Mauvaise expérience de la confession...

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » mar. 27 sept. 2016, 22:30

Cher Pax :)
1484 " La confession individuelle et intégrale suivie de l’absolution demeure le seul mode ordinaire par lequel les fidèles se réconcilient avec Dieu et l’Église, sauf si une impossibilité physique ou morale dispense d’une telle confession " (OP 31).
"Intégrale" signifie qui ne fait aucune restriction. Avouer tout ne fait aucune restriction puisque tout est avouer ce qui ne veut pas dire que les péchés doivent être énoncé un à un avec leurs détails. Les péchés oubliés sont pardonner alors qu'ils ne sont pas énoncés.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 14:47


"Intégrale" signifie qui ne fait aucune restriction. Avouer tout ne fait aucune restriction puisque tout est avouer ce qui ne veut pas dire que les péchés doivent être énoncé un à un avec leurs détails. Les péchés oubliés sont pardonner alors qu'ils ne sont pas énoncés.
:
Cher Mac

Intégrale veut dire en entier, donc les péchés mortels doivent être énoncés un à un avec leurs circonstances.
Les péchés oubliés ne peuvent par principe pas être énoncés… l'Eglise dans sa Miséricorde s'appui sur l'aveu intégrale de ceux dont on a le souvenir pour dire que le pécheur les auraient énoncés si il en avait eu la souvenance, par extension l'absolution est donc donnée aux péchés oubliés.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 16:01

Intégrale veut dire en entier, donc les péchés mortels doivent être énoncés un à un avec leurs circonstances.
:
Pax, :)

oui, entier ou sans restrition sans nécessité de détaillé de qui est entier.

Définition :
Intégral désigne généralement l'idée qu'une chose serait entière, complète ou qu'elle n'aurait subi aucune coupure ou altération.
Un gros dossier est entier, complet, ne subit aucune coupure ou altération et répond à la définition.

suite définition :
Le terme est employé pour qualifier une collection. L'usage du terme intégral signifiant alors que le collectionneur possède l'ensemble des pièces liées à sa collection.
Une collection c'est comme un gros dossier. Le gros dossier contient les péchés comme une collection contient un ensemble de pièces liés à la collection concernée. Vous suprimez le gros dossier, vous supprimez ce qu'il contient. Le prêtre a pardonné le gros dossier, il pardonne tout ce qu'il contient.
Les péchés oubliés ne peuvent par principe pas être énoncés… l'Eglise dans sa Miséricorde s'appui sur l'aveu intégrale de ceux dont on a le souvenir pour dire que le pécheur les auraient énoncés si il en avait eu la souvenance, par extension l'absolution est donc donnée aux péchés oubliés.
Les péchés oubliés ne peuvent par principe pas être énoncés mais sont pardonné quand même donc c'est l'intention qui compte et non le fait d'énoncer un à un les péchés. La question est de savoir : est-ce qu'il s'agit d'une confession sincère et non est-ce que vous avez tout énoncé parce que de toute façon vous ne pouvez énoncé ce que vous avez oublié.

Bref, votre interprétation des textes relatifs à la confession ne correspond pas à l'interprétation de ce prêtre qui est l'expert en la matière normalement, étant soumis à l'autorité d'un évèque et vous mettez en doute non pas seulement une confession mais si on fait une projection , l'ensemble des ses confessions ainsi que les confessions des autres prêtres qui comme le père de l'enfant prodigue pardonne sans attendre qu'on entre dans les détails.
Par ailleurs Dieu connaît les coeurs il me semble, rien ne peut lui être caché, a t-il besoin que vous énonciez un à un les péchés? Et Saint Paul qui devait avoir une longue liste a t-il énoncé un à un ses péchés?

Voyez-vous le paralysé énoncer le moindre péché dans ce passage cher Pax?
Jésus monta en barque, traversa le lac et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voilà qu’on lui apportait un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. »
Il me semble que Jésus Lui dans le passage ce qui Lui importe c'est leur foi, leur amour pour ce paralysé et leur confiance en Sa Miséricorde. Et Il dit bien TES péchés : faut-il comprendre que ce pardon n'est pas valide puisque pour vous il y a obligation d'enoncer chaque péché?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 16:46

Un gros dossier est entier, complet, ne subit aucune coupure ou altération et répond à la définition.

Je vous invite à relire la réponse que donnait ce bon prêtre que j'ai eu l'honneur de connaître.
Spoiler!
Je connaissais un bon prêtre qui disait : les hommes arrivent souvent au confessionnal en disant 'Mon Père j'ai tout fait…' (entendre j'ai commis tous les péchés possibles, un gros dossier quoi…) et il disait leur répondre, 'Ah… mon fils, à quand remonte votre dernier meurtre ?…"
Il soulignait ainsi que l'on ne dépose pas au confessionnal un baluchon de linge sale à laver, mais qu'on lave chaque péché un par un par l'aveu de la confession. C'est absolument indispensable pour les péchés mortels.
Selon votre interprétation un serial killer n'a qu'à aller dire qu'il a un énorme dossier et il reçoit l'absolution validement sans même aller plus loin… et bien non. Si il fait cela volontairement sa confession n'est pas seulement nulle mais aussi sacrilège…

Pour rappel :

D : Pourquoi dites-vous que la confession doit être entière ?
R : C'est que si l'on omettait volontairement l'accusation d'un seul péché mortel, la confession serait nulle et on commettrait un sacrilège.

Il ne suffit pas de confesser certains péchés mortels, il faut les déclarer absolument tous, sans aucune exception. Le prêtre, au tribunal de la Pénitence, exerce les fonctions de juge et de médecin. Or, si on ne lui fait un aveu exact et détaillé de toutes les fautes qu'on a commises, comment pourra-t-il juger de la gravité du mal, et garder l'équité dans les peines qu'il impose ? Comment pourra-t-il ordonner les remèdes convenables ? La médecine ne peut guérir les maux qu'elle ne connaît pas. Aussi voyez avec quel soin les malades découvrent leur mal à leur médecin. Pareillement, nous devons dévoiler à notre confesseur toutes les blessures de notre âme.

Manquer de sincérité en confession, c'est mentir à l'Esprit-Saint. Le saint concile de Trente a expressément lancé l'anathème contre quiconque dirait qu'il n'est pas nécessaire de droit divin de confesser tous et chacun des péchés mortels, dont on a le souvenir, après un soigneux examen.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 17:11

Cher Pax :)
Selon votre interprétation un serial killer n'a qu'à aller dire qu'il a un énorme dossier et il reçoit l'absolution validement sans même aller plus loin… et bien non. Si il fait cela volontairement sa confession n'est pas seulement nulle mais aussi sacrilège…
Selon mon interprétation la confession doit être sincère. Et vous ne répondez pas sur le fond : le pardon de Jésus est t-il valide dans le passage sachant qu'aucun péché n'a été énoncé?
Le saint concile de Trente a expressément lancé l'anathème contre quiconque dirait qu'il n'est pas nécessaire de droit divin de confesser tous et chacun des péchés mortels, dont on a le souvenir, après un soigneux examen.
Pourriez-vous me donnez la référence scripturaire où Jésus dit d'énoncer chaque péchés faute de quoi nous serions anathème?Merci.

Fraternellement. :coeur:

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Cepora » jeu. 29 sept. 2016, 17:22

Pourriez-vous me donnez la référence scripturaire où Jésus dit d'énoncer chaque péchés faute de quoi nous serions anathème?Merci.
C'est une tradition, le principe est de les reconnaître, et de les énoncer, car « il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. » (Luc 12, 2)

Dans les premiers temps de l'Eglise cela se faisait en public, devant tout le monde.

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 17:39

Cher Cepora :)
C'est une tradition, le principe est de les reconnaître, et de les énoncer,
Oui, c'est une manière de faire, une habitude mais pas un commandement et donc une obligation direct de Jésus.
Parce que là certains affirment à demi-mots que toutes les confessions de ce prêtre seraient invalides ainsi que ceux des autres prêtres qui auraient fait comme lui.
car « il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. » (Luc 12, 2)
Quel rapport avec la confession puisque ce verset s'inscrit dans la parabole du semeur? Je ne suis pas amateur d'extrapolation hors contexte qui dénature la pensée du Christ.
Dans les premiers temps de l'Eglise cela se faisait en public, devant tout le monde.
Dans les actes il n'y a pas d'énonciation des péchés comme obligation, mais un repentir sincère. C'est pas les premiers temps de l'Eglise pour vous?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 17:50


Selon mon interprétation la confession doit être sincère. Et vous ne répondez pas sur le fond : le pardon de Jésus est t-il valide dans le passage sachant qu'aucun péché n'a été énoncé?
Ce n'est pas le fond, c'est pourquoi je n'avais pas répondu.
Dieu accorde son pardon directement, car il connaît chacun de nos péchés mieux que nous-même.
Un saint prêtre comme le St Curé d'Ars, le St Padre Pio… n'absolvaient pas des 'dossiers' mais parfois par une inspiration divine énonçait au pécheur des péchés qu'il avait occulté ou oublié. Dieu leur accordait ce don car l'énonciation du péché est nécessaire à l'obtention du pardon.

Pourriez-vous me donnez la référence scripturaire où Jésus dit d'énoncer chaque péchés faute de quoi nous serions anathème?Merci.
Volontiers : 'Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. '
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 17:53

11. Un homme avait deux fils.
12. Le plus jeune dit à son père : Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien.
13. Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche.
14. Lorsqu'il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.
15. Il alla se mettre au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans ses champs garder les pourceaux.
16. Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait.
17. Étant rentré en lui-même, il se dit : Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim !
18. Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai : Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi,
19. je ne suis plus digne d'être appelé ton fils ; traite-moi comme l'un de tes mercenaires.
20. Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.

21. Le fils lui dit : Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.
22. Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite la plus belle robe, et l'en revêtez ; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.
23. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ;
24. car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.
https://www.info-bible.org/legrand/4.9.htm

Le père ici c'est Dieu, et le Père dans le récit a fait ce qu'a fait ce prêtre parce que le fils n'a pas le temps d'énoncer le moindre péché et est pardonné. Mais peut-être que pour certains Dieu est trop bon?

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 17:57

Le père ici c'est Dieu, et le Père dans le récit a fait ce qu'a fait ce prêtre parce que le fils n'a pas le temps d'énoncer le moindre péché et est pardonné. Mais peut-être que pour certains Dieu est trop bon?
Bonsoir Mac

Le jour où le Christ se tiendra en personne de l'autre côté de la grille du confessionnal, je n'aurai aucune peine à admettre que cela se déroule ainsi. Malheureusement, jusqu'à ce jour, le pauvre pécheur que je suis n'a jamais eu cette grâce…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 18:09

Cher Pax :)
Ce n'est pas le fond, c'est pourquoi je n'avais pas répondu.
Ah! Une confession sincère n'est pas le fond?
Dieu accorde son pardon directement, car il connaît chacun de nos péchés mieux que nous-même.
Donc c'est Dieu qui pardonne. Il connaît nos péchés mieux que nous. Mais pourquoi être obligé d'énoncé ce que Dieu connaît? Dieu ne peut pas pardonner tous les péchés d'un seul coup?
Dieu leur accordait ce don car l'énonciation du péché est nécessaire à l'obtention du pardon.
Ben non puisque vous n'énoncer pas les péchés que vous avez oubliez. Donc le problème est ailleurs pour Dieu que dans l'énonciation des péchés. Le coeur c'est la sincérité puisque Dieu sait ce que vous avez fait.
Volontiers : 'Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. '
[/quote]

Ben le prêtre dont il est question a pardonné et c'est vous qui dites qu'il n'a pas le pouvoir de délié s'il n'y a pas énonciation des péchés.

Fraternellement. :coeur:

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 18:12

Le jour où le Christ se tiendra en personne de l'autre côté de la grille du confessionnal, je n'aurai aucune peine à admettre que cela se déroule ainsi. Malheureusement, jusqu'à ce jour, le pauvre pécheur que je suis n'a jamais eu cette grâce…
Le Christ n'est pas dans le confessionnal?
Si c'est ce que vous croyez Il n'y sera pas. Mais si vous croyez qu'il y est alors Il y sera.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 18:41

Ah! Une confession sincère n'est pas le fond?
Non vous détournez votre propre question qui était : "Et vous ne répondez pas sur le fond : le pardon de Jésus est t-il valide dans le passage sachant qu'aucun péché n'a été énoncé?"

Vous me demandiez si le pardon de Notre Seigneur Jésus-Christ est valide…
C'est par pure taquinerie que vous demandez si le pardon de Dieu est valide…
Donc c'est Dieu qui pardonne. Il connaît nos péchés mieux que nous. Mais pourquoi être obligé d'énoncé ce que Dieu connaît?
Pourquoi prier puisque Dieu connaît nos besoins ?
Si nous les énonçons ce n'est pas pour Dieu, c'est pour nous, car le malade prend conscience de son mal en l'énonçant et le médecin peut prescrire un remède en prenant connaissance des symptômes.
Ben le prêtre dont il est question a pardonné et c'est vous qui dites qu'il n'a pas le pouvoir de délié s'il n'y a pas énonciation des péchés.
Le prêtre n'est pas le maître des sacrements, il les dispensent selon des règles auxquelles il doit se soumettre.
Le prêtre ne peut provoquer la transsubstantiation sur un verre de coca et un quatre-quart breton, il ne peut baptiser avec des billes, il ne peut marier deux hommes, il ne peut absoudre hors des règles prescrites par l'Eglise.
Pour absoudre sans énonciation des péchés mortels il faut une raison majeure : un bateau qui coule, un avion qui s'écrase…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar Mac » jeu. 29 sept. 2016, 19:07

Vous me demandiez si le pardon de Notre Seigneur Jésus-Christ est valide…
C'est par pure taquinerie que vous demandez si le pardon de Dieu est valide…
Ben non Pax pas par taquinerie puisque vous faites obligation d'énoncer tout péché. Or vous ne pouvez pas puisque certains sont oubliés. Je constate que pour Jésus ce n'est pas une obligation (ce qui ne veut pas dire qu'en énonçant vous faites mal si vous avez pris cette habitude). Et l'évangile dit que ce qui croiront en Jésus feront les mêmes choses que Lui. Le prêtre qui fait comme Jésus n'est pas dans l'erreur.
Pourquoi prier puisque Dieu connaît nos besoins ?
Si nous les énonçons ce n'est pas pour Dieu, c'est pour nous, car le malade prend conscience de son mal en l'énonçant et le médecin peut prescrire un remède en prenant connaissance des symptômes.
On prend conscience quand on fait son examen de conscience; si vous prenez conscience après avoir par exemple ouvert le feu sur des gens, vous êtes particiulièrement dangereux.
Le prêtre n'est pas le maître des sacrements, il les dispensent selon des règles auxquelles il doit se soumettre.
Le prêtre c'est le Christ. Sinon toutes vos confessions sont invalides.

Et la règle est interprétée. Et je ne vois pas pourquoi ce prêtre aurait plus mal interprété que vous.
Pour absoudre sans énonciation des péchés mortels il faut une raison majeure : un bateau qui coule, un avion qui s'écrase…
Oui je veux bien sauf que vous n'avez aucun texte de l'Écriture à l'appui.

Fraternellement. :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Décontenancée lors de ma 1ère confession

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 29 sept. 2016, 20:59

Le prêtre c'est le Christ. Sinon toutes vos confessions sont invalides.

Et la règle est interprétée. Et je ne vois pas pourquoi ce prêtre aurait plus mal interprété que vous.
Non le prêtre n'est pas le Christ, c'est son vicaire.
Le messager n'est pas le roi, le diplomate n'est pas l'empereur, l'esclave n'est pas le maître.
Dés lors le prêtre est soumis à l'Eglise, si il contrevient aux prescriptions de l'Eglise ses sacrements peuvent être invalides.

Oui je veux bien sauf que vous n'avez aucun texte de l'Écriture à l'appui.
J'ai les textes de l'Eglise qui proviennent de la lecture de l'Ecriture par des gens bien plus érudits que moi (heureusement pour eux !)
Pour être catholique il faut suivre ces directives de l'Eglise.

Mac, êtes-vous catholique ou protestant ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Soutien dans l'épreuve »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités