Amplexus reservatus

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
jga
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par jga » jeu. 02 mars 2017, 21:11

Pie XII et la Santé - 1952 AVERTISSEMENT DU SAINT-OFFICE CONCERNANT CERTAINS LIVRES QUI TRAITENT DE L'«ÉTREINTE RÉSERVÉE» 30 juin 1952 (1) C'est avec une vive inquiétude que le Saint-Siège constate qu'un certain nombre d'écrivains, traitant de la vie conjugale, en sont venus, ces derniers temps, à parler sans pudeur de tout ce qui s'y rapporte, descendant parfois jusqu'aux détails minutieux sans en rien voiler. Certains même décrivent, approuvent et conseillent un certain acte, appelé «étreinte réservée». Dans une affaire aussi importante qui touche à la sainteté du mariage et au salut des âmes, la Suprême Sacrée Congrégation du Saint-Office, pour ne pas manquer à son devoir et par mandat exprès de S. S. Pie XII, Pape par la divine Providence, avertit gravement tous les écrivains susdits d'avoir à renoncer à cette façon de faire. Elle exhorte aussi instamment les pasteurs à veiller d'une façon particulière sur ce domaine et à apporter avec soin les remèdes opportuns. Quant aux prêtres, dans le ministère des âmes ou dans la direction des consciences, qu'ils ne se risquent jamais, soit de leur propre initiative, soit qu'on les interroge, à parler d'une façon qui laisserait entendre qu'il n'y a rien à objecter de la part de la loi chrétienne contre l'«étreinte réservée».

Il s' agit bien d'un avertissement.
Aux auteurs sur la pudeur qui a l'époque n'est pas la même qu'aujourd'hui. Ou la place de la femme est sous estimé à tous les niveaux.

Et par prudence il n'affirme pas son accord à cette pratique. Mais il n'y a pas clairement de désaccord.

Il s' agit bien de la lecture du texte, sans rien tordre.
L'église est prudente même au sujet des méthodes naturelles et du devoir conjugal. C'est normal.

Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 199
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par apatride » ven. 03 mars 2017, 1:25

J'ai une question qui est peut-être hors sujet mais je ne suis pas sûr que cela vaille le coup de créer un sujet pour autant : l'Eglise a-t-elle adopté une position sur la rétention séminale ?

Il s'agit d'une technique qui permet l'orgasme sans l'éjaculation : pas de retrait, pas d'éjaculation externe. On ne peut pas non plus le considérer comme un contraceptif, encore moins comme un abortif.

Maintenant si je lis bien, à partir du moment où l'union sexuelle est ordonnée à la procréation, peu importe la "technique" permettant l'union sexuelle sans procréation, celle-ci sera toujours condamnée.

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 838
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Théodore » ven. 03 mars 2017, 1:41

Exact. La rétention séminale est donc condamnable.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Toto » ven. 03 mars 2017, 10:34

jga a écrit :
jeu. 02 mars 2017, 21:11
Il s' agit bien d'un avertissement.
Aux auteurs sur la pudeur qui a l'époque n'est pas la même qu'aujourd'hui. Ou la place de la femme est sous estimé à tous les niveaux.

Et par prudence il n'affirme pas son accord à cette pratique. Mais il n'y a pas clairement de désaccord.

Il s' agit bien de la lecture du texte, sans rien tordre.
L'église est prudente même au sujet des méthodes naturelles et du devoir conjugal. C'est normal.
Je vois que vous tordez le sens de textes extrêmement clairs pour avaliser votre avis. Je le regrette. Je ne vais pas passer 107 ans à tenter de vous convaincre en pure perte puisque manifestement à mon avis vous n'êtes pas ici pour vous renseigner sans a priori mais pour expliquer en quoi cette manière de faire est très bien. Donc, pensez ce que vous voulez, faites ce que vous voulez, et puis vous vous arrangerez avec Saint Pierre après votre décès.

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par jb7 » sam. 04 mars 2017, 12:33

Toto manifestement tentez de lire et de justifier légèrement vos réponses. Ne condamnez pas tous les êtres qui pratique cet art d'aimer injustement, de surcroît prenez en conscience les Saints qui ont approuvé cet "art d'aimer". Saint Pierre vous en sera très reconnaissant.

Je pense que l'apprentissage de la lecture et de la compréhension est nécessaire, soyez plus constructif dans vos réponses. Je pense que la question méritait d'être posé et que à la lecture et la compréhension du texte est simple et clair. Contrairement à vous, nous ne tordons aucunement les textes. Il s'agit d'un avertissement qui est principalement sur la pudeur. S'il s'agissait d'une interdiction, le Pape aurait dit clairement comme pour l'avortement, l'adultère... pour exemple.

Apatride
Votre question est d'une extrême pertinence, et constructive. Et pas hors sujet à mon sens. L'Église condamne la rétention de l'éjaculation quand cela est dérivé dans le but de prouesse physique. Facilement condamnable moralement. Ce type d'union n'implique pas la rétention séminale au sens propre du terme mais en résulte de même, puisqu'il n'y a pas systématiquement éjaculation, bien que l'émission du liquide séminale est lieux tout au long de l'union. Ce type d'union (si vous aviez lu tous les messages) n'implique ni retrait ni éjaculation externe, ni orgasme physiologique (mécanique).

Merci d'avoir précisé qu'il ne s'agit pas d'un contraceptif. Ce type d'union reste ouvert à la vie, et si elle ne l'a donne pas sur l'instant, elle l'a reporte comme les méthodes naturelles d'espacements des naissances.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Belin » sam. 04 mars 2017, 13:47

jb7 a écrit :
sam. 04 mars 2017, 12:33

Ce type d'union n'implique pas la rétention séminale au sens propre du terme mais en résulte de même, puisqu'il n'y a pas systématiquement éjaculation, bien que l'émission du liquide séminale est lieux tout au long de l'union.
Ce type d'union (si vous aviez lu tous les messages) n'implique ni retrait ni éjaculation externe, ni orgasme physiologique (mécanique).
Merci d'avoir précisé qu'il ne s'agit pas d'un contraceptif.
Ce type d'union reste ouvert à la vie, et si elle ne l'a donne pas sur l'instant, elle l'a reporte comme les méthodes naturelles d'espacements des naissances.
Les méthodes naturelles d'espacement de naissances respecte l'ordre naturelle de la procréation voulue par Dieu. C'est à dire il n' y a aucun obstacle volontairement posé par l'homme pour empêcher le déroulement normal d'une phase de la sexualité qui conduit à la procréation.
Or si je vous comprend bien, dans ce que vous décrivez là, il y a bien un acte de l'homme pour empêcher définitivement l'éjaculation pendant l'acte sexuel. Dans ce cas il y a bien atteinte à l'ordre naturel voulu par Dieu pour la procréation et ce n'est pas du tout comparable aux méthodes naturelles d'espacement des naissances.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1056
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Altior » sam. 04 mars 2017, 13:52

jb7 a écrit :
sam. 04 mars 2017, 12:33
de surcroît prenez en conscience les Saints qui ont approuvé cet "art d'aimer".
Saint Pierre vous en sera très reconnaissant.
Pouvez-vous citer deux des Saints qui ont approuvé cette contraception ? Saint Pierre serait un d'eux ? Où exactement ? Parlons sur les documents, pas sur les opinions personnelles hétérodoxes qui nous conviennent à notre petit confort au lit.

Avatar de l’utilisateur
Voyageur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 552
Inscription : dim. 13 déc. 2009, 13:12
Conviction : Catholique

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Voyageur » sam. 04 mars 2017, 14:41

"Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la [...]" (Gn 1, 28)
"C'est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. " (Gn 2, 24)

Si vous affirmez que DIEU ne souhaite pas la contraception,
alors vous devriez affirmer avec équité qu'IL ne souhaite pas la chasteté.
Tu m'as montré les chemins de la vie,
Tu me rempliras de joie par ta présence.

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par jb7 » sam. 04 mars 2017, 17:16

Altior,

La réponse est quelque peu avant... lisez-vous la totalité? "St Antoine, Sanchez et beaucoup d’autres cités par Saint Alphonse de Liguori,"
Tiré d'un ouvrage de 1827 ayant reçu approbation générale des évêques de France, et de hautes distinctions honorifiques à son auteur par Pie IX.

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par jb7 » lun. 06 mars 2017, 11:00

Voyageur, je suis tout à fait d'accord avec vous. Les extraits de la bible sont d'une belle exactitude.
St Paul : "Ne vous privez pas l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vous consacrer [au jeûne et] à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente à cause de votre manque de maîtrise."
La concupiscence développée par Saint Paul, c’est-à-dire le désir blessé par le péché originel, peut trouver dans la sexualité bénie par un mariage religieux une fin qui lui est supérieure.

Afin de ne pas reprendre ce que j'ai déjà écrit en précédent, je me permets de vous partager ceci:

Le "Livre Volonté et sexualité du Docteur Paul CHAUCHARD, recommandation qu’en avait faite Jean DAUJAT dans le bulletin trimestriel “Doctrine et Vie” n° 72 d’avril 1969 du CER (Centre d’Études Religieuses – Paris)" à propos de l'encyclique HUMANAE VITAE, livre à lire dans son intégralité. Je ne copierai que les passages concernant le principe d'union contrôlée. Livre qui n'a pas été condamné (précisons le). Je ne mettrai que quelques extraits qui permettront sans doute une meilleur compréhension de cette union.
"Le mari contrôlé n'est pas emporté par l'automatisme, il ne vise pas à déchaîner la femme, il cherche à communier sans perdre conscience, attentif à la personne de la femme."
Principe qui est souvent mis en cause dans les méthodes naturelles (sans rentrer dans les détails, mais il s'agit d'une réalité maintes fois exposés. L'union est de ce fait plus douce et plus chaste.
"C'est le préjugé sensuel qui ne permet pas de comprendre la valeur apaisante amoureuse de l'union dite réservée, union contrôlée où on utilise le frein cérébral pour ne pas arriver au stade éjaculation et orgasme, malgré l'union génitale complète."
Encore une fois, peut on penser que cette union pêche contre la chasteté? Ou contre la nature?
Saint Augustin : La chasteté est une vertu morale qui met les plaisirs sexuels sous l'emprise de la raison.
"Il s'agit de la conséquence extrême du contrôle de soi dont devraient être capables tous les couples qui s'ils n'ont pas à la pratiquer systématiquement sont par contre devant la nécessité de l'union contrôlée et prolongée qui va jusqu'au bout, mais où l'éjaculation est volontaire, ce qu'on peut appeler la réserve dans l'union, nécessaire pour en faire une vraie union humaine."
"Il est significatif que les partisans de l'union réservée sont des ennemis de la contraception qu'elle rend inutile, accordés à l'encyclique alors que les partisans de la contraception sont des ennemis de l'union réservée comme de l'encyclique."
Il ne s'agit pas d'une contraception. Il peut donc y avoir une conception quand celle ci est voulu. Si celle ci n'est pas voulu, les raisons doivent être valable, comme avec les méthodes naturelles.

Par ailleurs voici les possibles mauvais choix de cette union.
"En fait l'union réservée est une conduite humaine qui peut être bonne et mauvaise suivant l'esprit et la manière dont on la pratique. Elle est mauvaise si elle est une prouesse sensuelle ..... par contre comme forme d'union complète non fécondante elle est au service de l'amour, une forme de relation continente associable à la continence périodique..."
Comme les méthodes naturelles cela peut être bon ou mauvais.

Avatar de l’utilisateur
Michel G
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Michel G » lun. 08 oct. 2018, 20:07

Par expérience, je pense qu'il ne faut pas finasser. L'étreinte réservée exige du mari une maîtrise absolument parfaite. Un jour ou l'autre, le mari fait le mouvement de trop qui rend l'éjaculation inévitable. Dans cette situation d'urgence il va être tenté de se retirer précipitamment, commettant ainsi le péché d'Onan.

Je m'exprime en connaissance de cause, ayant connu ce cas de figure. Suite à cela, mon confesseur m'a demandé de renoncer à cette funeste pratique

Ayant 5 enfants, dont les 2 derniers malgré la "méthode Billings" et ne pouvant raisonnablement en assumer un 6ème, nous avons décidé de renoncer aux rapports. Nous vivons de cette façon depuis 3 ans. Je ne vous dis pas que cela est facile, mais avec l'aide de la prière, il est possible de dépasser les pulsions.

Avatar de l’utilisateur
sazeirat
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par sazeirat » mer. 10 oct. 2018, 14:01

Michel,
Pour les mêmes raisons que vous, mon épouse, qui est enceinte de 7 mois, et moi même, allons renoncer aux rapports. Pouvez-vous nous dire si vous avez mis fin à toute intimité ou si vous vous accordez baisers et caresses?
Que Dieu vous garde.

Avatar de l’utilisateur
Michel G
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Michel G » dim. 14 oct. 2018, 14:35

Pour répondre à votre question, nous échangeons des baisers et des caresses comme des fiancés.

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Carolus » lun. 15 oct. 2018, 3:14

Michel G a écrit :
lun. 08 oct. 2018, 20:07
Michel G :

Dans cette situation d'urgence il va être tenté de se retirer précipitamment, commettant ainsi le péché d'Onan.

Je m'exprime en connaissance de cause, ayant connu ce cas de figure. Suite à cela, mon confesseur m'a demandé de renoncer à cette funeste pratique.
Vous n’avez pas commis le péché d’Onane, cher Michel G.
Gn 38, 6-10

Juda prit une femme pour Er, son premier-né. Elle s’appelait Tamar. Mais Er, le premier-né de Juda, déplut au Seigneur, et le Seigneur le fit mourir. Alors Juda dit à Onane : « Unis-toi à la femme de ton frère, pour remplir envers elle ton devoir de beau-frère : suscite une descendance à ton frère. » Mais Onane savait que la descendance ne serait pas à lui. Aussi, quand il s’unissait à la femme de son frère, il laissait la semence se perdre à terre, pour ne pas donner de descendance à son frère. Ce qu’il faisait déplut au Seigneur qui le fit mourir, lui aussi.
Onane “ laissait la semence se perdre à terre, pour ne pas donner de descendance à son frère “.

C’est le refus de remplir son devoir de beau-frère qui a déplu au Seigneur et non pas le coït interrompu.

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par Bassmeg » lun. 15 oct. 2018, 11:04

Bonjour Carolus,

Je suis assez d' accord avec vous sur ce point d' interprétation.

Par contre en ce qui concerne l' etreinte réservée (coit interrompu), pour l' avoir éssayé (pas longtemps). Je ne recommande vraiment pas. Si on fait l' amour, il faut le faire bien, pas à moitié. D' autant que en pratique, c' est terriblement frustrant et presque comique de faire ca avec un homme qui le pratique. On a l' impression qu 'il croit que Dieu le surveille meme dans les moments intimes à partager à deux. C' est très perturbant. [Inutile]

Parce que dans les détails et en pratique, c' est quand même assez glauque.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités