La théologie « politiquement correct »

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

La théologie « politiquement correct »

Message non lu par Anne » sam. 29 nov. 2008, 2:59

Qu'en pensez-vous?
Un évêque orthodoxe met en garde contre la théologie « politiquement correct »

L'évêque orthodoxe russe Hilarion Alfeyev a exhorté à modifier l'enseignement de la théologie, afin d'éliminer les tendances au
« politiquement correct » qui, selon lui, alignent la théologie et la liturgie sur les mentalités modernes. Selon lui, la décision de l'Église catholique romaine de retirer les textes « antisémites » de la liturgie du Vendredi saint est un exemple de cette tendance.

« Ce qu'il faut pour pratiquer la théologie, ce n'est pas tellement un effort intellectuel, une érudition externe ou de nombreuses lectures, mais avant tout de l'humilité et de la modestie », a déclaré l'évêque Hilarion, représentant de l'Église russe auprès des institutions européennes lors d'une conférence organisée au Wycliffe College de l'Université de Toronto.

L'évêque, âgé de 42 ans, a expliqué que l'Église orthodoxe considérait traditionnellement la théologie non pas comme « une science, un savoir ou un exercice intellectuel », mais comme quelque chose découlant d'une « rencontre personnelle avec Dieu au moyen de la prière et de la liturgie ».

Selon lui, on considère actuellement souvent que la connaissance de la théologie « ne présuppose pas nécessairement la foi ». Les enseignements importants risquent d'être perdus « en cherchant à corriger les textes liturgiques », a déclaré l'évêque, dont la conférence a été rapportée par l'agence de presse russe Interfax-Religion, citée par l'Agence ENI.

Le prélat orthodoxe a estimé que les textes liturgiques doivent toujours avoir la priorité sur les recherches théologiques et qu'ils ne doivent pas être « corrigés en fonction des normes contemporaines ». Selon lui, la décision de l'Église catholique romaine de retirer les textes « antisémites » de la liturgie du Vendredi saint est un exemple de cette tendance.

La tradition orthodoxe avait des « mécanismes de défense » permettant d'empêcher aux « éléments étrangers de s'insinuer dans sa pratique liturgique », a expliqué le prélat russe. « Cependant, les règles actuelles du ‘‘politiquement correct’’ exigent une autre interprétation, afin d'aligner non seulement les cérémonies de l'Église, mais aussi la religion chrétienne elle-même, sur les tendances modernes. »

Il a enfin a déploré que les facultés de théologie soient, à l'époque actuelle, « l'une des nombreuses facultés d'une université laïque ». « On peut être théologien et n'appartenir à aucune communauté chrétienne; en principe, on n'a pas besoin de croire en Dieu pour recevoir un diplôme en théologie », a-t-il déclaré. « La théologie est ainsi réduite à un simple sujet de la connaissance humaine, au même titre que la chimie, les mathématiques ou la biologie ».
Sur Proximo
2008-11-22 apic/eni/pr
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10955
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La théologie « politiquement correct »

Message non lu par Fée Violine » sam. 29 nov. 2008, 10:16

« Ce qu'il faut pour pratiquer la théologie, ce n'est pas tellement un effort intellectuel, une érudition externe ou de nombreuses lectures, mais avant tout de l'humilité et de la modestie »,
Je trouve étrange d'opposer l'effort intellectuel et l'humilité, comme si on pouvait être intelligent sans être humble !
La théologie, bien qu'elle étudie Dieu, est une science humaine, je veux dire une science exercée par des hommes, et donc susceptible d'évoluer et de s'améliorer. Dieu nous a donné l'intelligence pour que nous nous en servions.
L'antisémitisme est une honte pour l'humanité, et de plus une absurdité puisque Jésus, Marie, les apôtres et tous les premiers chrétiens ont été juifs.

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: La théologie « politiquement correct »

Message non lu par zélie » mer. 10 déc. 2008, 22:05

Il a enfin a déploré que les facultés de théologie soient, à l'époque actuelle, « l'une des nombreuses facultés d'une université laïque ». « On peut être théologien et n'appartenir à aucune communauté chrétienne; en principe, on n'a pas besoin de croire en Dieu pour recevoir un diplôme en théologie », a-t-il déclaré. « La théologie est ainsi réduite à un simple sujet de la connaissance humaine, au même titre que la chimie, les mathématiques ou la biologie ».
ça laisse songeur... ça fait un peu symptôme auquel on n'ose pas croire...
ça me fait penser au Sida, qu'on a commencé à décrire en tant que symptômes épars avant de les rassembler et de donner un nom à une maladie, et enfin à lutter contre.

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 508
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: La théologie « politiquement correct »

Message non lu par Columbanus » jeu. 11 déc. 2008, 11:23

Fée Violine a écrit :
« Ce qu'il faut pour pratiquer la théologie, ce n'est pas tellement un effort intellectuel, une érudition externe ou de nombreuses lectures, mais avant tout de l'humilité et de la modestie »,
je trouve étrange d'opposer l'effort intellectuel et l'humilité, comme si on pouvait être intelligent sans être humble !
La théologie, bien qu'elle étudie Dieu, est une science humaine, je veux dire une science exercée par des hommes, et donc susceptible d'évoluer et de s'améliorer. Dieu nous a donné l'intelligence pour que nous nous en servions.
L'antisémitisme est une honte pour l'humanité, et de plus une absurdité puisque Jésus, Marie, les apôtres et tous les premiers chrétiens ont été juifs.
Les propos d'un ex-agent du KGB qui a travaillé, mains dans la main, avec Poutine pour restaurer une certaine doctrine nationaliste, en s'attaquant en outre aux catholiques russes, ont bien peu de pertinence. Je n'ai d'ailleurs pas gâché de prière quant à sa mort.

Cependant, l'intelligence nous invite aussi à ne pas faire d'amalgame entre la prière "Oremus et pro Iudaeis" (sachant que je pratique la "version" de 1962) et l'antisémitisme même si la première a été utilisée par le second. Ce n'est pas parce que nous utilisons une prière (qui certes peut-être plus ou moins virulente selon la forme) d'espoir et de conversion que nous sommes antisémites.
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13431
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La théologie « politiquement correct »

Message non lu par etienne lorant » jeu. 11 déc. 2008, 17:23

Lorsque j'ai reçu mes premiers cours de théologie, j'ai été tout surpris, car l'on me demandait, outre l'exercice intellectuel de l'acquisition des connaissances, une "démarche de tout l'être" vers Dieu qui commençait par la prière à l'Esprit-Saint ainsi que des exercices de formation à la vie intérieure (petit bilan de pratique chrétienne à mi-journée, temps de silence, combat contre les penchants habituels, etc.) Pour moi, ce fut une très heureuse découverte, car c'est ainsi que j'ai commencé à rechercher ce que l'Evangile avait à me dire chaque jour, mais aussi à me reprendre dans ma consommation de tabac - et ce fut tout bénéfice, comme j'en ai déjà laissé témoignage...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Gemma
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : sam. 13 déc. 2008, 12:29

Re: La théologie « politiquement correct »

Message non lu par Gemma » mer. 17 déc. 2008, 12:43

Fée Violine a écrit :
« Ce qu'il faut pour pratiquer la théologie, ce n'est pas tellement un effort intellectuel, une érudition externe ou de nombreuses lectures, mais avant tout de l'humilité et de la modestie »,
Je trouve étrange d'opposer l'effort intellectuel et l'humilité, comme si on pouvait être intelligent sans être humble !
La théologie, bien qu'elle étudie Dieu, est une science humaine, je veux dire une science exercée par des hommes, et donc susceptible d'évoluer et de s'améliorer. Dieu nous a donné l'intelligence pour que nous nous en servions.

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Saint Jean-François Régis et Saint François d'Assise ont constaté que le savoir alourdissait le coeur... Pourquoi ne serait-ce pas une quesiton de vocation après-tout ? Dieu appelle certains à devenir théologiens sans s'enorgueillir. Pour cela, Le Seigneur n'y est pas allé avec le dos de la cuillère, je pense à Saint Jérôme, Saint Paul de la Croix ou Sainte Catherine de Sienne que Dieu a plongé dans le désert, la souffrance ou les ténèbres de l'âme afin que nulle prétention ne vienne ternir leur âme. DU reste, tous ces grands docteurs en sont venus à la conclusion que l'Intelligence en tant que puissance de l'âme est la seule qui importe à Dieu ("ouvre l'Oeil de ton intelligence" dit-Il à Ste Catherine.. c'est à dire l'oeil de l'âme), et qu'elle n'est pas un simple rouage mécanique et humainement logique : "Mes voies ne sont pas vos voies"...

Mais il est souvent dangereux d'aller trop loin dans la théologie. Un peu c'est suffisant, comme une base, mais beaucoup ça met souvent l'âme en danger. Elle s'enfle... Où est la limite?
Pour moi j'en ai peur. J'ai fait de hautes études avant d'être convertie et mon plus dur combat c'est celui qui est d'ouvrir le coeur et de faire taire la grosse tête ! :cool:

Trop disséquer, trop discuter, trop réfléchir amène parfois des troubles... Dieu ne s'expertise pas.

Le prélat orthodoxe a estimé que les textes liturgiques doivent toujours avoir la priorité sur les recherches théologiques

Le vent souffle où il veut.... Quand on pense que Dieu lui-même s'est adressé par le Saint-Esprit aux théologiens, on ne peut pas beaucoup croire que la théologie est terrestre, ni qu'elle doit se séparer de la Foi et du Saint Esprit pour être lue ou pratiquée...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité