Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Ami » lun. 06 janv. 2014, 23:23

Ce mot correspond à plein de définitions différentes. Il y a le magnétisme tel que vous le connaissez (les aimants qui s'attirent c'est l'exemple le plus évocateur). Mais ici magnétiseur c'est pour désigner quelqu'un qui soigne par imposition des mains, aucune explication officielle n'a encore été donnée au grand public. Il y a bien des personnes qui parlent de fréquences en hertz émises par le cerveau de la personne qui soigne pendant qu'elle exerce, d'autres qui parlent de rayonnements électromagnétiques bénéfiques (un peu comme il existerait certaines radioactivités qui dosées de la bonne façon seraient bénéfiques), mais en fait c'est toujours flou.
On sait un peu expliquer comment ça fonctionne, mais pas pourquoi ça fonctionne. Ce qui est certain c'est qu'il y a au minimum un dégagement d'énergie sous forme de chaleur de la part de la personne qui impose les mains (mais ça n'a rien de spectaculaire, de l'auto-persuasion où vous pensez "mes mains doivent chauffer" produirait la même chaleur, sans pour autant que ça vous donne la capacité de soigner quelqu'un par ce biais).

http://centre-andreluiz.fr/Imposition_des_mains-2.htm Il existe des postulats, des expériences, qui montrent bien que l'effet est réel et ne relève pas simplement du placebo (tout du moins si votre magnétiseur n'est pas un menteur et fait réellement ce qu'il prétend), par contre ces expériences n'explique pas non plus le pourquoi du comment, et suffisent à peine à soupçonner le "comment ça marche".

Pour l'instant de ce que j'ai compris, c'est de l'énergie sous forme d'ondes électromagnétiques. Par exemple: la lumière c'est l'ensemble des ondes électromagnétiques que l’œil humain peut percevoir. Mais il en existe d'autres invisibles pour nous. Il semblerait donc que des personnes puissent émettre des photons par les mains :s (en gros une petite quantité d'énergie qui se ballade toute seul dans l'air et qui va interagir avec ce qu'elle va rencontrer).


Ça expliquerait pourquoi certains magnétiseurs peuvent aider à la croissance des plantes, faire germer des grains hors de la terre, faire cicatriser une plaie, pour la cible plus besoin de puiser de l'énergie dans ses réserves, elle la reçoit directement sous une forme assimilable dans l'immédiat. Par exemple une plante qui reçoit un photon, que le photon vienne du soleil ou pas, elle fera de la photosynthèse quand même (elle le fait avec une lampe également). Après pour les interactions humain vers humain (et déjà comment ça fait à sortir de la main?) ça me semble mystérieux.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

aur15
Quæstor
Quæstor
Messages : 250
Inscription : ven. 28 mars 2014, 21:01

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par aur15 » mer. 11 juin 2014, 19:16

Le souci est de savoir déjà si ce pouvoir est véritable. Je suis passé déjà par des guérisseurs pour mon allergie et à part des picotements dans le nez après la séance, je suis resté allergique. Je connais beaucoup de gens qui vont aussi aux guérisseurs sans résultats concret. Les gens essayent, ils y croient un peu et si ça marche pas tant pis. Je pense donc qu'il faut se méfier avec des guérisseurs, certain ne guérissent rien du tout. Si les guérisseurs étaient vraiment si efficaces, il guérirait les cancers, hanche cassé etc. En plus les gens que je connais utilisent une méthode médicale et les guérisseurs; du coup à qui attribuer le mérite ?

Avatar de l’utilisateur
Astya
Barbarus
Barbarus

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Astya » dim. 03 juil. 2016, 0:53

Le maître voulait partir en voyage et convoqua ses serviteurs et leur donna à l'un cinq talents, au deuxième trois talents et au troisième un talent.
Vous connaissez la suite.

Je prie chaque jour pour que Dieu envoie rémission et guérison aux malades.

Ce monde (cette nature où nous vivons) est rempli de merveilles : par exemple : dans le jardin de mes beaux parents, il y a une plante un peu envahissante : la prêle. Mon beau père a dépensé des fortunes en désherbant pour essayer de l'éradiquer, rien à faire, sauf qu'il a chopé un eczéma désagréable à cause de l'abus de désherbants; ça dure depuis quelques années. Or voilà l'extraordinaire de la nature : la prêle est une plante qui peut améliorer ... les maladies comme l'eczéma ! Et en plus qui aurait une utilité contre l'ostéoporose : et ma belle mère a un fort risque d'ostéoporose. En plus c'est utile dans le jardinage. Alors voilà : n'est-ce pas Dieu qui nous a envoyé cette pante ? Et n'est-ce pas nous qui n'avons pas compris son utilité ?

Bon, j'arrive à la conclusion : nous avons tous notre don, notre "talent" que Dieu a mis dans notre coeur ou dans notre jardin, et que, si je comprends bien la parabole des talents, Il nous demande de faire fructifier par notre travail, nos études et nos actions de grâce.
Bien sûr il faut faire attention : pour le magnétisme je ne sais pas, mais pour les plantes il y a des dangers d’empoisonnement.
Je crois que la parabole des talents nous parle de la confiance (la foi) qu'il y a entre Dieu et l'humanité : le maître donne avec générosité et confiance, et le serviteur fait fructifier avec amour et confiance. Et celui qui n'a pas de confiance dans la générosité du maître, même le peu de confiance qu'il a (en lui même) lui est enlevé.

Ami : :clap: bon courage pour tes études !
:ciao:

Avatar de l’utilisateur
Galilée
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : lun. 22 juin 2015, 22:01
Localisation : Corrèze

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Galilée » lun. 04 juil. 2016, 15:55

Beaucoup trop de gens sont naïf sur les guérisseurs et rebouteux de nos campagnes.

Lorsque j'étais toute petite, je me suis démi l'épaule et mes parents ont eu la bonne idée de m'amener voir un rebouteux plutôt qu'un osteo.

Trente ans plus tard, lorsque je me suis convertie intérieurement et que j'ai commencé à prier le chapelet, j'ai eu bizarrement des lancements et grosses douleurs à ce bras.
Ça a duré un bon moment, j'avais oublié mais ensuite j'ai fait le rapprochement.

Un très bon livre qui montre à quel point la sorcellerie et nos guérisseurs de campagne ne font qu'un :
https://www.amazon.fr/Lunivers-gu%C3%A9 ... 2737368170


On peut avoir des "dons" et se dire humblement que ça vient de Dieu alors que ça n'est pas le cas. Les coupeurs de feu qui invoquent Judas dans leur formule, ont parfois l'innocence de se dire croyants et chrétiens.
Guérir un zona en sacrifiant un poulet par exemple (ça existe dans nos campagne) c'est similaire à ce qui se pratique dans la religion vaudou ou dans d'autres religions chamaniques.

Les anges déchus sont plus malins que nous, à nous de savoir de quoi il en retourne : http://occultismedanger.free.fr/101_conjuration.php
Les exorcistes connaissent bien le problème.

Mon ancien voisin conjurait les brûlures, il posait sa main sur la blessure et ça marchait illico.
C'était même impressionnant pour les athées.
Il est aussi guérisseur.
Il a été emprisonné pendant 6 mois pour attouchements sexuels sur une "patiente" (ce que peu de gens savent), mais aussi il touchait toujours les femmes dans les parties intimes pour les guérir, même si elles avaient mal au genou.
Quand il a fait de la prison il avait touché une malheureuse "patiente" sans son consentement. Elle en a été tellement atteinte qu'elle est sortie dans la rue dans un état second en hurlant, agitée, à demi nue, perdant ses mots...

Mais il y a toujours de "bonnes âmes" pour indiquer ce bon monsieur de la campagne à des personnes naïves cherchant un miracle.

Autour de lui les gens qui se sont fait guérir ont eu des choses graves dans leur vie, je pense que c'est lié.
Dans sa famille n'en parlons même pas, beaucoup de violence, de problèmes...ça ne peut pas venir de Dieu, mais à une époque où beaucoup ont oublié Dieu, guérir spectaculairement une brûlure c'est attrayant. C'est de l'occultisme "light" qui ne dit pas son nom.

Au choix et dans le doute, il vaut mieux s'en passer de ces guérisseurs.
Fleuris là où Dieu t'a planté

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11055
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Fée Violine » lun. 04 juil. 2016, 18:11

Mais les rebouteux ne font pas de magie. Ils ne font que remettre (rebouter, en ancien français) les articulations déboitées. Ici, nous avons un médecin ORL qui en plus est rebouteux, ça n'a rien de magique.
Quant aux leveurs de feu, il paraît que les hôpitaux font appel à eux quand ils ont des personnes brûlées, ça marche par téléphone, donc ils n'ont pas l'occasion de tripoter les patientes comme le monsieur que vous évoquez !
Les magnétiseurs, c'est encore autre chose. Il y a de tout là-dedans.

Avatar de l’utilisateur
Galilée
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : lun. 22 juin 2015, 22:01
Localisation : Corrèze

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Galilée » mar. 05 juil. 2016, 12:32

Ce monsieur s'est laisser gagner par ses démons, c'est vrai. Mais son don de coupeur de feu est là, et il marche. Le fait que les coupeurs de feu soient d'usage en hôpital, cela prouve juste que ça marche, pas plus. Leurs dons se transmettent de génération en génération, ou de personne à personne : cela ne vient donc pas de Dieu. Sans compter les nombreuses personnes qui "perdent leur dons" lorsqu'elles se convertissent. Souvent une même personne se retrouve à être magnétiseur, coupeur de feu et rebouteux. Ça se rejoint. Comme par exemple : http://occultismedanger.free.fr/101_con ... de_feu.pdf

Sur le lien que j'avais mis, on peut voir ce témoignage : Le témoignage de Chantal
Au cours de l’année 1995, sur un marché, un homme que nous connaissions un peu comme étant guérisseur, me donna, sans que je ne le lui demande, « un don » pour guérir les brûlures.

Je me suis trouvée à le pratiquer, sans trop savoir si cela marcherait, pour une personne qui s’était brûlée avec une chaudière ; le résultat a été stupéfiant. Il m’est arrivé d’autres fois de l’utiliser pour des brûlures et quelques autres problèmes de peau. (...)

Pourtant, je me posais toujours la question de savoir si cela venait de Dieu. Mais étant donné qu’il y avait une guérison, je me disais que cela venait certainement de lui puisque cette pratique aidait les autres....

Toutefois, cette possibilité existant, l’année d’après, j’ai cherché à aller plus loin. Si je pouvais faire ce genre de chose, j’avais peut-être d’autres capacités ? Alors, pourquoi ne pas essayer la pratique du pendule? Mais toujours pour le bien des autres, ce qui était évident pour moi !

J’ai donc utilisé ma chaîne et ma médaille d’abord sur des photos, puis sur un alphabet ; je posais des questions et, heureuse aubaine, le pendule improvisé se promenait sur la feuille, et je recevais des réponses qui, soit dit en passant, correspondaient à ce que, au fond de moi, je souhaitais entendre ; j’aurais déjà dû me méfier !

Continuant cette pratique, il s’est fait que les réponses sont venues directement dans mon esprit, chaque fois que je me servais du pendule, puis pratiquement sans interruption ; jour et nuit, je me suis retrouvée obsédée par des pensées mensongères et méchantes, me faisant croire des choses qui n’existaient pas et faire des choses insensées.

De deux choses l’une : ou j’étais folle, ou bien j’étais possédée. C’est ce que je me suis dit. J’ai demandé à mon époux de faire venir le curé de notre paroisse qui m’a dit que j’étais malade (pourquoi pas !)

Puis le médecin m’a fait hospitaliser dans un établissement neuropsychiatrique où j’ai passé trois semaines avec un traitement inadapté vu les circonstances, puis de nombreux mois très difficiles et douloureux physiquement et moralement.

Cet état de chose s’est amélioré tout doucement et j’ai pu reprendre une vie à peu près normale sans toutefois trouver le bien-être jusqu’en juin 1999 où j’ai rencontré un couple qui m’a proposé de venir à leur groupe de prière, que j’ai fréquenté régulièrement.

En octobre, lors d’un repas fraternel entre membres du groupe nous parlions de ce que le Seigneur avait fait pour nous et j’ai parlé du «don» que je possédais; et là deux personnes m’ont dit que cela était mauvais et qu’il ne fallait pas s’en servir. Horreur !

Je suis rentrée chez moi où j’ai passé un début de nuit affreux, terriblement angoissée et ne sachant que faire. Alors, je me suis mise à prier Marie, moi qui jusqu’à présent ne pensais guère à elle, et le calme s’est fait en moi, j’ai pu m’endormir tranquillement.

Le lendemain, je me suis confiée à mes amis, qui après m’avoir écoutée m’ont conduite dans une communauté où un père m’a écouté et a fait une prière de délivrance, je pense.

Quelque temps après, un prêtre est venu faire un enseignement dans notre groupe de prière, sur le sacrement de réconciliation. Et là, j’ai su aussitôt que c’était ce qu’il fallait que je fasse ; je me suis donc confessée. Et durant une semaine, tous les matins, je me suis rendu, à la messe pour trouver Jésus dans le sacrement de l’Eucharistie !

Dans un sacrement de réconciliation j’ai fait la promesse au Seigneur de ne plus jamais me servir de ce soit disant « don », et depuis, je n’ai pas à regretter cette promesse, car il m’a fait des cadeaux et des grâces qui valent largement celui-ci. Depuis, je suis sûre d’avoir aidé plus de personnes que je ne l’aurais fait avec. Bien sûr d’une façon moins spectaculaire mais tellement plus chrétienne !
RÉFLEXIONS AUTOUR DE SON TÉMOIGNAGE, par le Père Auzenet,

À la croisée des chemins, des choix à faire … Cet homme « me donna, sans que je ne le lui demande « un don » pour guérir les brûlures. » Et pourtant, alors qu’elle aurait pu refuser, elle l’a accepté. L'acceptation équivaut à l'initiation.

L’expérience d’une efficacité immédiate, et le piège se referme : « le résultat a été stupéfiant ». La volonté de puissance est flattée, l’orgueil pousse dans le même sens : « J’étais heureuse de cette possibilité qui m’était donnée »; « un peu orgueilleuse sans doute »; « Si je pouvais faire ce genre de chose, j’avais peut-être d’autres capacités ? »

Dans le cas de la conjuration des maladies, le mal se déguise sous l’apparence de la charité envers les autres : « je me disais que cela venait certainement de Dieu puisque cette pratique aidait les autres »; « toujours pour le bien des autres, ce qui était évident pour moi ! »

La pratique des pouvoirs occultes développe une attirance malsaine : « j’ai cherché à aller plus loin… pourquoi ne pas essayer la pratique du pendule? » « Continuant cette pratique, il s’est fait que les réponses sont venues directement dans mon esprit »

Les dégâts sont constatables à plus ou moins brève échéance : « jour et nuit, je me suis retrouvée obsédée par des pensées mensongères et méchantes, me faisant croire des choses qui n’existaient pas et faire des choses insensées. »

Trois démarches pour s'en sortir
+ la prière de libération : « Je me suis confiée à mes amis, qui après m’avoir écoutée m’ont conduite dans une communauté, où un père a fait une prière de délivrance, je pense. »
+ le sacrement du pardon : « Quelque temps après, un prêtre est venu faire un enseignement dans notre groupe de prière, sur le sacrement de réconciliation. Et là, j’ai su aussitôt que c’était ce qu’il fallait que je fasse ; je me suis donc confessée. »
+ la renonciation à tout occultisme : « J’ai fait la promesse au Seigneur de ne plus jamais me servir de ce soit disant « don », et depuis, je n’ai pas à regretter cette promesse »

Je connais quelqu'un qui s'est mis à utiliser sa formule "secrète" comme elle dit pour couper le feu. C'est un voyant qui lui a dit "vous avez un don" et il lui a donné des conseils pour exercer. Ça marche. Mais je refuserais qu'elle le fasse sur moi. Depuis qu'elle l'a utilisé, elle a eu bien plus de soucis perso en quelques mois que durant toute sa vie ( décès de proche, son chéri qui la quitte ...)
Fleuris là où Dieu t'a planté

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités