De la divinité de Jésus-Christ

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
LikeYeshua7
Barbarus
Barbarus

Re: Divinité de Jesus-Christ

Message non lu par LikeYeshua7 » mar. 16 août 2016, 4:34

Merci de vos réponses, soyez bénis.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre.
Barbarus
Barbarus

Re: De la divinité de Jésus-Christ

Message non lu par Alexandre. » mar. 15 janv. 2019, 1:42

La divinité de Jésus est ouvertement proclamée à plusieurs reprises dans l'Évangile de Jean ; elle est au coeur de sa théologie.

Les Évangiles synoptiques ne sont globalement pas aussi explicites ; le lecteur est plutôt mis à contribution pour le percevoir par une lecture rigoureuse. Je pense à trois épisodes en particulier qui, lorsqu'ils sont soigneusement medités, laissent éclater les théophanies qu'ils abritent : l'appel des premiers disciples chez Luc 5,2-11 ; la Transfiguration ; la guérison du paralysé.

De même, certaines évocations ou allusions auxquelles on ne prête pas nécessairement attention de prime abord sont également présentes, semées dans la narration. Voyez celle-ci qui provient de l'annonce de la naissance de Jésus aux bergers :

"Aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David." (Lc 2,11)

Nous y voyons ouvertement la nature humaine de Jésus comme messie (Christ) et sa nature divine (Seigneur).

Voyez cette autre qui est limpide et se rapporte à la lamentation de Jésus sur Jérusalem au moment où il s'apprête à y entrer :

"Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ; ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait." (Lc 19,43-44) 

De plus, ceux qui disposent d'une certaine connaissance de l'Ancien Testament peuvent également comprendre pleinement le sens de cet extrait qui concerne la naissance à venir de Jean le Baptiste :

"il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé." (Lc 1,17)

Il s'agit de l'accomplissement de la prophétie de Malachie, au chapitre 3 qui annonçait le Jour du Seigneur. La venue de Jésus est tacitement mise au même plan que celle de Dieu, mieux, elle se confond avec.

Cette liste n'est pas exhaustive et mériterait d'être approfondie.

Avatar de l’utilisateur
Dominique.7
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : mar. 10 mars 2020, 21:39
Conviction : Chretien Catholique

De la divinité de Jésus

Message non lu par Dominique.7 » ven. 15 mai 2020, 21:07

Bonsoir,

Je vous écris cela afin de comprendre la place de la divinité de Jésus dans les évangiles.

J'ai vu un article de l'Eglise catholique qui utilise le "moi et le Père nous sommes un" mais.. cela signifie juste qu'il obéit parfaitement au Père et retranscrit sa Parole à lui ( le Père ) et pas la sienne, conformément à l'Ecriture. Il dit bien "moi et le Père nous sommes un" non pas "moi le Père et le Saint Esprit nous sommes un".

[...]

Merci.

[Message fusionné avec fil approprié. Nous vous invitons également à prendre connaissance d'un fil similaire (2 pages) en Apologétique, ici : viewtopic.php?f=118&t=11461 ]

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1622
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: De la divinité de Jésus

Message non lu par Altior » sam. 16 mai 2020, 4:09

Bonjour, Dominique!
Dominique.7 a écrit :
ven. 15 mai 2020, 21:07
J'ai vu un article de l'Eglise catholique qui utilise le "moi et le Père nous sommes un" mais.. cela signifie juste qu'il obéit parfaitement au Père et retranscrit sa Parole à lui ( le Père ) et pas la sienne, conformément à l'Ecriture.
Désolé, mais cet «article de l'Église catholique» (c'est quoi ? une revue ??) sent bien la stupidité. La lecture du contexte (Jn 10-30 sqq) est suffisante pour comprendre qu'ici Jésus parle en tant que Dieu. Du moins, ses auditeurs l'ont bien compris, car c'est à ce moment qu'il prennent des pierres pour lapider celui que tous perçoivent avoir justement commis un sacrilège: se prendre pour Dieu.

Il dit bien "moi et le Père nous sommes un" non pas "moi le Père et le Saint Esprit nous sommes un".
C'est parce que les juifs n'avaient pas une idée claire du Saint Esprit (bon, nous ne sommes pas trop avancés non plus...). Personne n'avait soulevé la question de la co-divinité du Ruah. Logiquement, lorsque je dis «mon fils et moi nous sommes un» je n'exclus pas ma femme.

En parlant du Saint Esprit, les gréco-catholiques disent, comme les catholiques du Concile de Constantinople: «qui procède du Père». Les orthodoxes utilisent les même mots, mais ils comprennent «qui procède SEULEMENT du Père». Finalement, toute la controverse de Filioque revient à un problème de logique: quand je dis A présente la propriété p cela suppose B ne présente pas la propriété p ?

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 746
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : devant l'écran

Re: De la divinité de Jésus

Message non lu par Kerygme » sam. 16 mai 2020, 9:49

Bonjour Dominique.7,
Dominique.7 a écrit :
ven. 15 mai 2020, 21:07
J'ai vu un article de l'Eglise catholique qui utilise le "moi et le Père nous sommes un" mais.. cela signifie juste qu'il obéit parfaitement au Père et retranscrit sa Parole à lui ( le Père ) et pas la sienne, conformément à l'Ecriture. Il dit bien "moi et le Père nous sommes un" non pas "moi le Père et le Saint Esprit nous sommes un".
Jésus dit aussi dans Jean 14 :
08 Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
09 Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?
10 Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
11 Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
12 Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père,
13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.
Il ne faut pas juste extraire des versets de ci de là, les Évangiles et la Bible en général a besoin d'une vision d'ensemble.
Nous ne sommes pas non plus des protestants selon le principe de la Sola Scriptura, des passages se comprennent à la lumière de la Tradition de l'Eglise catholique; car tout ce qu'a fait Jésus n'a pas été écrit.

Jean 20 :
30 Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
31 Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.
Jean 21 :
25 Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.
Quant au Saint Esprit il est le mouvement d'Amour entre le Père et le Fils, comment pourrait-il être sans les deux ? La pensée de Dieu est de l'Être, pensez à cela en regardant ce schéma qui résume la Trinité :
Image
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 746
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : devant l'écran

Re: De la divinité de Jésus

Message non lu par Kerygme » sam. 16 mai 2020, 9:59

Dominique.7 a écrit :
ven. 15 mai 2020, 21:07
"moi et le Père nous sommes un" mais.. cela signifie juste ...
J'ai oublié ceci, dans votre logique d'un Fils extérieur au Père qui obéirait juste aux ordres il aurait fallu écrire "moi et le Père nous sommes deux", le "nous sommes un" ne vous titille t-il pas ?
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1088
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: De la divinité de Jésus-Christ

Message non lu par pierrot2 » dim. 17 mai 2020, 1:19

Dominique.7 a écrit :
ven. 15 mai 2020, 21:07
Bonsoir,

Je vous écris cela afin de comprendre la place de la divinité de Jésus dans les évangiles.
Bonjour Dominique,
Il y avait un peu ce questionnement aussi dans le fil "Dieu et les poules ",que j ai démarré le même jour que vous dans la rubrique "écriture sainte",mais vous avez plus de chance que moi, personne n a réagi à mon fil.
Pour moi ,la divinité de Jésus, dans les Évangiles, est omniprésente. C'est dans Jean 1,3:"Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.", en parlant de la Parole, ou du Verbe. Et aussi, au verset 4:"En elle était la vie,..". Donc, vous voyez, la place de la divinité de Jésus dépasse même le cadre des Évangiles, où elle n est que mentionnée. Elle remplit tout l univers.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 746
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : devant l'écran

Re: De la divinité de Jésus-Christ

Message non lu par Kerygme » lun. 18 mai 2020, 11:21

Bonjour Pierrot2,
pierrot2 a écrit :
dim. 17 mai 2020, 1:19
... personne n a réagi à mon fil.
Désolé de dévier, j'interviens juste sur votre propos Pierrot2.

Je suis allé voir votre fil qui se trouve en théologie et je vous avoue que par manque de temps le titre ne m'aurait pas attiré.
En dehors de cela, je pense que vous vous essayez à une allégorie mais avec une clé qui nous manque. Vous savez à quoi vous souhaitez nous amener mais sans cette clé cela ne fonctionne pas. J'ai essayé d'appliquer deux niveaux de lecture à votre texte et j'ai du mal à l'aborder. Peut être devriez-vous reformuler différemment ?

Cordialement.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1088
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: De la divinité de Jésus-Christ

Message non lu par pierrot2 » lun. 18 mai 2020, 18:50

Bonsoir Kerygme.
Je vous réponds donc sur le fil "Dieu et les poules"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités