Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » jeu. 07 mai 2020, 23:49

Ça pourrait être le début d'un roman, peut-être que l'action va commencer ce 6 octobre 1908.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » ven. 08 mai 2020, 9:46

Il y a effectivement de l'humour dans ce texte, mais j'avoue que cela ne m'avait pas frappé.
En revanche, je me demandais si vous verriez tout de suite qu'il s'agit d'une mise en place, et donc d'un début de roman, et c'est ce qui a motivé mon choix. Vous l'avez vu facilement, il ne reste plus qu'à trouver de quel roman il s'agit, effectivement postérieur à la première guerre mondiale. Ou plutôt il suffira de trouver l'auteur.
Riou a remarqué le côté un peu aride et hyper précis du texte, qui l'emporte sur toute annonce d'une intrigue qui pousserait à se plonger dans la lecture du livre. C'est en effet volontaire, et cela correspond bien à un projet littéraire, mais qui n'a absolument rien à voir avec le nouveau roman, nous en sommes à des années-lumière.
Vous connaissez l'auteur comme écrivain, et très certainement le nom de l'ouvrage dont il s'agit ici, mais j'ajouterai, et c'est un indice, que vraiment peu l'ont lu!
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Riou » ven. 08 mai 2020, 15:01

Je reste sur mon impression première pour ce texte, et ce qui me frappe le plus est effectivement cet aspect aride et hyper précis. Ma grande question est de savoir si ce n'est qu'un moment très passager du roman, mais il semble que non puisque vous dites que c'est très volontaire et que cet aspect des choses, si j'ai bien compris, renvoie à un projet littéraire assumé. J'en déduis que cette manière d'écrire correspond bien à un style.
Ce projet littéraire dont vous parlez, avec ce texte en exemple, m'a immédiatement fait penser à Robert Musil. Il était ingénieur, donc il y a bien un lien avec la science et un regard technique sur les choses , et il est vrai que c'est ce qui caractérise en grande partie l'atmosphère de son style. Ce coup d’œil très précis, avec un vocabulaire très technicien et parfois aride sur la vie humaine et la civilisation, c'est bien lui, et ce n'est pas sans poésie et sans humour à la longue, en effet. Et puis Musil correspond bien à ma datation, qui est que je crois que ce texte est écrit dans l'entre deux guerre pour les raisons dites plus haut. De plus ce n'est pas du nouveau roman, ce qui correspond à votre dernier message.
Le seul problème est que je ne connais que L'homme sans qualité, dont j'ai lu beaucoup d'extraits sans jamais le lire intégralement, et je me souviens que l'action se passe essentiellement à Vienne et non à Paris. J'ai donc regardé les toutes premières pages de L'homme sans qualité, et il est bien question d'observations climatiques et d'anticyclone, mais pas du tout de cet automne 1908!
Si c'est bien Musil, ce doit être un autre roman. Je n'ai jamais eu la curiosité d'aller voir ce qu'il avait écrit en dehors de L'homme sans qualité, qui est un pavé qui donne déjà pas mal de fil à retordre. Je ne vois pas du tout de quel roman il s'agit si c'est bien lui, ce qui confirmerait l'idée qu'il est effectivement très connu mais très peu lu.

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 983
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Pathos » ven. 08 mai 2020, 18:13

Peut être Didier Daenincks..
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » ven. 08 mai 2020, 18:43

Non, ce n'est pas lui.
Mais ceci me donne l'occasion de relever une excellente remarque de Riou. Quand l'auteur écrit "la guerre mondiale" sans indiquer la première ou la seconde, on peut probablement dater le texte de l'entre-deux-guerres. Je confirme ici la vérité de cette intuition de Riou.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » ven. 08 mai 2020, 19:49

Je reviens sur l'indice du livre connu mais très peu lu.
Est-il écrit dans une langue rare ?
A-t-il été interdit à une époque ?
Est-il très ennuyeux ?
A-t-il été publié à très peu d'exemplaires, et pourquoi ?
???????

Prodigal n'avait pas fait attention à l'humour du texte, il ne s'agit donc pas d'un livre humoristique. Ce qui me ramène à ma première idée : ça peut être un livre sur n'importe quel sujet, un roman policier par exemple, qui commencerait ce jour là.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » sam. 09 mai 2020, 11:48

Cet ouvrage a toujours été, à ma connaissance, assez aisément disponible, et bien qu'il ait été écrit en bon français, on ne peut considérer qu'il s'agisse d'une langue rare. Enfin je ne crois pas qu'on eût jamais songé à l'interdire.
C'est donc qu'il est très ennuyeux, dira-t-on. Oui et non. Il est passionnant à bien des égards, à condition d'avoir du temps devant soi, et d'accepter soit de sauter des pages, soit de s'ennuyer en effet. C'est pourquoi, quand on en donne le titre, souvent cela suscite une réaction de familiarité, (le fameux "Ah oui!) mais on trouve très rarement quelqu'un qui soit allé au bout.
L’œuvre la plus connue de notre auteur, tout au contraire, est drôle, prenante, et l'on peut même (en tous cas de mon temps cela se faisait) la faire étudier par des collégiens qui y trouvent plaisir.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Riou » sam. 09 mai 2020, 12:03

Vous n'avez pas vu mon message précédent prodigal. Mais au fond votre réponse à Fée Violine me répond en même temps : je pensais à Robert Musil, pour les raisons dites dans mon précédent message. Mais Musil écrivait en allemand et non en "bon français". Donc j'en déduis que je me suis trompé.
Je n'ai pas d'autre idée que lui, mais je crois comprendre qu'il faut chercher dans le répertoire français. Je vais me creuser les méninges encore un peu!

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » sam. 09 mai 2020, 12:27

En effet, je vous présente toutes mes excuses, votre précédent message m'a échappé.
C'est assez amusant d'ailleurs, et cela fait partie des plaisirs offerts par ce jeu, car jamais je crois il ne viendrait à l'idée de personne de rapprocher notre auteur et Robert Musil. Et pourtant ce rapprochement incongru ouvre des perspectives, et l'on se prend à voir des points communs. Mais ceci n'est pas un indice! L'indice potentiellement utile, c'est celui concernant l’œuvre la plus connue de notre auteur.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Riou » sam. 09 mai 2020, 13:02

Pas de problèmes :) .
Un projet littéraire assumé, dont cet extrait fourni un véritable échantillon. Le livre de notre extrait doit donc être un livre fleuve, qu'on ne lit pas complètement et qui peut avoir quelques longueurs. Le même auteur a écrit un autre livre très connu, plaisant à lire y compris pour des collégiens. Auteur français de la période de l'entre deux guerres. Auteur jamais interdit par les autorités, quoi que ce ne soit pas absolument certain visiblement, ce qui me fait dire que notre auteur pouvait avoir quelques raisons éventuelles de faire des polémiques par ses écrits.
C'est bizarre, j'ai l'impression de voir de quoi vous voulez parler, mais je ne trouve pas de nom. Il faut que je creuse encore.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Riou » dim. 10 mai 2020, 9:56

Ne trouvant pas et étant impatient de trouver, j'ai succombé et j'ai regardé...
En effet, votre constat est bien le bon : connu mais vraiment peu lu. Je n'ai pas eu l'occasion de le croiser au collège, et je n'ai jamais vraiment lu cet auteur. Je ne pense pas que j'aurai trouvé au final. Mais je me pencherai un jour sur son œuvre!
Bon courage aux chercheurs.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » dim. 10 mai 2020, 11:31

Pour ceux qui cherchent encore, on peut dévoiler que vous avez bien interprété l'un de mes indices : il faut en effet regarder du côté des romans-fleuves.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » dim. 10 mai 2020, 14:05

Roman fleuve : il y a Les Thibault, de Roger Martin du Gard. Mais ce n'est pas ennuyeux, je l'ai lu. J'ai plutôt été indignée de l'image révoltante qu'il donne des catholiques !

Je suppose que c'est plutôt Les hommes de bonne volonté, de Jules Romains, livre qu'en effet je n'ai pas lu.
Et son oeuvre la plus connue et la plus lue : Les copains. :rire:

PS. En vérifiant la liste des oeuvres de Jules Romains, je vois que j'oubliais la pièce Knock, qui est certainement encore plus connue que Les copains. Et en même temps, je vois que mon hypothèse était bonne. Mais je n'ai pas triché.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1782
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » dim. 10 mai 2020, 14:26

Il s'agit bien des Hommes de bonne volonté, de Jules Romains, auteur de Knock (et aussi en effet des Copains).
Les Hommes de bonne volonté, cela comprend 27 romans de taille normale, le premier étant intitulé le 6 octobre, le dernier s'appelant quant à lui le 7 octobre.
Jules Romains a voulu écrire l'histoire d'une époque à travers de multiples personnages, qui prennent tour à tour la place principale, et que l'on voit évoluer au fil du temps. Le roman se termine d'ailleurs après l'écriture des premiers volumes, à l'approche de la seconde guerre mondiale. Il y a quelques bons passages, en particulier Verdun (volume 16), qu'on peut lire à part, et qui restitue de façon convaincante la vie dans les tranchées.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » dim. 10 mai 2020, 15:02

Alors une nouvelle énigme :

le bruit venait du dehors ; des gens couraient, poussaient des cris, et à travers ces cris distincts on percevait une grande clameur continue faite d'une masse d'appels et de lamentations ; puis des détonations sourdes, d'autres plus claires, coups de feu d'autant plus inquiétants qu'ils partaient à la fois de différents quartiers de la ville. Un instant j'ai pu croire à une émeute, un massacre (à quoi l'on peut toujours s'attendre dans ce pays), une Saint-Barthélemy d'Arméniens, de Grecs, de Juifs... ou d'étrangers. J'ai couru à ma fenêtre : une grande lueur inégale et rouge éclairait tragiquement les hauts arbres ; ces coups de feu étaient un tocsin d'incendie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité