Célibataire endurcie à 31 ans

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par JCNDA » ven. 11 mai 2018, 21:09

invité0 a écrit :
ven. 11 mai 2018, 14:17
Ambroglio, ce que vous dépeignez (avec grande justesse, il est vrai) n'est toutefois pas en vigueur dans toutes les classe sociales. Les classes moyennes et supérieures, même quand elles ne sont ni croyantes ni pratiquantes, ont conservé les valeurs et traditions d’autrefois. Les enfants y sont élevés dans les principes moraux (même s'ils peuvent s'en éloigner une fois devenus adultes), et donc, dans ces milieux-là les chances sont plus grandes de trouver des hommes et des femmes prêts à s'engager rapidement dans le mariage, et accepter de ne pas cohabiter au préalable, voire même de pas avoir de relations pré-maritales.
Oui, c'est vrai. Mais, il faut une certaine intelligence. "L'idéal" je pense, c'est tomber sur la bonne personne, entre 25 à 35 ans pour une femme. Au delà, c'est compliqué pour fonder une famille. Les femmes ont moins de temps que les hommes. Je remarque que la nature est injuste vis à vis des femmes. C'est curieux !
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon

Avatar de l’utilisateur
anonyme21
Barbarus
Barbarus

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par anonyme21 » dim. 07 juil. 2019, 0:03

Bonjour,
Je suis un homme de 35 ans dans le Rhone et je cherche à fonder une famille, et j'ai le même problème. C'est compliqué dans une paroisse de savoir qui est célibataire et prêt. A l'époque, ne plaçait-on pas les personnes célibataires à part dans les bancs de l'église?

Voici quelques pistes, ne pas rester que dans sa paroisse, certaines paroisses ont déjà des groupes de célibataires, ou parlez à votre pretre pourqu'il en soit crée un dans le diocèse; les pélés, retraites, etc.. à thème célibataire ou pas; apres online: notre dame des rencontres et puis les autres habituels : jetunoo, Theotokos...etc

En espérant vous avoir aidé.
Courage à nous.

Avatar de l’utilisateur
Invité.
Barbarus
Barbarus

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Invité. » lun. 08 juil. 2019, 12:30

Bonjour Anonyme,

Oui en fait c'est difficile de savoir qui est célibataire et qui ne l'est pas car le prêtre ne joue plus son rôle: c'est lui qui le savait, avant, directement (pour les hommes), et indirectement par les mères de famille (pour les femmes), de par son rôle de pivot dans la communauté. Ce rôle, aujourd'hui le prêtre ne veut plus le jouer, et la communauté s'est dissoute dans l'individualisme: chacun pour soi.

Dans votre post on voit bien que vous faites et suggérez de faire des efforts, mais c'est parce que le prêtre ne les fait pas, et qui d'autre que lui peut le faire sachant son rôle -et sa position- d'unificateur (dans tous les sens du termes).

Dans les pays orientaux en général, les rapprochements entre célibataires sont encore réglés par les traditions, ce qui rend les volontés de mariage extrêmement faciles à s'exprimer (!).
Si vous le souhaitez, je peux vous parler d'une tradition assez étonnante dans l'un de ces pays (?).

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2550
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Trinité » lun. 08 juil. 2019, 21:41

Invité. a écrit :
lun. 08 juil. 2019, 12:30
Bonjour Anonyme,

Oui en fait c'est difficile de savoir qui est célibataire et qui ne l'est pas car le prêtre ne joue plus son rôle: c'est lui qui le savait, avant, directement (pour les hommes), et indirectement par les mères de famille (pour les femmes), de par son rôle de pivot dans la communauté. Ce rôle, aujourd'hui le prêtre ne veut plus le jouer, et la communauté s'est dissoute dans l'individualisme: chacun pour soi.

Dans votre post on voit bien que vous faites et suggérez de faire des efforts, mais c'est parce que le prêtre ne les fait pas, et qui d'autre que lui peut le faire sachant son rôle -et sa position- d'unificateur (dans tous les sens du termes).

Dans les pays orientaux en général, les rapprochements entre célibataires sont encore réglés par les traditions, ce qui rend les volontés de mariage extrêmement faciles à s'exprimer (!).
Si vous le souhaitez, je peux vous parler d'une tradition assez étonnante dans l'un de ces pays (?).
Bonsoir,

Je ne comprends pas trop le rôle que pourrait avoir le prêtre dans une relation homme/femme !
A mon avis , son rôle est uniquement de l'ordre spirituel!

Avatar de l’utilisateur
Invité.
Barbarus
Barbarus

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Invité. » lun. 08 juil. 2019, 23:56

Bonsoir,

Pas seulement spirituel car nous ne sommes pas de purs esprits. Mais personne ne vous oblige à comprendre que le prêtre avait aussi un rôle social de premier plan puisqu'il administre le sacrement du mariage dont le but est le fondement de la société ici-bas et qui est bien charnelle, et non seulement spirituelle: la famille.

Le mariage était - et est toujours - pour le laïc le seul moyen pour fonder une famille, fondement de la société croyante et encouragé par le prêtre ("Croissez et multipliez") pour que la communauté s'agrandisse. Il était honteux de rester célibataire comme de ne pas avoir d'enfant une fois mariés. On peut trouver ça ringard bien sûr.

Le prêtre dans la communauté connaissait tout le monde mieux que personne et tout le monde se confiait à lui en toute confidentialité.
Aujourd'hui encore en Pologne par exemple le prêtre d'une petite communauté que je connais propose aux jeunes filles des garçons célibataires. Aucune ne reste "vieille fille".

Avatar de l’utilisateur
Invité.
Barbarus
Barbarus

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Invité. » mar. 09 juil. 2019, 1:59

Pour le catholique, l'Esprit saint spiritualise la chair (qui est le composé de l'âme et du corps physique), comme Dieu souffla l'Esprit en Adam.

Votre remarque que le rôle du prêtre n'est que spirituel montre une incomprehension assez profonde de ce qu'est le sacrement dans la confession catholique à savoir la présence de l'Esprit (qui est présent dans chaque sacrement) dans la chair puisque le sacrement est administré à l'homme charnel.
Pour le gnostique (dans le mauvais sens du terme) effectivement, l'Esprit doit être irrémédiablement séparé de la chair et n'avoir aucun rapport, comme chez le protestant pour qui la voie de la grâce est opposée à la voie de la Nature. Chez le catholique au contraire, la grâce surnaturalise la nature: l'Esprit unifie tout l'homme jusque dans sa chair. Voilà pourquoi le gnosticisme et les protestantismes sont des hérésies (sans rentrer dans le détail qui excéderait mes compétences).


Ainsi le prêtre, contrairement au moine, participe à tous les moments clés de la vie sociale humaine en les "consacrant" (en les sacralisant): il intervient jusqu'à l'intime des relations hommes-femmes aussi bien dans le mariage qui les consacre comme une seule chair dans l'Esprit, que dans le sacrement de la confession où il lui est confié jusqu'aux détails les plus intimes des relations homme-femme, ce qui fait de lui le meilleur connaissant de toute la communauté.
Chaque dimanche, dans les villages il est encore invité à déjeuner de famille en famille et est au courant de tout.

Le spirituel inhabite dans la chair comme le révèle l'Annonciation. Il dynamise les relations homme-femme pour les rendre féconds. Et son administrateur est le prêtre.

Avatar de l’utilisateur
Invité.
Barbarus
Barbarus

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Invité. » mar. 09 juil. 2019, 18:58

Bonjour Trinité,

Je lis votre avis sur ce rôle que le prêtre ne doit pas jouer, et je ne le discute pas; c'est votre avis.

Je dis simplement que ce rôle était et reste encore ici et là un "fait". Effectivement, ce n'est pas sa mission. Mais cela y participe.

Cordialement,
invité

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2550
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Célibataire endurcie à 31 ans

Message non lu par Trinité » mar. 09 juil. 2019, 21:31

Bonjour invité,

Que le prêtre participe aux moments de la vie sociale chrétienne, dans le cadre des sacrements du mariage et de la confession, soit !
Que l'Esprit par les sacrements entre dans l'homme charnel, du fait des deux états de l'homme Esprit et chair, soit !
Je vous suis également sur la connaissance de l'homme par le prêtre, lors de la confession, mais pour moi il n'a pas à s'investir dans une démarche de recherche (style bureau de placement...excusez la connotation un peu péjorative...) pour une mise en relation entre un homme et une femme!
Dans le sens d'un conseil , et d'une sollicitation du pénitent, au moment de la confession à la rigueur je pourrai le concevoir.
Cordialement.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités