L'Église et la fin du monde

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2121
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: La fin des temps?

Message non lu par Relief » sam. 06 août 2016, 19:23

Jeremy43 a écrit :Bonjour,

On ne peut pas savoir l'année mais personnellement il me semble judicieux, quand on le peut, d'être indépendant autant qu'il est possible pour faire face aux coups durs car notre société est bien plus fragile que la société agraire de jadis. Pour moi, la préparation spirituelle ne tient pas toute seule, elle permet de connaître les actes moraux bons à poser mais pas d'être prêt à les poser en cas de coup dur réel, les deux préparations (physique et spirituelle) se complètent.

En plus d'être prêt, cela a le mérité d'apaiser l'âme en la ramenant à la terre qui est le second livre à travers lequel Dieu parle et qui est un monde simple.
Bonjour Jeremy,

Ce que vous dites est intéressant. Pouvez-vous nous en dire plus concrètement, s'il n'y a rien d'indiscret là-dedans ? :roule:

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: La fin des temps?

Message non lu par Jeremy43 » sam. 06 août 2016, 19:51

Bonjour,

Ce n'est pas indiscret car on en parle beaucoup aujourd'hui (survivalisme), pour moi le but de la vie c'est de vivre, pas d'accumuler des devises comme on le fait aujourd'hui, partant de là il suffit de lister ses besoins vitaux (nourriture, toit, chauffage, eau) et voir ce qu'il est possible de faire pour devenir indépendant (ou le plus indépendant possible) besoin par besoin.

Pour moi, si les catastrophes doivent arriver, elles tiennent pour beaucoup au fait que nous avons perdu quasiment tout contact avec la vérité naturelle qui est pourtant la seule vérité réelle et qui existe toujours, à mon sens cela nous expose à la pire barbarie que l'homme n'a jamais connu et qu'il ne connaîtra jamais puisque c'est placer des hommes habitués à tout avoir très facilement dans un monde qui, naturellement, ne donne presque plus rien. D'où le fait qu'il me semble si important d'être prêt physiquement à tout cela (sachant que nous vivons dans une société du jeu et du spectacle), ne serait-ce que pour pouvoir le jour venu soutenir ses convictions morales.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11055
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La fin des temps?

Message non lu par Fée Violine » dim. 07 août 2016, 17:56

gerardh a écrit : "la fin du monde" est une traduction très sommaire. Ma version parle de la consommation du siècle, ce qui mériterait quelques explicitations.
Le problème est que "la consommation du siècle" ne veut rien dire, en français normal. Et vous Gerardh, comment comprenez-vous cette expression?

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La fin des temps?

Message non lu par gerardh » dim. 07 août 2016, 21:27

Bonjour Fée

Je pense que terme « fin du monde » est impropre, même en référence au grand avenir prophétique. Tout au plus arrivera un moment où la terre actuelle sera dissoute, mais lui succédera de nouveaux cieux et une nouvelle terre, comme on le voit dans le chapitre 21 de l’Apocalypse.

La consommation du siècle mentionnée notamment dans Matthieu 24 et 28 est un évènement qui lui sera antérieur, et désigne le moment où Jésus établira son royaume terrestre en gloire.

Dans le NT, le « siècle » désigne une période de temps d’une durée indéterminée. « Le présent siècle » a commencé lorsque l’homme a rejeté et crucifié Jésus-Christ, le fils de Dieu. Il est qualifié de mauvais (Galates 1:4) ; il est caractérisé par la vanité et la corruption, et son éloignement de Dieu sous l’emprise du diable, le dieu de ce siècle (Matthieu 13:39-42 ; Romains 12:2 ; 1 Corinthiens 1:20 ; 2:6, 8 ; 3:18 ; 2 Corinthiens 4:4 ; 2 Timothée 4:10 ; Tite 2:12). Durant cette période, le Seigneur garde les siens (Matthieu 28:20). « Le siècle à venir » lui succède ; il est marqué par la toute puissance et la domination du Seigneur Jésus au cours de son règne millénaire (Éphésiens 1:21 ; 2:7 ; Luc 18:30 ; 20:35).

Je n’irai pas plus loin car cela m’amènerait à d’autres développements sur la prophétie propres à la lecture de mon groupe chrétien et pas forcément retenus par l’interprétation catholique.


__________

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Xavi et 4 invités