Néandertal

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Carhaix
Quæstor
Quæstor
Messages : 288
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Néandertal

Message non lupar Carhaix » dim. 06 mai 2018, 16:08

Je ressors une vieille tarte à la crème, parce que je n'ai jamais eu de réponse à cette question. Quelqu'un sait-il s'il existe un organisme catholique qui étudie le statut de l'homme, ou plutôt des hommes préhistoriques ? Est-ce que pour nous, catholiques, l'homme sapiens est sorti tout fait du limon de la terre, ou bien les homominidés antérieurs ont une place dans le plan de Dieu.
Je pense notamment à notre cher cousin l'homme de Néandertal.
Si quelqu'un connait la réponse...

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 524
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Néandertal

Message non lupar zelie » ven. 11 mai 2018, 23:09

Bonjour Carhaix,
je ne saurai répondre à votre question, mais je ne m'inquiète pas, beaucoup ici ont une grande culture du catholicisme et de son catéchisme et pourront vous aider dans votre questionnement.
Par contre je vous rejoins sur ce questionnement, d'autant plus que de plus en plus de travaux récents font état d'une part de gènes néandertaliens dans notre génome, à hauteur de 1% pour les européens, et jusqu'à 4% pour les asiatiques, sans pouvoir généraliser toutefois, les pourcentages que j'indique étant des maximums. Ce qui tend à supposer un part de filiation entre nous et eux.
Cela pose aussi la question de la pertinence scientifique; entre ce qui était cité comme vrai et irréfutable il y a 30 ou 40 ans, et qui a été entre temps balayé d'un revers de main par la même science, on finit par regarder la démarche scientifique pour ce qu'elle est réellement: une hypothèse de travail (une problématique, comme on dit aujourd'hui) un questionnement en perpétuelle évolution, mais pas une vérité universelle et immuable: il se peut que dans 50 ans de plus, on découvre, (comme il est déjà arrivé pour Lucy, qui n'est finalement pas vraiment notre ancêtre -ou quelque chose de ce genre-), que ce qu'on pensait sûr et ferme ne l'est pas. Où en sera alors le statut de néanderthal et d'autres branches humaines? De ce fait, l'Eglise doit-elle vraiment statuer rapidement, prenant le risque d'avoir à faire marche arrière pathétiquement dans quelques décennies? Une espèce animale qui ne serait pas vraiment notre ancêtre doit-il avoir "une place spéciale" dans le plan de Dieu?
D'autre part, même si Néanderthal prenait une place irréfutable et pérenne dans notre ascendance, est-ce le rôle de l'Eglise que d'adouber la science en y collant sa position à postériori? Alors qu'au contraire Elle s'est toujours tenue à une position qui se veut universelle en ce sens qu'elle n'a pas changé en 2000 ans et que c'est justement dans cette permanence et sa part de transcendance qu'elle a bâti son chemin de Lumière?
Bonne réflexion!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Carhaix et 2 invités