Question sur l'évangile du jour

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » dim. 20 mai 2018, 23:11

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement.
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.
Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »
L'Esprit Saint parle. Il faut l'écouter ! Mais par quelle intermédiaire parle-t-il ? Par la nature, les oiseaux (l'Esprit Saint est parfois comparé à une colombe) ? Par les saints ? Par les baptisés tout simplement ? Par les révélations privées de la Vierge Marie ? Par l'Eglise ?

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » sam. 09 juin 2018, 22:09

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,
et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Il y a peut-être un problème de traduction mais il est dit que Jésus écoutait les docteurs de la Loi et leur posait des questions, puis que ceux qui l'entendaient s'extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. Il posait donc des questions ou répondaient aux questions ? Il faisait les questions et les réponses en même temps ? Peut être posait il des questions pour tester leur connaissance de la Loi sachant que lui avait déjà les réponses ? Il est évident que Jésus est le Verbe et l'origine de la Loi. Il la connait parfaitement en étant à l'origine.

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » mar. 31 juil. 2018, 21:58

En ce temps-là, laissant les foules, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ;
le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais.
L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.
Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;
ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
Il est répété plusieurs fois dans les évangiles, que celui qui a des oreilles, qu'il entende. Devons-nous attendre quelque chose par l'ouie à la fin du monde ? Est-ce une piste ? Entendrons-nous par exemple la Vierge Marie ? (je fais le lien avec mes posts sur d'autres fils …)

Ou alors est-ce une simple parabole et cela n'a rien à voir avec l'organe de l'ouie ?

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » jeu. 06 sept. 2018, 22:09

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.
Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.
Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »
Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »
Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer.
Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.
À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »
En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;
et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.»
Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.
Que veux dire pêcheur d'hommes ? Est-ce le signe que l'Eglise a un rôle à jouer pour trier le grain de l'ivraie parmi les hommes ? Par exemple d'enfermer les protagonistes de toute violence, du meurtre, etc … Je pense notamment aux terroristes … et cela me fait penser aussi à la marque de la bête dans l'Apocalypse qui pourrait bien être les fiches S et l'axe du mal mais ça mérite sûrement discernement ...

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10124
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Fée Violine » jeu. 06 sept. 2018, 23:22

Non, ce n'est pas ça. (vous semblez très préoccupé par l'Apocalypse)

Pêcher, repêcher les gens, c'est au contraire essayer de les sauver.
Les pêcheurs prennent tout ce qui entre dans leurs filets. Le tri se fait après.

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » sam. 08 sept. 2018, 22:33

Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
‘Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel’, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »
Jésus Christ est fils de David, fils d'Abraham. Mais il n'est pas dit qu'il est fils d'Adam. Peut-être est-ce à cause du détail de la généalogie qui remonterait trop loin. Mais y a-t-il une autre explication ? D'autre part, dans l'AT peut-être est-il fait mention de la généalogie d'Abraham remontant jusqu'à Adam ? Et ainsi pourrait-on dater en comptant le nombre de générations l'existence d'Adam. (et en tenant compte des générations plus espacées des premiers humains décrites dans l'AT …)

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Carolus » dim. 09 sept. 2018, 16:18

antoine75 :

Jésus Christ est fils de David, fils d'Abraham. Mais il n'est pas dit qu'il est fils d'Adam.
Dans l’Évangile selon S. Matthieu, la généalogie de Jésus ne remonte qu’à David, cher antoine75.
Lc 3, 23-38 Jésus […] était, […] fils de David, […] fils d'Abraham, […] fils d'Adam, fils de Dieu.
Dans l’Évangile selon S. Luc, la généalogie de Jésus remonte jusqu’au premier père de l’humanité. Donc dans l’Évangile selon S. Luc il est dit que Jésus est fils d'Adam, fils de Dieu.

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » lun. 10 sept. 2018, 12:48

antoine75 :

Jésus Christ est fils de David, fils d'Abraham. Mais il n'est pas dit qu'il est fils d'Adam.
Dans l’Évangile selon S. Matthieu, la généalogie de Jésus ne remonte qu’à David, cher antoine75.
Lc 3, 23-38 Jésus […] était, […] fils de David, […] fils d'Abraham, […] fils d'Adam, fils de Dieu.
Dans l’Évangile selon S. Luc, la généalogie de Jésus remonte jusqu’au premier père de l’humanité. Donc dans l’Évangile selon S. Luc il est dit que Jésus est fils d'Adam, fils de Dieu.
Evangile selon saint Luc ;
23 Et Jésus, lors de ses débuts, avait environ 30 ans, et il était, à ce qu'on croyait, fils de Joseph, fils d'Héli, 24 fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï, fils de Joseph, 25 fils de Mattathias, fils d'Amos, fils de Naoum, fils d'Esli, fils de Naggaï, 26 fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméin, fils de Josech, fils de Joda, 27 fils de Joanan, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, 28 fils de Melchi, fils d'Addi, fils de Kosam, fils d'Elmadam, fils d'Er, 29 fils de Jésus, fils d'Eliézer, fils de Jorim, fils de Matthat, fils de Lévi, 30 fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d'Eliakim, 31 fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Nathan, fils de David, 32 fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naasson, 33 fils d'Aminadab, fils d'Admin, fils d'Arni, fils de Hesron, fils de Pharès, fils de Juda, 34 fils de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham , fils de Thara, fils de Nachor, 35 fils de Sérouch, fils de Ragau, fils de Phalec, fils d'Eber, fils de Sala, 36 fils de Kaïnam, fils d'Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamech, 37 fils de Mathousala, fils de Hénoch, fils de Jaret, fils de Maleléel, fils de Kaïnam, 38 fils d'Enos, fils de Seth, fils d'Adam, fils de Dieu
Evangile selon saint Matthieu :
Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d'Abraham.
2
Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères;
3
Juda, de Thamar, engendra Pharès et Zara; Phares engendra Esrom; Esrom engendra Aram;
4
Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon;
5
Salmon, de Rahab, engendra Booz; Booz, de Ruth, engendra Obed; Obed engendra Jessé;
6
Jessé engendra le roi David. David engendra Salomon de la femme d'Urie;
7
Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa;
8
Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias;
9
Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ezéchias;
10
Ezéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias;
11
Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.
12
Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salatheil engendra Zorobabel;
13
Zorobabel engendra Abioud; Abioud engendra Eliacim; Eliacim engendra Azor;
14
Azor engendra Sadoc; Sadoc engendra Achim; Achim engendra Elioud;
15
Elioud engendra Eléazar; Eléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob;
16
Jacob engendra Joseph l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu'on appelle Christ.
Evangile selon saint Marc :
Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli, fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph, fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï, fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda, fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er, fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim, fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David, fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone, fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda, fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor, fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala, fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek, fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam, fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu.
Si je ne me trompe pas, la généalogie de Jésus est absente de l'évangile selon saint Jean.

Je constate que la généalogie selon saint Matthieu est différente de celles des évangiles selon saint Marc et saint Luc. Pour exemple, Jospeh est dit fils d'Heli/Eli ou fils de Jacob. Avez-vous une explication à donner ?

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » mar. 11 sept. 2018, 21:20

Pour ceux que ça intéresse, il y a deux explications possibles à ces différences :

- la première est celle des "mariages lévirats" qui consiste à ce que le frère épouse la veuve, si le premier mari est décédé. Ainsi, un évangéliste aurait repris les pères légaux tandis que l'autre aurait repris les pères biologiques … Mais il y a tant de différences que cette hypothèse est très peu probable. (il ne peut y avoir que des mariages lévirats)

- la deuxième est que dans un évangile il s'agit de la généalogie de Joseph, tandis que dans un autre, il s'agit de la généalogie de Marie. Mais la encore, il n'est pas fait mention de Joachim qui est le père de Marie d'après un évangile apocryphe (je rajoute cette dernière remarque à ma source)

Source : https://www.gotquestions.org/Francais/G ... Jesus.html

Donc cette source ne me convient pas non plus, si quelqu'un avait la réponse de ces différences, je lui serai reconnaissant.

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Carolus » jeu. 13 sept. 2018, 17:13

antoine75 :

Pour ceux que ça intéresse, il y a deux explications possibles à ces différences :
[...]
- la deuxième est que dans un évangile il s'agit de la généalogie de Joseph, tandis que dans un autre, il s'agit de la généalogie de Marie.
Il n'y a pas beaucoup de doute : dans l'Evangile selon S. Matthieu, il s'agit de la généalogie de Joseph.
CEC 437 Joseph a été appelé par Dieu à " prendre chez lui Marie son épouse " enceinte de " ce qui a été engendré en elle par l’Esprit Saint " (Mt 1, 21) afin que Jésus " que l’on appelle Christ " naisse de l’épouse de Joseph dans la descendance messianique de David (Mt 1, 16)
S. Matthieu place " Joseph dans la descendance messianique de David ".
Mt 1, 16 Jacob engendra Joseph l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu'on appelle Christ.
Jacob engendra Joseph, mais ce n'est pas Joseph qui engendra Jésus. Jésus " a été engendré en [Marie] par l’Esprit Saint " (CEC 437).

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » jeu. 13 sept. 2018, 18:46

antoine75 :

Pour ceux que ça intéresse, il y a deux explications possibles à ces différences :
[...]
- la deuxième est que dans un évangile il s'agit de la généalogie de Joseph, tandis que dans un autre, il s'agit de la généalogie de Marie.
Il n'y a pas beaucoup de doute : dans l'Evangile selon S. Matthieu, il s'agit de la généalogie de Joseph.
CEC 437 Joseph a été appelé par Dieu à " prendre chez lui Marie son épouse " enceinte de " ce qui a été engendré en elle par l’Esprit Saint " (Mt 1, 21) afin que Jésus " que l’on appelle Christ " naisse de l’épouse de Joseph dans la descendance messianique de David (Mt 1, 16)
S. Matthieu place " Joseph dans la descendance messianique de David ".
Mt 1, 16 Jacob engendra Joseph l'époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu'on appelle Christ.
Jacob engendra Joseph, mais ce n'est pas Joseph qui engendra Jésus. Jésus " a été engendré en [Marie] par l’Esprit Saint " (CEC 437).
Si dans l'évangile selon Matthieu il s'agit de la généalogie de Joseph, qu'en est-il dans l'évangile selon Luc ? Cette généalogie est presque totalement différente dans les 2 évangiles (Dans l'évangile selon Marc, la généalogie est absente contrairement à ce que j'ai posté précédemment)

Comment expliquer ces différences pour la généalogie commune jusqu'à Abraham ?

J'ai l'impression que je vous pose une colle, cher Carolus !

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Carolus » ven. 14 sept. 2018, 2:58

antoine75 :
Carolus :

S. Matthieu place " Joseph dans la descendance messianique de David ".

Jacob engendra Joseph, mais ce n'est pas Joseph qui engendra Jésus. Jésus " a été engendré en [Marie] par l’Esprit Saint " (CEC 437).
Si dans l'évangile selon Matthieu il s'agit de la généalogie de Joseph, […]

J'ai l'impression que je vous pose une colle, cher Carolus !
Pas de problème, cher antoine75. :)
Lc 2, 4-5 Joseph monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, pour être recensé avec Marie son épouse, qui était enceinte.
S. Luc nous dit que Joseph “ était de la maison et de la famille de David “, n’est-ce pas, cher antoine75 ? :oui:

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » jeu. 20 sept. 2018, 12:17

En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.
Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum.
Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.
En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »
Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. »
Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante.
Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? »
Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus.
Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds.
Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds.
Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »
Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »
Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »
Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.
Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum.
Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.
En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »
Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. »
Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante.
Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? »
Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus.
Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds.
Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds.
Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »
Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »
Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »
Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »
A l'époque de Jésus et avant, le péché avait un sens précis je pense. C'était une violation des nombreux préceptes de la loi juive. Il y avait donc des pharisiens qui pouvaient se dire sans péché. Le péché originel ne rentrait pas dans la loi juive. Est-ce juste ?

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar Carolus » ven. 21 sept. 2018, 7:45

antoine75 :

A l'époque de Jésus et avant, le péché avait un sens précis je pense. C'était une violation des nombreux préceptes de la loi juive. Il y avait donc des pharisiens qui pouvaient se dire sans péché. Le péché originel ne rentrait pas dans la loi juive. Est-ce juste ?
Personne ne pouvait se dire sans péché, cher antoine75.
Jn 8, 7-9 Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : " Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. " […] Ayant entendu cette parole, [et se sentant repris par leur conscience,] ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d'abord, [puis tous les autres,] de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu.
Aucun des Pharisiens, qui amenèrent une femme surprise en adultère, ne pouvait se dire sans péché. :non:

antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Question sur l'évangile du jour

Message non lupar antoine75 » ven. 21 sept. 2018, 11:19

antoine75 :

A l'époque de Jésus et avant, le péché avait un sens précis je pense. C'était une violation des nombreux préceptes de la loi juive. Il y avait donc des pharisiens qui pouvaient se dire sans péché. Le péché originel ne rentrait pas dans la loi juive. Est-ce juste ?
Personne ne pouvait se dire sans péché, cher antoine75.
Jn 8, 7-9 Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : " Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. " […] Ayant entendu cette parole, [et se sentant repris par leur conscience,] ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d'abord, [puis tous les autres,] de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu.
Aucun des Pharisiens, qui amenèrent une femme surprise en adultère, ne pouvait se dire sans péché. :non:
Merci pour votre réponse. Mais c'est Jésus qui leur révèle que personne n'est sans péché. Avant Jésus, il me semble que certains juifs se revendiquaient sans péché.

Par contre, vous n'avez pas répondu à ma deuxième remarque, les juifs, avant la révélation de Jésus, croyait-il à l'héritage du péché originel ?


Revenir vers « Méditations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit