L'Église et les animaux

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1400
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Et les animaux ? il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Trinité » sam. 19 août 2017, 20:43

Bonjour Amandina,

Le problème ne se situe pas là, mais dans le manque affectif que nous ressentons à leur départ de cette terre et dans la non espérance de les revoir un jour ! Une personne qui a vécu toute sa vie près d'un ou plusieurs animaux proche d'elle pratiquement au même titre qu'un être humain. Peut-on imaginer que plus tard dans le paradis (si elle y accède) elle pourra être heureuse sans les voir?

Cela aussi fait partie des mystères de notre futur!

Avatar de l’utilisateur
Amandina
Censor
Censor
Messages : 50
Inscription : lun. 16 mai 2016, 22:24
Conviction : Catholique

Re: Et les animaux ? il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Amandina » sam. 19 août 2017, 21:59

Bonsoir Trinité

Bien sûr lorsqu'un animal meurt qui nous est proche meurt , la personne est triste. Elle doit faire appel à sa raison , à son intelligence .Un chien , un chat se remplace même si le nouveau est différent de sexe , de race. Les animaux ont été mis sur terre pour que nous les dominions , que nous les domestiquions , que nous les aimions aussi ( voir Genèse ) . Nous leur sommes supérieurs par notre intelligence ,notre raison , notre esprit soudé à celui de Jésus .

On ne remplace JAMAIS un être humain , je pense à tous les bébés que l'on avorte , soit parce qu'on ne les veut pas , soit parce qu'ils sont atteints de maladie .

Au paradis nous jouirons de la présence totale de Dieu , de Sa Lumière , de Son Amour. Il sera bien difficile de ne pas être heureux , Joyeux .
Dieu Seul comblera toutes les peines à ce moment là ( celle de la disparition des chats ou chiens mais des bien plus grandes , plus importantes ).

Apocalypse 21 ,4 " Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.".
Amandina

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1400
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Et les animaux ? il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Trinité » dim. 20 août 2017, 22:31

C'est évident ,mais je vais dire une chose terrible : "ces bébés avortés ,nous n'avons pas eu le temps de créer des liens avec eux" et à part le traumatisme de l'avortement pour la maman ,à mon avis ,il n'y a pas eu de relation affective profonde pendant des années avec eux!
A contrario ,même si ce n'est qu'un animal il y a des personnes qui ont eu comme compagnon des bêtes pendant toute leur vie et qui ont créedes relations affectives profondes avec ces animaux!

Attention! Ne croyez pas que je cautionne les avortements pour cela ,mais mon constat n'est qu'un constat de rapport affectif!

J'ai lancé un autre fil similaire ,mais encore plus compliqué que vous pourrez consulter sur le site ,entre disons lors de notre jugement à la fin de notre vie ,sur le manque pouvant exister avec une personne qui nous est très chère : conjoint ,parent ,enfant, frère ou soeur! En l'occurrence l'un est condamné à l'Enfer et l'autre est au Paradis en conséquence de sa vie terrestre! Celui ou (celle) qui est au Paradis a pardonné envers et contre tout à son proche qui est en Enfer!

Question:
Comment l'Amour de Dieu pourrait il être inférieur à notre Amour humain! C'est impossible!

Avatar de l’utilisateur
Amandina
Censor
Censor
Messages : 50
Inscription : lun. 16 mai 2016, 22:24
Conviction : Catholique

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Amandina » dim. 20 août 2017, 22:40

C'est évident ,mais je vais dire une chose terrible : "ces bébés avortés ,nous n'avons pas eu le temps de créer des liens avec eux" et à part le traumatisme de l'avortement pour la maman ,à mon avis ,il n'y a pas eu de relation affective profonde pendant des années avec eux!
A contrario ,même si ce n'est qu'un animal il y a des personnes qui ont eu comme compagnon des bêtes pendant toute leur vie et qui ont créedes relations affectives profondes avec ces animaux!


Attention! Ne croyez pas que je cautionne les avortements pour cela ,mais mon constat n'est qu'un constat de rapport affectif!
" ces bébés avortés ................"
Grosse et grave erreur Trinité , la femme et l'enfant ont un lien indéfectible que rien ne peut enlever car à ce moment il y a une relation humaine , une empreinte divine de Création et cela dès la conception .Il s'agit d'amour , Création de Dieu , Il s'agit d'un être avec une âme , c'est un homme complet comme est complet le chêne dans le gland .

L'affectivité que l'on peut avoir avec un animal est compréhensible , normale mais il faut faire appel à sa raison à son intelligence et se dire que ce n'est qu'un animal avec une âme sensible simplement .Oui , des liens se créent mais ils sont remplaçables , on ne peut remplacer un humain par un autre humain .

La différence est grande ! l Les humains raisonnent , pensent , les animaux n'ont que leur instinct et des habitudes , des manies que nous leur imposons ou donnons .
Amandina

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1400
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Trinité » lun. 21 août 2017, 19:40

J'entends bien que la femme et l'enfant ont un lien indéfectible , mais la relation femme et enfant dans le cadre d'un avortement est très courte!

Je vais vous faire un parallèle ! Vous avez un enfant , à la maternité il y a une inversion entre votre enfant et celui d'une autre personne (c'est déjà arriver...) Vous prenez l'enfant de cette personne pour le votre et lui porter tout votre amour ,cet enfant décède après quelques années de vie commune avec vous ,vous êtes inconsolable . En sus du fait que c'est votre enfant ,vous avez tissé des liens très forts avec lui! Imaginez que votre enfant biologique décède quelques années plus tard et que, à postériori vous soyez informés que c'était le votre!
Vous aurez certainement moins de chagrin!

Mais il est vrai que je suis un homme ! J'ai un avis un peu" tronqué" sur la relation femme / enfant! :)

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1566
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar axou » mar. 22 août 2017, 18:28

Certains vivent de grandes histoires d'amour avec des animaux, j'en fais partie. les chiens que j'ai aimés sont irremplaçables et tiennent une place privilégiée dans mon coeur. Le chien que j'ai actuellement m'a guérie de la peine d'avoir perdu les précédents mais il ne les remplace pas, chaque être que l'on aime vraiment est unique. Je n'ai vraiment aucun doute que je vais les retrouver au ciel, c'est pour moi de l'ordre de l'évidence. Toute la création est "en travail d'enfantement et promise à la résurrection".

Ensuite, dans notre relation d'amour pur avec un animal, et si l'on mène une vie spirituelle, quelque chose de profondément spirituel se passe et l'esprit divin propre à notre part d'humanité est transmis à notre animal. cet amour à la fois charnel et spirituel ne meurt pas et les animaux avec lesquels cet élan d'amour a eu lieu se retrouveront au ciel en notre compagnie. Non seulement ceux avec lesquels nous avons vécu mais aussi ceux qui de manière fugace ont communié dans l'amour de Dieu et de la vie. Par exemple si vous êtes assis à réciter un psaume dans la nature et que soudain un rouge-gorge vient A CE MOMENT LA à un mètre de vous vous fixer et vous chanter un chant, ou se poser sur votre bras puis s'envoler la prière terminée (cela m'est arrivé), cet oiseau se retrouvera avec vous en paradis.

Certains animaux sont des messagers spirituels, et nos anges gardiens peuvent nous parler par leurs intermédiaires, soit de manière récurrente avec certains animaux familiers ou de manière passagère; les mots sont pauvres pour décrire cela, c'est une expérience à vivre.
La mère d'une amie marocaine, une dame musulmane qui vit à Rabat dit à propos de sa chienne "Cette chienne, c'est la bénédiction de Dieu dans notre maison !". Bien que vivant dans une région peu propice à l'amour des animaux, cette dame intensément croyante saisit avec les yeux du coeur cet aspect des choses et en dit l'essentiel.

Le père Guy Gilbert parle bellement de ces choses dans un livre : "La magie des animaux".

Bien à vous,

Axou

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1400
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Trinité » mar. 22 août 2017, 22:21

Bonjour Axou,

C'est très émouvant! :)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 1815
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique; a été recommençante
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar Nanimo » mer. 23 août 2017, 14:52

Il est vrai que le comportement des animaux nous interroge souvent. Durant un spectacle de musique classique en plein air à Montréal, un vol d'oiseaux s'est mis à virevolter au-dessus des spectateurs et de la scène, un vol splendide qui en a ému plus d'un en les plongeant plus profondément dans la musique, pour disparaître hors de vue et définitivement après la finale!

Qu'en penser, je ne sais.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

edelweiss 4
Barbarus
Barbarus

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar edelweiss 4 » mer. 06 sept. 2017, 1:42

La réponse à toutes vos questions se trouve dans la Bible.
Il y est question de l'âme de la tourterelle
Il y est question de faire reposer un animal le 7ème jour pour respecter le jour du Seigneur
Un psaume dit "Vous bêtes et bestiaux louez le Seigneur"
Il y a bien d'autres endroits dans les Saintes Ecritures où il est question des animaux.

De nombreux saints nous parlent des animaux coopérant avec eux. Roc et son chien, François et le loup etc...

Mais tout cela a été soigneusement occulté, oublié afin d'exploiter les animaux comme de la marchandise.

Comment pouvons-nous aimer notre Créateur si nous méprisons sa création si nous la détruisons, si nous la torturons sans même penser faire mal ?

Lors de la découverte de l'Amérique l'Église s'est demandée si les indigènes avaient une âme. Lors du concile de Mâcon la question de savoir si les femmes avaient une âme a été posée par un participant. Aujourd'hui nous nous interrogeons sur les animaux.

Pour moi la réponse est très claire et se trouve que dans les Saintes Ecritures.

C'est un très grave péché de faire du mal aux animaux car ils sont eux aussi aimés de Dieu, si tel n'était pas le cas des psaumes ne demanderaient pas aux bêtes de louer le Seigneur.

Dieu a demandé à l'homme de dominer les animaux mais c'était une domination en les respectant et pour les aider à vivre et non pas pour les torturer, les enfermer, les traiter comme une marchandise ou leur donner une vie épouvantable.

Lire qu'un animal n'a pas de droits car il ne respecte pas le droit des autres est ahurissant: où trouvons nous cela dans la Bible ?
Il faut vivre avec un animal pour voir qu'il respecte plus les ordres de son maître que par exemple un enfant.
Un animal tue exclusivement pour se nourrir. Un homme tue par haine, orgueil, esprit de domination, plaisir (corridas, chasse),

Une théologie sur l'animal est impossible car tout théologien qui mettrait en relief une évidence différente de ce qui est commun de croire ne serait même pas lu et encore moins accepté.
Quand il est question des animaux, il est subitement oublié que la théologie doit se fonder sur les Saintes Ecritures et non pas sur des croyances sans aucun fondement biblique.

Le motif est simple: il est inimaginable que subitement les humains acceptent que l'animal est un être à respecter. Cela impliquerait la nécessité de la disparition de la torture, plus d'égorgement en étant conscient, plus de corrida, plus de chasse. plus d'animaux découpés vivants dans les laboratoires etc...

Notre société n'est pas prête à cela. C'est pourquoi nous continuons dans le grave péché de détruire l'oeuvre de Dieu
Nous préférons occulter le principe que chaque être vivant est créé et aimé de Dieu et donc a droit à ce titre de ne pas avoir des souffrances abominables imposées par l'homme.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8376
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar PaxetBonum » mer. 06 sept. 2017, 9:33

Comment pouvons-nous aimer notre Créateur si nous méprisons sa création si nous la détruisons, si nous la torturons sans même penser faire mal ?
Les saints que vous citez qui étaient des exemples n'ont-ils pas montré le plus grands respect vis à vis des animaux ?
St François ne préchait-il pas aux oiseaux et aux poissons ?
St Jean Paul II a dit 'la protection animale est une éthique chrétienne'
C'est un très grave péché de faire du mal aux animaux car ils sont eux aussi aimés de Dieu, si tel n'était pas le cas des psaumes ne demanderaient pas aux bêtes de louer le Seigneur.

Dieu a demandé à l'homme de dominer les animaux mais c'était une domination en les respectant et pour les aider à vivre et non pas pour les torturer, les enfermer, les traiter comme une marchandise ou leur donner une vie épouvantable.
C'est un péché de détruire la nature inutilement : plantes et animaux.
Quel chrétien demande à ce qu'un animal est une vie épouvantable ?
Il faut vivre avec un animal pour voir qu'il respecte plus les ordres de son maître que par exemple un enfant.
Un animal tue exclusivement pour se nourrir. Un homme tue par haine, orgueil, esprit de domination, plaisir (corridas, chasse),
Là c'est de l'anthropomorphisme.
A quand remonte le temps ou un rat, une chouette, un phasme, une araignée a obéit à vos ordres ?
L'animal peut tuer pour défendre son territoire, par esprit de domination si l'individu d'en face ne se soumet pas, par haine de l'autre…

Quand il est question des animaux, il est subitement oublié que la théologie doit se fonder sur les Saintes Ecritures et non pas sur des croyances sans aucun fondement biblique.

Le motif est simple: il est inimaginable que subitement les humains acceptent que l'animal est un être à respecter. Cela impliquerait la nécessité de la disparition de la torture, plus d'égorgement en étant conscient, plus de corrida, plus de chasse. plus d'animaux découpés vivants dans les laboratoires etc...

Notre société n'est pas prête à cela. C'est pourquoi nous continuons dans le grave péché de détruire l'oeuvre de Dieu
Nous préférons occulter le principe que chaque être vivant est créé et aimé de Dieu et donc a droit à ce titre de ne pas avoir des souffrances abominables imposées par l'homme.
Cette théologie là existe : le respect de la création. On ne doit pas faire souffrir inutilement un animal.
Mais l'Evangile nous parle aussi du Christ qui libérant un homme du démon accepta qu'ils fuient dans des porcs qui en moururent :
"Or, il y avait là un important troupeau de porcs, qui cherchaient leur nourriture sur la colline. Les démons supplièrent Jésus de leur permettre d'entrer dans ces porcs, et il le leur permit. Ils sortirent de l'homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans le lac, et il s'y étouffa. "

Il y a un grand danger actuellement avec la folie du "spécisme" à penser que l'animal est l'égal de l'homme.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8376
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Et les animaux ? Il n'y a rien de prévu pour certains d'entre eux ?

Message non lupar PaxetBonum » mer. 06 sept. 2017, 9:57

Non seulement ceux avec lesquels nous avons vécu mais aussi ceux qui de manière fugace ont communié dans l'amour de Dieu et de la vie.
(...)cet oiseau se retrouvera avec vous en paradis.
J'ai une chatte qui n'a jamais raté une prière du soir, j'aimerai avoir votre certitude que je le retrouverai mais je ne l'ai pas.
Je pense qu'elle a accompli son rôle de créature de Dieu.
La nature ne se détourne pas de Dieu comme l'homme et si on sait la regarder elle nous rapproche de Dieu, nous élève vers Lui.
Si vous pensez que les animaux qui ont participé à la louange de Dieu seront avec nous, pensez-vous qu'il en sera ainsi du reste de la nature.
Certaines montagnes, certains paysages me poussent à la louange, les retrouverai-je ?
La mère d'une amie marocaine, une dame musulmane qui vit à Rabat dit à propos de sa chienne "Cette chienne, c'est la bénédiction de Dieu dans notre maison !".

Cette dame connaît fort mal sa religion (Deo Gratias !) :

L’on sait tous que dans l’islam il est interdit d’avoir des chiens si se n’est pour la chasse ou pour garder le troupeau :
« 306 - L'interdiction de posséder un chien sauf pour la chasse ou pour garder des troupeaux ou des champs »

1688. Ibn 'Omar (das) rapporte: «J'ai entendu le Messager de Dieu (sallâllâhou alayhi wa sallam) dire: «Celui qui prend un chien pour autre chose que la chasse ou la garde des troupeaux, le salaire de ses bonnes actions diminue chaque jour de deux mesures» (ura)

1684. Selon Abou Talha (das), le Messager de Dieu(sallâllâhou alayhi wa sallam) a dit: «Les Anges n'entrent pas dans une maison où il y a un chien ou une image». (ura)

1685. Ibn 'Omar (das) rapporte: «Gabriel avait promis au Messager de Dieu (bsdl) de lui rendre visite. Mais sa visite se fit attendre au point que cela devînt pénible au Messager de Dieu (sallâllâhou alayhi wa sallam). Il sortit alors et rencontra Gabriel. Il se plaignit à lui de son retard. Il lui dit: «Nous n'entrons pas dans une maison où il y a un chien ou une image» (Rapporté par Al Boukhàri)
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

BCB
Barbarus
Barbarus

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar BCB » sam. 09 sept. 2017, 11:07

Bonjour à tous,

Jésus dit des passereaux : "Pas un d'entre eux ne tombe à terre à l'insu de votre père",
Et juste après : "Vous valez mieux, vous qu'une multitude de passereaux".

Et après cela, peut-être que tout est dit ?

Fraternellement,

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1566
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar axou » mar. 12 sept. 2017, 23:04

Bonsoir à tous !

Il reste à dire que Jésus s'est appelé lui-même le bon pasteur de ses brebis.
Lui-même compare sa relation avec ses fidèles à la relation du pasteur avec ses brebis. C'est dire à quel point il considère que le berger est censé aimer ses bêtes !
Ce point là n'est jamais souligné...

Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8376
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar PaxetBonum » mer. 13 sept. 2017, 16:09

Je pense que l'image du Bon Pasteur est suffisamment répandue, admise et comprise car tout un chacun sait qu'un berger est dévoué à ses brebis.

Pour imager le respect des œuvres du Seigneur :


Saint Bonaventure (1221-1274), franciscain, docteur de l'Église
Itinéraire de l'esprit vers Dieu, chap. I (Librairie philosophique J. Vrin, Paris, 1967, pp.41-43 ; trad. H. Duméry, rev.)
Que tes œuvres sont belles, Seigneur !

La beauté des créatures, avec la variété de lumières, de dessins et de couleurs des corps, tels que les astres et les minéraux, les pierres et les métaux, les plantes et les animaux, proclame à l'évidence les attributs de Dieu.

L'ordre des êtres nous fait découvrir dans le livre de la Création la primauté, la sublimité et la dignité du Premier principe dans son infinie puissance. L'ordre des choses nous mène par la main et de toute évidence jusqu'à l'Être premier et souverain, tout-puissant, absolument sage et parfaitement bon.

Celui que tant de splendeurs créées n'illumine pas est un aveugle. Celui que tant de cris ne réveille pas est un sourd. Celui que toutes ces œuvres ne poussent pas à louer Dieu est un muet. Celui que tant de signes ne forcent pas à reconnaître le Premier principe est un sot.

Ouvre les yeux, prête l'oreille de ton âme, délie tes lèvres, applique ton cœur : toutes les créatures te feront voir, entendre, louer, aimer, servir, glorifier et adorer ton Dieu. Sans quoi prends garde que l'univers ne se dresse contre toi. Car pour cet oubli le « monde entier accablera un jour les insensés » (Sag. 5, 21, Vulg.), tandis qu'il sera une source de gloire pour le sage qui peut dire avec le prophète : « Tu m'as rempli de joie, Seigneur, par ta création ; je jubilerai devant les ouvrages de tes mains ! (Ps 91, 5) Quelle magnificence dans tes œuvres, Seigneur ! Tu as tout fait avec sagesse, la terre est remplie de tes dons ! » (Ps 103, 24).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1400
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: L'Église et les animaux

Message non lupar Trinité » mer. 13 sept. 2017, 22:06

C'est très beau Pax et Bonum !


Revenir vers « Théologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités