Les vertus du silence et du retrait

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13396
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les vertus du silence et du retrait

Message non lu par etienne lorant » dim. 26 juil. 2009, 16:46

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 6,1-15.

A la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C'est vraiment lui le grand Prophète, celui qui vient dans le monde. »
Mais Jésus savait qu'ils étaient sur le point de venir le prendre de force et faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira, tout seul, dans la montagne.

Après le grand miracle de la multiplication des pains et des poissons, la foule reconnaît en Jésus "celui qui vient dans le monde". Les Pharisiens demandaient un signe, et celui-ci les aurait peut-être convaincus, mais cela revient au même : car cette foule, qui a assisté au miracle, veut s'emparer de lui et le faire roi. Jésus se retire donc de nouveau, seul dans la montagne.

Cette dernière petite phrase me parle beaucoup, car elle indique bien comme Jésus peut souffrir de l'incompréhension générale et il va dans la montagne comme les anciens prophètes: afin de prier et d'être plus proche de son Père. Ce dimanche, je me suis retiré moi aussi, car souffrant d'indigestion, et je n'ai rien avalé depuis hier soir. Mon lieu où rencontrer le Seigneur a été une petit chapelle et ensuite tout simplement mon lit. J'ai dormi et prié pratiquement tout le temps.

En méditant cet Evangile, je crois qu'il y a deux façons de tenir Jésus à l'écart de notre coeur: la première est de lui réclamer la preuve de son existence - pour autant qu'on ne le cherche pas vraiment, car chercher la vérité, c'est chercher Jésus de la bonne manière; et la seconde façon d'écarter Jésus, c'est de prétendre se servir de lui pour obtenir la satisfaction de nos besoins. Comme cette foule: s'emparer de Jésus, faire de lui un roi, c'est l'obliger à subvenir à tout en échange d'une attitude servile mais peu sincère.

C'est l'amour que Jésus attend, et c'est l'amour qu'il va encore prêcher, l'amour et le pardon, inlassablement, jusqu'à la croix, qui est son plus important discours. De plus en plus, je veux m'attacher au Seigneur et regarder de manière lointaine ce qui se passe dans le monde - cela ne m'en séparera pas puisque j'en souffrirai. J'ai conclu également que je n'entrerai plus dans les débats qui ont lieu sur certains fils de messages. Cela m'éloignerait de Jésus, car je prendrais vite position contre ceux qui le blessent, et de nouveau, ce n'est pas ce qu'attend Jésus. Jesus autem tacebat. Que ma bouche demeure close. C'est le silence qui nous garde...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
antioche
Barbarus
Barbarus

Re: Les vertus du silence et du retrait

Message non lu par antioche » lun. 27 juil. 2009, 8:00

Cher Etienne,

Par rapport à votre dernière résolution, sachez que j'en partage également l'idée, tout comme je partage le fil, voici quelques jours, où vous introduisiez l'idée que les "éminents", disiez-vous, intervenants de ce forum ne devraient plus polémiquer avec certains (ceux qui interviennent uniquement pour lever et relever la polémique).

Bien sûr, c'est ce que nous devons faire. On voit très bien monter les fils qui ne sont là que pour "juger", "critiquer", "faire mal", "titiller" les esprits les plus fragiles.

Certains sujets (toujours les mêmes) ne devraient même pas dérouler sur ce site. Mais la difficulté c'est que nous ne devons pas être censeurs, intolérants ou tout simplement stupides. Je l'écrivais l'autre jour : de la polémique nait l'union (souvent).

Alors ne censurons pas, bien sûr, mais soyons vigilents pour ne pas entretenir des guéguerres sottes, inutiles et, c'est le plus grave, qui viennent mettre le doute dans l'esprit de ceux qui passent sur la cité catholique pour construire leur foi, répondre à des attentes.

Soyons missionnaires sur le site de la Cité Catholique !!!!

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 508
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Re: Les vertus du silence et du retrait

Message non lu par Columbanus » mar. 06 déc. 2016, 0:14

Conférence du Cardinal Robert Sarah sur la force du silence, donnée en la cathédrale Saint-Louis de Versailles, le samedi 5 novembre 2016 (lien KTO youtube):
https://www.youtube.com/watch?v=xR1InHpTrpE
« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités