La liberté de choisir

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
nordevan
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : lun. 12 juin 2006, 19:09

La liberté de choisir

Message non lu par nordevan » ven. 23 juin 2006, 16:05

Bonjour
Est-il conforme à l'enseignement biblique de dire : "L'homme fait partie intégrante de la Création, sauf sa liberté de choisir" ?
Bien sûr, il s'agit de choisir la voie qui mène à Dieu.
Si cette assertion est juste, cela voudrait dire qu'il faut séparer le cerveau (qui appartient à la Création), du produit du cerveau : la pensée et la réflexion, qui elles, sont hors de la Création.
De notre groupe d'études bibliques, émergent parfois de curieuses questions!!!
Merci à vous tous.
n svorg

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » ven. 23 juin 2006, 16:20

Je suis, peut être, non conforme à l'enseignement de l'Eglise mais pour moi nos rapports avec Dieu sont basés sur la liberté. Je ne suis vraiment pas adepte de la prédestination.
Il me semble que Dieu nous a créé libres. Libres pour le bien et libres pour le mal. Libre de L'accepter ou de Le rejeter. Libres d'écouter la voix de Notre Seigneur ou celle du Démon.
Il en est de même de toute Sa Création.
Je n'oppose pas vraiment le corps et l'esprit.
Je n'oppose pas vraiment la connaissance de la foi.
Car tout appartient au Créateur.

nelly emont
Censor
Censor
Messages : 184
Inscription : mer. 25 janv. 2006, 14:21
Localisation : Hasparren -France

Message non lu par nelly emont » ven. 23 juin 2006, 16:58

Je pense que cette curieuse phrase veut montrer la différence entre l'ordre de la Création que l'on peut supposer stable, et sans surprise, à la liberté de l'homme, susceptible à tout moment d'échapper à ses conditionnements, de retrouver Dieu, ou de le quitter.

nordevan
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : lun. 12 juin 2006, 19:09

le 7ème jour

Message non lu par nordevan » ven. 23 juin 2006, 17:06

à jean_droit : Je suis d'accord avec l'esprit de votre réponse, mais on ne peut pas dire que :
"tout appartient au Créateur".
En effet, le septième jour existe pour marquer la scission entre le Créateur et sa Création.
n svorg

nordevan
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : lun. 12 juin 2006, 19:09

le choix

Message non lu par nordevan » ven. 23 juin 2006, 17:14

à nelly emont : il s'agissait, pour le groupe, de vouloir séparer de "l'ordre de la Création", le choix fait par l'homme de " retrouver Dieu, ou de le quitter".
C'est en effet une "curieuse phrase" qui me trouble un peu.
n svorg

zefdebruz
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : jeu. 05 mai 2005, 13:37
Localisation : France

Message non lu par zefdebruz » ven. 23 juin 2006, 20:49

Bonsoir,
je répondrais à Nordevan que sans liberté, l'homme ne serait pas créé, donc la liberté est indissociable de la création. Dieu a voulu l'homme à son image, libre et capable d'aimer, capax dei.
Cordialement,
Zef :)
" Or c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent , Toi, le seul vrai Dieu et celui que Tu as envoyé, Jésus Christ" Jean 17,3

Avatar de l’utilisateur
rév. spirulin ksc
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 4
Inscription : ven. 23 juin 2006, 9:38

Message non lu par rév. spirulin ksc » dim. 25 juin 2006, 18:14

Saint Augustin a une solution élégante! (Calvin l'a déjà plagié!!!)

L'être humain est libre de faire le péché mais incapable de faire le bien!!!

Ainsi, il est responsable du mal qu'il commet dans sa liberté et mérite la damnation éternelle!

Ainsi, il n'est pas responsable du bien qu'il fait aveuglé totalement par le mal! Il ne peut mérité le salut pas ses efforts. Même dire : "Je crois en Jésus Seigneur et Sauveur" est impossible pour l'être humain dans sa liberté.

Donc, le salut=être choisi par Dieu (ou prédestination au salut).

Le salut ne peut se perdre (puisque Dieu ne peut se tromper et qu'il a choisi ceux qui allaient être sauvé avant la création de l'Univers).

La croix peut efficacement sauvé tout le monde mais ne sauve "réellement" uniquement ceux qui sont prédestinés au salut.

Dieu a aussi prédestiné ceux qui iraient en enfer... cela n'annule pas la liberté humaine puisque tous les péchés sont commis en cette liberté et que nul n'est incapable de ne point péché. Ainsi, si qui irons en enfer le mérite.

Gloire à Dieu. Gloire à Notre Dame!

Alléluia! Kallisti! Amen!

Avatar de l’utilisateur
L'Ange
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : jeu. 25 mai 2006, 11:11
Localisation : Alsace

Message non lu par L'Ange » dim. 25 juin 2006, 21:35

Bonsoir Rév. Spirulin ksc,

Je ne suis pas tout à fait d'accord lorsque vous dites que l'être humain est libre de faire le péché mais incapable de faire le bien... J'admets tout à fait que notre monde est loin d'être parfait, mais il n'est pas totalement voué au mal non plus !
Même dire : "Je crois en Jésus Seigneur et Sauveur" est impossible pour l'être humain dans sa liberté.
Mais si l'homme est capable de reconnaître le mal, il est tout aussi capable de reconnaître le bien et donc de reconnaître Jésus...

Vous dites "La croix peut efficacement sauver tout le monde mais ne sauve "réellement" uniquement que ceux qui sont prédestinés au salut."

Mon catéchisme date un peu :lol: mais j'ai toujours appris que Jésus était mort pour nous sauver tous, quelle espérance y'aurait-il sinon si tout était déjà écrit : "les bons vont au paradis et les méchants en enfer"... Chaque être est libre de choisir son "camp", aussi bien de son vivant qu'après sa mort d'ailleurs... Nous serons jugés en fonction de nos actes certes, mais personne n'est irrécupérable !

J'espère que vous ne prendrez pas mal ces petites réflexions, mais c'était juste pour vous donner mon avis
N'attendez pas le jugement dernier. Il a lieu tous les jours. (Albert Camus)

Avatar de l’utilisateur
rév. spirulin ksc
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 4
Inscription : ven. 23 juin 2006, 9:38

Message non lu par rév. spirulin ksc » lun. 26 juin 2006, 1:19

Salut L'Ange!

Je ne prend pas du tout mal ton avis. Je présentais le point de vue d'Augustin et de Calvin (très très résumé).

Effectivement, ce n'est pas la doctrine actuelle de l'Église Catholique Romaine (elle a changé si souvent).

Le changement c'est bon!

Gloire à Notre Dame!

Alléluia! Kallisti! Amen!

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » lun. 26 juin 2006, 11:07

Le problème de la prédestination hante l'Eglise depuis toujours.
Grace à Dieu, le sujet n'a jamais été tranché ce qui permet à chacun de se positionner à sa guise.
Grand admirateur de Saint Augustin je suis opposé à sa vue des choses qui, desfois, confine à l'excès.
A quoi sert de créer l'homme libre si c'est pour lui tracer définitivement sa route. A quoi sert de créer l'homme libre si c'est pour déclarer que tout ce qu'il fait est mal ou Le Mal.
Nous sommes accessibles au bien et au mal.
Dieu, à travers son Esprit, est là pour nous aider, nous soutenir, nous appeler et non pour se subsituer à notre liberté.
De même je pense que Dieu a créé sa création libre ... car nous ne sommes que l'aboutissement - ou un des aboutissemrents - de Sa Création.
Pour moi notre foi est la rencontre de l'appel de Dieu et de notre assentissement en toute liberté.
Avec toutes les nuances par rapport à ces propos d'un grand ignorant que je suis, c'est très exactement le contenu du sermon de monseigneur Vingt Trois lors des ordinations de samedi. Le mot liberté a dû être cité une bonne dizaine de fois.

Avatar de l’utilisateur
L'Ange
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : jeu. 25 mai 2006, 11:11
Localisation : Alsace

Message non lu par L'Ange » lun. 26 juin 2006, 11:36

Bonjour Jean_droit,
Dieu, à travers son Esprit, est là pour nous aider, nous soutenir, nous appeler et non pour se subsituer à notre liberté
C'est parfaitement juste ! L'homme est tout à fait libre de choisir sa route ou son destin. De même il est tout à fait libre de se "destiner" au bien ou au mal. L'appréciation est laissée à l'homme lui même, personne ne peut se substituer à son libre arbitre. J'entends souvent dire "Si Dieu était vraiment là il ne se passerait pas toutes ces violences et cette méchanceté sur terre"... Mais ce n'est pas Dieu qui en est à l'origine, c'est l'homme lui même !

Dieu peut nous aider à différencier le bien du mal (encore faut-il être à l'écoute !), mais ne prendra jamais une décision à notre place...
N'attendez pas le jugement dernier. Il a lieu tous les jours. (Albert Camus)

Exupère
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 25 août 2005, 16:03
Localisation : Toulouse

Message non lu par Exupère » lun. 26 juin 2006, 12:04

Bonjour,

Si nous sommes soumis à la pré-destination par Dieu, alors à quoi rime le Jugement dernier? Nous serions jugés sur un destin que nous n'avons pas choisi nous-mêmes? Cela n'a pas de sens.

Notre seule liberté sur cette terre me semble être celle de s'en remettre à Dieu, ou de se détourner de Lui.

On peut certes admettre que Dieu étant Tout-Puissant, cette liberté n'est que consentie et pas absolue. Mais elle est bien réelle.

En Christ,
Ex
- Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc -
Mt 7, 24

Avatar de l’utilisateur
L'Ange
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : jeu. 25 mai 2006, 11:11
Localisation : Alsace

Message non lu par L'Ange » lun. 26 juin 2006, 15:30

Pourquoi ne pouvons nous pas choisir notre destin nous mêmes ? Personne ne peut décider à notre place !

Notre liberté est constante, quelle que soit l'usage que l'on en fait. Je n'aime pas l'idée que tout est écrit à l'avance, il y a des choix à faire dans notre vie qui nous concerne nous, et nous seuls. On peut certes s'en remettre à Dieu afin d'éclairer notre décision, mais là encore c'est nous seuls qui décidons (toujours le libre arbitre).

Le Jugement dernier est destiné à "faire le bilan" de nos actions passées lors de notre vie terrestre, et donc des conséquences que cela implique (à chaque acte ses conséquences).
N'attendez pas le jugement dernier. Il a lieu tous les jours. (Albert Camus)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » lun. 26 juin 2006, 15:52

Comme bien souvent il faut trouver le juste milieu ... qui est souvent celui de l'Evangile.
Saint Augustin a tempété contre les pélagistes ( je crois ) qui affirmaient que les hommes vivaient leur vie en toute liberté comme indépendants de Dieu.
Dans sa contreverse Saint Augustin exposaient des positions très proches de la prédestination.
Personnellement je me situe entre les deux :
Nous sommes libres mais Dieu intervient dans notre vie. Notre Dieu n'est pas un Dieu lointain qui laisserait SA Création à son sort mais un Dieu présent, compatissant et miséricordieux.
Mais il n'est pas non plus une "nounou" ni un Dieu qui pardonne tout.
Il me semble qu'il établit avec nous un dialogue d'adultes.
C'est ce que ne cesse de dire la Bonne Nouvelle.

Grichka
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : mer. 26 juil. 2006, 12:21

Dieu est Amour !

Message non lu par Grichka » lun. 07 août 2006, 14:41

Thomas d'Aquin a écrit :En effet, comme on l’a montré, toutes choses sont soumises à la Providence divine. Et il appartient à la Providence d’ordonner les choses à leur fin.
Ceci s'adresse aux choses, et non aux sujets. Or en Christ nous ne sommes pas des choses mais des sujets, des personnes qui parlent, qui entendent, doués de mouvements propres, d'idées et de volontés personnels donc de responsabilités. En Christ nous sommes cocréateurs de notre devenir ensemble.

Christ nous rend libres en nous libérant des croyances qui nous font croire qu'un dieu autre nous récompensera aux mérites de notre esclavage à sa volonté révélée par un système politico religieux.
Notre liberté s'exerce dans le dialogue amoureux.
Notre fin est la charité, plénitude de notre principe amoureux : Dieu est Amour !
"Là où la lumière éblouie et dessèche, j'apporte de l'obscurité, là où l'obscurité perd et refroidit j'apporte de la lumière, c'est plus fort que moi." Canard boiteux

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités