L'étreinte réservée, l'union divine

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine.

Message non lupar jb7 » sam. 21 janv. 2017, 0:16

La sexualité sacrée

Peut il y avoir une expansion spirituelle pendant l'union sexuelle. Notre société véhicule une éducation sexuelle pornographique, que ce soit par les annonces publicitaires ou par l'éducation sexuelle même qu'elle enseigne.

De plus, il est rare de les voir aborder le sujet du sens de l'acte sexuel: car l'acte sexuel est bien plus que se donner du plaisir réciproque, c'est réunifier en soi ses énergies masculines et féminines, c'est se découvrir dans toutes ses dimensions en connexion avec sa nature profonde. Le plaisir et l'orgasme deviennent des obsessions et l'on oublie le côté vrai et spirituel de l'union.

Lorsque que l'union se fait par amour conscient et ordonné, les corps physiques fusionnent. L'acte sexuel devient une union Divine, en accord avec le Divin; tout notre corps y participe, en alignement avec le cœur, ce qui engendre une expérience sublime. Cette expression de la sexualité exige que les flammes du cœur s'éveillent d'abord et prennent en conscience qu'après l'union des corps, des coeurs, il y a union des âmes (ou énergies).

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine.

Message non lupar jb7 » sam. 21 janv. 2017, 0:22

Un passage de Pie XI

"L’union conjugale rapproche donc tout dans un accord intime, les âmes plus étroitement que les corps ; ce n’est point un attrait sensible ni une inclination passagère des cœurs qui la détermine, mais une décision, délibérée et ferme des volontés : et cette conjonction des esprits, en vertu du décret divin, produit un lien sacré et inviolable."

jedi56
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : dim. 04 déc. 2016, 17:58
Conviction : Catholique

Re: L'étreinte réservée, l'union divine.

Message non lupar jedi56 » sam. 21 janv. 2017, 11:21

Magnifique JB7, vous avez trouvé cela où ?!

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine.

Message non lupar jb7 » sam. 18 févr. 2017, 18:09

Merci jedi56
Il s' agit d'un passage de casti connubii de Pie XI.

jb7
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : jeu. 01 déc. 2016, 23:41

Re: L'étreinte réservée, l'union divine.

Message non lupar jb7 » sam. 18 févr. 2017, 18:19

Ayant reçu un question sur la position de l'Église. Voici ce que l'on peut lire dans un ouvrage de 1827 ayant reçu approbation générale des évêques de france. Et de hautes distinctions honorifiques à son auteur par Pie IX.

[Etreinte réservée, Méthode Paul Chanson] St Antoine, Sanchez et beaucoup d’autres cités par Saint Alphonse de Liguori, l. 6, n° 918, prétendent qu’il n’y a pas de péché lorsque le mari, du consentement de sa femme, retire son membre de la matrice avant l’écoulement de la semence, afin de ne pas donner naissance à des enfants, à la condition, cependant que ni le mari ni la femme ne tomberont dans le danger d’éjaculation ou d’orgasme. Cependant, Navarrus, Sylvestre, Ledesma, Azor et beaucoup d’autres pensent avec raison que, dans ce cas, le péché est mortel, tant à cause du danger d’éjaculation dans lequel se trouve toujours le mari, qu’en raison de l’injure grave faite à la nature en laissant l’acte conjugal imparfaite. C’est cette dernière opinion seulement qu’on doit suivre dans la pratique [Nous pensons au contraire que la vérité est du côté de saint Alphonse de Liguori, cf. paragraphe cidessus]. […]

Personnellement l'union ne s' arrêté pas à l'orgasme ou éjaculation. Je pense que la question doit être revue et la position de l'Église éclaircie.

[Att. l'Église du Christ prend la majuscule. Merci.]

jga
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar jga » mar. 28 févr. 2017, 17:14

1827 il s' agit d'une position ancienne de l'église certe que je partage. Y a-t-il d'autres théologiens qui soutiennent cette position mais plus d'actualité. Cela serait intéressant.

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar Toto » mar. 28 févr. 2017, 17:27

Mais l'avis de l'Eglise est très clair, sauf pour ceux qui avec entêtement et obstination veulent que l'Eglise change d'avis et donc prétendent qu'il faudrait éclaircir tout cela.

jga
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar jga » jeu. 02 mars 2017, 6:28

Mais l'avis de l'Eglise est très clair, sauf pour ceux qui avec entêtement et obstination veulent que l'Eglise change d'avis et donc prétendent qu'il faudrait éclaircir tout cela.
Vous semblez vivre sur une certitude. Partagez-la. Je n'attends que ça de lire l'avis de l'Église. Il y a malgré tout des points de vue historiques que l'on ne peut ignorer. Vous basez-vous sur la réalité ou des préjugés?

Merci

[Le vouvoiement est d'usage dans la Cité, à moins de connaître personnellement votre interlocuteur (voir le Règlement)]

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar Toto » jeu. 02 mars 2017, 9:24

Bonjour,

L'avis de l'Eglise figure dans le deuxième message de ce fil.
Mais, de manière plus large, le passage de la Bible sur Onan, les théories sur la fin première du mariage, Humanae Vitae, montrent clairement que l'étreinte réservée et autres choses de la même farine sont condamnables.
Mais évidemment, "on" essaye de biaiser comme on peut, en essayant de se persuader qu'il n'y a aucun problème, etc. Bein si, un peu d'honnêteté intellectuelle le montre sans problème.

jga
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar jga » jeu. 02 mars 2017, 14:42

Bonjour,

Personnellement je n'essaie pas de biaiser. A la leture du monitum c'est bien la forme des écrits des auteurs qui est condamné. Pas la pratique en elle même. En toute honnêteté :-)
Pourquoi parler de l'onanisme qui n'a strictement rien avoir. A moins de ne pas suivre et lire le sujet et de rester dans une fausse honnêteté.
Avez-vous lu ce passage de l'Ancien testament?

Humanae Vitae est une très bonne orientation, je vais me diriger par là. Merci. Avez-vous les passages qui condamne l'étreinte réservée?

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar Toto » jeu. 02 mars 2017, 17:24

Bonjour,

Non, je ne suis pas d'accord.
Vous avez plusieurs morceaux dans ce monitum :
"un certain nombre d'auteurs, traitant de la vie conjugale, en sont venus ici et là à en traiter publiquement et en allant sans pudeur jusque dans le détail" -> jusque là, ok, cela parle de la description
"et que certains même décrivent, approuvent et conseillent un certain acte appelé "étreinte réservée". -> on ne parle plus de forme, mais d'approbation, de conseil. On est passé du côté de l'acte
"Quant aux prêtres, dans le ministère des âmes et dans la direction des consciences, qu'ils ne se risquent jamais, soit de leur propre initiative, soit qu'on les interroge, à parler d'une façon qui laisserait entendre qu'il n'y a rien à objecter de la part de la loi chrétienne à l'"étreinte réservée"." -> on est clairement du côté de l'acte.

Dans Humanae Vitae, vous avez plusieurs passages, que vous pourrez trouver sans peine si vous faites l'effort de lire, voilà deux passages sur la question de la fécondité, qui évidemment ne va pas avec votre étreinte réservée :
C'est enfin un amour fécond, qui ne s'épuise pas dans la communion entre époux, mais qui est destiné à se continuer en suscitant de nouvelles vies. " Le mariage et l'amour conjugal sont ordonnés par leur nature à la procréation et à l'éducation des enfants. De fait, les enfants sont le don le plus excellent du mariage et ils contribuent grandement au bien des parents eux-mêmes (8). " [...]

Deux aspects indissociables:
union et procréation

12. Cette doctrine, plusieurs fois exposée par le Magistère, est fondée sur le lien indissoluble, que Dieu a voulu et que l'homme ne peut rompre de son initiative, entre les deux significations de l'acte conjugal: union et procréation. En effet, par sa structure intime, l'acte conjugal, en même temps qu'il unit profondément les époux, les rend aptes à la génération de nouvelles vies, selon des lois inscrites dans l'être même de l'homme et de la femme. C'est en sauvegardant ces deux aspects essentiels, union et procréation que l'acte conjugal conserve intégralement le sens de mutuel et véritable amour et son ordination à la très haute vocation de l'homme à la paternité. Nous pensons que les hommes de notre temps sont particulièrement en mesure de comprendre le caractère profondément raisonnable et humain de ce principe fondamental.

jga
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar jga » jeu. 02 mars 2017, 21:11

Pie XII et la Santé - 1952 AVERTISSEMENT DU SAINT-OFFICE CONCERNANT CERTAINS LIVRES QUI TRAITENT DE L'«ÉTREINTE RÉSERVÉE» 30 juin 1952 (1) C'est avec une vive inquiétude que le Saint-Siège constate qu'un certain nombre d'écrivains, traitant de la vie conjugale, en sont venus, ces derniers temps, à parler sans pudeur de tout ce qui s'y rapporte, descendant parfois jusqu'aux détails minutieux sans en rien voiler. Certains même décrivent, approuvent et conseillent un certain acte, appelé «étreinte réservée». Dans une affaire aussi importante qui touche à la sainteté du mariage et au salut des âmes, la Suprême Sacrée Congrégation du Saint-Office, pour ne pas manquer à son devoir et par mandat exprès de S. S. Pie XII, Pape par la divine Providence, avertit gravement tous les écrivains susdits d'avoir à renoncer à cette façon de faire. Elle exhorte aussi instamment les pasteurs à veiller d'une façon particulière sur ce domaine et à apporter avec soin les remèdes opportuns. Quant aux prêtres, dans le ministère des âmes ou dans la direction des consciences, qu'ils ne se risquent jamais, soit de leur propre initiative, soit qu'on les interroge, à parler d'une façon qui laisserait entendre qu'il n'y a rien à objecter de la part de la loi chrétienne contre l'«étreinte réservée».

Il s' agit bien d'un avertissement.
Aux auteurs sur la pudeur qui a l'époque n'est pas la même qu'aujourd'hui. Ou la place de la femme est sous estimé à tous les niveaux.

Et par prudence il n'affirme pas son accord à cette pratique. Mais il n'y a pas clairement de désaccord.

Il s' agit bien de la lecture du texte, sans rien tordre.
L'église est prudente même au sujet des méthodes naturelles et du devoir conjugal. C'est normal.

Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 127
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar apatride » ven. 03 mars 2017, 1:25

J'ai une question qui est peut-être hors sujet mais je ne suis pas sûr que cela vaille le coup de créer un sujet pour autant : l'Eglise a-t-elle adopté une position sur la rétention séminale ?

Il s'agit d'une technique qui permet l'orgasme sans l'éjaculation : pas de retrait, pas d'éjaculation externe. On ne peut pas non plus le considérer comme un contraceptif, encore moins comme un abortif.

Maintenant si je lis bien, à partir du moment où l'union sexuelle est ordonnée à la procréation, peu importe la "technique" permettant l'union sexuelle sans procréation, celle-ci sera toujours condamnée.

Bien à vous.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar Théodore » ven. 03 mars 2017, 1:41

Exact. La rétention séminale est donc condamnable.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lupar Toto » ven. 03 mars 2017, 10:34

Il s' agit bien d'un avertissement.
Aux auteurs sur la pudeur qui a l'époque n'est pas la même qu'aujourd'hui. Ou la place de la femme est sous estimé à tous les niveaux.

Et par prudence il n'affirme pas son accord à cette pratique. Mais il n'y a pas clairement de désaccord.

Il s' agit bien de la lecture du texte, sans rien tordre.
L'église est prudente même au sujet des méthodes naturelles et du devoir conjugal. C'est normal.
Je vois que vous tordez le sens de textes extrêmement clairs pour avaliser votre avis. Je le regrette. Je ne vais pas passer 107 ans à tenter de vous convaincre en pure perte puisque manifestement à mon avis vous n'êtes pas ici pour vous renseigner sans a priori mais pour expliquer en quoi cette manière de faire est très bien. Donc, pensez ce que vous voulez, faites ce que vous voulez, et puis vous vous arrangerez avec Saint Pierre après votre décès.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit