AT : Étude du mot « concubine »

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
TREBLA
Barbarus
Barbarus

AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar TREBLA » dim. 04 févr. 2018, 19:17

La « concubine » dans l'Ancien Testament

La première mention :
Genèse 22

20 Après ces événements, on apporta à Abraham cette nouvelle: " Voici, Melcha a aussi enfanté des fils à Nachor, ton frère:
21 Hus, son premier-né, Buz, son frère, Camuel, père d'Aram, Cased, Azau,
22 Pheldas, Jedlaph et Bathuel. " Bathuel fut père de Rébecca.
23 Ce sont là les huit fils que Melcha enfanta à Nachor, frère d'Abraham.
24 Sa concubine, nommée Roma, eut aussi des enfants: Tabée, Gaham, Taas et Maacha.
Les versets ci-dessus nous relatent la situation familiale de Nachor, frère d'Abraham.

Nachor avait une femme, nommée Melcha, et une concubine, nommée Roma.
La femme, nommée Melcha, a enfanté huit enfants à Nachor.
La concubine, nommée Roma, a enfanté quatre enfants à Nachor.

Observation : La société polygamique de l'AT fait la distinction entre « femme » et « concubine. »

À suivre ...

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « CONCUBINE »

Message non lupar TREBLA » ven. 09 févr. 2018, 19:48

La « concubine » dans l'Ancien Testament

La deuxième mention :
Genèse 16

1 Saraï, femme d'Abram, ne lui avait pas donné d'enfants; et elle avait une servante égyptienne, nommée Agar.
2 Saraï dit à Abram: "Voici que Yahweh m'a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je d'elle des fils. "
3 Abram écouta la voix de Saraï. Saraï, femme d'Abram, prit donc Agar l'Egyptienne, sa servante, après qu'Abram eut habité dix années dans le pays de Chanaan, et elle la donna à Abram, son mari, pour être sa femme.
Abraham (Abram) avait une femme, nommée Sara (Saraï).
Sara (Saraï) avait une servante, nommée Agar.
Sara (Saraï) était stérile, donc elle prie Abraham (Abram) d'avoir des rapports avec la servante.
Un fils, nommé Ismaël, résulte de ces rapports.

Selon le texte ci-dessus, Sara (Saraï) donna à Abraham (Abram), son mari, Agar pour être sa femme.

Question : Est-ce qu'Agar, la servante de Sara (Saraï), était donc la femme d'Abraham (Abram) ?
Réponse : Non, elle n'était qu'une servante de Sara (Saraï) qui a couché avec Abraham (Abram), selon le désir de sa maîtresse (Saraï), la femme légitime. Agar est identifiée comme « concubine » plus tard dans le récit.

À suivre ...

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10112
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: AT : Étude du mot « CONCUBINE »

Message non lupar Fée Violine » sam. 10 févr. 2018, 23:14

Oui, nous savons déjà tout cela. Qu'y voyez-vous de nouveau ? :?:

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « CONCUBINE »

Message non lupar TREBLA » dim. 11 févr. 2018, 1:18

Chère Fée Violine,

Merci pour votre question.
Fée Violine : dim. 11 févr. 2018

Oui, nous savons déjà tout cela. Qu'y voyez-vous de nouveau ?
Sur un autre fil, intitulé « La manif pour tous ... et après », vous avez dit ceci :
Fée Violine : mar. 11 juin 2013

Pour répondre à Suliko : je ne pense pas qu'il reste une grande différence pratique entre le mariage et le concubinage !
Malheureusement, actuellement on ne voit plus beaucoup de « différence pratique entre le mariage et le concubinage ! »
Jean 4

La femme répondit: "Je n'ai point de mari." Jésus lui dit: "Vous avez raison de dire: Je n'ai point de mari;
18 Car vous avez eu cinq maris, et celui que vous avez maintenant n'est pas à vous; en cela, vous avez dit vrai."
Néanmoins, Jésus voit encore « une grande différence pratique entre le mariage et le concubinage ! »

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2844
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: AT : Étude du mot « CONCUBINE »

Message non lupar AdoramusTe » mar. 13 févr. 2018, 15:11

La femme répondit: "Je n'ai point de mari." Jésus lui dit: "Vous avez raison de dire: Je n'ai point de mari;
18 Car vous avez eu cinq maris, et celui que vous avez maintenant n'est pas à vous; en cela, vous avez dit vrai."
Néanmoins, Jésus voit encore « une grande différence pratique entre le mariage et le concubinage ! »
[/quote]

Bonjour Trebla,

Je suis hors sujet. Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela, vous qui êtes féru d'étude biblique ? ;)
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar TREBLA » mer. 14 févr. 2018, 2:21

Cher AdoramusTe,

Merci de votre gentille question.
AdoramusTe : mar. 13 févr. 2018

Bonjour Trebla,

Je suis hors sujet. Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela, vous qui êtes féru d'étude biblique ? ;)
AdoramusTe : « Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela » ?
Réponse : C'est une Bible catholique. C'est tout !

Que le Seigneur vous bénisse.

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 582
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar zelie » ven. 16 févr. 2018, 16:38

Je me permets une digression dans ce fil très intéressant au demeurant.
Le terme de "concubine" ou "concubin", sonne pour moi de manière péjorative, et je pense que cela n'échappe à personne qui se penche sur la bible; il y a les "épouses" et les "concubines".
J'entends toutes les réserves du chrétien qui bien évidemment penche pour le mariage et le défend, mais est-ce une raison pour ranger les personnes en couple hors-mariage sous une appellation peccamineuse ou tout au moins dépréciative? Ne peut-on pas parler de "compagne" ou de "compagnon" pour faire sentir à nos frères que nous les respectons, là où ils en sont dans leur chemin de vie ? (Notre Saint-Père parle de cohabitation, entre autres).

ET si le fil du sujet requiert l'emploi de mots péjoratifs, mettre une réserve d'entrée de jeu au début du fil aurait pu être une bonne idée...

A vouloir débattre sur les idées, il ne faut jamais perdre de vue que c'est d'abord de personnes dont on débat, de personnes qui comme tout être humain sont le résultat de leur naissance et de leur culture. Il faut toujours se demander si soi-même à leur place on aurait fait mieux?
Ceci dit, je referme la parenthèse et je vous laisse continuer.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3835
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar Kerniou » ven. 16 févr. 2018, 17:54

Tout à fait d'accord avec vous, Zélie.
L'ancien Testament nous révèle que, déjà, dans l'antiquité, la fidélité conjugale était difficilement respectée, surtout par les hommes !
Par ailleurs, les concubines ne choisissaient pas vraiment leur sort. Selon les civilisations, il s'agissait de jeunes filles pauvres que l'on ne pouvait marier faute de dot; et qui, excusez la trivialité du propos, ne représentaient qu'un "deuxième" choix et qui faisant partie de la domesticité et non de la famille, restaient en retrait comme un peu cachées.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar TREBLA » ven. 16 févr. 2018, 18:53

Chère zelie,

Merci pour votre réponse.
zelie : ven. 16 févr. 2018

Je me permets une digression dans ce fil très intéressant au demeurant.
Le terme de "concubine" ou "concubin", sonne pour moi de manière péjorative, et je pense que cela n'échappe à personne qui se penche sur la bible; il y a les "épouses" et les "concubines".
Votre réponse n'est pas une digression. Elle est plutôt une confirmation d'un fait très évident : « il y a les "épouses" et les "concubines" ».
Ce fait « n'échappe à personne qui se penche sur la bible ».

Le CNRTL (centre national de ressources linguistiques) nous offre la définition suivante pour le terme de "concubine" ou "concubin" :
(Celui, celle) qui vit maritalement avec un(e) conjoint(e), sans être marié(e) avec lui (elle). Prendre, entretenir une concubine; époux concubins. Quasi-synon. amant(e), maîtresse, amie (fam.), compagnon, onne; anton. époux, épouse légitime.
Par définition, le "concubin" est l'antonyme de l'époux légitime. Donc, le concubin n'est pas l'époux légitime.
Par définition, la "concubine" est l'antonyme de l'épouse légitime. Donc, la concubine n'est pas l'épouse légitime.

Vous proposez une solution au problème :
Ne peut-on pas parler de "compagne" ou de "compagnon" pour faire sentir à nos frères que nous les respectons, là où ils en sont dans leur chemin de vie ?
Par définition familière, le terme de de "concubin" ou "concubine" veut dire « compagnon, onne ».

Selon la définition du centre national de ressources linguistiques, le terme de « compagnon, onne » est l'antonyme, c'est-à-dire le contraire, du terme d' « époux, épouse légitime ».

Les "compagnons" ne sont pas non plus des époux légitimes.

Que le Seigneur vous bénisse.

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar TREBLA » ven. 16 févr. 2018, 21:32

Chère Kerniou,

Merci pour votre réflexion.
Kerniou : ven. 16 févr. 2018

Par ailleurs, les concubines ne choisissaient pas vraiment leur sort. Selon les civilisations, il s'agissait de jeunes filles pauvres que l'on ne pouvait marier faute de dot; et qui, excusez la trivialité du propos, ne représentaient qu'un "deuxième" choix et qui faisant partie de la domesticité et non de la famille, restaient en retrait comme un peu cachées.
Vous avez raison.
Dans l'AT, « les concubines ne choisissaient pas vraiment leur sort ».

Question : Actuellement, est-ce que « les concubines ne choisissent pas [non plus] leur sort » ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Hors-sujet

Message non lupar Anne » lun. 19 févr. 2018, 3:06

Cher AdoramusTe,

Merci de votre gentille question.
AdoramusTe : mar. 13 févr. 2018

Bonjour Trebla,

Je suis hors sujet. Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela, vous qui êtes féru d'étude biblique ? ;)
AdoramusTe : « Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela » ?
Réponse : C'est une Bible catholique. C'est tout !

Que le Seigneur vous bénisse.
Puisque nous en sommes aux questions hors-sujet, je me permets de vous en poser une à mon tour, cher Trebla.

Vous avez entré "chrétien non-catholique" comme étant votre "conviction" dans votre profil.

Je remarque que vous utilisez une Bible catholique et que vous semblez très au fait du Catéchisme puisque vous l'utilisez souvent comme source dans vos messages.

J'avoue que cela m'intrigue... Mais vous n'êtes nullement tenu de me répondre, il va sans dire! :)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar TREBLA » lun. 19 févr. 2018, 4:14

Chère Anne,

Merci d’avoir posé votre question (elle n’est pas hors-sujet).
Anne : dim. 18 févr. 2018

Puisque nous en sommes aux questions hors-sujet, je me permets de vous en poser une à mon tour, cher Trebla.

Vous avez entré "chrétien non-catholique" comme étant votre "conviction" dans votre profil.

Je remarque que vous utilisez une Bible catholique et que vous semblez très au fait du Catéchisme puisque vous l'utilisez souvent comme source dans vos messages.

J'avoue que cela m'intrigue... Mais vous n'êtes nullement tenu de me répondre, il va sans dire! :)
Je suis né catholique.
Je suis baptisé.
Je suis confirmé.
Je lis la Bible chaque jour.
Toute ma famille est catholique.

Je suis le seul dans ma famille qui prend St Paul au sérieux : Ne vous y trompez point: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les calomniateurs, ni les rapaces ne posséderont le royaume de Dieu. (1 Corinthiens 6, 9-10).

Mes parents se sont mariés deux mois avant ma naissance.

Mes trois filleuls vivaient en concubinage. Finalement, l’un d’eux s’est marié l’année dernière. Les deux autres sont libres actuellement.

Celui qui s’est marié ne croit pas que l’on pèche en vivant en concubinage. Les deux autres, qui sont libres actuellement, ne le croient pas non plus. Pour mes filleuls, je suis plus catholique que le pape.

Anne : « Vous avez entré "chrétien non-catholique" comme étant votre "conviction" dans votre profil.
Trebla : Toute ma famille aurait entré “catholique”, j’ai simplement entré “chrétien.” Quelqu’un a changé ma “conviction.”

Je vous apprécie beaucoup. Merci pour votre bon travail dans la modération de ce forum.

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2844
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: AT : Étude du mot « concubine »

Message non lupar AdoramusTe » lun. 02 avr. 2018, 16:31

Bonjour Trebla,
AdoramusTe : « Je note que vous privilégiez la Bible Crampon. Y a-t-il une raison à cela » ?
Réponse : C'est une Bible catholique. C'est tout !
J'imagine bien mais il existe d'autres Bibles catholiques. Tel était le sens de ma question. Qu'en pensez-vous ?

Sainte Pâques à vous.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est


Revenir vers « Écriture Sainte »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités