La situation sociale en Irlande

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Relief » jeu. 31 mai 2018, 22:55

Si le oui l'a emporté, c'est aussi principalement parce que l'Irlande n'est plus un pays catholique. Nous avons là les résultats catastrophiques, bien que prévisibles, de la pastorale conciliaire...
Entièrement d'accord avec vous concernant les résultats de la pastorale conciliaire. Toutefois si les médias mainstream avaient fait une campagne contre l'avortement, pensez-vous que le résultat aurait été le même ? On a pu voir ailleurs combien les médias pouvaient influencer le peuple à coups de demies-vérités ou carrément de fake news, c'est pourquoi pour ma part je pense que dans le cas présent c'est le "non" qui l'aurait emporté. Les catholiques ont donc des circonstances atténuantes du fait de cette manipulation médiatique et d'une bataille qui ne s'est pas faite à armes égales.

invitée2
Barbarus
Barbarus

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar invitée2 » jeu. 31 mai 2018, 23:10

En attendant, les Irlandais ont choisi, à 67 pour cent.
Pourquoi ? Parce que dans chaque famille, il y avait une histoire dramatique d'avortement caché et que les Irlandais ont décidé que la honte, la dissimulation et le voyage en Angleterre, ça allait bien.

Invitée2
Ceci est une complète fake news véhiculée par les médias mainstream. Tous les pays ont eu droit à ce genre de fausses informations. La France n'y avait pas échappé avant la légalisation de l'avortement et le ridicule mensonge médiatico-gouvernemental sur le nombre d'avortements clandestins : le chiffre avancé était de 300.000 avortements clandestins par an alors que depuis la légalisation, les avortements n'ont jamais dépassé les 220.000 par an.

Si les Irlandais se sont prononcés pour le "oui", après un énième référendum, c'est évidemment parce que jusqu'à présent le non l'avait toujours emporté. A présent que le vote est conforme à la volonté des élites européennes, les Irlandais ne se verront évidemment plus jamais proposé de référendum. Par ailleurs, si le "oui", l'a emporté c'est aussi évidemment parce que tous les médias mainstream irlandais ont fait une campagne très dure en faveur de l'avortement. Relief

[hs supprimé]
Ci-joint un article d'un jésuite irlandais dans La Croix traitant du sujet :
https://www.la-croix.com/Religion/Catho ... 1200942081

J'ose espérer que vous ne considérez pas notre bon père jésuite et le journal La Croix comme facteur de fake news !

Invitée2

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2201
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Relief » sam. 02 juin 2018, 1:52

Ci-joint un article d'un jésuite irlandais dans La Croix traitant du sujet :
https://www.la-croix.com/Religion/Catho ... 1200942081

J'ose espérer que vous ne considérez pas notre bon père jésuite et le journal La Croix comme facteur de fake news !
Le père Jésuite va dans le sens de ce que j'ai dit : "La hiérarchie catholique a fait très peu d’interventions durant la campagne, elle a laissé la place à des groupes de campagne qui ne sont pas en lien officiel avec elle, même s’ils sont proches de l’Église. Donc s’ils ne sont pas intervenus fortement dans la campagne sur le référendum, je n’imagine pas que les évêques interviendront davantage dans le débat parlementaire sur la prochaine législation."
Le père jésuite aurait aussi pu ajouter que l’Eglise d'Irlande a accepté le tractage des pro-avortements à la sortie des églises. Bref, l’Église ayant laissé faire, les médias mainstream avaient un boulevard devant eux pour faire triompher le oui à l'avortement.
Dans ce type de configuration , n'importe quel "oui" l'aurait emporté, et ce, indépendamment de la question posée.
[hs supprimé]

Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Christophe67 » sam. 02 juin 2018, 9:49

Cher Chistophe, pour moi, une vie est une vie qu'elle soit celle d'un être en devenir ou celle d'un soldat.
En quoi la vie d'un soldat aurait-elle moins de valeur que celle d'un foetus de trois mois ?
Supprimer une vie qu'elle soit intra -utérine ou celle d'un homme jeune, c'est supprimer une vie !
Bonjour Kerniou,

Je comprends fort bien votre position et je la respecte. Mais ayant été militaire quelques années je trouve une certaine injustice de rejeter ces personnes qui ont fait le choix de servir leur pays, et tous ses habitants sans distinction, et d'offrir leurs vies en défendant vos libertés pour que vous n'ayez pas à le faire.

Et s'il est amené à tuer le jeune d'en face c'est aussi parce que lui-même veut le tuer (du moins l'un et l'autre le supposent), ce qui n'est pas le cas dans un avortement. Je vais user volontairement d'images en disant que dans mon établissement hospitalier, je n'ai jamais vu de fœtus, entier ou démembré, partir dans la poubelle des déchets biomédicaux qui vont à l'incinérateur avec une kalachnikov. (je m'en excuse j'essaie juste de décrire une réalité qu'on ne nous montre pas).
Ce qui m'attriste plutôt c'est que deux hommes qui ne se connaissent pas soient amenés à s'entretuer pour les choix de politiciens. Mais s'ils sont amenés à tomber, ce n'est pas pour ces politiques mais pour vous et moi. N'est ce pas le plus grand amour que d'offrir sa vie pour ceux qu'on aime ?

Ne pas adhérer je comprends, mais ne pas les huer pour avoir fait ce choix est bien aussi. D'autant que c'est le politique qui décide de la guerre, le militaire s'entraîne avant tout pour qu'il n'y ait pas besoin de la faire (et croyez bien que c'est en premier son état d'esprit même s'il existe des Rambos), une forme de dissuasion en montrant les muscles, pour le reste il obéit. Cela ne l'empêche pas de faire acte de mansuétude sil les circonstances ne l'obligent pas à tuer.
Et même si je comprends le fait que je vais choquer en disant cela, heureusement qu'il existe des hommes pour la faire tant que les guerres existeront. Il n'y a rien de pire que ces fameuses guerres "propres", totalement déshumanisées, où on décide des frappes "chirurgicales" (ce n'est pas pour autant de la microchirurgie) à des milliers de kilomètres ou par drones interposés, comme dans un jeu vidéo. Me concernant c'est plutôt les actuels fans de Call of Duty qui m'inquiètent pour le futur.

Qu'ils soient croyants ou non Ils sont aussi des pères, des époux, des frères et sœurs aimants, nul plaisir d'aller au carton ou la recherche d'une vaine gloire, mais un sincère amour de leurs concitoyens et du sens du devoir,

Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3906
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Kerniou » sam. 02 juin 2018, 16:33

Merci de votre témoignage.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Kitab
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Kitab » dim. 03 juin 2018, 22:59

Christophe,

Vous m'avez mal comprise dans ce post. Je suis par ailleurs étonnée que vous ayez déterré ces anciens propos, hélas mal interprétés par vous.

Il n'y a pas de passion ou d'emportement de ma part, désolée que vous l'avez perçu ainsi !

D'autre part, l'un de mes messages aurait-il été censuré par la modération ? si c'est le cas, je ne comprends pas ce qui vaut à ma parole d'être baillonnée et je me retire donc de ce site sans grands regrets.

Merci, Kerniou, pour vos interventions

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Suliko » dim. 03 juin 2018, 23:14

Entièrement d'accord avec vous concernant les résultats de la pastorale conciliaire. Toutefois si les médias mainstream avaient fait une campagne contre l'avortement, pensez-vous que le résultat aurait été le même ? On a pu voir ailleurs combien les médias pouvaient influencer le peuple à coups de demies-vérités ou carrément de fake news, c'est pourquoi pour ma part je pense que dans le cas présent c'est le "non" qui l'aurait emporté. Les catholiques ont donc des circonstances atténuantes du fait de cette manipulation médiatique et d'une bataille qui ne s'est pas faite à armes égales.
Je ne sais pas...De toute façon, le problème est tellement plus profond que cela ! Dans un Etat catholique, ce genre de référendum ne devrait tout simplement pas être possible, la morale naturelle et catholique devant être respectée. A partir du moment où un pays se soumet délibérément au système libéral, il ne faut pas s'étonner des conséquences à court ou long terme...A mon avis, les derniers bastions anti-avortement risquent de ne pas tenir longtemps face à ce système...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3906
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Kerniou » lun. 04 juin 2018, 11:29

Vous parlez, Suliko, "d'un état catholique". je ne connais pas la constitution irlandaise mais je ne savais pas que la religion catholique était, constitutionnellement, un élément officiel de la république d' Irlande; il ne s'agirait donc pas d'un état non confessionnel où les habitants sont majoritairement catholiques ...
Les scandales découverts dans les institutions catholiques: pédophilie et autres maltraitances ne plaident pas en faveur du catholicisme. Les institutions et le clergé n'y exerçaient-ils pas une influence plus autoritaire que charitable ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Suliko » lun. 04 juin 2018, 11:48

Vous parlez, Suliko, "d'un état catholique". je ne connais pas la constitution irlandaise mais je ne savais pas que la religion catholique était, constitutionnellement, un élément officiel de la république d' Irlande; il ne s'agirait donc pas d'un état non confessionnel où les habitants sont majoritairement catholiques ...
Je n'ai pas voulu dire que l'Irlande était un Etat officiellement catholique, mais qu'avec une majorité de gens professant cette religion, cela devrait être le cas.
Les scandales découverts dans les institutions catholiques: pédophilie et autres maltraitances ne plaident pas en faveur du catholicisme. Les institutions et le clergé n'y exerçaient-ils pas une influence plus autoritaire que charitable ?
Sans doute cela a-t-il joué un rôle, mais ce qui a précipité la fin de l'Irlande catholique, c'est tout simplement la "Nouvelle Pentecôte", comme à peu près partout ailleurs... Mais cela, le clergé ne l'avouera jamais ou du moins n'ai-je plus guère d'espoir d'entendre des mots de repentir de sa part. Et en attendant, notre monde se déchristianise toujours un peu plus...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2074
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Trinité » lun. 04 juin 2018, 13:13

Vous parlez, Suliko, "d'un état catholique". je ne connais pas la constitution irlandaise mais je ne savais pas que la religion catholique était, constitutionnellement, un élément officiel de la république d' Irlande; il ne s'agirait donc pas d'un état non confessionnel où les habitants sont majoritairement catholiques ...
Je n'ai pas voulu dire que l'Irlande était un Etat officiellement catholique, mais qu'avec une majorité de gens professant cette religion, cela devrait être le cas.
Les scandales découverts dans les institutions catholiques: pédophilie et autres maltraitances ne plaident pas en faveur du catholicisme. Les institutions et le clergé n'y exerçaient-ils pas une influence plus autoritaire que charitable ?
Sans doute cela a-t-il joué un rôle, mais ce qui a précipité la fin de l'Irlande catholique, c'est tout simplement la "Nouvelle Pentecôte", comme à peu près partout ailleurs... Mais cela, le clergé ne l'avouera jamais ou du moins n'ai-je plus guère d'espoir d'entendre des mots de repentir de sa part. Et en attendant, notre monde se déchristianise toujours un peu plus...
Bonjour,

La " Nouvelle Pentecôte" comme vous dites a attiré beaucoup de personnes comme moi qui ne pratiquaient plus!
S'il est vrai que la la désertification des églises s'est installée depuis les années 70 (et encore que...chez moi ce n'est pas le cas...)
Je trouve que ceux qui participent aux offices maintenant, me semblent beaucoup plus êtres des convaincus qu'antérieurement ,ou bien souvent, certains ne fréquentaient l'Eglise que dans le cadre d'un certain rituel et conformisme ancestral!

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Suliko » lun. 04 juin 2018, 13:48

La " Nouvelle Pentecôte" comme vous dites a attiré beaucoup de personnes comme moi qui ne pratiquaient plus!
Elle a surtout fait fuir de très nombreux fidèles. Un génocide d'âmes, comme dirait Chaunu.
Je trouve que ceux qui participent aux offices maintenant, me semblent beaucoup plus êtres des convaincus qu'antérieurement ,ou bien souvent, certains ne fréquentaient l'Eglise que dans le cadre d'un certain rituel et conformisme ancestral!
Le moins que l'on puisse dire, c'est que vos propos ne sont pas confirmés par les faits. Le phénomène du pratiquant non croyant est relativement répandu, nombre de fidèles rejetant du catholicisme ce qui leur paraît trop pénible ou trop incompréhensible... Il suffit de lire ce forum pour s'en convaincre ! La foi en la Présence réelle, par exemple, a fortement diminué, même chez les pratiquants.
Mais bon, on ne donnera pas à boire à un âne qui n'a pas soif... Je vous laisse à vos illusions. Les faits demeurent et la jeunesse est presque totalement déchristianisée. Cela n'ira pas en s'améliorant, ne soyons pas naïfs.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2074
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Trinité » lun. 04 juin 2018, 19:12

La " Nouvelle Pentecôte" comme vous dites a attiré beaucoup de personnes comme moi qui ne pratiquaient plus!
Elle a surtout fait fuir de très nombreux fidèles. Un génocide d'âmes, comme dirait Chaunu.
Je trouve que ceux qui participent aux offices maintenant, me semblent beaucoup plus êtres des convaincus qu'antérieurement ,ou bien souvent, certains ne fréquentaient l'Eglise que dans le cadre d'un certain rituel et conformisme ancestral!
Le moins que l'on puisse dire, c'est que vos propos ne sont pas confirmés par les faits. Le phénomène du pratiquant non croyant est relativement répandu, nombre de fidèles rejetant du catholicisme ce qui leur paraît trop pénible ou trop incompréhensible... Il suffit de lire ce forum pour s'en convaincre ! La foi en la Présence réelle, par exemple, a fortement diminué, même chez les pratiquants.
Mais bon, on ne donnera pas à boire à un âne qui n'a pas soif... Je vous laisse à vos illusions. Les faits demeurent et la jeunesse est presque totalement déchristianisée. Cela n'ira pas en s'améliorant, ne soyons pas naïfs.
Je suis à des années lumières de votre façon de voir !
En conséquence et afin de rester dans la courtoisie, je pense qu'il est préférable que nous coupions court à ce dialogue! ;)

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 573
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: La situation sociale en Irlande

Message non lupar Carhaix » lun. 04 juin 2018, 22:42

Je n'ai pas voulu dire que l'Irlande était un Etat officiellement catholique, mais qu'avec une majorité de gens professant cette religion, cela devrait être le cas.

Sans doute cela a-t-il joué un rôle, mais ce qui a précipité la fin de l'Irlande catholique, c'est tout simplement la "Nouvelle Pentecôte", comme à peu près partout ailleurs... Mais cela, le clergé ne l'avouera jamais ou du moins n'ai-je plus guère d'espoir d'entendre des mots de repentir de sa part. Et en attendant, notre monde se déchristianise toujours un peu plus...
Bonjour,

La " Nouvelle Pentecôte" comme vous dites a attiré beaucoup de personnes comme moi qui ne pratiquaient plus!
S'il est vrai que la la désertification des églises s'est installée depuis les années 70 (et encore que...chez moi ce n'est pas le cas...)
Je trouve que ceux qui participent aux offices maintenant, me semblent beaucoup plus êtres des convaincus qu'antérieurement ,ou bien souvent, certains ne fréquentaient l'Eglise que dans le cadre d'un certain rituel et conformisme ancestral!
Je me permets juste de rebondir sur votre dernière phrase. Il vous paraît donc convenable que l'Église catholique se transforme en un club restreint et confidentiel, mais motivé et engagé, au lieu d'être destinée à tout le monde, au peuple, que représentaient bien les paroisses d'avant le concile.

C'est principalement ce qui me gêne dans cette réforme. Il y a l'idée de rendre la vie chrétienne plus exigeante, nécessitant une adhésion plus forte, plus volontaire, plus participative, ce que traduit bien cette liturgie conçue pour être le plus inconfortable possible.

Le peuple a été chassé, et on a dit : bon débarras.

Le contraire de l'évangélisation, en somme. Le contraire de la Pentecôte, également. Et en définitive, le chrétien qui passe par cette liturgie est-il meilleur que le chrétien d'autrefois ? Même pas...


Revenir vers « L'actualité décryptée »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit