Projet de création d'une terre catholique

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Laborare est orare
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : dim. 02 févr. 2020, 23:12
Conviction : Catholique pratiquant

Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Laborare est orare » dim. 02 févr. 2020, 23:22

Bonjour à tous

Cela fait plusieurs années déjà que j'assiste consterné à l'affaiblissement de nos valeurs face à la montée de deux fléaux : la "modernité" (consumérisme, individualisme, sexualité hors limite,...) et les nouvelles religions (islam et évangéliste pour l'essentiel).

Nous sommes encore très nombreux pourtant (la dernière manifestation contre la PMA est en cela un peu rassurante) mais nous sommes noyés dans un océan de personnes qui ne nous veulent pas du bien.

J'ai toujours réussi à vivre ma vie en parallèle de cette société en déclin. La naissance de mon premier enfant a été une sorte de déclic et je me rend bien compte qu'il sera encore plus difficile pour elle de vivre en catholique que cela ne l'a été pour moi.

En dehors de lui faire des frères et sœurs (c'est au programme), je pense quand même que le mieux pour que des enfants puissent grandir au mieux dans leur foi et de ne pas être exposé trop vite et trop fortement aux "déviants" qui nous entourent.

Ma réflexion m'a amené à me poser cette question : pourquoi ne pas tenter de faire converger une partie des catholiques de France dans une région dépeuplée de notre beau pays afin d'avoir une zone définie où toutes les familles catholiques de ce pays savent pouvoir vivre et élever leurs enfants dans un monde le moins mauvais possible. Le Cantal ou la Lozère ont des populations tellement faibles, qu'une migration de 30 000 personnes pourrait suffire à donner une majorité politique nécessaire à la création de ce "sanctuaire".

Je poste ce message ici afin de pouvoir enfin parler de cette idée en dehors de mon cercle amical et voir ce que vous en pensez

Merci d'avance de vos retours

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Invité » ven. 07 févr. 2020, 14:11

Bonjour Laborare,

Votre idée, bien qu'intéressante, se heurte immédiatement à une réalité très terre à terre : la question de la subsistance.

Car il ne suffit pas de se rassembler en une région dépeuplée, encore faut-il la dynamiser étant donné que le travail est quasi inexistant.

Et de toute manière, dans la perspective où des créations d'emplois seraient possibles, vous ne pourrez pas empêcher l'installation de populations non-catholiques.

Derrière votre réflexion se cache selon moi un problème de fond : l'absence d'évangélisation de la population d'une part et des nouveaux venus issus de pays musulmans. Car oui, je pense que tout nouveau arrivé devrait recevoir une éducation religieuse pour l'encourager à la conversion. Or, c'est précisément l'inverse qui se passe, du coup l'athéisme et les fausses religions prospèrent.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Carhaix » ven. 07 févr. 2020, 20:48

Laborare est orare a écrit :
dim. 02 févr. 2020, 23:22
Bonjour à tous

Cela fait plusieurs années déjà que j'assiste consterné à l'affaiblissement de nos valeurs face à la montée de deux fléaux : la "modernité" (consumérisme, individualisme, sexualité hors limite,...) et les nouvelles religions (islam et évangéliste pour l'essentiel).

Nous sommes encore très nombreux pourtant (la dernière manifestation contre la PMA est en cela un peu rassurante) mais nous sommes noyés dans un océan de personnes qui ne nous veulent pas du bien.

J'ai toujours réussi à vivre ma vie en parallèle de cette société en déclin. La naissance de mon premier enfant a été une sorte de déclic et je me rend bien compte qu'il sera encore plus difficile pour elle de vivre en catholique que cela ne l'a été pour moi.

En dehors de lui faire des frères et sœurs (c'est au programme), je pense quand même que le mieux pour que des enfants puissent grandir au mieux dans leur foi et de ne pas être exposé trop vite et trop fortement aux "déviants" qui nous entourent.

Ma réflexion m'a amené à me poser cette question : pourquoi ne pas tenter de faire converger une partie des catholiques de France dans une région dépeuplée de notre beau pays afin d'avoir une zone définie où toutes les familles catholiques de ce pays savent pouvoir vivre et élever leurs enfants dans un monde le moins mauvais possible. Le Cantal ou la Lozère ont des populations tellement faibles, qu'une migration de 30 000 personnes pourrait suffire à donner une majorité politique nécessaire à la création de ce "sanctuaire".

Je poste ce message ici afin de pouvoir enfin parler de cette idée en dehors de mon cercle amical et voir ce que vous en pensez

Merci d'avance de vos retours
J'y pense depuis des années. Ce ne peut être le fait que de familles traditionalistes. Et la question se posera forcément un jour. L'inconnue, c'est l'attitude du pouvoir politique face à la formation de cette poche de résistance.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Carhaix » ven. 07 févr. 2020, 21:06

Invité a écrit :
ven. 07 févr. 2020, 14:11
Bonjour Laborare,

Votre idée, bien qu'intéressante, se heurte immédiatement à une réalité très terre à terre : la question de la subsistance.

Car il ne suffit pas de se rassembler en une région dépeuplée, encore faut-il la dynamiser étant donné que le travail est quasi inexistant.

Et de toute manière, dans la perspective où des créations d'emplois seraient possibles, vous ne pourrez pas empêcher l'installation de populations non-catholiques.

Derrière votre réflexion se cache selon moi un problème de fond : l'absence d'évangélisation de la population d'une part et des nouveaux venus issus de pays musulmans. Car oui, je pense que tout nouveau arrivé devrait recevoir une éducation religieuse pour l'encourager à la conversion. Or, c'est précisément l'inverse qui se passe, du coup l'athéisme et les fausses religions prospèrent.
Forcément, il s'agirait de créer des communautés rurales vivant en autarcie. Comme il en existe aux États-Unis et en Israël. Mais en parallèle, ces communautés disposeraient également d'un niveau très élevé d'éducation, et seraient en mesure de faire émerger des secteurs d'activité porteurs. L'économie est intimement liée au niveau d'éducation et de compétence. Or, les milieux catholiques, surtout chez les traditionalistes, sont les plus avancés dans le monde professionnel, et sur le plan éducatif. Il y aurait donc un véritable pari à tenter, qui pourrait d'ailleurs considérablement indisposer le pouvoir politique.

Le seul défaut que je vois, c'est que géographiquement, des pays délaissés comme la Lozère, sont situés en dehors des grands axes économiques (l'axe reliant la vallée du Rhône au Bénelux, à Londres, à l'ouest de l'Allemagne, et au nord de l'Italie : le cœur même de l'économie européenne. L'ancienne Lotharingie, en fait).

Mais il n'y a pas de fatalité. L'ancien pays d'Oc, autrefois dynamique, délaissé depuis la conquête capétienne à l'époque albigeoise, pourrait retrouver ses couleurs et faire naître un nouveau réseau de communication reliant la Catalogne à la Provence, à l'Italie et à la Méditerranée, ou plutôt le faire renaître, comme à l'époque où les villes de Narbonne, Montpellier, Carcassonne, Toulouse, étaient de grandes villes opulentes bénéficiant de cet ancien axe commercial international, brisé à l'époque des croisades.

Il y a un coup à jouer.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1786
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Altior » ven. 07 févr. 2020, 21:30

Laborare est orare a écrit :
dim. 02 févr. 2020, 23:22
Ma réflexion m'a amené à me poser cette question : pourquoi ne pas tenter de faire converger une partie des catholiques de France dans une région dépeuplée de notre beau pays afin d'avoir une zone définie où toutes les familles catholiques de ce pays savent pouvoir vivre et élever leurs enfants dans un monde le moins mauvais possible. Le Cantal ou la Lozère ont des populations tellement faibles, qu'une migration de 30 000 personnes pourrait suffire à donner une majorité politique nécessaire à la création de ce "sanctuaire".
Dans une certaine mesure, ça existe déjà des îlots chrétiens. Je connais très bien deux: un, plus ancien, en Vendée. Un autre, en plein essor, en Loire Atlantique. J'ai entendu parler qu'il y aurait un en Anjou aussi. Ils ne se sont pas formés suite à une volonté explicite de rassemblement, rien suite à un plan, mais d'une façon naturelle, autour de certain lieux de culte. Ceux qui vont à la Messe dans le même endroit, Dimanche après Dimanche, finissent par se parler. En parlant, ils finissent par se connaître et en se connaissant ils finissent par collaborer. Si j'ai besoin d'une assurance, je connais un courtier qui est «dedans», pourquoi aller ailleurs, vers un que je ne connais pas ? Si j'ai besoin d'un ébéniste, c'est un de ces gens là qui s'occupe de restauration de meubles. Et ainsi de suite. Et oui, je connais des gens qui ont déménagé spécialement pour être plus proche de ces centres.

Puis, il y a des réseau d'entraide et d'échange d'infos. Il y a des trocs proposés, qui ont l'avantage d'échapper à tout impôt. Si un prof de piano donne des leçons au fils de l'éleveur de vaches d'à côté et s'il est payé en lait et fromage, les ingénieurs de Bercy n'ont pas encore trouvé comment faire l'imposition de ces échanges. J'imagine qu'il se cassent la tête et le jour viendra quand le prof de piano devra aller avec quelques litres de lait caillé à la percepture, tandis que le fils du fermier devra jouer du piano une demi-heure par jour à l'hôtel de ville, mais nous ne sommes pas là encore.

Une autre possibilité serait une personne vraiment riche qui investisse dans ce genre de trucs. J'ai lu un exemple de succès: le fondateur de Domino's Pizza, qui a fondé aussi une université catholique aux États-Unis, avec un campus catholique et tout ce qu'il faut. Googlez bien et vous trouverez des détails. Mais, les cas que je connais personnellement, les îlots chrétiens se sont fait spontanément, petit à petit, mais toujours autour d'un noyau dont les éléments clé sont un lieu de culte où on nourrit la foi et une école où on enseigne le catholicisme. Puis, tout vient de soi-même, sans bruit et sans publicité.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Carhaix » ven. 07 févr. 2020, 22:03

Il y a cependant un point commun entre ces trois lieux : ils sont tous situés dans l'ouest de la France, et ce n'est pas un hasard.

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Gaudens » ven. 07 févr. 2020, 23:37

C'est tout à fait le cas de figure décrit par le journaliste catholique américain Rod Dreher:

Rod Dreher : « Comment être chrétien dans un pays qui ne l’est plus ? Le pari bénédictin », Artège, décembre 2017, 370 pages, 20,90 €.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Fée Violine » dim. 09 févr. 2020, 15:24

Carhaix a écrit :
ven. 07 févr. 2020, 22:03
Il y a cependant un point commun entre ces trois lieux : ils sont tous situés dans l'ouest de la France, et ce n'est pas un hasard.
Que voulez-vous dire ? L'ouest serait plus catholique par nature ?
Le Limousin aussi est dans l'ouest, et il est particulièrement déchristianisé.

En tout cas, merci à "Laborare est orare" pour la suggestion de venir en Lozère :)
Venez, il y a de la place ici !
La Lozère était, jusqu'au milieu du XXe siècle, le département le plus catholique de France et il en reste des traces.
S'il n'y a pas de travail, on peut le créer soi-même et il n'y a pas que l'agriculture. Ainsi je connais une famille de la région parisienne, arrivée en Lozère depuis quelques années : la mère est salariée du diocèse, le père a créé son entreprise de vols en montgolfière qui marche super-bien et ils ont 4 jeunes enfants.
Pardonnez-moi si je profite de ce fil pour faire de la pub à mon département mais on est tellement bien ici que j'aimerais que davantage de personnes en profitent, surtout si ce sont des catholiques !

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3000
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Jean-Mic » dim. 09 févr. 2020, 17:20

J'ai été tellement ébahi par la question de Larorare est orare que j'ai d'abord préféré l'ignorer. Pour tout dire, cette tentation communautariste, sorte de Sionisme version catholique, m'apparaissait absurde et dangereuse. Et ce matin (dimanche 9 février, 5ème dimanche du Temps ordinaire), à la messe, à l'écoute de l'Évangile du jour, j'ai compris pourquoi elle me semblait aussi funeste. Elle est tout simplement contraire à l'Évangile.
  • En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre.
    Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ?
    Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.
    Vous êtes la lumière du monde.
    Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
    Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ;
    on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
    De même, que votre lumière brille devant les hommes :
    alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

    Mt 5, 13-16
Mettre le sel bien fermé dans sa salière, et éloigner la salière de la table, n'est pas ce à quoi nous appelle le Seigneur Jésus.
Ériger des barrières, cacher la ville sur la montagne derrière des forêts, n'est pas ce à quoi nous appelle le Seigneur Jésus.
Mettre la lampe sur un lampadaire et enfermer le lampadaire derrière la porte, n'est pas ce à quoi nous appelle le Seigneur Jésus.

On pourrait ajouter cette autre phrase tirée de l'Évangile de saint Matthieu :
  • « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
    Mt 13, 33
A quoi sert le levain s'il n'est mis au cœur de la farine ?

Comment, en se coupant du monde, être fidèle à l'appel du Christ ressuscité ?
  • « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
    Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
    apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé.
    Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

    Mt 28, 18-20
ou encore, chez saint Marc :
  • « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.»
    ...
    Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu.
    Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile.
    Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

    Mc 16, 15,19-20
A l'écoute de ces textes, j'entends beaucoup de verbes d'action et de déplacement, ... mais aucun qui invite à se refermer sur soi, en petite communauté craintive ! Bien au contraire ! Mais une invitation pressante à vivre pleinement dans le monde, parmi nos frères (fidèles ou égarés, bienveillants ou non) afin que la Bonne Nouvelle soit annoncé au monde.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Riou » dim. 09 févr. 2020, 17:42

Bonjour Jean Mic.

Globalement d'accord avec vous. Je note que ce projet part d'un constat de la présence de beaucoup de "déviants" dans le monde, déviants qu'il faudrait éviter. Comme si la déviance n'était pas d'abord en nous mêmes... Sinon à quoi bon le repentir?
L'évangile du jour, qui traite de la mission du disciple et de l'envoie de celui-ci au cœur du monde va contre cette initiative.
Seulement, voilà une question que je me pose : que penser, dans ce cas, de la vie monastique, qui est une dimension non négligeable de la spiritualité catholique? Le retrait du monde des moines n'est-il pas une manière plus profonde encore de s'y rapporter en vivant l'évangile dans ce type de communauté? Ne sont-ils pas à leur manière lumière du monde et sel de la terre qui attirent à soi les âmes qui ont besoin de s'y ressourcer (ce qu'on appelle les retraites spirituelles)? La vie monastique tombe-t-elle sous le coup de votre critique pertinente, critique qui s'appuie sur l'évangile de ce matin extrait du Sermon sur la montagne?

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Gaudens » dim. 09 févr. 2020, 18:39

Tout à fait d'accord avec Jean-Mic et Riou,le repli m'apparait de plus en plus comme une tentation funeste.Si notre modèle est maintenant du côté des colons de Cisjordanie,nous tombons vraiment très bas
Et puis,cher Carhaix, laissez donc tranquille ce que vous appelez "l''ancien pays d'Oc", il a connu assez d 'invasions comme ça ,même pacifiques mais toutes ignorant sa culture, qui ,du coup, sèche sur place .

Thurar
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Thurar » dim. 09 févr. 2020, 19:13

Moi je me dis que de toute façon, ce sont les banques et les grandes puissances d'argent qui contrôlent ce pays. Est-ce que fuir les grandes villes et se mettre au vert dans des régions dépeuplées permet d'y échapper ? Je n'y crois pas. Vous voulez monter une petite structure, une entreprise artisanale en Lozère, l'Etat va vous dépouiller de la même façon... (Il faut savoir que depuis 1973 une loi interdit à l'Etat d'emprunter à taux zéro auprès de la Banque de France, il s'endette auprès de banques privées avec intérêts. La prétendue ''dette publique'' ce ne sont que des intérêts qui partent dans la poche de Rotschild et compagnie... 100% de l'impôt sur le revenu, par exemple, sert à rembourser cette fausse dette. Ainsi que toutes les taxes : taxe carbone, TVA... Petite parenthèse... ). Il y a un documentaire super qui l'explique plus en détail : https://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4

Je pense qu'il vaudrait mieux essayer de s'affranchir de ce système ici et maintenant. Le Christ n'a pas fui la Galilée pour s'installer ailleurs avec ses apôtres, il a répandu la Bonne Nouvelle autour de lui et a affronté le pouvoir en place, jusqu'à la mort.
Riou a écrit :
dim. 09 févr. 2020, 17:42
voilà une question que je me pose : que penser, dans ce cas, de la vie monastique, qui est une dimension non négligeable de la spiritualité catholique? Le retrait du monde des moines n'est-il pas une manière plus profonde encore de s'y rapporter en vivant l'évangile dans ce type de communauté? Ne sont-ils pas à leur manière lumière du monde et sel de la terre qui attirent à soi les âmes qui ont besoin de s'y ressourcer (ce qu'on appelle les retraites spirituelles)? La vie monastique tombe-t-elle sous le coup de votre critique pertinente, critique qui s'appuie sur l'évangile de ce matin extrait du Sermon sur la montagne?
A quoi sert la vie monastique ? Est-ce que les moines sont vraiment utiles dans notre société ?

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Riou » dim. 09 févr. 2020, 19:31

Thurar a écrit :
dim. 09 févr. 2020, 19:13
A quoi sert la vie monastique ? Est-ce que les moines sont vraiment utiles dans notre société ?
Bonjour.

La vie spirituelle ne doit elle pas être affranchie du critère d'utilité et d'efficacité selon nos normes sociales? La vie monastique doit-elle se plier à ces dictats? Vous avez là le point de vue de Marthe sur Marie qui contemple. Mais Jésus a bien dit que Marie accomplissait l'unique nécessaire. La vie monastique est une vie contemplative en premier lieu, ce qui n'exclut pas une pratique et un travail, mais dans des conditions particulières. Marthe est très utile dans son service, et il faut le reconnaître. Seulement il n'y a pas que l'utilité qui compte.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1786
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Altior » dim. 09 févr. 2020, 19:56

Thurar a écrit :
dim. 09 févr. 2020, 19:13
A quoi sert la vie monastique ? Est-ce que les moines sont vraiment utiles dans notre société ?
Plutôt non. Ils payent très peu d'impôts. Il vaudrait mieux démanteler les abbayes, comme dans les bons temps de la Révolution. Les établissement ainsi vidés seront dans le service de la société (hôpitaux, maternités, maison de création d'art contemporaine, banques populaires). Avec leurs anciens habitant, une gillotine érigée place de la Concorde fera le reste.

Thurar
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Projet de création d'une terre catholique

Message non lu par Thurar » dim. 09 févr. 2020, 20:46

Riou a écrit :
dim. 09 févr. 2020, 19:31
Thurar a écrit :
dim. 09 févr. 2020, 19:13
A quoi sert la vie monastique ? Est-ce que les moines sont vraiment utiles dans notre société ?
Bonjour.

La vie spirituelle ne doit elle pas être affranchie du critère d'utilité et d'efficacité selon nos normes sociales?
Pour moi non, car pour vivre, même si on est moine trappiste, il faut se nourrir, s'habiller, se chauffer, se loger, se soigner... et tout cela ne tombe pas du ciel, on ne vit pas ''d'amour et d'eau fraîche''. C'est le travail de la communauté qui permet de satisfaire nos besoins. En effet pour que la société fonctionne, il faut que chacun produise part.
La spiritualité de mon point de vue c'est tout simplement d'être une personne honnête, vertueuse, utile pour sa communauté. Personne ne peut se retirer du monde et vivre dans son coin comme les ermites anachorètes, on dépend forcément des autres, et inversement.
Lorsque Notre Seigneur a dit à Marthe que Marie aurait ''la meilleure part'' en l'écoutant, ça ne veut pas dire qu'il ne faut rien faire et vivre de contemplation/méditation. Il voulait dire que ça ne servait à rien de s'agiter, qu'il faut avant tout agir avec discernement, dans le but de servir Dieu, autrement tous nos efforts sont vains. St Ignace de Loyola parle de ''purifier son intention'' dans ses exercices spirituels je crois ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités