De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
zelie
Senator
Senator
Messages : 980
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par zelie » jeu. 16 mai 2019, 10:13

De même, au moment de l'affaire Pican, en France, du nom de l'évêque de Bayeux accusé de "non-dénonciation d'atteintes sexuelles sur mineurs", le jour d'ouverture de son procès, le 14 juin 2001, l'évêque se dit "écrasé par le volume de confidences qui lui sont faites", mais il reste persuadé que l'on peut s'adresser à lui comme à quelqu'un qui n'a pas dénoncé. Ce qui est une façon de prendre parti pour le coupable et non pour les victimes. Il y eut des membres de la hiérarchie pour soutenir publiquement Monseigneur Pican, tel le cardinal Castrillon Hoyos, alors préfet de la Congrégation pour le clergé : "Je vous félicite de ne pas avoir dénoncé un prêtre à l'administration civile [...] Vous avez bien agi et je suis heureux d'avoir un collègue à l'épiscopat qui, sous les yeux de l'histoire et de tous les autres évêques du monde, a préféré la prison plutôt que de dénoncer son fils et prêtre." (Eric Faye, "Quand un cardinal soutenait la dissimulation d'abus sexuels", L'Express, 16 avril 2010, citant la lettre du cardinal Hoyos à Mgr Pican du 8 septembre 2001"
La confession est un système qui peut vite emprisonner celui qui la reçoit, dont le Père Michelet, Dominicain, en 2017, livre une analyse qui reflète exactement la mentalité d'un temps encore très proche, voire actuel, et le drame que les prêtres se retrouvent à "accueillir sans dénoncer" à leur âme défendante; il y aurait une véritable réflexion à mener sur ce point :
http://www.lavie.fr/actualite/billets/i ... 28_288.php

Ca va assez loin dans le rapport à la limite morale : (l'article parle du péché de pédocriminalité)
Peu importe : dès lors qu’il a agi contre sa conscience, il a commis un péché, et il faut pouvoir l’en libérer. L’inverse est vrai : il peut avoir commis des actes objectivement graves, mais s’il n’en a pas conscience, ce ne sont pas des péchés,
:zut:

C'est un peu comme si l'acte de confession gommait chez ceux qui sont conditionnés par une formation catholique (mal comprise!) le discernement entre acceptable et non-acceptable. On comprend alors l'aspect sournois du "écrasé mais qui ne parle pas jusqu'à la mort"; ce n'est pas une adhésion à une règle institutionnelle dont on féliciterait le soldat fidèle, c'est une mentalité formatée érigée en formation, travaillée et acquise qui dicte d'elle même une attitude convaincue et affreusement inadaptée. On comprend mieux, à vous lire Cinci et à relire le positionnement carré mais hélas dépassé sur les bords du Père Dominicain en 2017 que les racines de la pédocriminalité dans l'Eglise sont bien plus profondes qu'au premier abord.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9025
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Cinci » jeu. 16 mai 2019, 11:10

Peu importe : dès lors qu’il a agi contre sa conscience, il a commis un péché, et il faut pouvoir l’en libérer. L’inverse est vrai : il peut avoir commis des actes objectivement graves, mais s’il n’en a pas conscience, ce ne sont pas des péchés,
Il faut dire une chose. L'auteur de l'article précise : ce ne sont pas pour autant des actes bons. C'est peut-être la formulation qui est boiteuse au départ. Un péché reste un péché que l'on soit conscient de la chose ou pas. Le défaut de conscience ne fait qu'atténuer le degré de responsabilité du sujet.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9025
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Cinci » jeu. 16 mai 2019, 16:24

Si je cite l'ouvrage Le Déni. Enquête sur l'Église et l'égalité des sexes de Maud Amandier et Alice Chablis, c'est aussi parce que je trouve dans ce livre, - " saperlipopette ! c'est comme d'un couvert à l'autre" - l'influence de la pensée de théologiennes comme Uta Ranke-Heinemann (voir mon autre fil).

Je retrouverais dans l'ouvrage préfacé par le père Joseph Moingt à peu près tous les thèmes enseignés par la première : dénonciation du patriarchat, du célibat, du pouvoir des prêtres; accusation de "phobie du sexe", de déni de la réalité, rejet pur et simple de ce qu'enseigne l'Église catholique au sujet de la Vierge Marie ("invention ..."), etc.

Quand je parle de décanter le bouillon ou séparer la bale du bon grain ...

zelie
Senator
Senator
Messages : 980
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par zelie » jeu. 16 mai 2019, 21:25

L'auteur de l'article précise : ce ne sont pas pour autant des actes bons. C'est peut-être la formulation qui est boiteuse au départ. Un péché reste un péché que l'on soit conscient de la chose ou pas. Le défaut de conscience ne fait qu'atténuer le degré de responsabilité du sujet.
Tout à fait d'accord, et je reste persuadée que ce Père Dominicain, en voulant ramener de la clarté, s'est pris les pieds dans le tapis. Il a été maladroit face à un journaliste, lui-même inepte en théologie ou très content du scoop... Je suis sûre que jamais ce religieux n'aurait voulu laisser la moindre chance de faire du mal à qui que ce soit. Mais le résultat est qu'on reste sur l'impression qu'il est dans le discours institutionnel plutôt que dans un principe de réalité.
S'il se trouve dans l'Eglise des prêtres eux aussi perdus et en tension face à deux loyautés contradictoires, celle envers la loi morale et celle institutionnelle corporatiste, c'est qu'ils ont besoin de formation, d'aide, de réflexion... Et que celle citée dans cet article, donnée par un soi-disant connaisseur du sujet, entretient la confusion.
C'est pour cela qu'on finit par se dire que l'Eglise a un grand travail devant elle, et sur ce point, c'est à mon sens indiscutable, un Pape de caractère qui aime avoir les coudées franches comme François est l'homme de la situation. Chacun de nos Papes ont été bien intentionnés, talentueux sur un point et cependant maladroit sur d'autres points, on ne va pas refaire l'histoire. Mais pour taper du poing sur la table dans le discernement, l'énergie et les principes clairs et forts à envoyer, je trouve vraiment qu'on a la bonne personne.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9025
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Cinci » ven. 17 mai 2019, 11:22

Et , en passant, merci Zélie pour l'intérêt quant au vidéo. Oui, les chiffres sont assez effarants.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4133
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Kerniou » ven. 17 mai 2019, 18:53

Dans la pédophilie, il y a des acteurs et des VICTIMES, des enfants mineurs que notre société doit protéger à travers la loi juridique. Ce qui doit être fait, c'est le signalement d'enfants mineurs en danger ! Le signalement va, hélas, de pair avec la dénonciation du coupable. Nous devons être soucieux de la protection des mineurs. C'est le devoir de tout adulte par rapport à un enfant. Je ne trouve pas normal de laisser des enfants en danger ... pour protéger le coupable. Fût-il un prêtre …
C'est de la non assistance à personne en danger: un enfant ... La non assistance à personne en danger est un délit et un manque de charité. Le secret de la confession même s'il doit être conservé met l'Église en porte à faux par rapport à la loi et la protection des victimes reconnues et celles à venir...
Les pédophiles sont des récidivistes avérés ... Quand on pense que certains ont abusé une cinquantaine d'enfants ...
Ne pas dénoncer, certes ! ... Mais que faire quand cette non dénonciation met en péril des enfants ?
A qui l'acte de charité doit-il être prioritairement destiné ?
Dernière modification par Kerniou le sam. 18 mai 2019, 13:23, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1145
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par nad » ven. 17 mai 2019, 22:39

bonsoir Kerniou

Comment expliquez-vous que la famille ne dise rien ? ne voit rien ? ne comprenne rien de ce que vit ou a vécu l'enfant ?

C'est une question, j'ai besoin de comprendre comment des parents n'ont pas vu compris que quelque chose n'allait pas chez leur enfant ?
Un enfant qui vit une souffrance normalement une maman, un papa le voit,le comprend tout de suite, s'inquiète, questionne, cherche...

Ma fille a vécu un harcélement avec menace d'agression, dans les premières secondes j'ai compris à ses yeux que quelque chose de grave venait de se produire et je n'ai pas laché le morceau tant que je n'ai pas eu le fin mot de l'histoire et tant que les coupables n'ont pas ensuite avoué, été sanctionné et aient demandé pardon ...
Cela autant pour ma fille que pour les acteurs pour les empêcher d'aller plus, d'abimer ma fille et même d'autres personnes et de s'abimer eux même encore davantage....

Je ne comprends pas le mécanisme qui fait que des parents ne voient rien ? je suis certaine que nous pouvons tous passer à côté d'une souffrance mais pourquoi et comment éviter cela ?


nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4133
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Kerniou » sam. 18 mai 2019, 13:50

Certains enfants se replient sur eux-mêmes ... parfois parce qu'ils ont été menacés par leur agresseur ... Le plus triste est que ce sont les victimes et non les agresseurs qui ont honte ... Les parents les plus attentifs se rendent compte que quelque chose ne va pas ... mais banalisent ... et quand l'enfant ne dit rien, il leur est difficile d'imaginer ce qu'un de leur proches lui fait subir ... Pire, certains enfants ne sont pas crus et sont accusés de mensonge voire sont punis ...
Vous savez, on ne peut pas reprocher aux parents de ne rien voir quand ce sont les agresseurs qui sont les fautifs ...
Tous les parents ne sont pas vigilants ... j'ai travaillé avec des adolescentes déficientes mentales qui , pour certaines d'entre elles étaient livrées, le dimanche après-midi, au domicile de leurs parents, dès l'âge de 14 ans, aux copains de leur père par leur propre famille pour la somme de 10 euro ... sinon 5 euro ... quand elles n'avaient pas été à la hauteur de ce que le copain attendait ... Le client est roi et ne paie qu'après ! ...
Si elles se montraient récalcitrantes on leur rappelait, manu militari, quelles devaient obéir et ne pas faire leur "mijaurée" !!! ... Ces pères -là étaient, pourtant, de bons travailleurs ! ... Ils nous reprochaient de mettre des idées bourgeoises dans la tête de leurs filles ...
Toutes les familles ne sont pas les mêmes ...
Dernière modification par Kerniou le sam. 18 mai 2019, 17:39, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 431
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par pierrot2 » sam. 18 mai 2019, 15:28

Kerniou a écrit :Ces pères -là étaient, pourtant, de bons travailleurs !
Ces pères-là ne sont pas des prêtres. Notre souci est que l'Eglise et eux ne soit surtout pas amalgamés, je suppose. Elle a déjà à se soucier de se montrer Elle-même à la hauteur..
Or, il paraît incompatible d'être vrai catholique et pédophile. Face à ce problème, fermer le robinet pour éviter le débordement des eaux ne pourrait-il pas consister à une vigilance accrue dans le recrutement des prêtres? Pour moi, en tout cas, seul de faux catholiques peuvent se rendre coupable de cela. Christ n'a rien à voir avec leur geste..

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4133
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Kerniou » sam. 18 mai 2019, 17:30

Tout à fait d'accord avec vous, Pierrot. Un homme droit et honnête,"normal", à fortiori quand il est catholique ne peut être pédophile.
Par ailleurs, je sais que les tendances homosexuelles sont repérables dans des tests de personnalité; je ne sais ce qu'il en est pour les tendances à la pédophilie ... Cependant, tendance ne veut pas dire systématiquement : passage à l'acte ...
Dernière modification par Kerniou le lun. 20 mai 2019, 10:51, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 431
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par pierrot2 » sam. 18 mai 2019, 18:23

Kerniou a écrit : Un homme droit et honnête, à fortiori quand il est catholique ne peut être pédophile.
Exact. je voulais préciser que la personne du Christ, infaillible et sans reproche, est très logiquement la personne rassurante, qui en attirant les proies, devient naturellement malgré lui l'appât autour duquel rôdent les loups en embuscade, tout comme la rivière attirant la gazelle devient comme un piège tendu par le lion

SantaCroce
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mar. 21 mai 2019, 14:11
Conviction : chrétien
Localisation : Brest

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par SantaCroce » mar. 21 mai 2019, 14:32

Je peux témoigner qu'il y a autant de pédophiles dans l'église laïcarde : l'école publique et qu'ils sont tout autant protégés (maires, directeurs d'écoles et académie). J'ai eu des cas, des proches. En Angleterre ils estiment que 20% de la population aurait des tendances pédophiles et une femme sur 5 dit avoir été abusé (au moins une fois) dans sa vie (c'est passé il y a un an ou deux).

Donc Eglise ou pas, c'est un phénomène social qui ne date pas d'hier... mais aujourd'hui on en parle timidement, parce qu'on a changé d'époque.

Quoi qu'il en soit il faut protéger ses enfants et arrêter de déléguer sa responsabilité à des personnes sous prétexte que... Scout ou camp de vacances, catéchèse ou activités périscolaires, école publique ou catholique, etc... Il faut rester vigilant quand il s'agit de ses enfants. Les prêtes ne sont pas dieu, ni les cardinaux, ni même le pape et ce type d'individus choisissent des endroits et des métiers où ils peuvent être en contact avec eux.

Enfin les enfants victimes refoulent à un tel point que certains vont jusqu'à faire de l'amnésie pour continuer à vivre (et dans quelles conditions). Il est donc très facile de mettre en faux une victime même adulte (souvent peu soutenue par sa famille surtout si la religion s'en mêle). Mais arrêtez-vous deux secondes : pensez-vous réellement que parler de ça, ça se fait avec légèreté ? Par défaut, c'est bien plus souvent vrai même si vous trouverez toujours quelques cas de mensonges...

Il ne faut donc jamais s'arrêter sur les états de services qui peuvent ne servir que de camouflage.

Tu ne porteras pas de faux témoignages (proférer des mensonges) contre ton prochain.

Critiquer parce que ça dérange notre petit confort moral, je suis pas sur que le Christ soutienne ce genre de comportement.

Je reste donc prudent, tant qu'il s'agit des hommes sur la Terre. La confiance aveugle c'est pour Jesus, et lui seul.

Enfin ce n'est que mon avis même si je ne suis pas relativiste !

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10503
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Fée Violine » lun. 27 mai 2019, 15:36

pierrot2 a écrit :
sam. 18 mai 2019, 15:28
il paraît incompatible d'être vrai catholique et pédophile.
Mais il me semble que parmi les catholiques il y a de tout. Des assassins, des voleurs, des tricheurs, des pédophiles, des brutes, des avares, des mafieux, des égoïstes en tout genre. Bref, des pécheurs. Gros pécheurs ou petits pécheurs, mais tous pécheurs.
Les humains ne sont pas des anges. Le Christ est venu pour nous sauver du péché.
Bien sûr, en tant que catholiques nous nous efforçons de devenir meilleurs. Mais penser que les criminels sont d'une autre espèce que nous ("pas des vrais catholiques"), me semble illusoire et un peu facile.
Jean Vanier disait que chacun de nous a un loup enfermé dans sa cave, et qu'il s'agit d'apprivoiser ce loup. Chez certains, le loup sort et fait des ravages, chez d'autres non. Mais criminels ou non, nous sommes tous capables de faire le mal.

pierrot2
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 431
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par pierrot2 » lun. 27 mai 2019, 18:40

Fée Violine a écrit :pas des vrais catholiques"
Bonjour Fée Violine,
Par vrai catholique, je voulais dire personne inspirée par la personne de Jésus.
Car certains comportements sèment parfois le doute sur sa place centrale ou non dans la vie de ceux qu' on côtoie dans les églises.
Le comportement dont nous parlons trahit , à mon avis, qui n engage que moi, une absence totale de cette inspiration. Je dis bien totale, car je ne vois, je le répète, rien en Christ qui pourrait expliquer de s y livrer.
C est bien pour cela, pour le disculper complètement, lui et lui seulement, au titre du témoignage, que je réaffirme, facilement, vous avez raison,(mais la facilité vient de lui ), que je distingue le vrai catholique de ce comportement.
Comment peut-on faire cela, et se dire catholique, si l on en est un vrai? ,si vous le recevez mieux ainsi

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10503
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: De la pédophilie dans l’Eglise Catholique

Message non lu par Fée Violine » lun. 27 mai 2019, 19:02

Bonjour Pierrot,

j'avais bien compris votre pensée, mais je ne suis toujours pas d'accord.
Un criminel peut désirer sincèrement suivre le Seigneur, mais ne pas y arriver, parce que ses passions diverses l'emportent sur un mauvais chemin.
Ce n'est pas aux autres de juger de sa sincérité, d'autant plus que juger les autres suppose que nous nous voyons nous-mêmes comme de bons catholiques.
Le mieux que nous puissions faire, c'est de prier pour les pécheurs.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci et 2 invités