Poésie

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1047
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Poésie

Message non lupar elenos » mer. 03 févr. 2016, 0:43

Et puise nous sommes déjà avec deux poètes (si différents d’époques et d’opinion même si tous deux chrétiens) je citerai encore une merveilleuse poétesse du 19° siècle : Marceline Desbordes-Valmore. Cette femme eut un seul et torride amour por un homme (volage) dont elle garda secret son nom et qui n’était pas son mari !). Éperdument amoureuse et souvent déçue, ses poèmes dépassent en lyrisme tous eux des poètes de son siècle. Elle écrivait à cet amant :
J’ai voulu ce matin te rapporter des roses / Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes / Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir / …../ Respires-en sur moi l’odorant souvenir.
Couturière-costumière de théâtre, elle vécu dans une digne pauvreté.
Je cite ce dernier poème dans lequel on notera sa confiance en Dieu exprimée avec des mots d'une merveilleuse féminité.

J'irai, j'irai porter ma couronne effeuillée
Au jardin de mon père où revit toute fleur ;
J'y répandrai longtemps mon âme agenouillée :
Mon père a des secrets pour vaincre la douleur.

J'irai, j'irai lui dire au moins avec mes larmes :
" Regardez, j'ai souffert... " Il me regardera,
Et sous mes jours changés, sous mes pâleurs sans charmes,
Parce qu'il est mon père, il me reconnaîtra.

Il dira: " C'est donc vous, chère âme désolée ;
La terre manque-t-elle à vos pas égarés ?
Chère âme, je suis Dieu : ne soyez plus troublée ;
Voici votre maison, voici mon cœur, entrez ! "

Ô clémence! Ô douceur! Ô saint refuge ! Ô Père !
Votre enfant qui pleurait, vous l'avez entendu !
Je vous obtiens déjà, puisque je vous espère
Et que vous possédez tout ce que j'ai perdu.

« Vous ne rejetez pas la fleur qui n'est plus belle
Ce crime de la terre au Ciel est pardonné !
Vous rejetez pas votre enfant infidèle
Non d’avoir rien reçu mais d’avoir tout donné
».


Notons que "Je vous obtiens déjà, puisque je vous espère" est une réponse à la phrase de Pascal mise en signature.
Dernière édition par elenos le ven. 05 févr. 2016, 22:17, édité 2 fois.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1047
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar elenos » ven. 05 févr. 2016, 19:39

Mais cette poétesse souvent déçue en amour, affligée aussi par la mort de se fille unique,la très belle Ondine, est .plus appréciée sans doute à notre époque.
Si vous n’avez pas la crainte de pleurer en écoutant , (comme moi quand javais 16 ans en le lisant-le cœur tout aussi déchiré par la séparation d'une fin d'amour de vacances) écoutez ce poème chanté par Julien Clerc au piano "N’écris pas" simplement par ce lien ci-dessous (même si il y a un peu de pub au début)


ECOUTEZ par le lien ci-dessous

Ces liens sont précédés le plus souvent d'un séquence de publicité. Patientez qulques secondes !

https://www.youtube.com/watch?v=hHo91-F7dNY

https://www.youtube.com/watch?v=ecfoEHcrjMk
]
... et n’apprenons à mourir qu'à nous même ..
D'abord chanté par Julie par Julien Clec


• Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859) Les séparés (N'écri
s pas..) N'oubliez pas les paroles

Lisez et même ..... pleurez comme moi lorsque je le lisais à 16 ans (amor et lacrymae)


N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre.
Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau.
J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,
Et frapper à mon cœur, c'est frapper au tombeau.
N'écris pas !

N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes.
Ne demande qu'à Dieu... qu'à toi, si je t'aimais !
Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes,
C'est entendre le ciel sans y monter jamais.
N'écris pas !

N'écris pas. Je te crains ; j'ai peur de ma mémoire ;
Elle a gardé ta voix qui m'appelle souvent.
Ne montre pas l'eau vive à qui ne peut la boire.
Une chère écriture est un portrait vivant.
N'écris pas !

N'écris pas ces doux mots que je n'ose plus lire :
Il semble que ta voix les répand sur mon cœur ;
Que je les vois brûler à travers ton sourire ;
Il semble qu'un baiser les empreint sur mon cœur.
N'écris pas !

https://www.youtube.com/watch?v=hHo91-F7dNY

https://www.youtube.com/watch?v=ecfoEHcrjMk
Dernière édition par elenos le mer. 04 mai 2016, 9:51, édité 10 fois.


Revenir vers « Lettres »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités