Un nouveau design est en préparation pour le forum. Vous pouvez le tester en avant première en le sélectionnant dans vos préférences utilisateurs :

Profils > Préférences du forum > Mon style du forum > selection "citecatho".


N'hésitez pas à faire un retour ici


Règles du forum


Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Sam 27 Juin 2009, 22:17 
Ædilis
Ædilis
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Ven 19 Juin 2009, 12:39
Messages: 19
Bonjour,

Je ne suis pas certaine de poster dans le bon forum, je me perds dans ce dédale de rubriques! Excusez-moi si ce n'est pas le lieu...

Je souhaiterais savoir ce que dit l'Eglise sur les douleurs de l'accouchement (sont-elles nécessaires? pourquoi?), mais aussi recueillir les témoignages de mères qui ont connu cela. Je m'explique: j'ai moi-même des jumeaux, ce qui dans le monde médical actuel, est une raison nécessaire et suffisante pour faire naître les bébés 3 semaines avant terme par césarienne. Ayant maintenant presque deux ans de recul, je peux constater ceci: je n'ai pas accouché pendant qu'on m'ouvrait le ventre. D'ailleurs, médicalement parlant, par césarienne, on n'accouche pas. Psychologiquement, il m'a fallu un an et demi pour "accoucher": lâcher prise avec ce ratage... et donc aimer librement mes enfants comme des personnes à part entière. Cet accouchement psychologique a été vécu à travers des douleurs persistantes et assez atroces au niveau de ma cicatrice.
Donc maintenant, je me pose certaines questions: la douleur est-elle nécessaire pour accueillir un enfant? D'où: que penser de tous ces accouchements sous péridurale, et de toutes ces césariennes injustifiées? Qu'en pense l'Eglise? Comment devons-nous nous positionner, nous, femmes catholiques, face aux médecins pour "enfanter" comme Dieu nous le demande?

J'espère que mes questions sont assez claires...

( J'avoue... que, très égoïstement, je suis aussi à la recherche d'arguments objectifs solides à resservir à mon médecin pour le petit 3e... intuitivement, je dis non à la péridurale, non aux examens trop souvent, non à l'interventionnisme; mais existe-t-il des raisons objectives à cela, que l'Eglise connaît?)

Merci!

_________________
Agathe, grenouille de bénitier
"Le bonheur ne vient pas à ceux qui l'attendent assis"
Baden Powell


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Sam 27 Juin 2009, 23:10 
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Inscrit le: Ven 28 Nov 2008, 13:43
Messages: 1503
Chère Agathe,

je me permets, si vous le voulez bien, d'appeler votre attention à ne pas être dupe de ses propres amalgames.
Vous êtes primipare de jumeaux, et le seul accouchement que vous avez vécu, vous avez eu l'impression d'en avoir été spoliée. Cette souffrance est réelle, prégnante et pas marrante à dépasser, ce n'est pas à vous que je vais l'apprendre. MAis elle n'est pas pour autant une généralité; devant la douleur de l'accouchement, et surtout devant son coté inéluctable, auquel on ne peut ni échapper, ni négocier, ni marchander, certaines jeunes mamans sont paniquées, et elles sont ravies si d'aventure une péridurale ou une césarienne leur est proposée... Sachez d'autre part, que dans un certain pourcentage de cas, la césarienne est plus douloureuse que l'accouchement, et dans ses suites bien moins marrante à cicactriser. Ce n'est pas une douleur qui permet de se sentir vivre qu'on vous a volé, la douleur vous l'avez bel et bien eue au réveil, lorsque vous avez marché courbée pour aller boire un simple verre d'eau, mais c'est de vivre cet instant magique de l'expulsion et de l'accueil de vos bébés sur votre ventre qui vous manque...
Que vous souhaitiez une prochaine fois accoucher par les voies naturelles, c'est votre droit, et il n'est pas nécessaire pour cela d'aller chercher des motifs religieux pour appuyer sa demande, le médecin accoucheur s'en tape, mais s'il peut faire selon votre désir, il le fera sans sourciller, soyez-en certaine; le seul bémol qu'il y mettra, c'est s'il y a risque de rupture utérine ou risque quelconque pour l'enfant, auquel cas c'est lui le capitaine du navire, et il fera son métier de bon médecin, il agira pour la santé de la maman et de l'enfant.

Je ne


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Sam 27 Juin 2009, 23:18 
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Inscrit le: Ven 28 Nov 2008, 13:43
Messages: 1503
bug, sorry

Je ne connais pas votre médecin, mais ayez confiance en vous, tous les jours des tas de femmes lui demandent des tas de choses différentes, et en vous faisant une césarienne, il l'a fait par gentillesse envers vous, très jeune maman, qui à ses yeux pouvait paniquer d'avoir à subir deux expulsions, c'est parfois vraiment plus qu'épuisant, d'autant qu'un jumeau peut gêner l'autre, la présence de deux cordons compliquant la statistique du risque au moment de l'expulsion...
Maintenant s'il vous voit revenir, maman plus expérimentée, enceinte d'un seul enfant, et que vous lui faites part de votre ressenti précédent, il y a fort à parier qu'il soit à votre écoute et prenne sérieusement une demande simple et claire en compte; la psychologie de la future maman fait aussi partie de ses compétences professionnelles...

J'espère vous avoir un peu aidé à poser votre angoisse, rassurez-vous pour la suite... et remettez ce mélange de chagrin, de colère et d'angoisse dans les mains de notre Seigneur, dans la prière, confiante en Dieu notre Père si bon et si attentif à nous aider...

Zélie

Que Dieu


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 0:10 
Ædilis
Ædilis
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Ven 19 Juin 2009, 12:39
Messages: 19
Merci Zélie. Seriez-vous médecin? Votre réponse me paraît bien documentée, à moins que vous ayez déjà tout vécu en tant que femme!
Je pense m'être mal exprimée: ce n'est pas en pleurant sur moi-même que j'ai écrit ce morceau de témoignage! en me relisant je vois que cela portait à confusion. En fait je m'aperçois que ma question n'est même pas bien formulée dans ma tête.
Ma souffrance de ne pas avoir accouché, je l'ai déjà confiée à Jésus des milliards de fois; c'est dans le sacrement de confession que j'ai pu me libérer définitivement de cela; et cela m'a pris du temps. Mais justement, cela me pose question: l'Eglise ne dit-elle rien sur l'accouchement?... Pourquoi mettre à part cette partie si importante de la vie d'une femme (et d'un bébé)? Nous devons rechercher la sainteté en toutes choses... et j'ai l'intuition qu'un accouchement où la mère participe pleinement, et donc où elle souffre et accepte ses douleurs, permet d'accueillir bien mieux son bébé. Ma question est là, en fait: une femme qui a un grand désir de grandir dans la sainteté peut-elle accepter la péridurale (et donc, refuser une partie de ce qu'elle a à vivre)?
Ma note de fin venait plutôt dire que j'ai besoin d'un ancrage pour moi-même: je n'ai pour l'instant que des impressions, un vague désir pour le bébé suivant; j'ai peur de recommencer la même erreur: mal accoucher et mal accueillir mon bébé. Vous avez raison, le médecin n'aura pas besoin d'arguments; par contre, moi, j'ai besoin d'être convaincue, et je ne le suis pas vraiment. Si mon choix ne vient pas s'ancrer en Dieu, j'aurai bien du mal à persévérer dans ce choix une fois la douleur bien présente!...
Aussi je pensais intéressant d'interroger l'Eglise à ce sujet, mais aussi des femmes catholiques qui pourraient me faire part de leur vécu. Mais c'est peut-être déplacé, je ne sais pas!

En union de prière

_________________
Agathe, grenouille de bénitier
"Le bonheur ne vient pas à ceux qui l'attendent assis"
Baden Powell


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 9:45 
Consul
Consul
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mer 24 Sep 2008, 14:13
Messages: 7222
Localisation: France
Conviction: Catholique ordinaire
Belle question, chère Agathe, et qui me tient à coeur aussi.
J'ai quatre enfants, donc quatre accouchements. Pour le premier, je n'avais pas jugé utile de demander une péridurale, je m'imaginais que je ne n'en aurais pas besoin et que ça irait tout seul. J'étais très présomptueuse, ou très naïve. Arghhh !
A la deuxième fois, je me suis dit : c'est long pour le premier, mais ensuite ça va beaucoup plus vite, donc pas besoin d'anesthésie. Re-arghhh ! car même si c'est plus court, il reste suffisamment de moments pénibles...
Après ça, j'étais décidée à ne pas revivre ça. Je me suis interrogée sur mes motivations, j'ai fait des thérapies diverses, et j'ai compris que je voulais y arriver toute seule, j'avais l'impression que demander une anesthésie serait en quelque sorte un constat d'échec, comme si l'accouchement était une épreuve que je voulais réussir sans aide, une preuve que j'étais une vraie grande personne. Ce n'est pas exactement la même démarche que vous, mais ma réflexion pourra peut-être éclairer la question. Pendant la troisième grossesse, j'avais peur. Mais c'est in extremis que je me suis décidée à faire les démarches pour la péridurale, et c'est en allant accoucher que nous avons récupéré au labo le résultat des analyses autorisant la chose. J'avais emporté dans la salle d'accouchement mon icône de Marie Porte du Ciel, dont j'ai pu constater l'ineffacité totale au point de vue anesthésie !!! Et donc finalement je me suis décidée et l'accouchement s'est terminé avec péridurale.
Pour le quatrième j'étais ailleurs, dans un endroit où on ne faisait pas de péridurales. Mais j'en garde un bon souvenir quand même.
Autrement dit, les quatre fois c'était différent. Je suppose que le caractère individuel de chacun des enfants a donné une couleur particulière à chaque naissance. Ou au contraire, chaque enfant a-t-il été influencé par l'ambiance de sa naissance ? Je n'en sais rien, il y a peut-être des deux.
Je remarque aussi que ma troisième, celle née avec péridurale, a un caractère cool, prend la vie du bon côté, et j'ai toujours eu de très bonnes relations avec elle, tandis que sa soeur, la deuxième, est plus anxieuse et nous communiquons plus difficilement.
Je remarque aussi que même avec anesthésie, il reste bien assez de souffrances diverses. D'ailleurs la péridurale n'enlève pas la conscience et n'empêche pas de participer pleinement à l'action. Du moins dans mon expérience : je ressentais encore très bien les contractions, mais de façon supportable.
Le texte de la Bible n'est pas un ordre, mais une constatation. La souffrance est, au moins en partie, le résultat de notre situation de pécheurs. Et pour une autre partie elle est naturelle puisque les mères animales ont aussi des douleurs, semble-t-il.
Chacune ressent des douleurs plus ou moins violentes. Jésus disait qu'après l'accouchement, on oublie la souffrance. Eh bien moi, je n'oublie pas. Mais beaucoup de femmes, c'est vrai, oublient, au point d'avoir volontairement des enfants ! Moi je n'ai jamais fait exprès d'être enceinte, je me suis contentée de laisser faire la nature et d'accueillir avec joie tous les enfants que le Seigneur m'a envoyés.
Pardonnez-moi si je ne suis pas exactement dans le sujet, c'est peut-être un peu décousu mais c'est mon expérience.


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 17:41 
Quæstor
Quæstor
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mar 21 Avr 2009, 23:19
Messages: 299
Localisation: dijon
:sonne: nnnaaaaan! (excusez moi je me rappelle de certain traumatisme)
heu... :s non souffrir ce n'est pas necessaire :non:

pour mon premier garçon ma periduraole a raté j'ai donc souffert le martyre
j'ai mi mes souffrance, avec l'aide des lobby anti medecin et sage femme, anti accouchement medicalisé present sur certain forum comme doctissimo(oui il y a une sacré bande de folle là bas!!ouah!), sur le dos de la medecine!!!logique!!
c'est de leur faute ils nous font accoucher comme il ne faut pas!!

donc 3 ans apres pour ma fille,j'avais prevu un programme, rester le plus longtemps possible chez moi..pas de peri rien...du plus possible naturel!j'avais fait un programme mais alors nickel!!
et là j'etait sure de supporter les douleurs logiques!

:-@ ben non..pour effacé un col et l'ouvrir de 10 centimetres en moin de 4 heures...ça tire fort donc ça fait tres mal....tres tres tres mal...et non cette douleur n'est pas necessaire!
face à mes souffrance j'ai demandé une peridurale faite en urgence...le bonheur!mais je sus restée traumatisée apr l'horreur de cette douleur, oui mon corps fonctionne "trop bien " et je fait mes bébé en 2..3 heures...donc plus ça va vite plus c'est intense

pour mon 3em j'ai pas fait ma maligne, ça a été peridurale direct et pas une douleur, l'arrivée du bébé n'en est pas moin magnifique, au contraire on est plus concentré sur notre bébé qui arrive plutot que sur la douleur insoutenable que ça engendre et qui monopolise toute notre attention!

apres si j'ai faché dieu, j'en suis desolé mais..aie!! :-@

moi j'ai de plus en plus tendance à dire que les medecins savent ce que ils font et si ils font des actes tel declenchement ou cesarienne c'est que ils jugent que c'est mieu pour le bébé ou la maman sinon ils laissent faire les choses

leur but premier est que tout le monde arrive vivant et en bonne santé!


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 20:46 
Ædilis
Ædilis
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Ven 19 Juin 2009, 12:39
Messages: 19
Merci Fée Violine et SweetieLoly pour vos témoignages. Vous dites toutes les deux que la péridurale ne vous a rien enlevé, au contraire pour vous SweetieLoly, elle vous a permis de mieux accueillir votre bébé... Je n'avais pas imaginé cela sous cet angle. Spontanément je diabolisais cette péridurale, tout en étant à peu près sûre que, le moment venu, je finirai par la demander!...
Merci d'avoir accepté de partager votre expérience!

_________________
Agathe, grenouille de bénitier
"Le bonheur ne vient pas à ceux qui l'attendent assis"
Baden Powell


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 21:32 
Pater civitatis
Pater civitatis
Inscrit le: Mar 08 Avr 2008, 16:53
Messages: 9972
Lorsqu'on est homme et qu'on se permet d'écouter ce que se racontent des mères, comme on se sent petit ! Pour soutenir quelques disciples, que de bataillons de mères le Seigneur a recrutés !

_________________
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 22:21 
Quæstor
Quæstor
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mar 21 Avr 2009, 23:19
Messages: 299
Localisation: dijon
La grenouille! a écrit:
Merci Fée Violine et SweetieLoly pour vos témoignages. Vous dites toutes les deux que la péridurale ne vous a rien enlevé, au contraire pour vous SweetieLoly, elle vous a permis de mieux accueillir votre bébé... Je n'avais pas imaginé cela sous cet angle. Spontanément je diabolisais cette péridurale, tout en étant à peu près sûre que, le moment venu, je finirai par la demander!...
Merci d'avoir accepté de partager votre expérience!



:amoureux: en fait chaque femme le vit diferement..je suis du genre à suporter des douleur à tel point que je prend rarement de paracetamol..quand je doit soigner une douleur je passe directement à des opiacé...les seules "drogue" efficace face à l'intensité de mes maux!

mais mes accouchement sont si rapide (5 H pour le premier 2H45 pour ma 2em et..1H30 pour mon petit 3em) que c'est d'une violence terrible!! :-@ je voudrai mourrir tellement j'ai mal!
c'est inimaginable, je ne peut aps faire sans et je ne me sent pas moin mere pour autant...je ne me pose plus de question en fait :roule:

apres je me dit que sur un travail qui durerait..8..10..12 heue ça serait peut etre moin dur et je ferai peut etre sans!

:amoureux: chaque femme le vit diferement une de mes cousines accouchent comme moi

mais elle c'est un roc cette femme...ça lui fait pas peur elle suporte..mais à tel point que elle ne peux plus parler elle a mal...mais la peridurale pour elle c'est inutile :clap:


il faut un peu s'ecouter en fait le jour J..si on se sent de le faire sans on le fait sans et dans le cas contraire on appelle monsieur "peri" :oops:

si je vous dit que, pour ma file l'anesthesiste portatn ce nom vous me croyez?? :p :clap:


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Dim 28 Juin 2009, 22:23 
Quæstor
Quæstor
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mar 21 Avr 2009, 23:19
Messages: 299
Localisation: dijon
etienne lorant a écrit:
Lorsqu'on est homme et qu'on se permet d'écouter ce que se racontent des mères, comme on se sent petit ! Pour soutenir quelques disciples, que de bataillons de mères le Seigneur a recrutés !



petit..petit....sans le soutient de nos maris et des hommes medecin present à ces moments là... :amoureux: on ferait comment nous! :amoureux: non non, non vous n'etes pas petit :clap:


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Lun 29 Juin 2009, 2:32 
Ædilis
Ædilis
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Dim 07 Juin 2009, 14:49
Messages: 23
Je ne crois pas qu'enfanter dans la douleur soit un commandement de Dieu.(mais plutôt une conséquence du pêcher originel).
Nous sommes toutes différentes face à la douleur et chaque accouchement est différent. J'ai accouché 4 fois . Les 3 premières fois sans péridurale et la dernière fois j'ai demandé la péridurale à 7 cm et j'avoue que j'ai vraiment apprécié d'accoucher en souriant. Je pense qu'il faut vivre tout cela avec l'aide du Seigneur. Prier pour savoir quoi choisir et pour accepter ce qui arrive. Car il arrive que parfois la péridurale ne fonctionne pas :s . Il ne reste plus qu'à offrir ses douleurs et ses frustrations. J'ai choisi cette péridurale car le liquide amniotique était teinté et j'ai eu peur d'une complication . Cela m'a permis de me détendre et le bébé est né sans problème.
De toutes les façons,je pense qu'il faut bien s'informer et se préparer à l'accouchement et être prêt à accepter ce que le Seigneur veut pour nous. En ce qui concernent les médecins , il y a une texte dans le bible qui m'a beaucoup aidé à les accepter: Ecclésiastique (or Siracide), chapitre 38
Je vous souhaite le meilleur pour votre prochaine grossesse. Que le Seigneur vous bénisse et vous guide dans vos recherches. :)


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Lun 29 Juin 2009, 16:59 
Consul
Consul
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mer 24 Sep 2008, 14:13
Messages: 7222
Localisation: France
Conviction: Catholique ordinaire
5h pour un premier ! en effet c'est du rapide. Moi pour mon premier ça a duré 3 jours, pas 3 jours sans interruption, c'était du faux travail, je suis allée 4 ou 5 fois à la clinique pour rien, on me faisait une piqûre pour arrêter, et le lendemain matin ça recommençait, ainsi je pouvais dormir. mais pour ma propre naissance ça a duré aussi 3 jours, mais là, c'était 3 jours sans arrêt, et tout ça sans anesthésie, j'étais coincée et ça n'avançait pas, le médecin a quand même fini par venir s'occuper de nous et a utilisé les forceps, sinon j'y serais encore. Je pense que ma méfiance envers les médecins vient de là, ainsi que mon impression que les hommes ne sont jamais là quand on a besoin d'eux, et mon impression que je ne vais pas y arrriver et que j'ai besoin d'aide, et ma peur d'étouffer.
Bref, c'était dur.
Je suis assez d'accord avec Sweetie Loly, sauf sur la confiance envers les médecins. La péridurale est une magnifique invention, mais l'inconvénient est qu'on dépend ainsi du pouvoir médical. Si on peut faire sans, c'est mieux. Je ne suis pas du tout convaincue que les médecins agissent toujours pour le bien des mères et des enfants. Voir Leboyer (cela dit, avant d'accoucher j'avais des tas de principes, qui une fois dans l'action me sont apparus beaucoup moins importants).

Pour revenir à la question du début : on peut en effet se demander si le fait de souffrir ne donne pas davantage de prix à l'enfant, puisqu'on en a bavé pour l'avoir. C'est peut-être une précaution que prend la nature, pour que les mères s'attachent à leurs enfants (je trouve aussi que la nature agit sagement en faisant que les enfants soient si mignons, de sorte qu'on n'ait pas trop envie de les jeter par la fenêtre quand ils sont pénibles...) Mais n'est-ce pas aussi une forme d'orgueil, je veux dire une difficulté à accepter ce qui est donné par grâce ? Je ne sais pas si je m'exprime clairement, cette idée vient de me venir...
En tout cas, une mère qui souffre trop risque aussi d'en vouloir à son enfant (comme s'il y était pour quelque chose, le pauvre !)

La douleur ne vient-elle pas d'une résistance à l'ouverture, puisque ce qui fait mal, ce sont les contractions destinées à ouvrir le passage. Si on était parfaitement accordée à la volonté de Dieu, on ne résisterait pas, et logiquement on ne devrait pas souffrir ?

Il y a tant à dire sur ce sujet !


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Lun 29 Juin 2009, 22:23 
Quæstor
Quæstor
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mer 18 Fév 2009, 10:47
Messages: 262
Ne croyez pas qu'un accouchement long soit plus supportable : le mien a été déclenché, ma nénette se trouvant bien au chaud. Au bout de 18 heures d'un travail intense avec perfusion d'ocytocine et péridurale totalement ratée, la sage femme et le médecin ont finalement découvert que le bébé était mal positionné, se présentait par la face et de dos. J'ai eu droit à la ventouse et ma minette est née avec un énorme hématome sur la tête... C'était tellement paniquant, épuisant, terrifiant que je n'ai même pas pensé à prier ... Ma puce est arrivée très traumatisée, blessée, cabossée et moi à la limite de l'inconscience, je ne l'ai découverte que le lendemain. Cette épreuve vécue à deux, même si le papa était là, blanc comme un linge, nous a soudées et liées d'un amour que je n'imaginais même pas. Mais seulement le lendemain... J'aurais rêvé de vivre un accouchement dans un sourire, mais je ne sais pas, dans ce cas, si l'amour maternel, qui n'est pas forcément livré avec le bébé, aurait été si fort.


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Lun 29 Juin 2009, 22:46 
Consul
Consul
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mer 24 Sep 2008, 14:13
Messages: 7222
Localisation: France
Conviction: Catholique ordinaire
Citer:
J'aurais rêvé de vivre un accouchement dans un sourire, mais je ne sais pas, dans ce cas, si l'amour maternel, qui n'est pas forcément livré avec le bébé, aurait été si fort.

Oui, c'est la question de départ.
Que pensez-vous de ce que je disais juste au-dessus, à propos de notre méfiance envers les cadeaux gratuits ?

Quant à la naissance de l'instinct maternel (c'est un peu différent de l'"amour maternel") : si, il est livré avec le bébé, mais à condition que dans l'heure qui suit la naissance, la mère et l'enfant ne soit pas séparés. Sinon c'est rattrapable, heureusement, du moins chez les humains, mais pas chez les animaux. Voir sur ce sujet le remarquable livre de Michel Odent : "Votre bébé est le plus beau des mammifères".


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: "Tu enfanteras dans la douleur"
UNREAD_POSTPublié: Mar 30 Juin 2009, 10:57 
Quæstor
Quæstor
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: Mar 21 Avr 2009, 23:19
Messages: 299
Localisation: dijon
Héloïse a écrit:
... J'aurais rêvé de vivre un accouchement dans un sourire, mais je ne sais pas, dans ce cas, si l'amour maternel, qui n'est pas forcément livré avec le bébé, aurait été si fort.

:sonne: desolé ça c'est la chose qui m'horripile d'imaginer que vivre un accouchement sans souffrance et avec "le sourire" empecherai d'aimer aussi fort son enfant aussi fort qu'en souffrant un martyre!
desolé l'amour maternelle n'est pas proportionnel à l'intensité de la douleur de l'enfantement!

d'aileur il n'y a pas que l'accouchement il y a les 9 mois de grossesse pas toujours agreable pour certaine maman qui influence beaucoup sur cet amour maternel....
donc soulager ses nausées avec un medicament approprié ou une autre methode naturelle...prendre du gaviscon quand des aigreur d'estomac nous brule l'eosephage, du magnesium pour soulager les douleur ligamentaire et autre substance et remede de grand mere pour soulager d'eventuel autre mot pourrait aussi nous empecher d'aimer corectement notre enfant??

je refuse cette idée que on doit etre une martyre pour enfanter! :cry:


 
 Hors-ligne Profil  
Répondre en citant  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant




Mû par phpBB :: Traduction réalisée par Maël Soucaze