui se sont fait arrêter le soir de l'élection de Sarko passaient leur temps à casser, à vandaliser et à terroriser ceux qui avaient le malheur de passer à côté d'eux. Dans un autre post, tu t'élèverais contre les moutons bêlants du politiquement correct qui prenaient leur défense. Il faut être cohérent !
Franck a écrit : Si certains partis ou candidats n'ont pas pu se présenter, c'est tout simplement parce que la justice russe a jugé qu'ils ne répondaient pas aux exigences des lois électorales.
C'est gonflé là encore. On n'a pas empêché les gens de faire campagne en France (sauf Coluche). Un chrétien qui voudrait se présenter, en tant que tel, aux élections en Iran, serait rejeté par la commission électorale locale. Serait-ce juste ? après tout, il ne répondrait pas aux standards en vigueur...
Et au fait, tu sais bien que les dernières élections ont été l'objet d'un trucage massif. Ca, on ne fait pas chez nous...
Franck a écrit : Il serait plus pertinent de dénoncer le clientélisme de Poutine lorsqu'il offre au milliardaire Abramovitch la région de Tchoukotka -avec succès d'ailleurs. Il est vrai que le clientélisme est un défaut dont ne souffre pas Nicolas Sarkozy, lui qui se vanta lors de son passage au sein du ministère de l'Intérieur d'avoir donné une région à un homme sous prétexte qu'il s'agissait d'un « préfet musulman ».
Nous ne parlions pas de la même chose. Quand je parlais de donner un région en pâture à l'armée, j'évoquais la Tchétchénie. Cette région a été lâchée aux militaires pour qu'ils puissent se défouler dessus (l'argumentation de la lutte antiterroriste a été créée a posteriori). Pour mémoire, je sais de source sûre qu'il y a des campagnes, en Tchétchénie, dont les villages comptent un ratio de 1 homme pour 7 femmes : tous les mâles sont tués lorsque des commandos russes ou prorusses ratissent la région ; et quand ils ont réchappé, ils s'enfuient. Il faudrait prendre un autre exemple, en politique fiction : la Corse cédée aux légionnaires comme camp d'entraînement en live.
S'agissant de l'exemple que tu as cité, je ne crois pas non plus qu'on puisse comparer la cession d'une région grande comme la France à un oligarque prêt à tout, au parachutage, sur une région française, grande comme quelques départements, d'un honnête fonctionnaire assez limité dans ses pouvoirs.
Franck a écrit :
Ah, et au fait, j'oubliais une chose : en France, c'est vrai, il y a des copinages, de la corruption, etc. Mais chez nous, les places des grandes directions administratives ne se vendent pas au prix du bénef que permùet une année de corruption (le tarif pour obtenir une place de directeur d'administration dans une région russe se chiffre au-delà du million de dollars). Alors si, je pense que nous pouvons faire la leçon.

Chez nous, il suffit désormais d'être une femme issue d'une minorité visible (sic) et posséder un carnet d'adresses fourni pour obtenir un ministère. Chez nous, il suffit d'intégrer une caste administrative ou une loge pour obtenir le soutien indéfectible des autres membres de sa corporation durant toute sa carrière. Chez nous, il suffit de tutoyer le Président pour s'éviter les foudres de la justice sur certains dossiers sensibles. Le pouvoir de corruption de l'argent est certainement moins prégnant en France qu'en Russie, toutefois nous avons su mettre au point des systèmes de corruption annexes. On pourrait enfin comparer l'évolution du respect des droits humains en France et en Russie. De ce point de vue, la France nage dans la barbarie la plus abjecte qui soit (sacralisation du droit à l'avortement et du blasphème, reconnaissance civile d'unions entre personnes de même sexe, droit de laisser un malade mourir de faim, etc.) tandis que la Russie revient lentement mais sûrement de l'antichambre de l'enfer.
1° Sur la corruption : je crois que tu ne te rends pas compte de l'échelle des pratiques en vigueur en Russie. Nos trucs à nous, à côté, c'est du pipi de chat, comme on dit.
2° Pour les "minorités visibles" : procès d'intention. J'ignore le cas de Mme Amara ; s'agissant de Rama Yade, je rappelle qu'elle a fait ScPo, et que cela ne préjuge en rien d'une éventuelle incapacité dans la gestion des choes publiques. Pour Mme Dati, j'ai spontanément envie de lui accorder ma confiance lorsque je considère l'hystérie des milieux judiciaires françaises à son encontre (pire que la RATP ou la SNCF dans les Transports...).
3° S'agissant de l'avortement : à toi de prouver que cette pratique, très répandue en URSS, a baissé dans la Russie actuelle. Le très faible niveau de natalité dans ce pays ne semble guère le suggérer... malgré l'immensité de nos crimes, les Russes n'ont donc rien à nous "envier" dans ce domaine. Au fait, rapport aux enfants : chez nous, quand des enfants se font prendre en otages, on envoie le GIGN le liquider en faisant le moins de dégâts possibles. Chez eux, quand des enfants se font prendre en otages, on commence par les gazer.

Franck a écrit : Tout cela pour dire que nous ferions mieux de garder notre potentiel d'indignation pour dénoncer ce qui se passe chez nous.
Tu as raison ; les affaires françaises sont pressantes. Mais rien n'empêche d'aller voir ailleurs. Je ne dirai pas que nous n'avons qu'une paille dans notre oeil ; nous avons une jolie poutre. Mais elle nous laisse suffisamment de regard pour s'apercevoir que l'oeil du Russe est occupé par un tronc de séquoia. Chercher à comparer nos défauts aux leurs actuels, c'est un peu comme placer une colline bourguignonne à côté des pics du Caucase.

A bientôt !
MB

PS. Je dis souvent du mal du monde russe et de certains aspects très désagréables de sa culture. Il faut préciser que je n'ai aucune animosité spéciale contre les personnes, et que, comme tout le monde, j'admire ce que ce pays a offert de meilleur : la spiritualité orthodoxe, la grande littérature, la haute culture en général (encore très prisée, plus que chez nous dans certains milieux), une culture des émotions humaines les plus hautes, et une langue, qui, ma foi ! est l'une des plus belles du monde.
Et à l'inverse, admirer la France ne doit pas empêcher de voir des défauts réels de sa civilisation (une certaine mesquinerie par exemple).
Dernière modification par MB le sam. 08 déc. 2007, 0:14, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: La France et la Russie

Message non lu par Yves54 » sam. 08 déc. 2007, 0:04

La Russie est une grande nation qui, malheureusement, n'est pas resté démocratique très longtemps. Je trouve cela dommage (tout autant que notre président félicite Poutine avec de tels soupçons de fraude est calamiteux :-[ ).

Nous avons plein de problème en France, mais ne rien dire sur le sort des russes est une escroquerie intellectuelle. Ce n'est pas parce que nous avons nos problèmes que nous ne pouvons pas être attentif aux problèmes des autres. Faire les deux est possible.

Je sais que je vais me faire incendier par certains ultra ici présent, je leur demanderais juste de réfléchir et de se mettre à la place des russes l'espace d'une seconde.

Pax.

Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: La France et la Russie

Message non lu par Christophe » sam. 08 déc. 2007, 10:57

Yves54 a écrit :La Russie est une grande nation qui, malheureusement, n'est pas resté démocratique très longtemps.
Certes. Mais la démocratie n'est pas une fin en soi... La question est de savoir si, depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, la situation s'est améliorée ou si elle s'est dégradée. Je ne connais pas suffisament bien le sujet pour exprimer un avis définitif et motivé, mais j'ai l'audace de croire que oui. S'il fallait comparer le régime actuel de la Russie à un régime historique de la France, je le comparerai volontiers au Second Empire...

PaX
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: La France et la Russie

Message non lu par Yves54 » sam. 08 déc. 2007, 11:53

Christophe a écrit :
Yves54 a écrit :La Russie est une grande nation qui, malheureusement, n'est pas resté démocratique très longtemps.
Certes. Mais la démocratie n'est pas une fin en soi... La question est de savoir si, depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, la situation s'est améliorée ou si elle s'est dégradée. Je ne connais pas suffisament bien le sujet pour exprimer un avis définitif et motivé, mais j'ai l'audace de croire que oui. S'il fallait comparer le régime actuel de la Russie à un régime historique de la France, je le comparerai volontiers au Second Empire...

PaX
Christophe
La démocratie n'est pas une fin en soi, c'est le pire des régimes mais le meilleurs à la fois. Si vous comparez son état actuel à celui de la France sous le second empire, je suis d'accord avec vous. Surtout que le second empire n'a pas été une réjouissance pour la France.
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: La France et la Russie

Message non lu par FMD » dim. 09 déc. 2007, 14:52

Bonjour MB! :)
MB a écrit :Euh, c'est gonflé. Après tout, en suivant tes arguments, le pouvoir en place en Chine a raison de persécuter les chrétiens fidèles à Rome, ils ne font que désobéir à la loi. Les manifestations des ouvriers berlinois en 1953 étaient illégales : l'Etat est-allemand était donc en droit de les buter.
Tu sais très bien que les gens qui se sont fait arrêter le soir de l'élection de Sarko passaient leur temps à casser, à vandaliser et à terroriser ceux qui avaient le malheur de passer à côté d'eux. Dans un autre post, tu t'élèverais contre les moutons bêlants du politiquement correct qui prenaient leur défense. Il faut être cohérent !
On ne peut pas mettre sur le même plan des régimes fondamentalement totalitaires (Chine communiste, RDA) avec un régime autoritaire « classique ». Poutine respecte les droits fondamentaux des Russes à condition qu'ils lui laissent une grande latitude politique. La Russie actuelle s'apparente d'une certaine manière à une société démocratique -au sens où l'entendait Tocqueville- dotée d'institutions fort peu démocratiques. Cela n'a rien à voir avec un pays comme la Chine où la liberté religieuse, par exemple, est plus que restreinte. On reconnaît par ailleurs une justice inique à la disproportion des peines infligées. Est-ce disproportionné de condamner un récidiviste à cinq jours de prison? Je ne le crois pas. Je note au demeurant que Nicolas Sarkozy et Rachida Dati valident ma comparaison lorsqu'ils félicitent Vladimir Poutine pour sa victoire et affirment que la Russie est un pays démocratique où sont organisées des élections libres. Si je devais comparer Vladimir Poutine à un dirigeant présent ou passé, je choisirais incontestablement Juan Perón, notamment sur le plan économique.
C'est gonflé là encore. On n'a pas empêché les gens de faire campagne en France (sauf Coluche). Un chrétien qui voudrait se présenter, en tant que tel, aux élections en Iran, serait rejeté par la commission électorale locale. Serait-ce juste ? après tout, il ne répondrait pas aux standards en vigueur...
Et au fait, tu sais bien que les dernières élections ont été l'objet d'un trucage massif. Ca, on ne fait pas chez nous...
C'est un détail mais un chrétien peut effectivement se présenter en tant que tel aux élections législatives en Iran. Le Parlement iranien réserve cinq sièges sur deux cent quatre-vingt-dix aux minorités religieuses, ce qui correspond assez fidèlement à leur poids démographique: deux sièges pour la communauté arménienne, un siège pour la communauté assyrienne, un siège pour la communauté juive et un siège pour la communauté zoroastrienne. Pour en revenir à la Russie, je ne nie pas l'existence d'irrégularités, simplement leur caractère systématique et massif. Poutine n'est pas un démocrate mais il sait parfaitement qu'il n'a pas besoin de recourir à un tel procédé pour l'emporter. La presse occidentale a repris de manière assez aveugle les accusations de l'opposition communiste -ce qui ne manque pas de piquant- et de Golos. Là encore, Nicolas Sarkozy a validé ma comparaison en rappelant la réalité du soutien d'une majorité de Russes à Vladimir Poutine.
Nous ne parlions pas de la même chose. Quand je parlais de donner un région en pâture à l'armée, j'évoquais la Tchétchénie. Cette région a été lâchée aux militaires pour qu'ils puissent se défouler dessus (l'argumentation de la lutte antiterroriste a été créée a posteriori). Pour mémoire, je sais de source sûre qu'il y a des campagnes, en Tchétchénie, dont les villages comptent un ratio de 1 homme pour 7 femmes : tous les mâles sont tués lorsque des commandos russes ou prorusses ratissent la région ; et quand ils ont réchappé, ils s'enfuient.

Je connais assez bien l'armée russe pour savoir que son comportement égale en barbarie celui des rebelles tchétchènes lorsqu'elle se trouve être livrée à elle-même. Poutine n'y peut rien dans l'immédiat: pour remédier à ce problème, il faudra une nouvelle génération d'officiers n'ayant pas connu les rudesses de l'Armée rouge et notamment l'Afghanistan. Quant à savoir si la France s'est au cours de son histoire récente livrée à des pratiques similaires, la réponse est bien évidemment affirmative. Il me semble que le premier président de notre belle Vème République n'a pas hésité à livrer jusqu'en 1962 certains départements français à la Légion étrangère.
S'agissant de l'exemple que tu as cité, je ne crois pas non plus qu'on puisse comparer la cession d'une région grande comme la France à un oligarque prêt à tout, au parachutage, sur une région française, grande comme quelques départements, d'un honnête fonctionnaire assez limité dans ses pouvoirs.
Il est vrai qu'on ne peut difficilement comparer la province de Tchoukotka (Sibérie orientale, quelques dizaines de milliers d'habitants) avec le Jura (plusieurs centaines de milliers d'habitants, au croisement de la France, de la Suisse et de l'Allemagne). On ne peut pas non plus comparer les résultats du « préfet musulman » Dermouche avec ceux du gouverneur Abramovitch, qui a considérablement modernisé sa province.
1° Sur la corruption : je crois que tu ne te rends pas compte de l'échelle des pratiques en vigueur en Russie. Nos trucs à nous, à côté, c'est du pipi de chat, comme on dit.
Est-ce Poutine l'instigateur de ce système? En allait-il autrement du temps d'Eltsine par exemple?
2° Pour les "minorités visibles" : procès d'intention. J'ignore le cas de Mme Amara ; s'agissant de Rama Yade, je rappelle qu'elle a fait ScPo, et que cela ne préjuge en rien d'une éventuelle incapacité dans la gestion des choes publiques. Pour Mme Dati, j'ai spontanément envie de lui accorder ma confiance lorsque je considère l'hystérie des milieux judiciaires françaises à son encontre (pire que la RATP ou la SNCF dans les Transports...).

Ramatoulaye Yade ne fait pas exactement partie des minorités visibles en raison de ses originales sociales. Je pensais bien évidemment à notre cher Ministre de la Justice, qui n'aurait jamais pu atteindre un tel poste sur ses propres capacités. Sa carrière est jalonnée de copinages - « dans copinage il y a âge » comme aurait pu s'exclamer Desproges- plus ou moins inavouables, de Simone Veil en passant par le PDG de Veolia.
3° S'agissant de l'avortement : à toi de prouver que cette pratique, très répandue en URSS, a baissé dans la Russie actuelle. Le très faible niveau de natalité dans ce pays ne semble guère le suggérer... malgré l'immensité de nos crimes, les Russes n'ont donc rien à nous "envier" dans ce domaine. Au fait, rapport aux enfants : chez nous, quand des enfants se font prendre en otages, on envoie le GIGN le liquider en faisant le moins de dégâts possibles. Chez eux, quand des enfants se font prendre en otages, on commence par les gazer.

La politique nataliste de Vladimir Poutine (restrictions toujours plus grandes des possibilités d'avortement et aides financières aux jeunes mères) est en train de porter ses fruits dans un pays qui comptait il y a peu davantage d'avortements que de naissances. Bien sûr, on ne peut éradiquer cinq décennies de culture de la mort -la seconde légalisation de l'avortement en Russie remonte à 1955- en deux mandats présidentiels mais les derniers chiffres concernant la natalité sont encourageants: entre janvier 2006 et janvier 2007, la natalité russe a progressé de 8,5%. Par ailleurs, indépendamment des chiffres bruts, je m'intéresse davantage à la politique des gouvernements. Nous avons d'un côté un gouvernement qui tend vers l'abolition de l'avortement et de l'autre un gouvernement qui revalorise le remboursement de l'avortement et facilite l'accès à l'avortement médicamenteux. Je sais donc parfaitement de quel côté se trouve les véritables ordures, les criminels en puissance et en actes. Nous sommes gouvernés par des tyrans abjects qui s'octroient un pouvoir de vie et de mort sur le plus faibles d'entre nos frères. Ces tyrans devraient recevoir dès à présent le « salaire du péché ».
PS. Je dis souvent du mal du monde russe et de certains aspects très désagréables de sa culture. Il faut préciser que je n'ai aucune animosité spéciale contre les personnes, et que, comme tout le monde, j'admire ce que ce pays a offert de meilleur : la spiritualité orthodoxe, la grande littérature, la haute culture en général (encore très prisée, plus que chez nous dans certains milieux), une culture des émotions humaines les plus hautes, et une langue, qui, ma foi ! est l'une des plus belles du monde.
Et à l'inverse, admirer la France ne doit pas empêcher de voir des défauts réels de sa civilisation (une certaine mesquinerie par exemple).
Je n'aurais pas dit mieux. ;)

En Christ,
Franck

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité