Discours de Ratisbonne

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Saint Charbel Makhlouf
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 1:38
Contact :

Discours de Ratisbonne

Message non lu par Saint Charbel Makhlouf » jeu. 14 sept. 2006, 14:27

Le pape dénonce la violence de l'islam

Benoît XVI monte encore d'un cran à l'égard de la religion de Mahomet, n'hésitant pas à condamner ouvertement ses dogmes jihadistes et hégémoniques.
On se souvient de l'attitude dhimmie du précédent pape Jean-Paul II, embrassant l'horrible Coran en Syrie, ou écoutant le président syrien cracher sa haine contre les Juifs dans l'église transformée en mosquée où repose Saint Jean le Baptiste.

Si Jean-Paul II fut le pape qui a combattu le totalitarisme communiste aux 100 millions de morts, Benoît XVI est celui qui s'attaque au fascislamisme.

En effet, le pape actuel est partisan du dialogue avec les populations musulmanes, mais reste ferme sur les principes chrétiens et occidentaux, refuse toute concession à l'islam et rappelle aux musulmans leurs devoirs humains.

Mardi, dans une messe rassemblant 230.000 fidèles puis à l'université de Ratisbonne, en Bavière, où il était enseignant, Benoît XVI a lancé clairement la confrontation avec la religion de Mahomet. Il a rappelé que celle-ci comporte de nombreux aspects inacceptables au nom des valeurs chrétiennes, de l'héritage des philosophes grecs et des Lumières, et de la conception occidentale de Dieu.

Reprochant à l'islam « les destructions de l'image de Dieu provoquées par la haine et le fanatisme », le pape a usé de la parabole en rappelant l'opposition, au XIVème siècle, entre les empereurs chrétiens de Constantinople et les partisans de la charia. Benoît XVI affirme en citant Manuel II : « Montrez-moi ce que Mahomet a apporté de nouveau. Vous ne trouverez que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l'épée la foi qu'il prêchait. »

Le pape a également condamné les conversions forcées, faisant encore allusion à l'idéologique islamique qui ordonne la soumission ou la conversion des non-musulmans.

Le discours tenu dans un amphithéâtre comble fit mouche et le pape fut longuement applaudi par les professeurs, les élèves et les intellectuels présents.

Ainsi, peu à peu et avec diplomatie mais fermeté, Benoît XVI rappelle de plus en plus expressément aux musulmans que le dialogue n'est pas à ses yeux la soumission et l'acceptation, mais tout au contraire la plus intransigeante fermeté sur les horreurs du dogme islamique. En résumé, le pape dit aux musulmans : tu veux discuter ? OK mais à condition que tu condamnes les saloperies de ta religion, saloperies que tu dois condamner. Point.

La presse allemande interprète d'ailleurs généralement le discours papal comme la marque d'une rupture entre le christianisme et l'islam au nom de certaines valeurs antagonistes, et même une adhésion voilée de crainte quant au « choc des civilisations ». Des intellectuels chrétiens islamophiles craignent une réaction d'hostilité voire de représailles de la part de certains adeptes de la religion de Mahomet, comme lors de l'affaire des caricatures. A Rome, les diplomates les plus dhimmis essaient de calmer le jeu.

Les déclarations papales n'ont pourtant fait réagir que très timidement quelques organisations musulmanes, en particulier aux Etats-Unis et en Italie. Elles réaffirment, continuant à mentir effrontément tel des Dalil Boubakeur, que « l'islam est une religion de paix » ou que « Mahomet n'a jamais prôné la violence ». Au lendemain de l'anniversaire du 11 septembre, ces difficiles exercices de takia allient l'ignominie au ridicule.

L'autre argument utilisé par les musulmans contre les déclarations papales est que « toutes les religions » ont connu des heures sombres, comme par exemple les Croisades pour les chrétiens. Argument doublement fallacieux, d'une part parce que les Croisades furent une réponse défensive au jihad musulman, et d'autre part parce la violence est prônée par le Coran et Mahomet et elle est par conséquent intrinsèque à l'islam, tandis que le christianisme condamne toute violence. Les violences des chrétiens furent commises en opposition aux dogmes chrétiens alors que les violences islamiques sont ordonnées aux musulmans par leur divinité Allah dans leur Coran.

C'est exactement ce que le pape a expliqué en opposant implicitement le Dieu des chrétiens et les dogmes jihadistes et totalitaires de l'islam, en dénonçant « une doctrine » pour laquelle « la volonté de Dieu n'est liée à aucune de nos catégories, même pas celle de la raison ».

Devant cette nouvelle étape dans la condamnation papale de l'islam, on attend avec impatience les mea culpa des évêques et curés dhimmis de France, comme par exemple Monseigneur Blondel qui a bradé un terrain de l'Eglise à Tournon-sur-Rhône pour que les musulmans puissent y édifier une mosquée, ou encore le père Lelong, habitué des congrès des Frères Musulmans de l'UOIF, que l'on vit défiler sous les drapeaux du Hezbollah à Paris en compagnie de slogans antisémites, de mollahs hezbollati et de Mouloud Aounit.

Le pape Benoit XVI doit effectuer son premier voyage dans un pays musulman en novembre, en Turquie, alors qu'il a toujours clairement exprimé son opposition à l'entrée dans l'Union Européenne de ce pays dirigé actuellement par un gouvernement islamiste. Ca va être chaud…

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=10182

Avatar de l’utilisateur
Adnocturne
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : mer. 01 mars 2006, 14:40
Localisation : IDF

Message non lu par Adnocturne » ven. 15 sept. 2006, 8:01

En tout cas les musulmans ont mal pris la chose.

En tout cas je trouve cette position tres courageuse et tres lucide.
"Stat Crux dum volvitur orbis"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Protestations musulmanes aux propos du Pape

Message non lu par jean_droit » ven. 15 sept. 2006, 9:20

On dit que le Pape a "dérapé" quand il a parlé de l'Islam.
Et tout le monde musulman à se metttre en ébullition.
Même la parlement pakistanais à protester etc ....
Disons que notre Pape a dit tout simplement ce que beaucoup pensent.
Il n'a pas, pourtant, parlé des assassinats par des musulmans de prêtres et d'évêques.
Il n'a pas parlé de destruction d'églises par des musulmans.
Il n'a pas parlé des assassinats de chrétiens par des musulmans.
Il n'a pas parlé des foules musulmanes qui festoyaient après le 11 septembre.
Tout cela au nom de Dieu ... oh ! pardon ! .... d'Allah !

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Message non lu par Théophane » ven. 15 sept. 2006, 11:56

Je doute fort qu'on puisse parler de dérapage. Benoît XVI n'est pas Jean-Marie Le Pen ou Nicolas Sarkozy.
Quand le Pape nous parle ce n'est jamais sans avoir beaucoup réfléchi, pesé le pour et le contre, et choisi Ses mots. Ce n'est pas quelqu'un qui S'exprime de façon impulsive et sans réfléchir, et quand on lit Ses écrits on se rend compte qu'Il ne nous conduit pas vers le néant.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » ven. 15 sept. 2006, 12:14

Bonjour Théophane,
Tu as bien compris que je ne croyais pas un instant à un dérapage.
Notre Pape a "reévalué" le dialogue inter-religieux.
Dans un sens qui correspond tout à fait à ce que je pense.
On ne pouvait tout de même pas se faire critiquer, se faire pourchasser, se faire assassiner à longueur d'année et continuer à dire "que tout allait bien".
Je pense que cette clarification est bienvenue.
Et qu'elle ne peut qu'améliorer le dialogue .... si les musulmans veulent le dialogue .... en dehors des déclarations infirmées quotidiennement par les faits.
Remarque : Ce qui est intéressant de souligner c'est que Benoît XVI sui tranquillement son "petit bonhomme de chemin". Il avait dit qu'il prendrait une décision à l'automne sur les traditionnalistes : C'est fait.
Idem pour ses relations - nos relations - avec les autres religions.
Bravo .....

Avatar de l’utilisateur
Saint Charbel Makhlouf
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 1:38
Contact :

Message non lu par Saint Charbel Makhlouf » ven. 15 sept. 2006, 15:58

Le pape Benoît XVI à cité le Basileus(Empereur Byzantin) Manuel Paléologue, j'ignore si cette citation lui aurait été suggéré par le patriarche de Russie avec lequel il aurait eut récemment des contacts, mais je pense qu'excellent théologien il n'en a eu probablement guère besoin.
En tout cas, voilà qui pourrait ouvrir un petit fil sur un Paléologue(qui a encore aujourd'hui une descendance en Roumanie, souvenons nous de l'ambassadeur des "golani"* qui contribuèrent au renversement du dictateur Nicolae Ceausescu), juste histoire de s'instruire, un souverain qui ne pouvait en aucune manière se compromettre avec la secte mahométane.
Il ne fut pas le seul, beaucoup d'autres, chrétiens ou non(encore que les jugements de savants hindous , par exemple ou chinois soient moins connus) dirent sans concession son fait à l'Islam, une religion qui puise sa raison d'exister dans la violence faite à autrui.


http://www.historia.presse.fr/data/them ... 05601.html


*golan du roumain gol , vide, golan(i) c'est à dire voyou(s).

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » ven. 15 sept. 2006, 19:22

Les réactions outrancières que les musulmans ne manqueront pas d'avoir ne feront que confirmer les propos du Souverain Pontife.
Distinguons certes "Islam" et "Musulmans". Mais la distinction "Islam" et "Islamisme" n'est - passez moi l'expression - qu'un piège à cons.
Il faut appeller un chat un chat. Ce qui fera certainement très drôle à une frange importante du clergé français, spécialiste d'une langue de bois qui confine au relativisme...

Union de prières
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Saint Charbel Makhlouf
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 1:38
Contact :

Message non lu par Saint Charbel Makhlouf » ven. 15 sept. 2006, 19:51

tout à fait d'accord cher christophe! :)

Avatar de l’utilisateur
Saint Charbel Makhlouf
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 1:38
Contact :

Message non lu par Saint Charbel Makhlouf » ven. 15 sept. 2006, 20:01

Notre Saint-Père Benoit XVI à ratisbonne.

vidéo KTO:

http://www.ktotv.com/video_data.php3?numero=1273


Image

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 248
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Message non lu par Deo Gratias » ven. 15 sept. 2006, 20:27

Vive Benoît XVI.Nous devons priez tous les jours pour lui,afin que le St-Esprit continue de le guider.
Il est temps que nous chrétiens fassions entendre notre voix,au millieu de ce relativisme et sécularisme ambiant qui avantage une religion comme l'islam.
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
Saint Charbel Makhlouf
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 1:38
Contact :

Mais qu' a donc dit Benoit XVI ? "islam"

Message non lu par Saint Charbel Makhlouf » ven. 15 sept. 2006, 21:31

Mais qu' a donc dit Benoit XVI ?



Les musulmans exigent des excuses du pape Benoit XVI pour son discours politiquement incorrect sur la tentation permanente de la violence dans l’islam qu'il a tenu à Ratisbonne en Bavière. Certains médias dans le monde arabe ouvrent systématiquement leurs journaux depuis deux jours avec cette information. Les esprits chauffent, la tension monte. De nouveaux débordements de violence sont à prévoir comme pour l’affaire des caricatures danoises.

Des débordements de violence qui bien sûr ne feraient qu' illustrer inmanquablement les propos du pape.

Le pape a cité mardi lors d'un discours, un extrait d'un livre d'entretien entre un empereur byzantin du 14ème siècle et un savant musulman. Cet empereur accusait le prophète Mahomet d'avoir semé le mal et l'inhumanité pour avoir prôné la diffusion de son enseignement par les armes.
Voici l'extrait cité par Benoit XVI : "Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau. Tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l'épée la foi qu'il prêchait".

Pour plus de précisions ou d’informations sur le sujet, Vox Galliae vous recommande l’étude des événements suivants :

624~ : Razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
624~ : Après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs
624~ : Décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
624~ : Bataille de Badr, Mahomet à oqba: "je fais à Dieu le voeux que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête".
624~ : Bataille de Badr, Abou Bakr à Mahomet: "l'infidélité sera exterminée dans le monde".
624~ : Bataille de Badr, défaite des infidèles: "les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers"
624~ : Bataille de Badr, Mahomet à ses hommes: "quiconque d'entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi".
624~ : Révélation de Mahomet: "il n'a pas été donné à un prophète d'avoir des prisonniers sans faire de grands massacres sur la terre".
624~ : Décapitation de Kab ben Asraf, poête critique
624~ : Décapitation de deux poêtes anonymes après la bataille de Badr
624~ : Après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: "ta place et celle des tes enfants est en enfer. s'ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer..."
624~ : Décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam
624~ : Exécution d'Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
625~ : Expulsion du clan juif des Al Nadir
Soumission dune tribu juive, celle des Banul-Nadir, aux troupes mahométanes.
Histoire universelle de Rashid al-Din Iran 1314.

625~ : Destruction de l'idole Oubal
626~ : Massacre des juifs Beni Khazradj, partage du butin et des familles réduites en esclavage
626~ : Expédition contre les juifs Beni Qoraizha,insultés par Mahomet: "O vous, singes et cochons..."
626~ : Massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha, liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d'un fossé, avec les jeunes garçons
626~ : Meurtre du poête satiriste juif Kab chef des Beni nadhir, et de sa femme qui s'était moqué de Mahomet
626~ : Expédition contre les juifs de Kaihbar
626~ : Meurtredu juif Sallam abou rafi sur ordre de Mahomet
626~ : Tentative de meurtre d'Abou Sofyan ordonné par Mahomet
626~ : Mahomet fait couper les palmiers de l'oasis des juifs Beni Nadhir
626~ : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme part du butin
627~ : Massacre du clan juif des Qurayza à Médine
627~ : Massacre des juifs de Médine; partage des familles réduites en esclavage et des biens
627~ : Début de la politique d'agression systématique envers les autres tribus
627~ : Agression de la tribu des Bani Moustalik
628~ : Attaque par Mahomet de l'oasis de Khaybar
628~ : Caravane d'infidèles pillée par Mahomet
628~ : Mahomet aux juifs beni Qainoqa: "si vous n'embrassez par l'islam, je vous déclare la guerre"
628~ : Rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
628~ : Attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers
628~ : Prise de l'oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
628~ : Soumission des juifs de Wadil Qora
629~ : Destruction des idoles d'Allat, Manat et Al Uzza en Arabie
630~ : Prise de la Mecque; 30 exécutions
630~ : Première agression contre la Perse à Tabuk
630~ : Bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
630~ : Soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
630~ : Décapitation à la Mecque de l'apostat Abdallah ibn Abou Sahr
630~ : Décapitation à la Mecque du poête satiriste Abdallah ibn Khatal
630~ : Décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
630~ : Condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
630~ : Condamnation à mort à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
630~ : Condamnation à mort à la Mecque de Hind femme d'Abou Sofyan, en fuite
630~ : Exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
630~ : Exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
630~ : Exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s'était moquée de Mahomet
630~ : Destruction de l'idole d'Hubal située dans la Kaaba
630~ : Mahomet à son ennemi Cafwan: "tu n'as qu'à choisir entre le sabre [qui te coupe la tête] et l'islam"
630~ : Massacre de la tribu des beni Djadsimaa
630~ : Arrachage des vignes en Arabie
630~ : Destruction de 360 idoles à la Mecque
630~ : Prise de Taif par les musulmans
630~ : Bataille de Houynan contre les tribus hawazites
630~ : Destruction de l'idole d'Al Uzza dans le temple de batn nakhla
630~ : Destruction du sanctuaire de Manah par Ali sur les ordres de Mahomet
630~ : Destruction du sanctuaire d'AlFals, idole des Tayyi, par Ali sur les ordres de Mahomet
630~ : Destruction de l'idole d'Allat par Ibn Suba sur les ordres de Mahomet
630~ : Destruction de l'idole Al Uzza dans la vallée de Nahla
630~ : Meurtre de Dubayya prêtre d'Al Uzza
630~ : Destruction du démon femelle Al Uzza par Halid "femme noire dévêtue"
630~ : Destruction de l'idole d'Isaf
630~ : Destruction de l'idole de Naila
630~ : Destruction de l'idole de Ruda par Al Mustawgir
630~ : Destruction de l'idole Du Al Halasa, du temple; 200 morts dans l'attaque
630~ : Incendie de l'idole Dul Kafayn, dieu des Daws
630~ : Destruction de l'idole Dus Sara des Banu Al Harit
630~ : Destruction de l'idole Al Uqaysir
630~ : Destruction de l'idole A'im des Azd as Sarah
630~ : Destruction de l'idole Su'ayr des Anaza
630~ : Destruction de l'idole Umyanis des hawlan
630~ : Destruction de l'idole Wadd dieu des Qura par Ibn Al Walid
630~ : Destruction de l'idole Suwa à Ruhat
630~ : Destruction de l'idole Yagut au Yémen, dieu des Madhig
630~ : Destruction de l'idole Yauq dieu des Hamdan
630~ : Destruction de l'idole nasr dieu des Himyarites sur ordre de Mahomet
630~ : Destruction de l'idole Ad Daggal
630~ : Destruction de l'idole Al fals des Tayyi et sacrilèges
630~ : Destruction de l'idole
631~ : Attaque de la ville byzantine de Tabouk
631~ : Soumission de Tabouk; tribut pour les chrétiens
631~ : Attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
631~ : Destruction par Mahomet de l'idole des Beni Tay
631~ : Interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
631~ : Pour les Mecquois, "ceux qui restent, qu'ils deviennent musulmans, sinon, que le sabre ou la guerre décident"
631~ : Apostasie de la tribu des chrétiens Abdul Qaïs, soumission ou élimination
631~ : Soumission des chrétiens de Nadjran
632~ : Hérésie d'Al Asuad au Yémen
632~ : Traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
632~ : Traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
632~ : Soumission d'Al Aswad chef yéménite apostat
632~ : A sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier
632~ : Appel au meurtre de Tolaïha, comme faux prophète
632~ : Appel au meurtre de Aswad, magicien au yémen
632~ : A la mort de Mahomet, colère d'Omar: "que la langue de ceux qui disent qu'il est mort soit arrachée"
632~ : Décompte par Al Tabari de 62 expéditions guerrières pour Mahomet

Benoit Douville
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : ven. 26 janv. 2007, 14:35

Message non lu par Benoit Douville » sam. 16 sept. 2006, 2:31

Bravo Benoît XVI, il a eu le courage de dire la vérité. J'espère qu'il ne va pas s'excuser pour satisfaire aux demande des Musulmans.

Salutations

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » sam. 16 sept. 2006, 11:24

Vous avez un extrait des propos de Benoit XVI sur "chretiente.info" : http://chretiente.info/spip.php?breve1500

J'aimerais en effet savoir ce que Mahomet a apporte de bon qui n'existait pas, ou meme ce que Mahomet a transmis aux arabes qu'ils n'auraient pas connu par ailleurs.

Cela n'empeche pas que dans l'islam il y a des preceptes qui sont "bons", qui sont la morale commune de l'honnetete, de la charité etc... ce qui fait que les musulmans vivant dans des temps pacifiques s'imaginent en toute bonne foi avoir une religion comme une autre,
mais ces preceptes ne sont PAS valable envers les infideles, et le DJIHAD EST UNE OBLIGATION selon l'islam traditionnel, que les muftis rappellent des que l'oumma est en position suffisamment forte pour combattre ( par les mots, les armes, les biens etc),

ce n'est pas par hasard si le drapeau saoudien est la profession de foi musulmane soulignée par un sabre.
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » sam. 16 sept. 2006, 11:45

Benoit Douville a écrit :Bravo Benoît XVI, il a eu le courage de dire la vérité. J'espère qu'il ne va pas s'excuser pour satisfaire aux demande des Musulmans.
En tout cas le porte-parole du Vatican a fait, jeudi, une piteuse déclaration : "Benoît XVI respecte l'Islam".
Il eut mieux valut calmer le jeu en affirmant l'amour de l'Eglise pour les musulmans, et rappeller - comme l'a fait Elisseivna - que si l'Eglise condamne certains aspects de l'Islam, d'autres sont néanmoins respectables (bien que non novateurs, remarque personnelle). Mais "respecter l'Islam", c'est plus que limite...

Union de prières
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lu par Larmorencourt » sam. 16 sept. 2006, 11:51

La réaction des musulmans confirme la justesse des propos du Pape: http://www.libertepolitique.com/public/ ... hp?id=1672

Il est amusant que ces propos ont été prononcés dans un hémicycle universitaire dont la plupart des boutes-feu mahométans sont incapables intellectuellement d'en franchir le seuil.
Dernière modification par Larmorencourt le sam. 16 sept. 2006, 11:58, modifié 2 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités