Mgr Barbarin

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 14 mars 2019, 22:54

la Samaritaine a écrit :
jeu. 14 mars 2019, 17:22
Juillet 2014 : ce n'est pas une journaliste qui vient voir Mgr Barbarin mais Alexandre, ancienne victime, qui lui raconte en détails ce qui lui est arrivé. Comme toutes les victimes, Alexandre est obsédé par le fait que le prédateur en liberté est peut-être en train de faire de nouvelles victimes et il demande à l'évêque de lui retirer ses charges en paroisse. Mgr Barbarin lui dit qu'il va le faire... et n'en fait rien. 3 mois plus tard, Alexandre le relance. Mgr Barbarin écrit à Rome, qui met des mois à lui répondre. La réponse de Rome : oui, il faut le mettre au vert et lui retirer toute charge... et Mgr Barbarin ne le fait toujours pas !!!!
Pouvez-vous citer votre source concernant cet échange avec Rome ? C'est un point capital dans ces événements dont je n'ai jamais entendu parler.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Bassmeg » ven. 15 mars 2019, 2:26

PaxetBonum a écrit :
jeu. 14 mars 2019, 22:54
la Samaritaine a écrit :
jeu. 14 mars 2019, 17:22

Juillet 2014 : ce n'est pas une journaliste qui vient voir Mgr Barbarin mais Alexandre, ancienne victime, qui lui raconte en détails ce qui lui est arrivé. Comme toutes les victimes, Alexandre est obsédé par le fait que le prédateur en liberté est peut-être en train de faire de nouvelles victimes et il demande à l'évêque de lui retirer ses charges en paroisse. Mgr Barbarin lui dit qu'il va le faire... et n'en fait rien. 3 mois plus tard, Alexandre le relance. Mgr Barbarin écrit à Rome, qui met des mois à lui répondre. La réponse de Rome : oui, il faut le mettre au vert et lui retirer toute charge... et Mgr Barbarin ne le fait toujours pas !!!!
Pouvez-vous citer votre source concernant cet échange avec Rome ?
C'est un point capital dans ces événements dont je n'ai jamais entendu parler.
https://www.ouest-france.fr/societe/jus ... in-6161617

[inutile]

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » ven. 15 mars 2019, 14:41

"Mge Barbarin ne le fait toujours pas …"
L'article de Ouest France dit le contraire :
"Dans la foulée, l’archevêque décide de retirer tout ministère au prêtre".
La question valable serait dans les raisons et la durée de la concrétisation de la décision, apparemment immédiate, de l'archevêque:
"Mais sa décision prend encore quelques mois avant de prendre effet (1er septembre 2015)".

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par la Samaritaine » ven. 15 mars 2019, 16:18

Gaudens a écrit :
ven. 15 mars 2019, 14:41
"Mge Barbarin ne le fait toujours pas …"

L'arricle de Ouest France dit le contraire : "Dans la foulée, l’archevêque décide de retirer tout ministère au prêtre".

La question valable serait dans les raisons et la durée de la concrétisation de la décision,apparemment immédiate,de l'archevêque:"Mais sa décision prend encore quelques mois avant de prendre effet (1er septembre 2015)". Gaudens
http://lavdn.lavoixdunord.fr/517574/art ... t-le-passe
Mgr Barbarin écrit à Rome en décembre 2014, Rome lui répond en janvier 2015 et Preynat n'est relevé de ses charges qu'en aout 2015, "pour éviter tout scandale" demandait Rome : au moment ou les prêtres sont tous déplacés, de façon à ce que cela ne se voit pas.

On voit ou se situaient les priorités de chacun.

Et un rappel d'Isabelle de Gaulmyn qui nous concerne tous :

https://www.youtube.com/watch?v=9DGIAwm57BY

Samaritaine

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » ven. 15 mars 2019, 21:40

Merci pour l'information, Samaritaine (et la vidéo d'Isabelle de Gaumyn que je préfère à certaines de ses déclarations antérieures).

Question supplémentaire: en quoi consistait exactement la charge de Preynat entre janvier et l'été 2015 ? Etait-il de près ou de loin en contact avec des enfants ou adolescents ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par PaxetBonum » ven. 15 mars 2019, 21:43

D'après ce que l'on peut lire (http://lavdn.lavoixdunord.fr/517574/art ... t-le-passe) , Mgr Barbarin a agi selon les directives de Rome : « prescrire toutes les mesures disciplinaires adéquates tout en évitant le scandale public.» « J’ai fait comme Rome m’a demandé », avoue, penaud, le puissant primat des Gaules, qui attend le volet suivant des nominations à l’été 2015 pour retirer, enfin, toute mission pastorale au père Preynat.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 208
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Briscard » lun. 18 mars 2019, 14:39

Voyons si le Saint-Père rejoint ce matin lundi ses actes à ses paroles très sévères et souvent répétées, en ce qui concerne le cardinal Barbarin.

Je suis dubitatif.

Pourtant il l'a fait récemment pour un cardinal américain.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par PaxetBonum » lun. 18 mars 2019, 17:46

Briscard a écrit :
lun. 18 mars 2019, 14:39
Voyons si le Saint-Père rejoint ce matin lundi ses actes à ses paroles très sévères et souvent répétées, en ce qui concerne le cardinal Barbarin.

Je suis dubitatif.

Pourtant il l'a fait récemment pour un cardinal américain.
Vous confondez tout, la cardinal américain était un pédophile qui avait agressé des enfants.
Mgr Barbarin est innocent de ce crime, il lui est reproché de n'avoir pas dénoncé un crime perpétré sous son ante-ante-ante-prédécesseur et que les victimes elles-mêmes n'avaient pas cru opportun de porter à la connaissance de la justice.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9096
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par PaxetBonum » mar. 19 mars 2019, 16:06

Je ne peux que saluer la décision pleine de sagesse du pape.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Bassmeg » mar. 19 mars 2019, 16:31

PaxetBonum a écrit :
mar. 19 mars 2019, 16:06
Je ne peux que saluer la décision pleine de sagesse du pape.
Temporiser en attendant le jugement de la justice des hommes pour prendre une décision parait sage en effet. Mais être et paraître sont deux choses différentes. Cela dit, c' est mettre l' Eglise en position auxilliaire et passive sur le sujet. Que ce passera-t-il si une affaire identique se produit? La même chose? L' Eglise attendra encore des années, puis se calquera au jugement pénal? Je suis pas sure que c' est ce que les victimes attendent, et je ne suis pas sure que cela soit de nature à empêcher des crimes d' être commis. Mieux eu valu que le Pape accepte la démission, si quelqu' un veut démissionner, on ne le maintient pas en poste, on sait tous qu' un démissionnaire forcé de travailler, c' est plus une charge pour les autres qu' un atout pour le groupe. Surtout si il ne dénonce pas des crimes sur des enfants. Franchement, qui voudrait d' un tel homme dans son groupe social?

Barbarin ne pourra pas se reinserer professionnellement, certes, c' est triste pour lui, mais dans ce dossier, ma compassion ne lui va pas en priorité. Je pense qu' il devrait louer la clémence du tribunal, se faire tout petit et oublier. Pas faire appel, il risque de prendre du ferme et la prison, c' est une chose différente que d' être dans un bureau occupé à ne pas dénoncer des crimes. J' ai l' impression que l' Eglise fait encore le dos rond, en attendant que ça passe. C' est ce qu' on fait depuis des dizaines d' années. Et ça passera, et puis dans 6 mois, on aura encore une grosse affaire. Puis des grandes déclarations qui promettent que désormais, rien ne sera comme avant, que les paroles ont assez durées et que maintenant, il est temps d' agir contre blablabla....

QU' il le vire, qu' il vire les autres, qu' il transmette les dossiers aux polices du monde entier. Qu' on arrête de nous prendre pour des billes.
Les grandes phrases, les effets de manches, on commence à connaitre.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 208
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Briscard » mar. 19 mars 2019, 17:44

Je partage entièrement votre opinion, Bassmeg.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par la Samaritaine » mar. 19 mars 2019, 18:01

Pour ma part,

je pense qu'il eut été plus sage d'accepter sa démission, pour le Diocèse de Lyon, pour l'Eglise et pour les victimes, pour donner un message fort à l'Eglise et à la société civile, dans le sens de la tolérance zéro, même pour les actes gérés par les prédecesseurs, et même s'il pense en son for intérieur Mgr Barbarin innocent par rapport à cette condamnation. Il fait le choix de soutenir Mgr Barbarin envers et contre tout, invoque même la "présomption d'innocence" alors qu'attendre un appel après avoir été condamné n'est plus présomption d'innocence me semble-t-il, c'est être en situation de confirmation ou infirmation de son jugement.

Je crois que c'est une erreur, que cela risque d'être interprété dans le sens du soutien sans faille entre clercs qui a fait par le passé tant de mal aux victimes, ce système ou l'Eglise était structurellement programmée pour apporter son soutien aux bourreaux et non aux victimes, par la fraternité et le soutien sans faille entre clercs, entre frères, entre père et fils que l'on croyait de bonne foi innocents. Cette décision risque d'être interprétée en ce sens même si ce n'est pas ce qu'il veut dire, même si ce n'est pas le message principal qu'il a à dire au monde en ce moment. Si son message est brouillé, c'est dommage. Et Bassmeg a raison, indexer des choix ecclésiaux sur la Justice Civile me parait problématique.

J'aurais d'ailleurs souhaité que Mgr Barbarin ne fasse pas appel, afin de reconnaître aux yeux de tous que le fonctionnement qui fut le sien en cette affaire, même s'il était en quelque sorte compréhensible, était devenu obsolète. C'eut été plus digne et ancré dans la réalité du moment, tout ce qui a manqué ces dernières années. Je suis inquiète, j'ai l'impression qu'on rate le coche. Heureusement, Mgr Barbarin a la sagesse de se mettre en retrait.

En Christ,

Samaritaine

Gaudens
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » mar. 19 mars 2019, 18:01

Bonjour Bassmeg,

Je me demande si vous mesurez la gravité de vos propos,singulièrement celui-ci:
Surtout si il ne dénonce pas des crimes sur des enfants. Franchement, qui voudrait d' un tel homme dans son groupe social?
Pour ma part, je me réjouis de cette sage décision du Pape. Je pense que François aura compris la portée de la manœuvre visant le cardinal, bien au delà du procès lui-même : le faire taire, lui et tous ceux qui auraient l'outrecuidance de contredire la doxa libéralo-progressiste devant qui nous devrions tous nous courber. Merci François !

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Bassmeg » mar. 19 mars 2019, 18:31

Gaudens a écrit :
mar. 19 mars 2019, 18:01
Je me demande si vous mesurez la gravité de vos propos,singulièrement celui-ci: " Surtout si il ne dénonce pas des crimes sur des enfants. Franchement, qui voudrait d' un tel homme dans son groupe social?"

Pour ma part,je me réjouis de cette sage décision du pape.Je pense que François aura compris la portée de la manœuvre visant le cardinal, bien au delà du procès lui-même:le faire taire ,lui et tous ceux qui auraient l'outrecuidance de contredire la doxa libéralo-progressiste devant qui nous devrions tous nous courber. Merci François !
Je mesure ce que je dis, faites moi confiance sur ce point là. Je fais partie de nombreux groupes sociaux. Ma famille, mes amis, ma paroisse, d' autres groupes informels... On fait tous partie de plusieurs groupes sociaux. Dans les groupes auquels j' appartient, je ne veux pas d' une personne qui ai sciemment tu des crimes sexuels commis sur des enfants.

Vous pouvez avoir un avis différents et ne pas voir de problème à cela. Chacun sa morale et chacun sa prudence. La seule différence, c' est que les conséquences des non dénociations de crimes sur mineures, je les connais. Résultat, des gens de cette sorte, je n' en veux pas. Je vous le redis, vous pouvez à loisir les accueillir chez vous, je n' y vois pas d' inconvénient. On peut même s' arranger, vous prenez tous ceux de cette sorte, et nous on prend tous ceux qui trouvent évident qu' il faut dénoncer les crimes et dans dix ans, on fait le comparatif entre ce qu' il s' est passé chez vous et chez nous. Je vous souhaite bonne chance.

Ensuite, vous dites une chose assez "cocasse".... On a fait un bon gros procès. Le thème? Reprocher à Barbarin de s' être tu au lieu d'avoir parler et lui demander de s' expliquer sur son silence et sa pudeur de violette pendant des années. La défense et l' accusé ont eu le droit à la parole. Votre interprétation? On veut le faire TAIRE....On rêve. Demain on va faire quoi? Prétendre que si la justice condamne Barbarin, c' est pour détourner l' attention de Preynat et le laisser continuer ses crimes? Soyons un peu sérieux, Gaudens, il y a des victimes parmi nous. Des années qu' on lui demande des explications, des entretiens. Des années qu' il se retranche derrière le Vatican pour justifier son silence. On convoque un espagnol pour en parler? NOPE, il jouit de l' immunité diplomatique. On demande les archives du Vatican? Nope.

Qui veut faire silence dans cette affaire? Qui veut que l' affaire soit tue? Pas la justice. Ni les médias. Ni les victimes. Personne ne veut que Barbarin se taise parmi tous ceux là. Au contraire, on veut faire toute la lumière. On veut les papiers. Les ordres. Les réponses fournies par le Vatican. On veut qu' il parle et qu' il explique. On ne veut pas qu' il se taise et soit mis dans une retraite au fond d' un monastère de Lozère. On veut qu' il parle et qu' il donne le fond de sa pensée, même si il refait le coup de Grâce à Dieu. On est prêts.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9242
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Cinci » mer. 20 mars 2019, 1:19

(avec un petit retard, je répondrai)


C'est très bien la Samaritaine de vouloir développer en détail la séquence chronologique des choses. C'est bien. Seulement, dans tout ce que je vois et en comprenant bien l'enchaînement des événements tels que relatés, je ne trouve rien, rien mais absolument rien pour constituer un motif d'accusation de nature criminelle à l'encontre du cardinal Barbarin.

Je suis en total désaccord avec votre interprétation ou lecture des choses.

Il n'y a aucune "toute puissance" dans le comportement du prélat. Sa façon d'agir est parfaitement compréhensible à l'inverse de ce que vous avancez, etc. Il est parfaitement normal, normal dans le plus normal que l'on ne puisse pas voir un évêque courir lui-même au commissariat de police pour dénoncer un de ses prêtres (ou n'importe lequel de ses paroissiens). Les évêques ne peuvent se mettre à se dénoncer l'un l'autre à la police et dénoncer tel ou tel prêtre sur la simple représentation de ce qu'untel pourrait lui dire ("... que tel prêtre serait un dangereux, un pédophile, un maniaque").

Ce que je vois c'est que le cardinal et ensuite Rome ont pris en considération ce que les uns et les autres ont dit, ont fini par mettre une restriction quant à la définition de tâche du Père Preynat, et ce, bien qu'on ait pu juger "pas si urgent que cela" à devoir le faire. On aura jugé que le Père Preynat ne représentait pas un bien grande menace à ce moment-là. Je vois aussi que le Père Preynat n'aura pas fait de victimes non plus depuis toutes ces années; là-dessus, je pourrais penser que le jugement du cardinal était correct.

Si le cardinal avait voulu au contraire "protéger" l'Église (comme dans l'acte d'accusation "une obsession à vouloir protéger l'Église") mais comme la protéger absolument, le cardinal aurait jouer plutôt à l'homme scandalisé depuis le début, il aurait réclamé de suite que le Père Preynat soit envoyé aux lions !

Le cardinal a mal protégé l'Église justement mais en prenant le risque (même léger) d'avoir l'air encore plus fou, plus méchant, si d'aventure le prêtre aurait pu récidiver d'une manière ou d'une autre. On ne peut pas dire que le cardinal aurait été animé par une obsession sécuritaire. Mais est-ce un crime ?

Il y a eu un délai au travers des communications. Il y a eu du délai comme il y en a toujours dans les grandes administrations : police, armée, poste, ministère de l'éducation, grande entreprise. Les plaignants trouvent toujours que l'on tarde à les satisfaire. La spécialité de Rome c'est qu'on y prend toujours bien son temps pour traiter les affaires. Ce n'est pas juste vrai pour des affaires comme celles du Père Preynat mais aussi pour celles des catholiques à excommunier.

Quand bien même que l'archevêque de Lyon aurait dû manquer de célérité (à supposer) par rapport à ce dossier. Un manque de célérité de vaut pas six mois de prison !

Le problème avec le système de justice et les avocats c'est aussi qu'ils ont tendance à être envahissants, à vouloir créer un monde dans lequel il ne soit plus possible de rien faire sans recourir à leurs services.

[...]

De ce que le cardinal Barbarin peut expliquer : moi je comprend que si l'association susdite avait pu lui présenter un cas relativement récent, un cas où le Père Preynat aurait pu faire quelque chose d'inadmissible bien entendu mais alors, lui-même, il aurait agit tout autrement. La dénonciation à la justice eût été le fait de la victime pour commencer, et le cardinal aurait aussitôt déchargé le prêtre de son poste en attendant le résultat de l'enquête (le verdict du procès, etc.)

Mon impression ce n'est pas qu'il puisse y avoir quelque chose d'indécent (votre expression) à trouver douteux cette histoire d'accusation de Mgr Barbarin. Elle serait plutôt, mon impression, que ce n'est pas là comme la "meilleure des causes" pour cette association. Que le moyen retenu est bizarre en choisissant de s'attaquer à cet homme d'Église et à partir d'un cas aussi ancien. Tout ceci ne paraît pas très juste, tiré par les cheveux surtout. Ça donne prise à des suspicions selon lesquelles quelqu'un aurait pu avoir quelque compte politique à régler avec l'archevêque.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités