Rejeter des gens stupides

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 569
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Rejeter des gens stupides

Message non lupar Carhaix » ven. 02 nov. 2018, 18:24

Je crois me souvenir que Rousseau parlait de l'intelligence du cœur. On peut être très bête sur le plan intellectuel, faire des bêtises monumentales, et en même temps percevoir des choses plus essentielles en lien avec la charité, que peuvent négliger des gens très savants et adroits intellectuellement.

On peut aussi considérer que l'orgueil dans sa forme la plus primaire est une forme de bêtise.

Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Mais tout ceci est hors sujet puisque le passage visé de l'Ecriture ne s'applique pas à la stupidité proprement dite, mais à la folie de l'homme qui se détourne de Dieu. C'est un tout autre sujet.

Ephraim
Censor
Censor
Messages : 58
Inscription : sam. 30 juin 2018, 14:42
Conviction : Catholique

Re: Rejeter des gens stupides

Message non lupar Ephraim » sam. 10 nov. 2018, 10:49

Si on parle de rejeter l'idiot du village, ou un personne un peu limitée intellectuellement ou n'ayant pas minimum bac +6, c'est en effet peu charitable, et ça ne ressemble pas beaucoup à la doctrine évangélique.

En revanche, en parlant de religion, il existe des gens vraiment "sots", c'est à dire bornés, enfermés dans leurs préjugés et leur haine et absolument sourd à tout argument.

Chaque fois que j'en rencontre, cette parole du Christ me vient à l'esprit :
"« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer." Mathieu 7.6

Quand au fait de fréquenter ces gens-là, voici ce qui me viens à l'esprit :
"09 Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui se tient à cet enseignement, celui-là reste attaché au Père et au Fils.
10 Si quelqu’un vient chez vous sans apporter cet enseignement, ne le recevez pas dans votre maison et ne lui adressez pas votre salutation,
11 car celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises." 2 Epitre de Jean.

et ceci :
"14 Ne formez pas d’attelage mal assorti avec des non-croyants : quel point commun peut-il y avoir entre la condition du juste et l’impiété ? quelle communion de la lumière avec les ténèbres ?" 2 Epitre aux Corinthiens. chapitre 6.

On voit d'ailleurs régulièrement le Christ dans les Evangiles s'énerver et traiter ses interlocuteurs de "Serpents, engeance de vipère", traîter Hérode de renard, traiter le pharisien qui l'héberge et ne nourrit d'hypocrite (ce qui est gravissime au regard des lois de l'hospitalité).

Et pour finir une petite citation de Saint José Maria Escriva :

"Quelles conversations ! Quelles bassesses et quel dégoût ! — Et il te faut vivre avec eux, au bureau, à l’université, dans la salle d’opérations…, dans le monde.
Si tu les pries de se taire, ils se moquent de toi.
— Si tu fais la grimace, ils insistent. — Si tu t’en vas, ils continuent.
La solution ? D’abord, les recommander à Dieu et faire réparation ; puis… les affronter virilement et employer “ l’apostolat des gros mots ”. — Lorsque je te verrai, je t’en dirai au creux de l’oreille tout un répertoire." Chemin . 850.

Il faut certes savoir faire preuve de patience, pardonner 77 fois 7 fois, mais sans pour cela avoir peur ni des mots ni des actes, surtout dans notre époque où la sottise (en matière religieuse) est si répandue!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2011
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Rejeter des gens stupides

Message non lupar Trinité » sam. 10 nov. 2018, 17:39



Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Bof!
J'aurai tendance à penser que s'il garde cette réflexion en lui, sans la faire partager à des tiers, c'est plutôt louable!

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Rejeter des gens stupides

Message non lupar Foxy » sam. 10 nov. 2018, 19:31



Par exemple, un individu simple d'esprit, bête intellectuellement, mais charitable, peut en être conscient et se dire : comme dit Rousseau, je pratique l'intelligence du cœur. Je suis bête pour certaines choses pratiques, mais je vaux mieux que d'autres dans les choses les plus importantes, comme la charité.

En se disant cela, il fait preuve d'un orgueil d'une bêtise monumentale. Il retombe dans sa bêtise première, d'une certaine façon.

Bof!
J'aurai tendance à penser que s'il garde cette réflexion en lui, sans la faire partager à des tiers, c'est plutôt louable!
Tout à fait Trinité ;)
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit