Besoin de vous

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
marcuspeace
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 19 déc. 2015, 14:18

Besoin de vous

Message non lu par marcuspeace » dim. 20 déc. 2015, 17:30

Coucou tout le monde!
Je me présente à vous pour vous faire part de ma situation. Aussi, je vous demande de répondre sans jugement, mon message n'étant absolument pas posté dans le but de vous choquer. Je vis des choses compliquées et j'ai besoin de réponses de croyants.

J'ai 23 ans et j'ai rencontré Margot, l'amour de ma vie, il y a de ça 6 ans. Je suis tombé sous le charme dés que nous nous sommes embrassés alors qu'on était adolescents et je me suis marié l'année dernière lui offrant ainsi la plus belle des preuves d'amour. Notre histoire d'amour passionnée est de plus en plus agréable à vivre. Nous nous voyons grandir mutuellement et notre amour est réciproque, nous le savons. Seulement, quelque chose ou plutôt quelqu'un est venu bouleverser ma vie il y a maintenant 3 mois.
Etudiant en médecine, j'ai fait la connaissance d'une camarade brillante, Alice. Elle m'a parlé pour la première fois en cours, puis nous nous sommes rapprochés. Je la considérais au départ comme une simple amie, on se voyait après les cours (en présence de ma femme) pour réviser et parler de choses sans importance. Puis j'avoue que je suis tombé fou amoureux d'elle. J'ai essayé de contrôler mes sentiments, je ne voulais pas m'engager dans une relation interdite, commetre un adultère etc. et surtout je voulais garder ma femme, je ne voulais pas qu'un amour si parfait s'arrête net, interrompu par une femme connue seulement depuis quelques mois. Mais je me suis attaché sans le vouloir à elle et j'ai trompé ma femme en couchant avec.
Puis j'ai cessé de la voir et surtout j'en ai parlé à ma femme, elle seule pouvait me comprendre. Elle l'a très mal pris, s'est sentie salie. Elle m'a mis à la porte, étrangemment je la comprenais. Le lendemain, je suis revenu chez elle et elle a accepté qu'on se parle. Je lui ai expliqué ce qui s'est passé, je me suis excusé, je lui ai juré que je ne recommencerai plus.
Elle m'a pardonné, m'a dit qu'elle ne pouvait pas appréhender le futur sans moi, j'étais soulagé. Les jours qui ont suivi, j'ai repensé à Alice. C'était plus fort que moi. Je ne pouvais pas lutter contre mes pensées. Mais je ne voulais pas risquer de perdre ma femme une seconde fois et me raisonnais tant et plus.
Le souci c'est que ma femme s'est douté que je n'étais pas moi-même que quelque chose me tracassait, elle voulait que je lui dise la vérité, je lui ai tout avoué : que je l'aimais inconsidérablement mais que Alice me donnait aussi beaucoup d'amour. Elle n'a rien dit sur le coup puis m'a demandé de la voir. Je lui ai donné, naïvement son adresse et elle s'est rendue chez elle. En revenant, en fin de soirée, elle était très joyeuse. Je lui ai demandé des explications. Elle m'a simplement répondu qu'elle trouvait cette femme "extrèmement intelligente" et m'a dit que j'avais très bon goût. J'étais très choqué, je ne savais pas si c'était de l'ironie ou la vérité. Elle m'a proposé de l'inviter quelques jours, en disant qu'elle préférait que je la voie en sa présence. Les quelques jours se sont transformés en semaines puis en mois, et là, nous vivons à 3 dans le même appartement.
Tels trois amis, nous partageons tout, nous avons des projets pour les vacances etc.
Un soir j'ai parlé à ma femme, j'ai dit que je trouvais vraiment étrange qu'elle accepte qu'on vive tous ensemble, elle m'a dit qu'elle préférait ça plutôt que je la trompe dans son dos, et qu'elle lutte sans cesse contre mes tentations et mes désirs en essayant de me garder pour elle.
Ce qui est différent d'une simple colocation entre amis, c'est que je ressens autant d'amour pour ces deux personnes et que quand j'essaie de ne trouver belle, attirante, intelligente, drôle que ma femme, je ne peux m'empêcher de penser que les deux se complètent, et que je trouve du plaisir en les aimant toutes les deux. Je sens même qu'un sentiment plus fort que de l'amitié se lie entre Margot et Alice aussi et cela, sans pouvoir me contrôler, m'émeut et m'attire.

Ma mère, très catholique, me déteste depuis qu'elle a appris mon histoire. Elle me voie une fois par semaine car elle se sent obligée de le faire mais je vois que je la dégoûte. Elle me dit des mots durs, me juge tout le temps, n'essaie pas de me comprendre. Elle me répète que je fais honte à Dieu, que Dieu va me punir, que j'irai en enfer.
Je dois avouer que je ne suis pas catholique, mais je me sens tout de même fautif. Au fond de moi, je tente de me convaincre qu'il n'y a rien d'impur dans ce que je vis, pourtant, selon ma mère, c'est clairement le contraire.

Ce que je veux aujourd'hui c'est savoir ce que Dieu attend vraiment de moi. Je n'arrive pas à voir Dieu dans les paroles blessantes et intolérantes de ma mère. Je n'ai jamais lu la Bible, je ne sais pas ce qu'il est dit concernant ce type de relation. J'ai vraiment besoin de vos réponses, mes amis.

Bien cordialement,

Marcus.

Avatar de l’utilisateur
edouard1
Censor
Censor
Messages : 112
Inscription : lun. 29 juin 2015, 12:16
Conviction : catholique

Re: Besoin de vous

Message non lu par edouard1 » dim. 20 déc. 2015, 19:55

Bonjour Marcus,

On sent que vous êtes perdu : partagé entre la recherche du plaisir et le regard que porte Dieu et votre maman sur vous, entre une femme et une autre... Vous avez besoin de compassion (ce que votre maman ne vous donne pas ou ne vous montre pas).
Je ne remets pas en question l'amour fort et sincère que vous vivez avec ces deux personnes. Il est vrai que, parfois, il est dur de choisir. Et je ne vous juge pas non plus, car je ne suis pas mieux que vous.
La question que j'aimerais vous poser est : êtes-vous heureux ? Car j'ai l'impression que vous êtes tourmenté même si vous avez deux femmes à vos côtés. Il est indispensable de chercher le bonheur mais pensez-vous qu'une telle relation est durable, ne vous fera pas souffrir un jour ou l'autre si l'une des deux (ou les deux) part(ent) ?
Vous ne savez pas ce que Dieu pense de vous : sachez d'abord que Dieu vous aime, que son amour pour vous est infiniment grand, qu'Il ne vous laissera jamais tomber.
Certains vous diront que cette relation est de la polygamie et que c'est formellement interdit par l'Eglise catholique, point. D'autres, comme moi, vous inviteront à chercher les réponses au fond de vous-même, vous inviteront à vous écouter, vous considérer, sans jugement. Ainsi, vous trouverez ce qui est le meilleur pour vous car c'est à vous seul de prendre une décision.
Mais pour vous aider il y a toujours des prêtres qui guident les chrétiens sur le long chemin de la vie.

Edouard

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Besoin de vous

Message non lu par axou » dim. 20 déc. 2015, 20:09

Bonsoir cher Marcuspeace,

et bien c'est compliqué votre affaire !

marcuspeace a écrit :
Elle me dit des mots durs, me juge tout le temps, n'essaie pas de me comprendre. Elle me répète que je fais honte à Dieu, que Dieu va me punir, que j'irai en enfer.
Je dois avouer que je ne suis pas catholique, mais je me sens tout de même fautif.
(...)
Ce que je veux aujourd'hui c'est savoir ce que Dieu attend vraiment de moi. Je n'arrive pas à voir Dieu dans les paroles blessantes et intolérantes de ma mère. Je n'ai jamais lu la Bible, je ne sais pas ce qu'il est dit concernant ce type de relation. J'ai vraiment besoin de vos réponses, mes amis.
Marcus.
Effectivement, le discours brutal de votre mère n'est pas représentatif d'une écoute dans la charité, c'est à dire qui essaye de comprendre ce qui se passe au lieu de juger, d'éclairer au lieu de menacer. Maintenant, c'est dur pour une mère de voir en quelques années le mariage de son jeune fils virer au ménage à trois, elle doit se sentir secrètement coupable, penser qu'elle vous a mal éduqué...Toutes cela est aux antipodes de ses valeurs, elle tombe du haut d'un immeuble ! C'est au dessus de ses forces que de pouvoir vous parler sereinement. Elle est la dernière personne à pouvoir vous aider, (qu'en est il de votre père ?) , n'attendez pas cela de sa part...

Concernant ce ménage à 3 :

si je mets de côté temporairement le point de vue chrétien et la morale chrétienne : Un ménage à 3 n'a pas de chance de durer et a toutes les chances d'exploser dans la souffrance. Vous semblez avoir trouvé les uns et les autres une forme d'équilibre, mais c'est sans doute temporaire car le vrai amour est exclusif, est communion entre 2 personnes.
Dans ce genre de situations, se rejoue sans doute de vieux scénarios oedipiens, vous comblez les uns et les autres des failles psychiques et des blessures sans les guérir, sans rien régler. Si vous avez envie de comprendre pourquoi cette situation s'est mise en place, il faut aller travailler cela avec un psychothérapeute.
Moi, je ne crois pas à ce bonheur à 3 même si pendant un temps, cela peut, apparemment, "combler".

Du point de vue chrétien : d'autres que moi sur le forum vont en parler mieux que moi mais le mariage est un sacrement lors duquel on se promet soutien et fidélité (même à la Mairie), il n'y a pas de mariage à 3 ! Et si vous avez des enfants, comment les élever ainsi ? quels repères pour eux ?
Pour moi, la question n'est même pas le pur et l'impur mais le SENS. Quel sens a votre histoire ? Ou allez vous ainsi ?

J'ai bien compris que "c'est plus fort que vous", c'est pourquoi tout jugement est inopérant (comme souvent) et que cela me parait important de vous faire aider pour comprendre ce qui se joue ici et également de creuser votre vrai désir : vous voulez quoi au juste, comment vous projetez vous dans quelques années?

Ce que Dieu attend de vous ? Peut-être pour commencer que vous alliez à sa rencontre ? Que vous commenciez à lire la Bible (Saint Jean par exemple), que vous vous tourniez vers Lui, que vous lui confiez votre histoire pour'Il vienne Lui même vous éclairer ?

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » lun. 21 déc. 2015, 19:12

marcuspeace a écrit : Ce que je veux aujourd'hui c'est savoir ce que Dieu attend vraiment de moi.
Marcus.
Bonjour Marcus,

Moi je voudrai vous poser une question : "Et vous, qu'attendez-vous de Dieu" ?

Une permission ? un pardon ? un envoi en enfer (comme le dit votre maman)? ....

Marcus, vous nous partagez une partie de votre vie privée qui, effectivement, est contraire à la foi catholique. Dieu, depuis 2000 ans, nous montre l'importance d'un couple homme/femme ...cette vie de couple, avec ses moments difficiles (tensions, crises ou tempêtes) et ses moments si forts que celui de donner la vie et d'élever, à deux, un enfant....

Par les textes de la Bible, Dieu nous indique précisément ce qu'il attend de chacun de nous .....je crois que c'est surtout à vous de choisir ou non votre chemin ...Votre maman souffre, et j'espère que , petit à petit, elle dépassera cette douleur pour continuer à montrer cet immense amour que ressent chaque mère pour son enfant ....

Mais surtout sachez que Dieu est Amour, même quand on le blesse dans sa propre chair ....("Aimer" ne veut pas dire "Approuver")

Que le Seigneur vous aide dans votre réflexion actuelle,
katolik, votre frère en Christ
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

marcuspeace
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 19 déc. 2015, 14:18

Re: Besoin de vous

Message non lu par marcuspeace » mar. 22 déc. 2015, 14:14

edouard1 a écrit :(...) On sent que vous êtes perdu : partagé entre la recherche du plaisir et le regard que porte Dieu et votre maman sur vous, entre une femme et une autre... Vous avez besoin de compassion (ce que votre maman ne vous donne pas ou ne vous montre pas).
Je ne remets pas en question l'amour fort et sincère que vous vivez avec ces deux personnes. Il est vrai que, parfois, il est dur de choisir. Et je ne vous juge pas non plus, car je ne suis pas mieux que vous.
La question que j'aimerais vous poser est : êtes-vous heureux ? Car j'ai l'impression que vous êtes tourmenté même si vous avez deux femmes à vos côtés. Il est indispensable de chercher le bonheur mais pensez-vous qu'une telle relation est durable, ne vous fera pas souffrir un jour ou l'autre si l'une des deux (ou les deux) part(ent) ?
Vous ne savez pas ce que Dieu pense de vous : sachez d'abord que Dieu vous aime, que son amour pour vous est infiniment grand, qu'Il ne vous laissera jamais tomber.
Certains vous diront que cette relation est de la polygamie et que c'est formellement interdit par l'Eglise catholique, point. D'autres, comme moi, vous inviteront à chercher les réponses au fond de vous-même, vous inviteront à vous écouter, vous considérer, sans jugement. Ainsi, vous trouverez ce qui est le meilleur pour vous car c'est à vous seul de prendre une décision.
Mais pour vous aider il y a toujours des prêtres qui guident les chrétiens sur le long chemin de la vie. (...)
Edouard, vous avez tout à fait cerné mes difficultés. A la question que vous me posez, je pourrais répondre que ces deux femmes me donnent autant d'amour l'une que l'autre, je ne me sens bien que quand les deux sont près de moi. Si l'une part par exemple, je m'inquiète et ne regarde plus l'autre, c'est très étrange. Parfois je me questionne (comme vous le recommandez) mais je ne trouve pas les réponses. J'ai du mal.
axou a écrit :C'est dur pour une mère de voir en quelques années le mariage de son jeune fils virer au ménage à trois, elle doit se sentir secrètement coupable, penser qu'elle vous a mal éduqué...Toutes cela est aux antipodes de ses valeurs, elle tombe du haut d'un immeuble ! C'est au dessus de ses forces que de pouvoir vous parler sereinement. Elle est la dernière personne à pouvoir vous aider, (qu'en est il de votre père ?) , n'attendez pas cela de sa part...
Je la comprends évidemment. Mais il y a des fois où j'aimerais qu'elle me comprenne aussi.
axou a écrit :Un ménage à 3 n'a pas de chance de durer et a toutes les chances d'exploser dans la souffrance. Vous semblez avoir trouvé les uns et les autres une forme d'équilibre, mais c'est sans doute temporaire car le vrai amour est exclusif, est communion entre 2 personnes.
Oui, c'est vrai que je n'arrive pas à me projeter dans le futur. Margot et Alice ne semblent plus dérangées par le ménage à 3. Par la force des choses elles ont même fini par trouver un certain équilibre de vie. Nous n'envisagions déjà pas d'avoir d'enfants quand je vivais avec Margot, alors naturellement, nous n'en avons pas reparlé. Alice reste sans-avis sur la question.
Mais si justement, notre ménage marchait dans la durée ? Que nous arrivions à trouver la joie, le bonheur, l'amour ... à 3 ?
Cela ne serait nullement conforme aux règles de la société, mais est-ce que cela dérange à Dieu qui est Amour ?
axou a écrit :Ce que Dieu attend de vous ? Peut-être pour commencer que vous alliez à sa rencontre ? Que vous commenciez à lire la Bible (Saint Jean par exemple), que vous vous tourniez vers Lui, que vous lui confiez votre histoire pour'Il vienne Lui même vous éclairer ?
Je suis souvent allé à sa rencontre mais vous savez c'est difficile. Bon c'est vrai que je n'ai jamais fait beaucoup d'effort et j'ai toujours vu la religion comme un frein à ma liberté, dés mon adolescence. Mais, quand je veux parler à Dieu, je prie, je passe des heures à réciter des prières sans même rien demander en retour, Il ne se montre pas. Je veux que personne ne me juge, même Dieu tout puissant, c'est pourquoi des fois, je renonce à cette communion en sachant pertinemment que j'en ai besoin.
katolik a écrit :Moi je voudrai vous poser une question : "Et vous, qu'attendez-vous de Dieu" ?
Une permission ? un pardon ? un envoi en enfer (comme le dit votre maman)? ....

Marcus, vous nous partagez une partie de votre vie privée qui, effectivement, est contraire à la foi catholique. Dieu, depuis 2000 ans, nous montre l'importance d'un couple homme/femme ...cette vie de couple, avec ses moments difficiles (tensions, crises ou tempêtes) et ses moments si forts que celui de donner la vie et d'élever, à deux, un enfant....

Par les textes de la Bible, Dieu nous indique précisément ce qu'il attend de chacun de nous .....je crois que c'est surtout à vous de choisir ou non votre chemin ...Votre maman souffre, et j'espère que , petit à petit, elle dépassera cette douleur pour continuer à montrer cet immense amour que ressent chaque mère pour son enfant ....

Mais surtout sachez que Dieu est Amour, même quand on le blesse dans sa propre chair ....("Aimer" ne veut pas dire "Approuver")

Que le Seigneur vous aide dans votre réflexion actuelle,
katolik, votre frère en Christ
Ce que j'attends de Dieu ? Un pardon, oui. Mais j'ai entendu dire que le pardon ne se donne que si l'on regrette et c'est justement cela qui me gène. Je n'ai pas envie de regretter. En toute honnêteté je n'ai jamais été un Saint mais tout ce que j'ai fait, le Bien et le Mal, m'a aidé à me construire, m'a aidé à être quelqu'un. Alors oui, je ne suis pas parfait mais je ne veux pas renier ce qu'il y a d'imparfait chez moi, je n'y arrive pas. Je tiens à ma liberté plus que tout. Pour autant, je ne dirais pas non pour aimer Dieu, car je L'aime quand même.

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » mar. 22 déc. 2015, 18:01

Marcuspeace a écrit :(...) Mais si justement, notre ménage marchait dans la durée ? Que nous arrivions à trouver la joie, le bonheur, l'amour ... à 3 ?
Cela ne serait nullement conforme aux règles de la société, mais est-ce que cela dérange à Dieu qui est Amour ?
Marcuspeace,

Nos échanges actuels avec vous, sur ce forum, concernent votre vie intime , dans une vie à 3.....et je pense (en tout cas, c'est ce que je ressent) que vous essayez de vous "positionner" par rapport à l’Église Catholique. Ce qui parait normal puisque ce forum se nomme "la Cité-Catholique"...

Or, pour la religion Catholique, les choses sont claires : il suffit de lire dans Matthieu 19-5 " l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair" ... Jésus nous demande de vivre dans un Amour "vrai" , avec une seule personne, tout le long de notre vie, l'union de ces 2 personnes permettant de créer une famille et de respecter une condition essentielle , la fidélité ....Ici, il ne s'agit pas de penser d'abord à soi, à nos plaisirs personnels, mais au bien de l'autre et, entre autre, au bien des enfants éventuels futurs ...

En ce qui vous concerne, Marcuspeace , dans votre "couple à 3", vous êtes loin de penser à une vie familiale, vous pensez surtout à vous même et à votre propre plaisir. Vous nous l'indiquez d’ailleurs en écrivant "Je tiens à ma liberté plus que tout", et je peux comprendre cela....

Mais dans notre religion catholique la liberté se définie autrement puisque tout croyant a toujours la possibilité de choisir ou de décider, mais l'essentiel est que , par notre décision, nous restions dans la Volonté de Dieu ....

Marcuspeace, vous dites "aimer Dieu" mais "qu'il ne se montre pas"....Alors, lorsque vous commencerez à vous engager dans la voie de celui qui, lui aussi, vous aime , et surtout d'y persévérer, vos appels seront entendus : il se montrera et vous accompagnera. Il suffit de faire le 1er pas ! :oui:
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

marcuspeace
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 19 déc. 2015, 14:18

Re: Besoin de vous

Message non lu par marcuspeace » mer. 23 déc. 2015, 14:33

katolik a écrit :Ici, il ne s'agit pas de penser d'abord à soi, à nos plaisirs personnels, mais au bien de l'autre et, entre autre, au bien des enfants éventuels futurs ...

En ce qui vous concerne, Marcuspeace , dans votre "couple à 3", vous êtes loin de penser à une vie familiale, vous pensez surtout à vous même et à votre propre plaisir. Vous nous l'indiquez d’ailleurs en écrivant "Je tiens à ma liberté plus que tout", et je peux comprendre cela....
Oui, c'est vrai que je ne pense qu'à moi, je veux bien l'admettre. J'ai tenté l'expérience d'une vie à 2 et pourtant je suis bien plus épanoui dans une vie à 3. Je rejette le mode de vie traditionnel : la famille et les enfants, non pas pour m'éloigner de Dieu ou me la jouer "différent", mais parce qu'il ne me correspond pas, parce que je le trouve ennuyeux. Je m'imagine dans la même situation dans le futur, parce que c'est une vie qui me plait mais peut-être que je découvrirai autre chose et que je me laisserai tenter.

Aujourd'hui on voit plein de personnes qui choisissent de vivre une vie différente de la norme, certains comme moi le font par choix, en sachant bien ce qu'ils font, parce qu'ils s'estiment dans le droit de faire ce qu'ils veulent de leur vie, et d'autres le font parce qu'ils n'ont pas le choix (je pense au célibat par exemple pour ceux qui ne trouvent pas de partenaire ou aux couples stériles, qui ne peuvent pas avoir d'enfant...). Evidemment ces vies ne sont pas compatibles avec le message de Matthieu dont vous faisiez référence : "l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair". Pour autant, est-ce que s'éloigner de ce modèle pour mener la vie qui nous correspond est "péché" ?

Un ami très chrétien durant mon adolescence, me disait qu'on n'est pas obligé d'être parfait pour plaire à Dieu, et on n'est pas obligé de regretter de ne pas être parfait non plus ... Ce qu'il compte, me disait-il, c'est de faire de son mieux, d'aimer car Dieu est Amour et c'est tout. Evidemment, c'est un peu contraire avec la morale chrétienne mais a-t-il vraiment tort dans le fond ?

J'ai vraiment besoin de comprendre et pourquoi pas de découvrir Dieu d'une manière différente.

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » mer. 23 déc. 2015, 19:04

marcuspeace a écrit : Ce qu'il compte, me disait-il, c'est de faire de son mieux, d'aimer car Dieu est Amour et c'est tout. Évidemment, c'est un peu contraire avec la morale chrétienne mais a-t-il vraiment tort dans le fond ?
Marcus, êtes-vous sûr que votre ami ait bien dit cette phrase là ? Ne manque-t-il pas une petite partie de la phrase ?...

En effet, je pense que votre ami, si effectivement il est proche de Dieu, voulait dire "Ce qui compte, c'est de faire de son mieux de ce que dit le Seigneur" ... en tout cas, c'est ce que je connais dans le message de Jésus. Jésus nous demande d'essayer d'avancer selon notre capacité propre, selon notre volonté, notre foi, ...

Vous qui vivez en "couple" (si l'on peut dire) vous savez , je pense, que tout n'est jamais "rose". Vivre "avec l'autre", veut-dire accepter les différences ou faiblesses de l'un et l'autre. Et, par cela, l'homme et la femme arrivent à une "maturité", une "fécondité", que je traduit par "un Amour vrai".

Je crois qu'il faut surtout comprendre qu'il y a une grande différence entre "être amoureux" et "Aimer" :
- Être amoureux est un sentiment, autrement dit quelque chose que l'on ressent, une attirance, un désir.
- l'Amour est un choix : un choix libre, réfléchi....je te choisi tel/telle que tu es, avec tes défauts, tes fragilités. Et, pour les catholiques, c'est un choix définitif ! On ne choisi pas jusqu'à ce que je trouve une fille que je trouverai "mieux" que ma femme... Il ne suffit donc pas d’être amoureux pour construire quelque chose, en tout cas dans l'enseignement de Jésus ... et je pense, Marcus, que vous êtes, encore actuellement, au niveau de l’être amoureux...

Je ne voudrai pas vous choquer, cher Marcus, en vous disant que je ne trouve pas de "maturité" en vous. Bien que vous fassiez des études dont mes enfants n'arriveront jamais, et je vous en félicite, 2 de mes filles ont presque votre age (21 et 23 ans) dont une est homosexuelle. L'ainée vit en couple avec un garçon d'une trentaine d'année, l'autre célibataire. Mais , pour la célibataire homosexuelle, et vous vous doutez que nous en avons parlé, il n'est pas question pour elle de se marier à la rigolade, comme par exemple vivre à 3. Elle défend la fidélité, l'Amour vrai ....certains principes que Jésus approuve......

Pour découvrir Dieu, il faut d'abord se mettre sur le chemin qu'il propose, et non "faire du hors-piste" :)
Je dirai que vous voulez avoir le beurre, l'argent du beurre et et le sourire de la crémière par-dessus le marché ....Or, dans la vie de tout être humain, il y a toujours des choix à faire, et Jésus nous les propose dans les 4 évangiles ..... commencez à lire ces textes, ils vous aideront !

Voilà cher Marcus, quelques réflexions suite à votre dernier message. J'espère qu'elles ne vous blessent pas ....elles ne sont que sincères ...

katolik, votre frère en Christ
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

marcuspeace
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 19 déc. 2015, 14:18

Re: Besoin de vous

Message non lu par marcuspeace » mer. 23 déc. 2015, 21:09

katolik a écrit :marcus, êtes-vous sûr que votre ami a bien dit cette phrase là ? ne manque-t-il pas une petite partie de la phrase ?...

En effet, je pense que votre ami, si effectivement il est proche de Dieu, voulait dire "Ce qui compte, c'est de faire de son mieux de ce que dit le Seigneur" ... en tout cas, c'est ce que je connais dans le message de Jésus. Jésus nous demande d'essayer d'avancer selon notre capacité propre, selon notre volonté, notre foi, ...
Il se pourrait que je me sois trompé, c'est un ami de très longue date que j'ai rencontré ado, mais c'est ce que j'ai retenu de lui. Ne pas se préoccuper toujours du péché, c'est ce qu'il voulait dire.
katolik a écrit :Vous qui vivez en "couple" (si l'on peut dire) vous savez , je pense, que tout n'est jamais "rose". Vivre "avec l'autre", veut-dire accepter les différences ou faiblesses de l'un et l'autre. Et, par cela, l'homme et la femme arrivent à une "maturité", une "fécondité", que je traduit par "un Amour vrai".

Je crois qu'il faut surtout comprendre qu'il y a une grande différence entre "être amoureux" et "Aimer" :
- Être amoureux est un sentiment, autrement dit quelque chose que l'on ressent, une attirance, un désir.
- l'Amour est un choix : un choix libre, réfléchi....je te choisi tel/telle que tu es, avec tes défauts, tes fragilités. Et, pour les catholiques, c'est un choix définitif ! On ne choisi pas jusqu'à ce que je trouve une fille que je trouverai "mieux" que ma femme... Il ne suffit donc pas d’être amoureux pour construire quelque chose, en tout cas dans l'enseignement de Jésus ... et je pense, Marcus, que vous êtes, encore actuellement, au niveau de l’être amoureux...
Je ne connaissais pas cette nuance. Je réfléchis très peu justement pour que l'amour soit plus vrai, plus authentique. Je m'attache difficilement à une personne. J'ai toujours fait en sorte d'être attirant pour plaire à plusieurs femmes, parce que je n'arrive pas à vivre en couple et je ne pourrais pas vivre seul non plus. Avant de connaître Margot et Alice, j'ai connu d'autres femmes mais je ne me suis jamais attaché, je n'y suis pas parvenu.
katolik a écrit :Je ne voudrai pas vous choquer, cher Marcus, en vous disant que je ne trouve pas de "maturité" en vous. Bien que vous fassiez des études dont mes enfants n'arriveront jamais, et je vous en félicite, 2 de mes filles ont presque votre age (21 et 23 ans) dont une est homosexuelle. L'ainée vit en couple avec un garçon d'une trentaine d'année, l'autre célibataire. Mais , pour la célibataire homosexuelle, et vous vous doutez que nous en avons parlé, il n'est pas question pour elle de se marier à la rigolade, comme par exemple vivre à 3. Elle défend la fidélité, l'Amour vrai ....certains principes que Jésus approuve......
Vous ne me choquez pas et le manque de "maturité" que vous remarquez m'a souvent été reproché. Vous défendez l'union, hétérosexuelle/homosexuelle, de deux personnes parce que cela fait partie de vos valeurs et vos principes que je respecte. Vous n'êtes entouré que de ces modèles et cela peut vous faire penser que la vie que je mène moi n'est que mensonge, que "rigolade". Pourtant il y a bien de l'amour, un amour différent oui mais un amour quand même, qui est, certes, difficile à concevoir.
katolik a écrit :Pour découvrir Dieu, il faut d'abord se mettre sur le chemin qu'il propose, et non "faire du hors-piste" :)
Je dirai que vous voulez avoir le beurre, l'argent du beurre et et le sourire de la crémière par-dessus le marché ....Or, dans la vie de tout être humain, il y a toujours des choix à faire, et Jésus nous les propose dans les 4 évangiles ..... commencez à lire ces textes, ils vous aideront !
Je ne cherche pas à faire du hors-piste, je cherche à avoir la vie qui me correspond, j'aimerais, pour faire simple, aimer Dieu et ma vie.

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » mer. 23 déc. 2015, 23:33

marcuspeace a écrit : Vous défendez l'union, hétérosexuelle/homosexuelle, de deux personnes parce que cela fait partie de vos valeurs et vos principes que je respecte.
Oups, je pense ne pas avoir été assez clair :bomb: En effet, je vous ai signalé que ma fille était homosexuelle, et qu'elle a "certains principes"....mais je n'ai pas dis que je "défendais l'union de 2 personnes homosexuelles" ! ...Aimer sa fille ne veut pas dire "tout accepter" ....

Jésus défend l'union d'un homme et d'une femme...pas de 2 hommes ...ou de 2 femmes ....

Pour le reste, je relirai votre dernier message et y répondrai ....mais je vais, de ce pas, dormir ... :ciao:
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » jeu. 24 déc. 2015, 15:00

marcuspeace a écrit : Je m'attache difficilement à une personne. J'ai toujours fait en sorte d'être attirant pour plaire à plusieurs femmes, parce que je n'arrive pas à vivre en couple et je ne pourrais pas vivre seul non plus. Avant de connaître Margot et Alice, j'ai connu d'autres femmes mais je ne me suis jamais attaché, je n'y suis pas parvenu.
Et pourtant, vous vous êtes engagé avec Margot par le Mariage dont l'une des obligations est, selon le code civil, la fidélité ...
Pourquoi s'etre marié avec Margot si vous n'arrivez pas à vous attacher à une seule personne ?
marcuspeace a écrit : Pourtant il y a bien de l'amour, un amour différent oui mais un amour quand même, qui est, certes, difficile à concevoir.
Difficile à concevoir si vous voulez vous positionner par rapport à Dieu ... Sinon, ce mode de vie de couple , avec un homme et plusieurs femmes, est vieux comme le monde : voir le Coran qui permettait la polygamie mais reconnait également que "« Vous ne pouvez jamais être juste envers vos femmes , même si vous le désirez ardemment ». (verset 129)...
marcuspeace a écrit : Je cherche à avoir la vie qui me correspond, j'aimerais, pour faire simple, aimer Dieu et ma vie.
Marcus, le Dieu que vous voulez aimer n’existe pas ! Croire que Dieu, fait Homme par la personne de Jésus, accepterait un mode de vie comme le votre n'est qu'illusion .... Lorsqu'ils étaient bébés je racontais à mes enfants des idées de fées, de magiciens et cela leur permettait de rêver d’illusions ... Mais vous, Marcus, vous me paraissez adulte et vous devriez comprendre que ce mode de vie à 3 n'est que futile, illusoire et enfantin ! Je ne juge pas votre vie en trio, et si cela vous convient continuez à vivre ainsi ! Mais surtout n'essayez pas d'y rajouter Dieu pour que vous ne vous culpabilisiez pas ! Je pense que, peut-être sans vous en rendre compte, vous ne vivez pas si bien votre vie aujourd'hui, et vous essayez de l'accepter plus facilement en trichant : en y plantant Dieu au milieu ...

En tout cas, Marcus, je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël. Peut-être comme Jésus, nouveau-né, une nouvelle vie commencera ce 25 Décembre et vous permettra de découvrir, dans les jours, semaines et mois à venir, tous les biens-faits d'un Amour-vrai ....Mettez au feu du malin votre carapace actuelle, et nu, tel le nouveau-né de Bethléem qui va/vient de naitre, mettez-vous dans les bras de Dieu et suivez son chemin ....qu'il vous montrera trés vite si vous décidez de le suivre :oui:

Que le Seigneur vous bénisse, cher Marcus
Katolik, votre frère en Christ
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7916
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Besoin de vous

Message non lu par Christophe » ven. 25 déc. 2015, 10:54

Bonjour Marcus, et joyeux Noël !

Si vous êtes tellement heureux en ménage à trois, pourquoi venir sur ce forum catholique et poster dans la section " Soutien dans l'épreuve " ?

Vous savez pertinemment quelle est la conception du mariage et de la famille défendue par l’Église : l'union exclusive et indissoluble d'un homme et d'une femme en vue, notamment, de l'accueil des enfants. Si vous cherchez une approbation, ce n'est sans doute pas le meilleur endroit... Et si ce n'est pas une approbation, que cherchez vous ?

Je crois que, quoi que vous en disiez, la situation actuelle ne vous satisfait pas totalement. Vous ressentez une gène, un malaise. Si le regard désapprobateur de votre mère vous rend malade, c'est parce que vous n'assumez pas. Mais surtout, je crois que si vous-même vous accommoderiez volontiers de la polygamie, sans doute n'est-ce pas le cas de votre épouse. Margot vous aime, elle vous aime plus que tout. Regardez les sacrifices qu'elle a consentie pour vous garder, pour satisfaire vos désirs. Vous avez " l'impression " que la situation lui convient ? Je ne crois pas, je crois seulement que c'est la seule façon qu'elle a trouvée de ne pas vous perdre.

Peut-être serait-il temps d'avoir une conversation sérieuse avec Margot : pourquoi vous êtes-vous marié ? quelles étaient vos motivations à chacun ? savait-elle que vous n'envisagiez pas la vie à deux ? a-t-elle (ou avait-elle) des projets d'enfants ? comment envisage-t-elle l'avenir ?
Bref, quels étaient les termes du contrat, et qu'en reste-t-il aujourd'hui ?

Vous savez, vous n'êtes ni le premier, ni le dernier homme à être amoureux de deux femmes. Mais le mariage, ce n'est pas seulement une question d'amour (même si l'amour y joue un rôle majeur). Le mariage, c'est aussi une question de loyauté à la parole donnée. Choisir c'est aussi renoncer. Vous vous êtes mariés, vous avez choisi Margot et vous ne voulez renoncer à rien ? Est-ce que vous n'avez pas l'impression, au lieu de construire du bonheur à deux, de construire du malheur à trois ?

Je ne vous juge pas, je sais votre situation difficile. Mais vous devez prier pour demander à Dieu de vous aider à discerner sa volonté et pour vous donner la force de faire ce qui doit être fait, aussi douloureux cela soit-il. Soyez à l'écoute de votre épouse.

Courage...
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

marcuspeace
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 19 déc. 2015, 14:18

Re: Besoin de vous

Message non lu par marcuspeace » ven. 01 janv. 2016, 20:45

Excusez moi de vous répondre une semaine après, je n'avais pas d'accès à internet jusqu'à maintenant.
katolik a écrit :
marcuspeace a écrit : Vous défendez l'union, hétérosexuelle/homosexuelle, de deux personnes parce que cela fait partie de vos valeurs et vos principes que je respecte.
Oups, je pense ne pas avoir été assez clair :bomb: En effet, je vous ai signalé que ma fille était homosexuelle, et qu'elle a "certains principes"....mais je n'ai pas dis que je "défendais l'union de 2 personnes homosexuelles" ! ...Aimer sa fille ne veut pas dire "tout accepter" ....

Jésus défend l'union d'un homme et d'une femme...pas de 2 hommes ...ou de 2 femmes ....

Pour le reste, je relirai votre dernier message et y répondrai ....mais je vais, de ce pas, dormir ... :ciao:
Oui Jésus défend l'union d'un homme et d'une femme, vous faîtes bien de le souligner (et la société en général défend le modèle homme-femme). Mais je me demande si s'éloigner de ce modèle ne pourrait pas être considéré autrement que comme un péché. On a tous des vies différentes, ceux qui par exemple vivent dans le célibat sont vus parfois comme des égoïstes mais je n'entends pas qu'il s'agit d'un péché, d'une vie non-voulue par Dieu.
katolik a écrit :Et pourtant, vous vous êtes engagé avec Margot par le Mariage dont l'une des obligations est, selon le code civil, la fidélité ...
Pourquoi s'etre marié avec Margot si vous n'arrivez pas à vous attacher à une seule personne ?
Je vous assure que quand je me suis marié, je pensais être capable d'aimer la même femme toute ma vie.
katolik a écrit :Marcus, le Dieu que vous voulez aimer n’existe pas ! Croire que Dieu, fait Homme par la personne de Jésus, accepterait un mode de vie comme le votre n'est qu'illusion .... Lorsqu'ils étaient bébés je racontais à mes enfants des idées de fées, de magiciens et cela leur permettait de rêver d’illusions ... Mais vous, Marcus, vous me paraissez adulte et vous devriez comprendre que ce mode de vie à 3 n'est que futile, illusoire et enfantin ! Je ne juge pas votre vie en trio, et si cela vous convient continuez à vivre ainsi ! Mais surtout n'essayez pas d'y rajouter Dieu pour que vous ne vous culpabilisiez pas ! Je pense que, peut-être sans vous en rendre compte, vous ne vivez pas si bien votre vie aujourd'hui, et vous essayez de l'accepter plus facilement en trichant : en y plantant Dieu au milieu ...
C'est assez paradoxal de qualifier mon mode de vie de futile, illusoire et enfantin et de me dire ensuite que vous ne le jugez pas ! Mais je vous comprends, c'est difficile de ne pas juger un mode de vie aussi peu commun quand on a la vie que Jésus veut pour nous, la bonne vie.
Je ne peux m'empêcher de "rajouter" Dieu dans ce mode de vie, car j'essaie depuis peu de le rajouter dans ma vie tout court, ce qui n'est pas chose facile. J'ai du mal à me comprendre mais j'ai le regret de dire que ce mode de vie me convient plus qu'une vie bien rangée. J'ai toujours eu cet attrait pour la différence et cela me conduit à faire des choses, peu normales.
katolik a écrit :En tout cas, Marcus, je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël. Peut-être comme Jésus, nouveau-né, une nouvelle vie commencera ce 25 Décembre et vous permettra de découvrir, dans les jours, semaines et mois à venir, tous les biens-faits d'un Amour-vrai ....Mettez au feu du malin votre carapace actuelle, et nu, tel le nouveau-né de Bethléem qui va/vient de naitre, mettez-vous dans les bras de Dieu et suivez son chemin ....qu'il vous montrera trés vite si vous décidez de le suivre :oui:
Merci à vous.
Christophe a écrit :Bonjour Marcus, et joyeux Noël !

Si vous êtes tellement heureux en ménage à trois, pourquoi venir sur ce forum catholique et poster dans la section " Soutien dans l'épreuve " ?

Vous savez pertinemment quelle est la conception du mariage et de la famille défendue par l’Église : l'union exclusive et indissoluble d'un homme et d'une femme en vue, notamment, de l'accueil des enfants. Si vous cherchez une approbation, ce n'est sans doute pas le meilleur endroit... Et si ce n'est pas une approbation, que cherchez vous ?

Je crois que, quoi que vous en disiez, la situation actuelle ne vous satisfait pas totalement. Vous ressentez une gène, un malaise. Si le regard désapprobateur de votre mère vous rend malade, c'est parce que vous n'assumez pas. Mais surtout, je crois que si vous-même vous accommoderiez volontiers de la polygamie, sans doute n'est-ce pas le cas de votre épouse. Margot vous aime, elle vous aime plus que tout. Regardez les sacrifices qu'elle a consentie pour vous garder, pour satisfaire vos désirs. Vous avez " l'impression " que la situation lui convient ? Je ne crois pas, je crois seulement que c'est la seule façon qu'elle a trouvée de ne pas vous perdre.

Peut-être serait-il temps d'avoir une conversation sérieuse avec Margot : pourquoi vous êtes-vous marié ? quelles étaient vos motivations à chacun ? savait-elle que vous n'envisagiez pas la vie à deux ? a-t-elle (ou avait-elle) des projets d'enfants ? comment envisage-t-elle l'avenir ?
Bref, quels étaient les termes du contrat, et qu'en reste-t-il aujourd'hui ?

Vous savez, vous n'êtes ni le premier, ni le dernier homme à être amoureux de deux femmes. Mais le mariage, ce n'est pas seulement une question d'amour (même si l'amour y joue un rôle majeur). Le mariage, c'est aussi une question de loyauté à la parole donnée. Choisir c'est aussi renoncer. Vous vous êtes mariés, vous avez choisi Margot et vous ne voulez renoncer à rien ? Est-ce que vous n'avez pas l'impression, au lieu de construire du bonheur à deux, de construire du malheur à trois ?

Je ne vous juge pas, je sais votre situation difficile. Mais vous devez prier pour demander à Dieu de vous aider à discerner sa volonté et pour vous donner la force de faire ce qui doit être fait, aussi douloureux cela soit-il. Soyez à l'écoute de votre épouse.

Courage...
J'essaie d'être à l'écoute de moi-même d'abord pour essayer de me comprendre. Je n'envisage pas d'avoir des enfants car je me sentirais incapable de les élever, de plus, en toute honnêteté, je ne trouve aucun avantage à être papa même si je respecte le fait que certains puissent en trouver. J'aimerais avoir une vie qui me corresponde, j'aimerais briller sur mon propre chemin. Mais en même temps je culpabilise, j'ai honte parfois de ce que je vis, j'ai honte du regard que pourrait porter Dieu sur moi. J'ai honte aussi des reproches que me fait ma mère, j'ai peur pour mon avenir, de la solitude ... Finalement non, je ne suis pas heureux. Seul, accompagné, je n'arrive pas à me positionner, trouver un équilibre. Quand je crois que mon bonheur est entier, que j'éprouve du plaisir, je retombe aussitôt dans les angoisses, la culpabilité qui me rongent. J'ai tout pour être heureux, mais je ne suis pas heureux. Finalement si je me suis inscrit sur ce forum pour répondre à votre question, c'est peut-être juste parce que j'ai besoin de gens qui soient là pour moi.

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1062
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : catholique
Localisation : France
Contact :

Re: Besoin de vous

Message non lu par katolik » ven. 01 janv. 2016, 23:20

marcuspeace a écrit : je me demande si s'éloigner de ce modèle ne pourrait pas être considéré autrement que comme un péché. On a tous des vies différentes, ceux qui par exemple vivent dans le célibat sont vus parfois comme des égoïstes mais je n'entends pas qu'il s'agit d'un péché, d'une vie non-voulue par Dieu.
Marcus, je crois qu'il ne faut pas se cacher le visage comme une autruche : oui , votre vie de "couple à 3", surtout après votre engagement à la fidélité déclaré lors de votre mariage, fait que vous êtes dans le péché ! A ce jour, vous n'arrivez pas à respecter 2 choses essentielles : "La stabilité du mariage" et "la Fidélité des époux" !

Dans ce que vous nous partagez, Marcus, je ne pense pas qu'il faut essayer de trouver quelque chose qui permettrait de faire croire que vous n’êtes pas dans le péché . Par contre, il est important que vous sachiez que, face à votre non respect de la loi divine, vous êtes cependant aimé de Dieu ! Il vous accompagne dans votre questionnement actuel, il vous écoute dans vos interrogations, il prie pour vous lorsque vous ressentez des angoisses ou de la culpabilité .... Faites un pas vers le chemin qu'il vous montre sur, par exemple, le Mariage et ses 4 piliers (Aimer en toute Liberté / Fidélité/ Fécondité / Indissolubilité ) et de nouvelles portes s'ouvriront à vous !

marcuspeace a écrit : C'est assez paradoxal de qualifier mon mode de vie de futile, illusoire et enfantin et de me dire ensuite que vous ne le jugez pas !

Cela peut, effectivement, paraitre "contraire" ....mais, pour moi, cela est clair : je ne vous juge pas dans votre liberté de vivre comme vous le désirez, hors de tout point de vue "religion"....Par contre, dés que vous parlez de Dieu, oui, je ne peut que vous dire que ce que vous faites est mal ! Comme un ami qui se drogue et à qui je ferai tout pour l'en sortir, je ne vous juge pas, Dieu seul le fera, mais je fais tout pour que vous compreniez que ce que vous faites n'est pas aimé de Dieu ....

Marcus, je vous souhaite une bonne soirée et merci pour tout ce que vous nous partagez sur ce forum :)

Votre frère en Christ,
katolik
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Avatar de l’utilisateur
Milla
Barbarus
Barbarus

Re: Besoin de vous

Message non lu par Milla » sam. 02 janv. 2016, 10:00

Bonjour Marcus,

Je pense que si on vous a demandé pourquoi vous avez choisi de vous marier, c'est parce que le mariage peut évoquer quelque chose de lourd, de pesant voire de conservateur, au contraire par exemple du papillonnage amoureux. C'est un chemin auquel est attaché tout un tas d'obligations légales, et on peut être surpris que quelqu'un qui rejette le mode de vie voire le couple traditionnel s'y engage.
D'où les questions sur le sens que vous donnez au mariage, au couple… et je rajoute « à votre trio » : si Margot ou Alice entretenait une relation amoureuse avec un autre homme, feriez-vous preuve de la même ouverture ? En avez-vous déjà parlé avec elles ?

Ce qui me frappe, c'est que la communication entre votre femme et vous sur ce sujet semble là, mais toujours après coup :
- vous développez petit à petit des sentiments amoureux pour une autre femme, vous trompez votre femme, puis vous lui en parlez.
- vous continuez à avoir des sentiments pour Alice, votre femme s'aperçoit que quelque chose ne va pas, donc vous lui en parlez.
- votre femme vous propose d'inviter Alice à la maison, vous acceptez même si son attitude vous semble étrange, puis vous lui en parlez.
Était-ce impossible d'en discuter avant ?

Vous dites : « Je réfléchis très peu justement pour que l'amour soit plus vrai, plus authentique ». Je prendrais la question à l'envers : pourquoi l'amour souffrirait-il d'un minimum de réflexion ?

Bonne année 2016 !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités