Les gilets jaunes

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Wazabi » dim. 10 mars 2019, 1:11

Quand on étudie un minimum l'économie, la géopolitique et l'histoire ; on ne tombe pas dans le panneau de vos jérémiades conservatrices.

Macron (comme beaucoup de meneurs politiques français ) vient d'un milieu ou tout leur est dû.
Un milieu ou les gueux sont là pour servir.
Un milieu ou l'état n'est là que pour servir l'élite et ne doit pas perdre son temps avec le peuple.
Un milieu ou l'on rêve de transformer les français en allemands serviles et disciplinés.
Un milieu qui n'a jamais rechigné a sacrifier la France au bénéfice de l'Allemagne.
Un milieu qui n'a jamais hésité à massacrer le peuple pour sauvegarder le pouvoir et les biens de cette classe.
Un milieu qui est bien emmerdé maintenant que tout le monde peut filmer et informer tout le monde.

Ceux que vous défendez sont des fossiles de l'histoire ; qui ont volé, pillé, corrompu, exploité, tué pour accroitre leurs fortunes.
Ils se sont fait une constitution sur mesure à la révolution (enfin presque sur mesure ; car ce salopard de Robespierre leur a imposé les droits de l'homme ; mais lui ils ont réussi a s'en débarrasser ) .

Depuis ils font élire qui ils veulent et y conservent le pouvoir grace à cette fausse démocratie.
Ils ont inculqué aux enfants la résignation, la soumission, et l'impuissance via l'école (vous en êtes un très bon fruit).
Ils ont instauré des écoles pour la haute administration et les professeurs pour filtrer et contrôler ceux qui sont les garde-fous du système.
Ils ont pris possession de la quasi totalité des médias.
Il y a eu quelques ratés dans l'histoire politique française. Mais globalement c'est une machine qui tourne bien pour eux.

Sauf que dans leur empressement à tout vouloir contrôler et leur besoin de maximiser les bénéfices, ils ont exploité et vulgarisé internet.
Et ça se retourne contre eux.

Car l’éducation nationale qui ne joue pas son rôle d’instruction citoyenne et supplée par un vaste réseau ou de nombreux penseurs, historiens, économistes, hauts fonctionnaires intègres ( il y en a parfois ), des professeurs en science politique, des témoins étrangers ou nationaux, scientifiques, etc… peuvent enfin s’exprimer sans être censurés et calmés dans l’ignorance générale. Du coup le peuple commence a s’instruire ( ce qui n’a rien a voir avec l’éducation ) et le peuple prend conscience du mensonge odieux dans lequel il vit. Pour beaucoup, c’est tellement dur à accepter qu’on trouve encore des excuses à ces bourreaux.

Qu'on élise des représentants ...ok ... qu'on les surveille c'est normal... non ?
Et quand ces représentants sont malhonnêtes et profitent de leurs prérogatives pour servir des intérêts autres que ceux pour quoi ils ont été élus ; eh bien, on les vire…

ça se passe comme ça dans la privé ( je dis un truc très libéral là ; ça devrait vous faire plaisir ) ; même avec un CDI !
On les vire et on fait en sorte de ne plus embaucher n’importe qui et on instaure des garde-fous pour se protéger de futurs abus.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » dim. 10 mars 2019, 13:45

Libéralisme est l'exact contraire de socialisme et de dirigisme (communisme).

Je n'ai donc pas honte de me déclarer libéral, bien loin de là même....😉

J'irai jusqu'à dire que les gilets jaunes d'origine sont de gauche type socialiste.

Pathos
Senator
Senator
Messages : 773
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Pathos » dim. 10 mars 2019, 14:39

Wasabi : 18/20

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Wazabi » lun. 11 mars 2019, 1:22

Libéralisme est l'exact contraire de socialisme et de dirigisme (communisme).
Alors il va falloir mettre quelques petites choses aux clair.
sur quoi vous basez vous pour parler du communisme ?
L’URSS ? l’URSS était une système économique basé sur le rouble.
Qui dit monnaie dit capitalisme. Hors le communisme c’est l’absence de monnaie.
Par contre, l’URSS était un capitalisme d’état par opposition au capitalisme libéral.

La liberté et le dirigisme dont vous parler et son absence dans le libéralisme est une illusion.
Le libéralisme est tout autant dirigiste que tout autre système régulant la vie en communauté.

La différence entre le communisme et le libéralisme ?
- Communisme : lois décidées par l’ensemble de le communauté pour l’ensemble de la communauté.
- Libéralisme : loi décidées par une minorités pour l’ensemble de la communauté.

Les deux sont dirigistes…
Seulement l’un des deux permet a l’ensemble de se reconnaitre dans les lois et d'espérer.

Vivre en communauté ou par une communauté ça suppose de sacrifier une partie de soi-même.
C’est ce qui rend noble cette voie.

Il n’y a pas de paradis sans renoncement à sa petite personne.
On s’en remet totalement au père sans rien garder et ont vit par sa loi pour son prochain.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » lun. 11 mars 2019, 21:51

[...]
Suite des événements: Ce week end, encore des gaz interdits en temps de guerre. Encore des coups de matraques sur des innocents, j' en ai pris un petit en passant, pas bien méchant certes, mais quand même, complètement gratuit, à croire qu' on s'habitue à être victime de violences policières.... Encore des flash balls, encore des arrestations pour faire peur aux gens.

Pendant ce temps là, dans l' Autre Monde, Notre Président fait encore des meetings pour vanter sa politique. Il vient unilateralement de décider de prolonger son spectacle, pour quelle raison, on ne sait pas. Certaines rumeurs disent que c' est pour laisser le temps au gouvernement de passer les millions de commentaires et de propositions citoyennes à la broyeuse à papier, pardon, je voulais dire "au tamis républicain pour en extraire l' essence des revendications justes de nos concitoyens"...

Maintenant, le Programme: Une semaine chaude s' annonce et je ne parle pas de la météo. Vendredi, Grosse manif des jeunes. Ils ont essayé d' interpeller Notre Président sur l' Ecologie, et sa réponse ne les a pas convaincus, pour rester polie. Elle a plutôt produit l' effet inverse, ma nièce a l' impression qu' elle a été prise pour une idiote depuis le début.

Le lendemain, ce sera le 16 mars. Et devinez quoi, on a invité à Paris tout plein de Gilets Jaunes de plein de pays différents. Soit la police va les bloquer aux frontières, ce qui va simplement créér des manifs de GJ aux frontières et immobiliser la police hors de Paris, et ceux là seront déterminés à passer; Soit ils vont les laisser venir pour leur montrer la Bac, les Gaz de combat, les crevaisons d'yeux et les arrachages de mains. Si c' est le cas, on aura des photos, des témoignages et des documents filmés dans la presse internationale et peut-être que cela mettra un terme aux violences policières... On peut rêver. Ou alors, les belges, les italiens, les anglais et tous les autres vont juste venir, prendre ce que nous prenons depuis l' acte Deux, puis faire comme nous. A savoir, rentrer chez soi panser ses blessures et revenir le samedi d' après. Ce qui grossira et européanisera le mouvement, et les dirigeants européens en voudront un peu à Macron.
Qui vivra verra. On va voir si Macron traite les non français plus poliment que les français. Samedi va être un jour fort, et encore...on est ni au premier Mai, ni au 14 juillet.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » mar. 12 mars 2019, 15:33

Vous vous focalisez sur la "violence" des forces de l'ordre, Bassmeg, en passant totalement sous silence celle des casseurs, les extrémistes de tous bords, qui est beaucoup plus importante et insidieuse. C'est très partial ce genre de discours.

Dieu merci les vrais gilets jaunes des origines sont partis ou restent en-dehors hormis quelques radicalisés. Maintenant ce phénomène purement français va s'effilocher et tourner en quenouille. Mais Macron est attendu sur les suites concrètes sur la vie du pays. Attention, danger...

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Wazabi » mar. 12 mars 2019, 19:43

Briscard a écrit :
mar. 12 mars 2019, 15:33
Vous vous focalisez sur la "violence" des forces de l'ordre, Bassmeg, en passant totalement sous silence celle des casseurs, les extrémistes de tous bords, qui est beaucoup plus importante et insidieuse. C'est très partial ce genre de discours.
On ne nie pas la prensence de casseurs. Mais ils servent de pretexte pour violenter l'ensemble sans motif valable ( l'ONU, Amnesty International, Human Right Watch, etc... ) en témoignent.

Le but est de réprimer un mouvement génant pour le pouvoir par tous les moyens possibles qu'ils soient légitimes ou pas.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9641
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » mar. 12 mars 2019, 20:46

Je reprendrai le post de JeanduBerry (page précédente) car il en vaut la peine.

Une partie du post :
JeanduBerry :

[...]

Mais voilà qu'arrive d'abord 2017 et l'élection d'Emmanuel Macron. Un candidat dont le discours, la doctrine, le comportement est aux antipodes du message évangélique: culte du matérialisme, de l'égoïsme, défense de toutes les perversions modernes (mariage homosexuel, PMA, GPA, transhumanisme etc.), un mépris affiché, presque intrinsèque, non seulement des pauvres, des ratés, des exclus de la vie, mais de toutes la masse des "honnêtes gens", des anonymes, des travailleurs qui naissent, vivent et meurent sans faire d'histoire, bref de ceux qui ne sont rien, pour reprendre ses propres paroles. Quelle ne fut pas ma surprise de voir la majorité des catholiques se jeter avec un enthousiasme non feint dans les bras de ce suppôt de Mammon (je pèse mes propos).Alors quoi, décidément, ils ne changeront jamais ? L'ordre - ou plutôt le confort social -, la soumission aux puissants, l'égoïsme forcené seront toujours leurs moteurs.

Merci, JeanduBerry

[...]

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9641
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » mar. 12 mars 2019, 21:00

Et sans oublier Prodigal.


Une partie de la communication de Prodigal :

Prodigal :

Mais, cher gerardh, tous les courants de pensée politiques, absolument tous, peuvent, je vous cite, "prendre des aspects démagogiques en préconisant et/ou soutenant des solutions simplistes à divers problèmes sociaux, économiques et politiques". Ceci ne caractérise pas le populisme, même s'il est vrai que c'est sans doute ce que l'on opposera en premier à tout discours suspect d'être populiste.
Exemple : dire qu'il faut choisir entre le libéralisme et entre le populisme, celui-ci identifié au fascisme, lui-même identifié au nationalisme, c'est réduire la question du choix politique de façon simpliste. Le simpliste n'est donc pas forcément celui qu'on croit.
et

Ce qui est inquiétant dans le populisme, en fait, c'est qu'il n'existe pas comme doctrine. Il est une facilité de commentateur, assez bien trouvée d'ailleurs, pour réduire les questions à des catégories simplistes, justement. Il peut donc, sur cette base mal assurée, dériver vers à peu près tout et n'importe quoi. Mais les dangers du macronisme, ou si vous préférez, du libéralisme technocratique, me paraissent trop urgents pour qu'on ferme les yeux sous prétexte de "danger populiste".
Voilà qui est bien dit.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » mar. 12 mars 2019, 22:10

Briscard a écrit :
mar. 12 mars 2019, 15:33
Vous vous focalisez sur la "violence" des forces de l'ordre, Bassmeg, en passant totalement sous silence celle des casseurs, les extrémistes de tous bords, qui est beaucoup plus importante et insidieuse. C'est très partial ce genre de discours.

Dieu merci les vrais gilets jaunes des origines sont partis ou restent en-dehors hormis quelques radicalisés. Maintenant ce phénomène purement français va s'effilocher et tourner en quenouille. Mais Macron est attendu sur les suites concrètes sur la vie du pays. Attention, danger...
Des casseurs, j' en ai vu Briscard. Au début. Ils ont cassé du matériel. Brulé trois voitures et quatre poubelles. J' en ai strictement rien à fiche si Louis Vitton se fait casser une vitrine par un délinquant, ce n' est pas grave. Des délits de ce genre, il y en a tous les jours, on s' en fiche. Tout est assuré, sans rire. Vous oubliez opportunément de dire que quand des dizaines de milliers de GJ viennent manifester dans une ville, il faut les loger, les nourrir et les abreuver, ce qui fait tourner le commerce. Certes pas le ritz ni Louis Vuitton, mais je ne vais pas pleurer sur le sort de ceux là.

Ensuite, la violence policière. La, ce n' est pas cantonné au début, genre décembre à Paris. Non, c' est depuis l' acte 2, semaine après semaine et cela augmente. Et oui, je trouve cela plus grave que la police commette des crimes que des délinquants commettent des délits. Parce que la police n' est pas censé faire ça. Montrez moi UN cas ou un gilet Jaunes a arraché un oeil, UN cas ou un GJ a envoyé une grenade sur une personne pour lui arracher une main.

Vous me parlez de partialité, comme si c' était un mal. Ben oui, je ne prétends pas être neutre (et je ne pense pas que vous non plus).
Les gaz, je les respire. Des coups de matraques, j' en ai pris sans aucune raison. Il y a 6 semaines, on m' a lancé une grenade dans les pattes. Sans raison. La violence, je la vis. Je la regarde pas au JT de pernaud... Faites vos propres recherches.

Je vais vous démentir: les vrais gilets jaunes ne sont pas partis, Briscard. Ils arrivent, en fait. On a toujours autant de femmes, toujours autant de jeunes et toujours autant de personnes agées en proportion. Vous semblez être capable de voir l' avenir et de faire des prédictions (que ne jouez-vous pas au loto, si vous avez ce pouvoir?). Je vous rappelle que la divination et la sorcellerie sont proscrites par la Bible et passible de la pire des sanctions. Perso, je ne crois pas à la voyance mais mettons que moi aussi, j' ai comme vous le pouvoir de lire dans les boules de crystal.

Voilà ma prédiction : Le 16 mars, il y aura DU MONDE à Paris. Du monde international. Des gens en colère pour tous les mutilés et les morts du mouvement. En face, la police sera toujours pareil, mais encore un peu plus fatiguée, encore un peu plus revancharde (parce qu' entre le fait de s' être fait avoir par le gouvernement pour l' augmentation qu' ils n' ont pas eu, les heures sup pas payées et le fait qu' en trois mois, leur image est passé de "héros de Charlie et du Bataclan" à "Nervis à la botte de benalla", ça commence a charger un peu...). Et surtout, il fera CHAUD. Et courir des heures sapé de pied en cap en grosse bonne toile bleu marine, chargé de grenades, de fusil à oeil, plus le bouclier ... Moi je vois dans ma boule de cristal qu' ils vont clairement se faire déborder samedi. Et qu' en plus, ça va être festif comme ambiance. Et je vois aussi dans mon marc de café que Macron va perdre ses nerfs, faire des reproches à ses homologues européens pour avoir laisser des manifestants venir en France, alors que c' est légal. Ainsi, il va se mettre non seulement son peuple, non seulement les peuples européens, mais aussi les gouvernements européens à dos. Tout cela, simplement parce qu' il méprise les gens...

On verra vite qui de vous ou de moi à un vrai don de voyance, Briscard.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Bassmeg » mar. 12 mars 2019, 22:40

Wazabi a écrit :
mar. 12 mars 2019, 19:43
Briscard a écrit :
mar. 12 mars 2019, 15:33
Vous vous focalisez sur la "violence" des forces de l'ordre, Bassmeg, en passant totalement sous silence celle des casseurs, les extrémistes de tous bords, qui est beaucoup plus importante et insidieuse. C'est très partial ce genre de discours.
On ne nie pas la prensence de casseurs. Mais ils servent de pretexte pour violenter l'ensemble sans motif valable ( l'ONU, Amnesty International, Human Right Watch, etc... ) en témoignent.

Le but est de réprimer un mouvement génant pour le pouvoir par tous les moyens possibles qu'ils soient légitimes ou pas.
Je suis bien d' accord avec vous Wasabi. Surtout quand on se rend compte que non seulement les casseurs ne sont pas GJ,
mais que de surcroit, une bonne partie des casseurs sont des policiers en civils, comme dans les années 80, 90, 2000, 2010...
https://www.youtube.com/watch?v=IXNHTi2QJAc&t=30s
https://www.youtube.com/watch?v=sm3S9laeDSI
Franchement, on a vraiment l' impression d' être pris pour des débiles. Alors que c' est l' inverse. En 2019, avec tous les réseaux sociaux, la police ne peut plus employer les techniques de Pasqua. Pourtant, ils continuent, comme si rien n' avait changé. Ce gouvernement a toujours et encore trois trains de retard par rapport au monde. Désespérant. Vivement que ça change, parce que l' agacement commence à poindre.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9641
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cinci » jeu. 14 mars 2019, 11:56

Incidemment, lisant toujours la dernière édition du journal Le Monde diplomatique, je viens de voir quelques observations intéressantes touchant à la fois le comportement d'Emmanuel Macron et pouvant expliquer cette cristallisation ou explosion du mouvement des gilets jaunes. Je veux bien vous en faire part.

Sur Emmanuel Macron, Bernard Pudal écrit :
"... à la sempiternelle question "Qu'est-ce que le peuple ?", le président répond : c'est ceux qu'il faut éduquer, voire rééduquer, ceux qui sont réfractaires, qu'il faut guider, ceux qui se plaignent au lieu de se prendre en main et de se responsabiliser, ceux qui, trop souvent, ne sont rien.

On ne saurait trop le remercier d'avoir exprimé si crûment la philosophie sociale habituellement euphémisée ou réservée aux cercles de l'entre-soi. C'est cette même vision que Cédric Lomba, par exemple, retrouve dans son étude sur les usines Cockerill, en Belgique, soumises pendant plus de trente ans à des plans sociaux successifs.

Les cadres-manageurs et les ingénieurs s'y opposent aux ouvriers qu'ils ont pour mission de diriger, d'envoyer en préretraite ou de déplacer.

Lors des réunions ou des repas, ils évoquent régulièrement l'archaïsme des ouvriers, leur intransigeance, les arrêts de travail pour des broutilles, leur agressivité face aux restructurations, mais également leur immaturité et leur immoralité lorsqu'ils gueulent, menacent, se garent n'importe comment ou ne respectent pas les mesures de sécurité. Ils condamnent des pratiques comme le vol (notamment de l'électroménager dans les réfectoires), les blagues puériles (enduire de graisse les poignées de porte, remplir les casques d'eau), la saleté (dans les toilettes et les cabines), la débauche morale (l'affichage de photographies érotiques dans les cabines et la lecture de revues pornographiques dans les réfectoires) et l'imprévoyance.

Ces "cadres aux grandes dents", comme le dit un ouvrier, ont tout intérêt à entretenir cette vision uniment négative des ouvriers comme groupe social, interdisant ainsi le trouble qui pourrait résulter d'une vision plus réaliste. Tout désir de comprendre minerait leur croyance en la légitimité de leur participation active aux restructurations industrielles. Le mépris et la méprise conditionnent ainsi l'aveuglement socialement nécessaire à leur mission. Et c'est cette philosophie du mépris que récusent les gilets jaunes.

Il écrit sur l'explosion du mouvement de manifestations publiques ...
"... la cristallisation d'un tel ressentiment contre M. Macron résulte en partie de la faiblesse de son capital politique propre. Il a été élu grâce à un concours de circonstance : deux présidentiables, M. Hollande et François Fillon, dans l'incapacité de l'emporter; un Front national au second tour qui condamnait beaucoup à un vote Macron par défaut; une abstention massive (10,5 millions de personnes au premier tour de la présidentielle; 24,5 millions au premier tour des législatives). C'est un homme politique sans métier politique qui a accédé au pouvoir.
Il ajoute :

"Tout groupe social érige des frontières symboliques afin de valoriser les qualités dont il s'estime dépositaire, d'évaluer à cette aune les comportements des groupes dont il cherche à se différencier, en haut ou en bas, et d'interpréter le regard que ces derniers portent sur lui. De ce point de vue, les classes populaires subissent un traitement convergent de tous ceux qui les prennent pour "objets", à l'école, au travail, sur leurs lieux d'habitation, dans leurs loisirs, dans la vie sociale la plus ordinaire. Cette réduction de l'autre populaire au statut de "mauvais objet", structure l'ensemble de notre vie sociale.

Pierre Bourdieu n'a cessé de rappeler la nécessité de s'interroger sur les effets symboliques de notre système scolaire. Au lieu de disserter sur de prétendues fractures culturelles opposant les diplômés aux non diplômés, les travailleurs manuels aux travailleurs non manuels, ou, autrement dit ceux qui seraient fermés à ceux qui sont ouverts, ceux qui auraient un esprit critique à ceux qui en seraient dépourvus, les victimes de la mondialisation à ses bénéficiaires, mieux vaudrait prendre en compte ce que provoque cette époque de "scolarisation totale", dans un système non seulement inégalitaire, mais surtout voué au maintien de l'ordre social."

Source : Bernard Pudal, "Une philosophie du mépris. Les élites face aux gilets jaunes" dans Le Monde diplomatique, mars 2019, p. [?]

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 259
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Briscard » dim. 17 mars 2019, 15:07

Vendredi dernier 15 mars j'avais prévenu sur ce topic que la journée du lendemain serait particulièrement violente notament à Paris du fait des casseurs. Mon post, sans explication, n'a pas été publié. Et pourtant la violence a encore été pire que ce qui était annoncé, particulièrement sur les Champs-Elysées. Comme quoi… Il faut absolument que le gouvernement prenne conscience de ce phénomène qui se répète depuis trois mois et prenne les mesures qui s'imposent : interdiction pure et simple de ces rassemblements et jugement immédiat des casseurs avec emprisonnement qui suit...Ces casseurs sont connus : ils doivent être mis tout de suite hors de nuire dans les gares ou le métro avant leur arrivée sur les lieux de violence.

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par Cepora » dim. 17 mars 2019, 18:14

Briscard a écrit :
dim. 17 mars 2019, 15:07
Briscard a écrit :
Il faut absolument que le gouvernement prenne conscience de ce phénomène qui se répète depuis trois mois et prenne les mesures qui s'imposent : interdiction pure et simple de ces rassemblements et jugement immédiat des casseurs avec emprisonnement qui suit...Ces casseurs sont connus : ils doivent être mis tout de suite hors de nuire dans les gares ou le métro avant leur arrivée sur les lieux de violence.
De deux choses l'une ; soit la police dispose des informations nécessaires pour arrêter les casseurs, et alors elle doit les arrêter pour les présenter à la justice ; soit la police ne dispose pas de ces informations. Dans ce dernier cas, vouloir interdire le droit de manifester, à cause de quelques casseurs, serait une formidable déclaration d'incompétence de la part de l'État.

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Senator
Senator
Messages : 793
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Les gilets jaunes

Message non lu par ChristianK » dim. 17 mars 2019, 19:28

Pourquoi n'y a t il pas d'arrestations massives et incarcérations des casseurs? Le nombre diminuerait. Sont ils trop nombreux? Police trop passive, mais on dirait pas.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités