La doctrine du Péché originel

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Héraclius » jeu. 08 janv. 2015, 1:09

Je pense que FMD évoquait simplement le fait que la Genèse peut et aujourd'hui doit être lue dans un contexte non-littéraliste.

Ainsi, ce récit raconte une histoire vraie, mais nous ne sommes pas tenus pour autant de croire que le monde a été créé en 7 jours. Du reste, il est tout à fait traditionnel de voir dans cette histoire un récit symbolique, rapportant des vérités avec une forte dose de métaphores, de "vocabulaire mystique".

Cela ne veut pas dire qu'il faut nier le péché originel, Adam et Ève, itou itou, mais qu'il faut prendre une saine distance d'interprétation avec une lecture littérale de ce passage.

Bref, on peut être catholique et croire que le monde a 13 milliards d'années, et non 7000 comme le lisent certains protestants fous en Outre-Atlantique.


Dieu vous bénisse,


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le péché originel

Message non lu par Suliko » lun. 13 août 2018, 22:37

Bonjour,

Attention : Adam et Eve ont bien existé, c'est de foi.
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2966
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le péché originel

Message non lu par Suliko » mar. 14 août 2018, 16:38

Oui, ha-adam c'est l'humanité primitive !
Non, ce que je veux dire, c'est qu'il y eut bien un homme et une femme qui furent nos ancêtres et qui péchèrent gravement contre Dieu. Adam et Eve ne sont pas juste une métaphore de l'humanité pécheresse. Le péché d'Adam s'est transmis par propagation à tous les hommes. C'est la définition même du péché originel.
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: La doctrine du péché originel

Message non lu par Bassmeg » jeu. 25 oct. 2018, 16:24

Bonjour,

Cette histoire de péché originel, c'est la chose qui me pose le plus de problèmes de foi.

Je ne comprends vraiment pas ce mystère. On dirait juste une punition collective éternelle. Si mon arrière grand-mère a volé une pomme et désobéi à la loi, je ne vois aucune raison pour que 7 milliards de personnes soient punis ad vitam aeternam, surtout depuis que Jésus a racheté tous nos péchés passés, présents et à venir.

De plus, je ne comprends pas la finalité de l'opération. Eve a désobéi, certes. Mais pourquoi faire souffrir les femmes enceintes? Quel intérêt? 12 000 milles femmes qui souffrent, ça ne fera pas qu'Eve n'ait pas volé le fruit. Non seulement la punition est disproportionnée, mais en plus, elle est absconse et injuste. Faire souffrir un innocent parce qu'un coupable a fauté? Quel intérêt????? Dans quel but? Une femme enceinte qui souffre, elle souffre, c' est tout. parfois même, elle souffre tellement qu'elle meurt et laisse un veuf et des orphelins. Je trouve ça pas vraiment moral.

Les femmes enceintes ne sont nullement responsables de tout ça, je ne comprends vraiment pas ce point de doctrine. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer?

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1708
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Xavi » jeu. 25 oct. 2018, 18:47

Bonsoir Bassmeg,

Oui, cette question de péché originel est essentielle, en effet, mais il ne me semble pas correct de comprendre que nous serions « punis », aujourd’hui, pour une faute commise par des ancêtres.

Le sujet a été abondamment traité dans ce forum.

Nous avons trop tendance à tout interpréter comme si Dieu était un juge arbitraire qui nous aurait privé de la connaissance par un interdit auquel Adam et Ève auraient désobéi.

Quelle vision de Dieu peut soutenir une telle approche qui paraît tellement confondre le Créateur avec un tyran humain ?

Dieu a créé des humains à son image pour les faire participer éternellement à sa communion d’amour. La vie divine qu’Il a insufflée en nous pour faire de nous des âmes immortelles est une vie d’amour. Dieu qui est Trinité du Père, du Fils et du Saint Esprit est amour. Sa vie est amour. Il n’y a pas de vie en dehors de cet amour divin que nous avons reçu en héritage de notre Père qui est aux Cieux.

Mais, n’est-il pas évident qu’il n’y a pas d’amour sans liberté. Ce serait quoi une vie créée sans liberté ?

Dieu ne peut que respecter notre liberté car sinon il n’y aurait plus ni vie, ni amour. Mais, en dehors de l'harmonie avec Dieu, il y a souffrances et mort parce que notre vie est celle de Dieu.

Les détails du récit du péché originel que la Genèse nous rapporte en termes imagés, car il mélange une réalité terrestre qui s’est produite au commencement de l’Histoire avec une réalité spirituelle, sont largement examinés dans plusieurs sujets du forum que vous pouvez aller consulter.

Mais, il peut être relevé, de manière principale, qu’Adam et Ève ont fait le choix de rompre l’harmonie avec Dieu ce qui, du fait même de cette rupture voulue, a blessé la vie nouvelle et parfaite reçue du Créateur.

Le cœur de leur vie ayant été blessé, c’est, hélas, cette vie blessée qu’ils ont transmise à toute leur descendance dont nous sommes. Ils n'ont pas pu transmettre une autre vie que la vie blessée qui était devenue la leur.

Il en résulte des conséquences douloureuses.

Mais, Dieu n’a jamais manqué de nous aimer et de nous aider autant que possible. Toujours en respectant notre liberté, ses enfants bien aimés que nous sommes.

Peut-être pourriez-vous utilement relire, dans la section Ecriture Sainte de ce forum (p. 18/57), le sujet intitulé « Le pardon si peu connu du jardin d’Eden » :
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... en#p279650

et, en ce qui concerne le mal causé par le péché originel qui s’étend à bien d’autres douleurs que celles que vous considérez, dans la présente section de Théologie (p. 1), le sujet intitulé « A propos du mal physique dans la création » :
http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 92&t=16497

En se faisant homme, semblable au premier Adam avant la chute et semblable à nous, sauf le péché, le Christ est venu guérir ce qui était perdu.

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: L'Eglise Catholique et la théorie de l'évolution

Message non lu par Lejardin » jeu. 06 août 2020, 19:38

Bonjour ,

À propos de la notion de péché originel, je me permets juste de donner le lien de cette vidéo qui résume certaines positions philosophiques sur la vie dans le sens biologique du terme.

Globalement le simple fait de vivre est une souffrance, la biosphère est une gigantesque arène à ciel ouvert ou le destin de toute créature est de souffrir pour se perpétuer.

La simple apparition de la vie ne serait elle pas déjà en soit une forme de péché originel ?

https://www.youtube.com/watch?v=w3hTp7v2rqc

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1773
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'Eglise Catholique et la théorie de l'évolution

Message non lu par Altior » jeu. 06 août 2020, 22:07

Bonjour, Lejardin!
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 19:38

La simple apparition de la vie ne serait elle pas déjà en soit une forme de péché originel ?
Non, car un péché est un acte (commis ou omis) volontairement. La condition nécessaire pour pécher est avoir la raison. Les poissons de mon aquarium n'ont pas de péchés. Des mérites non plus. Ils n'ont ni raison, ni libre arbitre.

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Lejardin » jeu. 06 août 2020, 22:25

Bonsoir Altior,
Merci de votre réponse.

Donc si le péché est uniquement un problème d’humain, existe-il dans le christianisme des réflexions sur la nature a propos de la prédation ou des maladies que peuvent subir les animaux ?

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: La doctrine du péché originel

Message non lu par Lejardin » jeu. 06 août 2020, 22:38

Bassmeg a écrit :
jeu. 25 oct. 2018, 16:24
Bonjour,

Cette histoire de péché originel, c'est la chose qui me pose le plus de problèmes de foi.

Je ne comprends vraiment pas ce mystère. On dirait juste une punition collective éternelle. Si mon arrière grand-mère a volé une pomme et désobéi à la loi, je ne vois aucune raison pour que 7 milliards de personnes soient punis ad vitam aeternam, surtout depuis que Jésus a racheté tous nos péchés passés, présents et à venir.

De plus, je ne comprends pas la finalité de l'opération. Eve a désobéi, certes. Mais pourquoi faire souffrir les femmes enceintes? Quel intérêt? 12 000 milles femmes qui souffrent, ça ne fera pas qu'Eve n'ait pas volé le fruit. Non seulement la punition est disproportionnée, mais en plus, elle est absconse et injuste. Faire souffrir un innocent parce qu'un coupable a fauté? Quel intérêt????? Dans quel but? Une femme enceinte qui souffre, elle souffre, c' est tout. parfois même, elle souffre tellement qu'elle meurt et laisse un veuf et des orphelins. Je trouve ça pas vraiment moral.

Les femmes enceintes ne sont nullement responsables de tout ça, je ne comprends vraiment pas ce point de doctrine. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer?
Bonjour,

Personnellement, je ne suis pas sûr que le péché originel soit une punition.

Quand je lis ce passage de la genèse, je n’ai pas vraiment l’impression que Dieu cherche à punir l’humanité. Cela me fait plus penser à la réaction de quelqu’un qui se retrouvant devant le fait accompli de quelque chose qu’il n’a pas voulu, prend des mesures drastiques pour éviter une catastrophe.

Je me demande plus si Dieu n’a pas cherché à rendre l’humanité souffrante pour compenser le fait qu’elle puisse juger le bien du mal et avoir son libre arbitre.
En rendant l’accouchement horriblement difficile, Dieu rend la vie humaine précieuse et force l’humanité à la considérer avec précaution.
En rendant la terre hostile et la nourriture difficile d’obtention, Dieu donne le sens de l’effort et du travail aux humains.

Pour moi ce passage serait plus lié au fait que Dieu nous met dans une forme d’existence qui nous permet d’exploiter le libre arbitre sainement plutôt que comme une forme de correction.
Dieu nous donne la souffrance pour que nous puissions juger du bien et du mal avec.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1773
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Altior » jeu. 06 août 2020, 23:28

Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:25
Donc si le péché est uniquement un problème d’humain, existe-il dans le christianisme des réflexions sur la nature a propos de la prédation ou des maladies que peuvent subir les animaux ?
Le péché originel a été une catastrophe ayant des conséquences sur toute la Création, d'une amplitude largement plus grande que le Déluge. Dieu avait institué Adam comme roi de la Création, mais, comme il arrive souvent, le péché du roi a des conséquences dramatiques sur tout le royaume administré. Avant le péché originel il n'y avait pas de maladies. Il y avait ce qu'on puisse appeler «souffrance physiologique» (l'homme et les animaux pouvaient théoriquement - c'est à dire si ça aurait été le cas - ressentir la faim, la soif, la fatigue), mais pas de maladie. Des prédateurs n'existaient pas. Les animaux étaient herbivores.
La maladie et la mort sont les conséquences du péché originel. Parmi d'autres.

Quand je dis «la maladie et la mort n'existaient pas», j'ai en vu l'existence en faits. Elles existaient comme possibilités inscrites dans la nature des hommes et des animaux. Sauf que la création était baignée par la Grâce. Privée de Grâce, la Création visible est devenu corruptible.

La meilleure explication philosophique (et un peu mathématique) que j'ai trouvée est dans le livre de René Guénon: Le règne de a quantité et les signes des Temps.

Carolus
Senator
Senator
Messages : 783
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Carolus » ven. 07 août 2020, 0:41

Altior a écrit :
jeu. 06 août 2020, 23:28
Altior :

Avant le péché originel il n'y avait pas de maladies. Il y avait ce qu'on puisse appeler «souffrance physiologique» (l'homme et les animaux pouvaient théoriquement - c'est à dire si ça aurait été le cas - ressentir la faim, la soif, la fatigue), mais pas de maladie. Des prédateurs n'existaient pas. Les animaux étaient herbivores.
Vous avez raison, cher Altior. :clap:

C’était le vrai PARADIS sur terre ‼️

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1237
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: La doctrine du péché originel

Message non lu par cmoi » ven. 07 août 2020, 6:35

Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:25
Bonsoir Altior,
Merci de votre réponse.

Donc si le péché est uniquement un problème d’humain, existe-il dans le christianisme des réflexions sur la nature a propos de la prédation ou des maladies que peuvent subir les animaux ?
C'est une excellente question à laquelle il n'a pas été ici vraiment répondu, ou plus exactement il y a été répondu "à côté", avec juste un vague rapport.
Il faut croire que St Thomas d'Aquin (le théologien préféré d'Altior) ne se l'est pas posée.. ! (Probablement parce qu'il n'avait pas la réponse...)

Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38

Bonjour,

Personnellement, je ne suis pas sûr que le péché originel soit une punition.

Quand je lis ce passage de la genèse, je n’ai pas vraiment l’impression que Dieu cherche à punir l’humanité. Cela me fait plus penser à la réaction de quelqu’un qui se retrouvant devant le fait accompli de quelque chose qu’il n’a pas voulu, prend des mesures drastiques pour éviter une catastrophe.

Je me demande plus si Dieu n’a pas cherché à rendre l’humanité souffrante pour compenser le fait qu’elle puisse juger le bien du mal et avoir son libre arbitre.
En rendant l’accouchement horriblement difficile, Dieu rend la vie humaine précieuse et force l’humanité à la considérer avec précaution.
En rendant la terre hostile et la nourriture difficile d’obtention, Dieu donne le sens de l’effort et du travail aux humains.

Pour moi ce passage serait plus lié au fait que Dieu nous met dans une forme d’existence qui nous permet d’exploiter le libre arbitre sainement plutôt que comme une forme de correction.
Dieu nous donne la souffrance pour que nous puissions juger du bien et du mal avec.
Votre réflexion est extrêmement intéressante, pertinente, mais elle "sort du cadre" et du contexte de pensée dans lequel la théologie scolastique s'est développée, elle s'inscrit en porte à faux sur des concepts qu'elle a développé et où elle a fini par se mordre parfois la queue.. Parce que la pleine mesure de départ n'a pas été prise en compte.
Cela explique pourquoi l'Eglise oscille entre tantôt mettre cette "école" au placard, tantôt la porter aux nues (car elle a donné de beaux fruits et que beaucoup sont aujourd'hui gâtés sans elle, mais aussi certains à cause d'elle...)
Il s'agit d'une école humaine et qui en cela n'est pas parfaite... Qui a atteint son seuil d'obsolescence par rapport à certaines vérités qui se sont fait jour avec le temps


Attendez-vous par conséquent à des réactions qui correspondent à cet état de fait, car elle est "dérangeante".
Je vous souhaite bon courage !
J'aurais eu plaisir à échanger avec vous, vous ouvrez des perspectives inhabituelles qui apporteraient des réponses à des questions aujourd'hui +/- insolubles (dont une souvent et encore récemment débattue sur ce forum à propos de l'enfer) mais vous "êtes encore trop en avance sur votre temps", c'est ainsi qu'on le dit en général, même quand le sujet est profane...
Dans ce cas, il faut se résigner à continuer ses travaux tout seul et être incompris...
Pourtant, c'est bien grâce à des pensées comme les vôtres que Vatican II s'est ouvert, car d'elles viendra le renouveau...
Bravo ! Persévérez... Vous n'êtes pas vraiment "le seul" à vous montrer précurseur d'une pensée nouvelle et plus "positive" .

Pour l'instant vous n'en êtes qu'au constat, mais il vous faut maintenant en développer les conséquences... Car si Dieu "ne l'a pas voulu" il l'a quand même prévu (si cela peut vous aider et ouvrir des perspectives quant à notre liberté et sa providence...) !

C'est comme cela que personnellement je le vois, en tout cas...
Mais faites attention, car les précurseurs n'ont pas droit à l'erreur, il leur faut donc être meilleur que les autres sur leur propre terrain.
Ainsi devrez-vous vous corriger tout seul quand vous aurez ce genre de pensées :
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 19:38

La simple apparition de la vie ne serait elle pas déjà en soit une forme de péché originel ?
Afin d'être crédible sur les vôtres !

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: La doctrine du péché originel

Message non lu par Lejardin » ven. 07 août 2020, 12:51

cmoi a écrit :
ven. 07 août 2020, 6:35
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:25
Bonsoir Altior,
Merci de votre réponse.

Donc si le péché est uniquement un problème d’humain, existe-il dans le christianisme des réflexions sur la nature a propos de la prédation ou des maladies que peuvent subir les animaux ?
C'est une excellente question à laquelle il n'a pas été ici vraiment répondu, ou plus exactement il y a été répondu "à côté", avec juste un vague rapport.
Il faut croire que St Thomas d'Aquin (le théologien préféré d'Altior) ne se l'est pas posée.. ! (Probablement parce qu'il n'avait pas la réponse...)

Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38

Bonjour,

Personnellement, je ne suis pas sûr que le péché originel soit une punition.

Quand je lis ce passage de la genèse, je n’ai pas vraiment l’impression que Dieu cherche à punir l’humanité. Cela me fait plus penser à la réaction de quelqu’un qui se retrouvant devant le fait accompli de quelque chose qu’il n’a pas voulu, prend des mesures drastiques pour éviter une catastrophe.

Je me demande plus si Dieu n’a pas cherché à rendre l’humanité souffrante pour compenser le fait qu’elle puisse juger le bien du mal et avoir son libre arbitre.
En rendant l’accouchement horriblement difficile, Dieu rend la vie humaine précieuse et force l’humanité à la considérer avec précaution.
En rendant la terre hostile et la nourriture difficile d’obtention, Dieu donne le sens de l’effort et du travail aux humains.

Pour moi ce passage serait plus lié au fait que Dieu nous met dans une forme d’existence qui nous permet d’exploiter le libre arbitre sainement plutôt que comme une forme de correction.
Dieu nous donne la souffrance pour que nous puissions juger du bien et du mal avec.
Votre réflexion est extrêmement intéressante, pertinente, mais elle "sort du cadre" et du contexte de pensée dans lequel la théologie scolastique s'est développée, elle s'inscrit en porte à faux sur des concepts qu'elle a développé et où elle a fini par se mordre parfois la queue.. Parce que la pleine mesure de départ n'a pas été prise en compte.
Cela explique pourquoi l'Eglise oscille entre tantôt mettre cette "école" au placard, tantôt la porter aux nues (car elle a donné de beaux fruits et que beaucoup sont aujourd'hui gâtés sans elle, mais aussi certains à cause d'elle...)
Il s'agit d'une école humaine et qui en cela n'est pas parfaite... Qui a atteint son seuil d'obsolescence par rapport à certaines vérités qui se sont fait jour avec le temps


Attendez-vous par conséquent à des réactions qui correspondent à cet état de fait, car elle est "dérangeante".
Je vous souhaite bon courage !
J'aurais eu plaisir à échanger avec vous, vous ouvrez des perspectives inhabituelles qui apporteraient des réponses à des questions aujourd'hui +/- insolubles (dont une souvent et encore récemment débattue sur ce forum à propos de l'enfer) mais vous "êtes encore trop en avance sur votre temps", c'est ainsi qu'on le dit en général, même quand le sujet est profane...
Dans ce cas, il faut se résigner à continuer ses travaux tout seul et être incompris...
Pourtant, c'est bien grâce à des pensées comme les vôtres que Vatican II s'est ouvert, car d'elles viendra le renouveau...
Bravo ! Persévérez... Vous n'êtes pas vraiment "le seul" à vous montrer précurseur d'une pensée nouvelle et plus "positive" .

Pour l'instant vous n'en êtes qu'au constat, mais il vous faut maintenant en développer les conséquences... Car si Dieu "ne l'a pas voulu" il l'a quand même prévu (si cela peut vous aider et ouvrir des perspectives quant à notre liberté et sa providence...) !

C'est comme cela que personnellement je le vois, en tout cas...
Mais faites attention, car les précurseurs n'ont pas droit à l'erreur, il leur faut donc être meilleur que les autres sur leur propre terrain.
Ainsi devrez-vous vous corriger tout seul quand vous aurez ce genre de pensées :
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 19:38

La simple apparition de la vie ne serait elle pas déjà en soit une forme de péché originel ?
Afin d'être crédible sur les vôtres !

Bonjour C moi
Merci de votre réponse
C'est une excellente question à laquelle il n'a pas été ici vraiment répondu, ou plus exactement il y a été répondu "à côté", avec juste un vague rapport.
Il faut croire que St Thomas d'Aquin (le théologien préféré d'Altior) ne se l'est pas posée.. ! (Probablement parce qu'il n'avait pas la réponse...)
Personnellement je ne vois pas vraiment comment la doctrine chrétienne peut s’adapter à cet état de fait d’un point de vue « matérialiste ». Nous trouvons des fossiles d’hadrosaures comportant des blessures de prédation, notamment celle de tyrannosaure.
Il existe même un magnifique fossile de vertèbre d'hadrosaures avec une dent de T.rex empalé dedans et cicatrisé. Ce qui prouve que l’animal fut mordu de son vivant, y a survécu et a cicatrisé. Nous trouvons aussi des ossements dinosaure qui portent des traces de parasitisme.
La souffrance de la vie prédate donc très largement l’apparition de l’homme.
En revanche de façon plus allégorique le mythe du jardin d’Eden n’est peut-être spas sans fondement idéologique.

Certains chercheurs estiment en effet que le passage de chasseur-cueilleur à agriculteurs serait globalement, un des pires traumatismes de l’humanité nous exposant à des conditions très délétères pour notre santé, diminuant la qualité de notre alimentation (et sa facilité d’accès) nous exposant à des myriades de nouveaux parasites. Le simple que fait que l’agriculture puisse avoir octroyé à ses débuts quelques avantages aux individus qui la pratiquait est en soit déjà un débat ouvert.
Nous avons même évolué afin de plus facilement encaisser la charge de travail supplémentaire liée à ce mode de vie.
Cette vidéo résume très bien l’idée

https://www.youtube.com/watch?v=Mk4D6Xv ... %C3%A9o%20(DirtyBiology,et%20autres%20joyeuses%20cons%C3%A9quences%20biologiques.

Je me demande si le jardin d’Eden ne serait pas une allégorie de ce mode de vie plus simple et moins contraignant, mais que les circonstances de l’histoire nous ont contraints à abandonner pour une vie plus miséreuse.
Les mythes bibliques sont nés au cœur du croissant fertile et quand nous comparons avec d’autres civilisations voisines l’idée est aussi abordée. Je pense notamment à l’épopée de Gilgamesh ou Ekindu création des dieux faite de boue, initialement crée pour combattre Gilgamesh, vivait simplement avec les animaux jusqu’à ce que les circonstances de sa vie l’amènent à quitter sa condition pour rejoindre la civilisation.
Au lieu de chercher à tuer Gilgamesh comme les dieux le voulaient il s’associe à lui et participe à la civilisation et abandonne sa simple vie d’animal.
Mais il paiera de sa vie ce choix et maudira Gilgamesh de l’avoir fait sortit de son trou lorsqu’il agonisera de douleur à cause d’un châtiment divin.

(je récite le mythe de tête il se peut que j’ai fait des raccourcis)

Mais pour moi la vraie question à se poser est plutôt si l’on doit chercher des explications ou des réponses à la nature du monde dans la religion.
Ne pas prétendre avoir toutes les explications est le début de la sagesse.

Déjà les gnostiques de l’antiquité s’interrogeaient sur la dissonance entre la bienveillance de Dieu et l’âpreté de ce monde. C’est un débat aussi vieux que le christianisme lui-même et je ne prétends nullement avoir des réponses.
[...] Attendez-vous par conséquent à des réactions qui correspondent à cet état de fait, car elle est "dérangeante".
Je vous remercie de l’estime que vous portez à ma réflexion, mais pour être honnête je ne prône absolument rien et ne cherche absolument pas à défendre quoique ce soit.

Je ne pense clairement pas être un précurseur pour qui que ce soit. :>

Si je me donnais la peine, de chercher probablement que mes « idées » ont déjà largement été vue et debunké par des spécialistes.
Mes connaissances en latin sont minimes et je ne serais pas donner une seule lettre en hébreu, je ne fais que donner mon ressenti sur des textes sans avoir la foi.

Je regarde ce qui fait écho dans mes expériences et mes connaissances « factuel », en espérant au mieux donner matière à discuter dans un débat , ne serait que par là ou j'ai tort pour mieux comprendre le sujet.

Je suis bien loin de ne serait-ce que penser pouvoir donner une interprétation correcte d’un passage de la bible. :-D

Carolus
Senator
Senator
Messages : 783
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Carolus » ven. 07 août 2020, 13:41

Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38
Lejardin :

Bonjour, […]
Bonjour, cher Lejardin. :)
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38
Lejardin :

Personnellement, je ne suis pas sûr que le péché originel soit une punition.
Vous parlez de la conséquence du péché originel, n’est-ce pas ⁉️

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: La doctrine du Péché originel

Message non lu par Lejardin » ven. 07 août 2020, 13:50

Carolus a écrit :
ven. 07 août 2020, 13:41
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38
Lejardin :

Bonjour, […]
Bonjour, cher Lejardin. :)
Lejardin a écrit :
jeu. 06 août 2020, 22:38
Lejardin :

Personnellement, je ne suis pas sûr que le péché originel soit une punition.
Vous parlez de la conséquence du péché originel, n’est-ce pas ⁉️
Bonjour Carolus ,

Non pas nécessairement.
ou du moins pas le sens éducatif ou de réprimande qu'on associe généralement à ce mot.

L'humanité à fait une erreur et Dieu aurait réagis en conséquence . Il n'y y ni éducation ni hiérarchie dedans.
Cependant on peut aussi punir pour une troisième raison , pour isoler un élément vicié du reste de la société. Peut être que le fait de d'avoir le libre arbitre et de décider du bien et du mal nous à définitivement exclus d'Eden. Adam et Eve s'habillait et éprouvait de la pudeur. Peut être qu'il n'était plus apte à vivre dans le jardin et que Dieu à du les exclure en conséquence.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités