L'Église et les rapports intimes sans mariage

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

L'Église et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 15:47

Bonjour,

Je viens de rencontrer un homme, depuis 1 semaine, nous nous entendons très bien, nous avons un certain nombre de points communs, mais il n'est pas Catholique, mais respecte totalement ma foi. Alors que l'on ne se connait que depuis une semaine, il m'a dit qu'il ne pourrait pas attendre plus de 4 mois avant d'avoir des rapports, je l'ai très mal pris car j'estime qu'il s'agit d'un manque de respect. Je suis bien avec lui, mais il ne cesse de vouloir me toucher, me prendre dans ses bras, et m'a dit qu'il avait envi de moi.

Moi je n'envisage pas le sexe hors mariage, ni dans les 4 mois à venir, je suis perdue et je n'arrive pas à prendre du recul. Je me sens comme "forcée de" si je veux voir ma relation évoluer. Et en même temps, j'essaie de me mettre à sa place, et je sais très bien que le sexe est important dans toute relation, mais mon problème est que je ne veux pas décevoir le Seigneur.

Que dit l'Eglise sur les rapports hors mariage? Cet homme m'a dit qu'il ne pouvait pas fournir de garantie en amour, mais qu'il tenait à moi et à notre relation, qu'il voulait qu'elle évolue, que l'on vive ensemble etc, mais tout cela va beaucoup trop vite pour moi et ça, il ne l'entend pas.

Qu'en pensez-vous? Pensez-vous qu'il ne cherche qu'une histoire de sexe? Pensez-vous qu'il me respecte? Je suis incapable de discerner...

Merci de votre intérêt.
Alleluia

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Cgs » lun. 04 avr. 2011, 16:23

Alleluia a écrit :Bonjour,

Je viens de rencontrer un homme, depuis 1 semaine, nous nous entendons très bien, nous avons un certain nombre de points communs, mais il n'est pas Catholique, mais respecte totalement ma foi. Alors que l'on ne se connait que depuis une semaine, il m'a dit qu'il ne pourrait pas attendre plus de 4 mois avant d'avoir des rapports, je l'ai très mal pris car j'estime qu'il s'agit d'un manque de respect. Je suis bien avec lui, mais il ne cesse de vouloir me toucher, me prendre dans ses bras, et m'a dit qu'il avait envi de moi.

Moi je n'envisage pas le sexe hors mariage, ni dans les 4 mois à venir, je suis perdue et je n'arrive pas à prendre du recul. Je me sens comme "forcée de" si je veux voir ma relation évoluer. Et en même temps, j'essaie de me mettre à sa place, et je sais très bien que le sexe est important dans toute relation, mais mon problème est que je ne veux pas décevoir le Seigneur.
Bonjour Alleluia,

Si cet homme met en avant aussi vite les relations sexuelles, avant même de vous connaître vraiment, il est peu probable qu'il veuille établir quelque chose de durable et solide avec vous. Le couple est quelque chose qui se construit dans le temps, et qui nécessite de se poser certaines questions fondamentales (quel est le projet de vie du couple selon l'un et l'autre ? Quelles sont les différences entre les deux personnes ? Sont-elles incompatibles ? Quelles difficultés attendent les futurs conjoints dans leur vie maritale ? etc.
Que dit l'Eglise sur les rapports hors mariage? Cet homme m'a dit qu'il ne pouvait pas fournir de garantie en amour, mais qu'il tenait à moi et à notre relation, qu'il voulait qu'elle évolue, que l'on vive ensemble etc, mais tout cela va beaucoup trop vite pour moi et ça, il ne l'entend pas.

Qu'en pensez-vous? Pensez-vous qu'il ne cherche qu'une histoire de sexe? Pensez-vous qu'il me respecte? Je suis incapable de discerner...

Merci de votre intérêt.
Alleluia
Les rapports hors-mariages sont de la fornication. Quand cela est fait en pleine conscience, c'est un péché mortel.

Si cet homme vous dit qu'il ne peut pas garantir son amour pour toujours, fuyez-le. Vous ne construirez rien de solide avec lui (le mariage chrétien est indissoluble, on se promet fidélité pour toujours !).

Bref, mettez un terme à la relation, ou restez bons amis, si cela est possible.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par PaxetBonum » lun. 04 avr. 2011, 16:25

Drôle d'ultimatum d'autant plus à 1 semaine après votre rencontre !

Je ne puis que vous donner mes impressions personnelles : je trouve étonnant qu'il ait abordé ce sujet après 1 semaine de connaissance.
Vous avez raison cela va trop vite
Apprenez à le connaître
Qu'il apprenne à vous connaître

Il vous donne un ultimatum de 4 mois…
Soit vous pensez qu'il s'agit d'une personne avec qui vous pourriez faire votre vie et là, donnez vous ces 4 mois pour faire évoluer vos connaissances mutuelles l'un de l'autre. Au bout de 4 mois vous aurez un aperçu de ce qu'il représente vraiment pour vous et de ce que vous représentez vraiment pour lui. Qui sait dans 4 mois il aura compris votre position et respectera votre engagement ?
Soit vous avez de sérieux doute et mieux vos couper illico pour que vous ne souffriez pas plus avant de cette relation.

Pour ce que dit l'Eglise des rapports hors mariage, elle ne dit que ce que dit le Christ : " Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l’adultère avec elle dans son coeur"
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 16:49

Je vous remercie de vos réponses, je suis complétement à plat. Je pensais avoir rencontré la personne que j'attendais, et au final, je me retrouve encore avec quelqu'un qui ne s'intéresse pas à moi, j'en ai assez. Tous les hommes sont donc pareils? C'est désespérant...

Nous avons longuement parlé ce week end de nos visions de la vie, il voulait savoir comment j'envisageais ma vie de couple, où je voulais vivre, si je pouvais le suivre car il risque d'être muté, il m'a parlé de son passé, sa famille, etc... J'étais vraiment bien avec lui, il est très doux, très attentionné et sensible, le temps est passé à une vitesse incroyable. Seulement le soir il m'a fait des sous entendus douteux, qu'il ne voulait pas me quitter, qu'il aimerait dormir et se réveiller avec moi, me faire visiter sa maison, chose que j'ai refusé catégoriquement bien sur.
Le 1er soir, il voulait m'embrasser, mais moi, je ne voulais pas, j'aurais aimé plus de romantisme.

Je pense qu'il peut être quelqu'un de bien et sur qui on peut se reposer, seulement, je suis terrorisée à l'idée de devoir avoir des rapports sexuels sans mariage (c'est du à mon éducation, je fais un blocage), il ne m'a pas dis qu'il ne pourrait pas me garantir son amour à vie, seulement qu'en amour, il n'y a jamais de garantie, que c'était à nous deux de faire en sorte que notre histoire se passe bien, et évolue dans l'amour.

J'avais l'impression qu'il me posait effectivement un ultimatum, il m'a dit qu'il pouvait attendre quelques mois mais pas des années, je me suis sentie horriblement blessée, qu'en pensez-vous?

:-@

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Cgs » lun. 04 avr. 2011, 17:02

Ce que vous dites dans votre dernier message confirme mon impression première : il ne pense qu'à lui. Quelques indices ne trompent pas : le fait que pour lui, c'est vous qui allez le suivre dans ses déplacements professionnels (sans vous demander votre avis) ; le fait qu'il vous parle de sa famille sans, apparemment, vous demander la pareille ; et surtout, le fait qu'il ne s'engage pas à vous aimer pour toujours, sans condition. Que veut dire dans sa bouche "attendre quelques mois" ? Quand on veut se marier et s'engager, on ne compte pas le temps ainsi...
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Griffon » lun. 04 avr. 2011, 17:07

Alleluia a écrit :Je viens de rencontrer un homme ....

1) il n'est pas Catholique, mais respecte totalement ma foi.

2) Je me sens comme "forcée de" si je veux voir ma relation évoluer.

Qu'en pensez-vous? Pensez-vous qu'il ne cherche qu'une histoire de sexe? Pensez-vous qu'il me respecte?
Bonjour Alleluia,

Merci de poser une question qui peut intéresser tant et tant de personnes.
Je me suis permis d'extraire ces 2 points de votre message pour vous montrer la contradiction entre le dire et le faire.
==> Il dit respecter votre foi. Mais il fait des pressions.

Cherche-t-il une "histoire de sexe" ?
Je ne le pense pas... car il n'est pas nécessaire d'attendre 4 mois pour avoir une telle histoire.

Vous respecte-t-il ?
Avec ce que nous savons, il est impossible de répondre à cette question.
En fait, je crois plutôt qu'il est jeune et inexpérimenté.
Il croit ce que "le monde" dit sur le sexe nécessaire, et qu'il ne connaît pas grand chose aux coeurs des jeunes filles, ni d'ailleurs au sien.

Comme tout homme, il a besoin qu'une femme le prenne par la main pour le mener avec amour sur les vertes prairies de la relation personnelle et profonde sur la montagne de l'amour vrai.

Alors, soit vous prenez les choses en main, avec douceur et beaucoup d'explications, et il vous aime assez pour se laisser conduire à la hauteur d'amour que vous désirez vivre,...
soit, vous oubliez ce jeune homme un peu trop entreprenant.

Pour le reste, je crois que vous avez déjà reçu les réponses que vous attendiez.

Bonne chance,... N'hésitez pas à venir avec les questions suivantes.

Cordialement,

Griffon.


PS:
Les hommes sont souvent plus "tactiles" : ils ont besoin de toucher pour établir la relation. Il s'agit quand-même de savoir si vous pouvez apprécier cela.
Mais, vous pouvez sans honte poser les limites.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 17:08

Oui, c'est aussi ce que je pensais au début : il ne pense qu'à lui. IL ne pourra pas attendre, IL a besoin de ceci ou cela. Et moi, je n'ai qu'à exécuter, je trouve qu'il ne pense qu'à lui en effet, je suis en colère contre moi même, et contre lui, parce qu'il passe son temps à me dire que je lui plais, qu'il veut vivre avec moi, il a pleins de petites attentions, il veut que l'on communique beaucoup, que l'on se dise tout, mais à côté de cela, je suis complétement bloqué par son comportement. Je suis encore tombée sur un beau parleur. Je n'ai plus confiance en les hommes, je ne peux plus.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 17:15

Griffon, merci pour votre réponse.

Je connais beaucoup de Catholiques qui vivent ensemble sans être mariés, j'aimerais leur poser des questions, mais j'en suis incapable, je n'ose pas et surtout, cela ne se fait pas...

Il n'est pas jeune, il a déjà eu pas mal d'expériences à vrai dire, mais pourtant je m'étonne de son manque de délicatesse dans ses propos, et de son "egoïsme"...Lorsque j'essaie de lui parler, il me dit "oui, je comprends, mais moi...". J'ai l'impression qu'en théorie il m'accorde grand intérêt, mais qu'en pratique, ce sont ses désirs qui passent avant les miens...
Je ne pourrais jamais fondé quelque chose de sérieux avec un homme, puisque c'est soit on accepte d'avoir des rapports intimes, soit on refuse et ils vont voir ailleurs en cachette. Comment voulez-vous avoir confiance en l'homme dans de telles conditions?
Dernière modification par Alleluia le mar. 26 juil. 2011, 11:42, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Griffon » lun. 04 avr. 2011, 17:16

Alleluia a écrit :Je vous remercie de vos réponses, je suis complétement à plat. Je pensais avoir rencontré la personne que j'attendais, et au final, je me retrouve encore avec quelqu'un qui ne s'intéresse pas à moi, j'en ai assez. Tous les hommes sont donc pareils? C'est désespérant...

Nous avons longuement parlé ce week end de nos visions de la vie, il voulait savoir comment j'envisageais ma vie de couple, où je voulais vivre, si je pouvais le suivre car il risque d'être muté, il m'a parlé de son passé, sa famille, etc... J'étais vraiment bien avec lui, il est très doux, très attentionné et sensible, le temps est passé à une vitesse incroyable. Seulement le soir il m'a fait des sous entendus douteux, qu'il ne voulait pas me quitter, qu'il aimerait dormir et se réveiller avec moi, me faire visiter sa maison, chose que j'ai refusé catégoriquement bien sur.
Le 1er soir, il voulait m'embrasser, mais moi, je ne voulais pas, j'aurais aimé plus de romantisme.

Je pense qu'il peut être quelqu'un de bien et sur qui on peut se reposer, seulement, je suis terrorisée à l'idée de devoir avoir des rapports sexuels sans mariage (c'est du à mon éducation, je fais un blocage), il ne m'a pas dis qu'il ne pourrait pas me garantir son amour à vie, seulement qu'en amour, il n'y a jamais de garantie, que c'était à nous deux de faire en sorte que notre histoire se passe bien, et évolue dans l'amour.

J'avais l'impression qu'il me posait effectivement un ultimatum, il m'a dit qu'il pouvait attendre quelques mois mais pas des années, je me suis sentie horriblement blessée, qu'en pensez-vous?

:-@
Alleluia,

Nos messages se sont croisés.
(je prends du temps à rédiger mes messages ;-)

Ne vous désespérez pas trop vite.
Les hommes sont ce qu'ils sont, mais ils peuvent évoluer.
Les femmes ont le don pour les conduire avec amour.
Laissez la barre bien haut, sans l'abaisser, et avec foi et confiance, avec votre amour, apprenez lui à aimer.

Je ne dis pas que ce sera facile.
Je ne peux surement pas dire que cela réussira.
Mais, si vous l'aimez, cela vaut la peine d'essayer, non ?

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 17:21

Griffon, nos messages se sont croisés en effet.
Je tiens à vous remercier pour ce message pleins d'encouragements, merci de m'encourager à garder la foi, j'ai tellement peur de souffrir que je pensais plutôt à la fuite plutôt que de lui apprendre à aimer et garder la foi... J'ai terriblement peur qu'au bout de quelques mois, je me sois attachée à lui, et que je souffre à nouveau, ce serait encore un echec, que je vis très mal...

Pensez-vous que les hommes puissent évoluer en matière de sexualité? Je pense que l'on peut changer un homme dans sa manière de voir les choses, mais pour ce qui est des rapports intimes, j'ai de gros doutes, à croire que c'est vital...

Je lui ai dis que s'il ne patientait pas et me mettait la pression, c'est qu'il ne tenait pas à moi car s'il tenait vraiment à moi, autant qu'il ne le dit, il ne m'aurait jamais "forcé la main". Qu'en pensez-vous?

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Cgs » lun. 04 avr. 2011, 17:48

Alleluia,

Beaucoup d'hommes sont comme celui-ci, mais pas tous ! Un homme qui vous aime vraiment, et qui veut fonder quelque chose de solide avec vous, se préoccupera plus de vous que de lui, et sera prêt à évoluer sur beaucoup de points. Mais cela prend du temps. Il faut déjà apprendre à se connaître, à dialoguer en vérité sur son projet futur, sur ses peurs, sur ses qualités et ses défauts, etc.

Attention, on ne change pas quelqu'un par la contrainte. On lui fait comprendre que certaines choses ne correspondent pas à ce à quoi on aspire (par exemple, pas de rapports sexuels avant le mariage). Ces choses peuvent être importantes, ou moins importantes. Si l'homme vous aime vraiment, il changera tout seul pour vous plaire. Même pour le côté "pulsion sexuelle" (d'ailleurs, les hommes ne sont pas plus obsédés que les femmes par cela, contrairement à ce que la société tente de nous faire croire).

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Griffon » lun. 04 avr. 2011, 17:49

Bonjour Alleluia,

Oui, définitivement, je veux vous encourager.
L'amour est toujours un risque.
Quand vous aurez des enfants, le risque grandit encore.

Jésus s'est risqué parmi nous, et il y a perdu la vie.
Mais sa mort nous a donné la vie.
C'est la loi de notre vie, c'est la loi de l'amour.
Donc... si vous voulez aimer, il faut vous préparer à souffrir.
(demander à Antoinemarie, dans un autre fil, ;-)

Pour ce qui est de votre question :
"Je lui ai dis que s'il ne patientait pas et me mettait la pression, c'est qu'il ne tenait pas à moi car s'il tenait vraiment à moi, autant qu'il ne le dit, il ne m'aurait jamais "forcé la main". Qu'en pensez-vous?"

Je ne suis pas sûr qu'il comprenne jusqu'à quel point il vous force.
Il est facile d'écouter le monde qui nous dit qu'il FAUT avoir des relations, que quelques mois, c'est déjà une attente excessive qui doit lui faire penser que vous refuser en fait l'idée d'une relation.

Bref !
Le message du monde est tellement fort et faux qu'il y a un long travail.

Pour commencer, je lui mettrais devant les yeux la contradiction soulevé ci-dessus : je respecte toi et ta foi, mais je fais pression pour ne pas m'y plier.

C'est à lui à se positionner.
Soit il vous aime suffisamment pour comprendre que vivre avec vous, c'est aussi se mettre à la recherche de votre Dieu dans l'amour, soit il en rejette l'idée.
Vous pouvez lui promettre d'avoir des relations complètes, mais... dans le cadre de votre foi,... qu'il dit respecter. (et donc pas tout de suite)

C'est vrai qu'il semble que vous partiez de loin.
Mais la puissance de l'amour est impressionnante.
Avant de lui parler, n'hésitez pas à mettre votre démarche en Dieu, en soulignant combien vous mettez votre vie dans ses mains (et selon ses commandements).
Jésus l'a dit : "sans moi, vous ne pouvez rien faire".
A priori, pour votre tentative d'amener un homme à l'amour réel !

Bonne chance,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Antoine Marie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 527
Inscription : lun. 15 févr. 2010, 17:49
Localisation : France

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Antoine Marie » lun. 04 avr. 2011, 18:17

Griffon a écrit :Les hommes sont ce qu'ils sont, mais ils peuvent évoluer.
Les femmes ont le don pour les conduire avec amour.
J'approuve cette maxime ;)
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Jn 1, 4

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par Alleluia » lun. 04 avr. 2011, 18:39

Griffon a écrit :Bonjour Alleluia,

Oui, définitivement, je veux vous encourager.
L'amour est toujours un risque.
Quand vous aurez des enfants, le risque grandit encore.

Jésus s'est risqué parmi nous, et il y a perdu la vie.
Mais sa mort nous a donné la vie.
C'est la loi de notre vie, c'est la loi de l'amour.
Donc... si vous voulez aimer, il faut vous préparer à souffrir.
(demander à Antoinemarie, dans un autre fil, ;-)

Pour ce qui est de votre question :
"Je lui ai dis que s'il ne patientait pas et me mettait la pression, c'est qu'il ne tenait pas à moi car s'il tenait vraiment à moi, autant qu'il ne le dit, il ne m'aurait jamais "forcé la main". Qu'en pensez-vous?"

Je ne suis pas sûr qu'il comprenne jusqu'à quel point il vous force.
Il est facile d'écouter le monde qui nous dit qu'il FAUT avoir des relations, que quelques mois, c'est déjà une attente excessive qui doit lui faire penser que vous refuser en fait l'idée d'une relation.

Bref !
Le message du monde est tellement fort et faux qu'il y a un long travail.

Pour commencer, je lui mettrais devant les yeux la contradiction soulevé ci-dessus : je respecte toi et ta foi, mais je fais pression pour ne pas m'y plier.

C'est à lui à se positionner.
Soit il vous aime suffisamment pour comprendre que vivre avec vous, c'est aussi se mettre à la recherche de votre Dieu dans l'amour, soit il en rejette l'idée.
Vous pouvez lui promettre d'avoir des relations complètes, mais... dans le cadre de votre foi,... qu'il dit respecter. (et donc pas tout de suite)

C'est vrai qu'il semble que vous partiez de loin.
Mais la puissance de l'amour est impressionnante.
Avant de lui parler, n'hésitez pas à mettre votre démarche en Dieu, en soulignant combien vous mettez votre vie dans ses mains (et selon ses commandements).
Jésus l'a dit : "sans moi, vous ne pouvez rien faire".
A priori, pour votre tentative d'amener un homme à l'amour réel !

Bonne chance,

Griffon.
Vous avez raison Griffon, je dois absolument donner toute ma confiance à Jésus, car j'ai bien confiance que sans lui je ne peux rien faire. Je lui ai demandé d'éloigner cet homme de moi s'il allait me faire souffrir, et de ne pas l'éloigner de moi si c'est le bon, et si je peux avoir confiance. J'ai également demandé au Christ de me donner des signes pour m'aider, pour qu'il me guide, peut être que je commence à voir des signes...

Je crois qu'il n'entend même pas mon point de vue, j'ai l'impression de lui dire ce qui me dérange, mais il n'entend rien, il reste sur sa position. C'est "je te comprends, mais moi, c'est comme ça". J'ai l'impression de parler à un mur, alors si je lui parle de rapports après mariage, là, il va prendre la poudre d'escampette...déjà qu'il ne s'imagine absolument pas rester des mois sans rapports intimes... Je me sens comme un objet, il est contradictoire, il me dit qu'il tient à moi, qu'il est en train de tomber amoureux de moi et qu'il a envi de moi, mais il ne respecte pas mes convictions...

J'ai peur qu'il me prenne pour un fille banale, comme les autres, alors que je veux être une femme qui vit avec Dieu. Il m'a même dit qu'éventuellement on pouvait rester amis, et deux minutes plus tard, il me dit qu'il a des sentiments pour moi, mais que si je ne voulais pas aller plus loin d'ici cet été, on risquerait bien de se séparer car il ne tiendrait pas. :exclamation:
A vrai dire, ça ne me donne vraiment pas envi de le connaitre plus, cette phrase m'a ecoeurée...

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: L'Eglise et les rapports intimes sans mariage

Message non lu par mike.adoo » lun. 04 avr. 2011, 18:42

Alleluia a écrit :Je vous remercie de vos réponses, je suis complétement à plat. Je pensais avoir rencontré la personne que j'attendais, et au final, je me retrouve encore avec quelqu'un qui ne s'intéresse pas à moi, j'en ai assez. Tous les hommes sont donc pareils? C'est désespérant...
:-@

Bonjour Alleluia

Je tiens d'abord à vous rassurer , tous les hommes ne sont pas pareils ! ne vous désespérez donc pas .

Il existe aussi des hommes foncièrement honnêtes . Il existe enfin la catégorie des malhonnêtes repentis dont je suis .

Lorsque j'étais jeune , je n'hésitais pas à raconter des salades pour arriver à mes fins ; je me montrais bon comédien , mais un comédien égoïste et cynique .

Fort heureusement , il n'est pas interdit de changer ( ou de se laisser changer )

A mon tour , je vous conseille donc la prudence . Je crois avoir compris que vos longues conversations étaient autant de tests :Lui voulant savoir si vous étiez mure pour la galipette et vous pour savoir s'il ferait un bon compagnon . Je vous crois capable de discernement .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités