Faut-il accepter la solitude ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
David33
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : dim. 13 avr. 2014, 23:09

Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar David33 » sam. 09 déc. 2017, 20:39

Bonjour à toutes et à tous,

Voilà ... La solitude m'habite depuis de nombreuses années (j'ai 28 ans ...) en dehors du travail (et encore) je peux même dire que je n'ai presque aucun contact humain ; étant d'un naturel introverti voire mutique en public, ne sachant pas quoi dire ou faire en situation de "sociabilisation", j'en suis arrivé là ... :/

Malgré des prières répétées pour voir le bout du tunnel, la participation aux sacrements et plusieurs tentatives concrètes pour en sortir (concours de gendarme, pompier volontaire - recalé à cause d'un "stress visible" pendant la formation) la situation ne s'améliore pas au fil des années ...

Cet état peut il entrer dans le plan de Dieu ? Faut-il persévérer ou accepter sa personnalité quand elle ne donne visiblement pas de bons fruits "psychiques" ?

Visiteur régulier (mais discret :-D ) du forum, j'en profite pour féliciter les fidèles intervenants toujours prompts à réconforter les âmes esseulées. :fleur:

Bien à vous en Christ

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar Altior » dim. 10 déc. 2017, 0:00

Bonjour, David!

Tout d'abord il faut discerner: êtes-vous une nature plutôt introverti ? La question-clé à vous poser pour le savoir est si vous avez propension (envie) vers les activité solitaires ou non.

Car le vrai introverti est celui qui préfère d'être ainsi. Il préfère la lecture plutôt que les conférences, il préfère écouter la musique chez soi plutôt qu'aller au café-concert, il préfère faire la musculation dans son garage/cave/chambre d'amis que d'aller dans des salles à musculation, il préfère plutôt d'écrire sur des blogs que sur les réseaux «sociaux». Celui qui a une vraie nature introvertie est bien capable d'être heureux comme ça et c'est seulement une sorte de pression sociale, une mode si vous voulez, la chose qui le fait se poser des questions. Car nous vivons des temps où il est mal vu de rester dans son coin. Des temps ou on parle de «valeurs» comme «ouverture», «partage», «esprit d'équipe», tendis que celui qui est «renfermé dans le soi», «arc-bouté sur lui-même» et cetera, est vu comme un malade spirituel. C'est comme ça notre temps: la maladie spirituelle n'est plus le péché, mais l'introversion.

Par contre, la faux introverti n'aime pas les activités solitaires. Ce n'est pas son choix, ce n'est pas sa préférence, ce n'est pas sa vraie nature. Il adopte des activités solitaires pas parce qu'il n'aime pas sortir en public, mais parce qu'il ne peut pas. Alors, et seulement alors on peut parler d'un problème d'ordre psychologique. Dans ce cas et seulement dans ce cas une thérapie est indiquée. La plus facile à suivre (et la moins coûteuse) ayant cette indication est la thérapie comportementale. C'est quoi la thérapie comportementale ? Un ensemble de pratiques à adopter. Plein de trucs auxquels on ne pense pas, mais bien connus par les psychologues. Par exemple, si vous avez peur de sortir dans une rue agglomérée parce que vous vous sentez mal à l'aise étant seul dans la foule, le psychologue vous fera la recommandation de sortir avec une canne. Une canne peut être un substitut d'une personne de confiance. Vous vous sentez mal dans votre peau à 28 ans avec une canne ? Eh bien, alors achetez-vous un chien. Ce sont des trucs de thérapie comportementale, mais il y a des centaines d'autres et c'est ici la finesse d'un psychologue: il taille les solutions sur la mesure de son patient.

Laude Dominum!

David33
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : dim. 13 avr. 2014, 23:09

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar David33 » dim. 10 déc. 2017, 10:55

Bonjour Altior,

Sans nul doute j'appartiens au premier groupe ! Des choses que je réussis seul,je m'y vois échouer en situation collective ... un vrai mystère !

C'est juste qu'à la longue, ca pèse bien sûr et que je ne vois pas trop comment faire fructifier cet état par rapport au devoir d'amour du prochain. Si l'un d'entre vous a des textes de l'Eglise traitant de la question du tempérament solitaire, je serai interessé !

Pour la canne ca va aller, j'ai encore de la marge. ;)

Merci de votre temps

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar Anne » dim. 10 déc. 2017, 18:55

Bonjour David33,

ce n'est qu'une suggestion, bien sûr, mais il est possible aux personnes qui, comme vous, sont des solitaires par choix (j'en étais aussi, mais il semble que Quelqu'un a eu d'autres vues ;) puisque je "dois" présentement m'impliquer plus dans ma paroisse), de prier pour les autres. Un peu comme les personnes consacrées, quoi, que ce soit de manière générale ou plus personnalisée comme à travers les intentions portées par ce forum...

Prier les Offices (en tout ou en parties), par exemple, à l'aide du bréviaire (Liturgie des heures) ou de sa version "allégée" (Prière du Temps présent) peut constituer une bonne façon d'intégrer la foi à son quotidien et d'agir pour le plus grand bien de tous!

Que Dieu vous bénisse, vous protège et vous guide! :)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

David33
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : dim. 13 avr. 2014, 23:09

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar David33 » dim. 10 déc. 2017, 20:27

Bonjour Anne,

je pensais ce genre de prière réservée aux monastères ... je vais pouvoir m'y pencher sérieusement !

Merci à vous.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3836
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar Kerniou » lun. 11 déc. 2017, 12:58

Si vous souhaitez, par moments, rompre avec la solitude, vous pouvez participer à la chorale de votre paroisse, aider les organismes caritatifs, secours catholique, conférence Saint -Vincent de Paul etc ... Dans ces organismes on a besoin, aussi de gens qui ne sont pas forcément au contact avec le public mais au secrétariat, au tri des vêtements, à la manutention des paquets etc ...
Bon courage à vous .
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

padoufiacre
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 11 déc. 2017, 14:17
Conviction : catholique

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar padoufiacre » lun. 11 déc. 2017, 14:59

Bonjour à toutes et à tous,

La solitude est pour moi la peur de l'échec dans nos multiples entreprises (relations ... et réalisations...) mais il faut toujours garder la foi .

David33
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : dim. 13 avr. 2014, 23:09

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar David33 » lun. 11 déc. 2017, 20:57

padoufiacre , je lisais justement un article qui abonde dans votre sens :oui:

(pour les curieux : https://fr.aleteia.org/2017/09/02/ne-la ... votre-vie/ )

Merci de votre intervention. J'ai déjà donné mes bras pour aider des personnes âgées de ma paroisse à déménager et même si ça m'a fait plaisir bien sûr, je ne pouvais m’empêcher de me demander si quelqu'un de mon âge - même si je ne suis plus "tout jeune" - n'a pas normalement autre chose à faire de son temps libre ...

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar axou » mar. 12 déc. 2017, 19:00


Malgré des prières répétées pour voir le bout du tunnel, la participation aux sacrements et plusieurs tentatives concrètes pour en sortir (concours de gendarme, pompier volontaire - recalé à cause d'un "stress visible" pendant la formation) la situation ne s'améliore pas au fil des années ...

Cet état peut il entrer dans le plan de Dieu ? Faut-il persévérer ou accepter sa personnalité quand elle ne donne visiblement pas de bons fruits "psychiques" ?
Bonsoir cher David !
l'expression que vous employez "sortir du tunnel" donne à penser que vous souffrez de votre solitude et qu'il ne s'agit pas seulement d'une personnalité introvertie qui serait la votre et à accepter.
Vous en parlez comme si quelque chose vous fait souffrir. De fait, être introverti n'empêche pas d'avoir des amis, les introvertis peuvent avoir autant d'amis que les extravertis, en revanche ils ont moins de relations et s'en portent fort bien, tout ce qui est superficiel et mondain les épuise et les ennuie. Mais la relation profonde les nourrit, comme tout un chacun. Bien entendu vous avez besoin de profondeur David. Besoin d'être regardé et compris en profondeur, avec amour. Et l'amitié n'est-il pas le sommet de l'Amour puisque le Christ nous dit "je vous appelle mes amis" ?

Si je comprends bien : vous n'avez pas d'amis ? cette situation là n'est pas bonne, l'amitié, l'écoute, le soutien et l'amour que vous donne votre ami(e) ou vos amis est l'une des choses les plus précieuses de la vie. Comme tout le monde, vous avec besoin de partager ce que vous vivez et ce que vous pensez.

Quelles sont les raisons qui peuvent vous avoir amené à vous enfermer dans la solitude ? La peur de l'autre, d'être jugé ? de ne pas être compris, de ne pas intéresser les autres ? Une interrogation perturbante sur son identité amoureuse ? De quoi vous protégez-vous donc ? il y a là sans doute quelque chose à guérir, spirituellement et psychologiquement. Une thérapie TCC est une bonne idée. Une thérapie de groupe Gestalt peut être adaptée.

Faire des activités de bénévolat est une bonne idée pour rencontrer des personnes, surtout celles ou l'on rencontre d'autres jeunes de votre âge, comme les maraudes ou la distribution de repas chauds aux gens de la rue.
S'inscrire dans un cours de théâtre ou dans une troupe amateur est une voie royale, d'autant plus qu'on y manque de garçons en général.

Participer à des modules de formation en développement personnel, comme la CNV ou l'ennéagramme (outil très précieux sur ces questions d'introvertion-extraversion) peut vous aider grandement sur les deux tableaux : visiter votre terrain blessé personnel et rencontrer des personnes.

Il faut faire quelque chose qui vous fait plaisir et vous interroger sur vos désirs les plus profonds dans la vie : ou se porte votre désir ? Ou voulez -vous aller, accompagné par le Seigneur, co-créateur de votre existence ?

De tout coeur avec vous cher David, en Christ,

Axou

David33
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : dim. 13 avr. 2014, 23:09

Re: Faut-il accepter la solitude ?

Message non lupar David33 » mer. 13 déc. 2017, 19:25

Merci à toutes et tous pour vos réponses .

Dieu vous garde!


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités