La nomination des évêques

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La nomination des évêques

Message non lu par jean_droit » sam. 22 juin 2013, 16:50

Remarques personnelles :

J'ai lu quelque part que la nomination des évêques serait un signe de la volonté de notre Pape de faire avancer l'Eglise. Pourvu que les prochaines désignations d'évêques en France répondent à la volonté du Pape et non à quelques jeux "politiques".

De Belgicatho :

et :

http://www.news.va/fr/news/les-nonces-a ... uccomber-a
Pour choisir un évêque

Ce que le pape recommande aux nonces apostoliques (http://www.news.va/) :

Le caractère pastoral est le critère numéro un que doivent prendre en compte les nonces quand ils recommandent quelqu’un.

Les futurs évêques doivent être « des pasteurs proches des gens dont nous avons tant besoin » a confié le pape François.

Pas question donc de sélectionner quelqu’un qui « recherche l’épiscopat », qui veuille servir son ambition. Pas question non plus qu’il soit l’époux d’une Eglise tout en étant à « la recherche d’une autre ». Ce dernier point est, visiblement pour le Pape, un sujet délicat sur lequel il a l’intention de revenir en privé, loin des micros.

Le futur évêque doit à l’inverse, être « père et frère, doux, patient et miséricordieux ».

Il doit aimer « la pauvreté, intérieure comme liberté pour le Seigneur, et extérieure comme simplicité et austérité de vie ». Il ne doit pas avoir une « psychologie de Prince ».

Cet évêque doit veiller sur son troupeau, être devant, derrière, à ses côtés, pour « indiquer la route, pour le maintenir uni et pour éviter que quelqu’un reste en arrière ».

Par ailleurs,

Dans leur travail comme dans leur être, les nonces doivent se garder de la « la mondanité spirituelle », véritable « danger » qui guette les « hommes d’Eglise ».

Ils ne doivent pas « céder à l’esprit du monde qui pousse à agir pour soi et non pour la gloire de Dieu ». Cet avertissement ne vaut pas que pour eux : il vaut également pour les futurs évêques qu’ils ont à choisir.

Qu’ils soient donc nonces ou évêques, ces hommes doivent être d’abord et avant tout des « pasteurs qui servent l’Eglise ».

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13467
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Nomination d'Evêques : "Un service, non un honneur"

Message non lu par etienne lorant » ven. 25 oct. 2013, 10:47

Au cours de son homélie prononcée en grande partie d’abondance de cœur, le pape a médité sur les « responsabilités apostoliques » des évêques, successeurs des apôtres : « A travers la succession ininterrompue depuis les apôtres, l'oeuvre du Christ se transmet jusqu'à aujourd'hui ». Et c’est donc « le Christ qui continue par les évêques à annoncer le salut et à sanctifier les croyants ».

« Vous avez été choisis entre les hommes et pour les hommes », a-t-il également rappelé : l'épiscopat est « le nom d’un service et non d’un honneur… l’évêque doit servir et non dominer… toujours en service, toujours en service… ».

Le pape les a exhortés à « annoncer la Parole en tout temps » mais aussi à « prier », car même les apôtres ont choisi des diacres pour avoir le temps de prier : « Un évêque qui ne prie pas est un évêque à mi-chemin. Et s’il ne prie pas le Seigneur il finit dans la mondanité », a-t-il insisté.

« Aimez vos prêtres et vos diacres, qui sont les plus proches de vous… Aimez aussi les pauvres, les sans défense et ceux qui ont besoin d’aide… Aimez avec un cœur de père et de frère tous ceux qui vous sont confiés par Dieu », a poursuivi le pape, qui leur a demandé également d’être « unis au Collège des évêques ».

http://www.zenit.org/fr/articles/etre-e ... un-honneur
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2981
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Nomination d'Evêques : "Un service, non un honneur"

Message non lu par Jean-Mic » ven. 25 oct. 2013, 15:00

etienne lorant a écrit :l'épiscopat est « le nom d’un service et non d’un honneur… l’évêque doit servir et non dominer… toujours en service, toujours en service… ».
C'est une des rares choses qui m'agace chez ce grand bonhomme qu'est notre pape François, c'est que (lorsqu'il s'en prend aux prêtres et aux évêques sans ménagement) on pourrait croire qu'il parle de TOUS les prêtres et de TOUS les évêques, alors qu'il a sans doute en vue un certain nombre de situations qui concernent assez peu nos Eglises d'Europe. Car en fait, qui peut dire parmi nous, lecteurs de ce forum, que son évêque est un évêque d'aéroport ? un évêque "dominateur" qui recherche plus les honneurs que le service ? Le cas de l'évêque "de luxe" allemand qui a fait les gorges chaudes des médias la semaine dernière, aussi déplacé et choquant qu'il soit, n'est qu'un épiphénomène parmi les mille et quelques évêques d'Europe ...
etienne lorant a écrit :« Aimez vos prêtres et vos diacres, qui sont les plus proches de vous… ».
Ah enfin, il me semble que c'est la première fois (mais j'en ai peut-être raté) qu'un pape parle aussi explicitement de la dignité du ministère des diacres. Ses prédécesseurs les évoquaient rarement ... ou jamais, comme partageant la charge pastorale de l'évêque.
etienne lorant a écrit :l« Aimez aussi les pauvres, les sans défense et ceux qui ont besoin d’aide… Aimez avec un cœur de père et de frère tous ceux qui vous sont confiés par Dieu ».
Là, je pense que nous serons tous d'accord : c'est la moindre des choses qu'on attende d'un évêque, d'un pasteur.

Fraternellement
Jean-Mic

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Nomination d'Evêques : "Un service, non un honneur"

Message non lu par Belin » ven. 25 oct. 2013, 16:53

Ici au Cameroun, l'évêque est une grande personnalité, il est comme un gouverneur, il reçoit assez d'honneur de la part de la population comme de la part des autorités administratives. Et à son installation, le président de la république ( qui est pratiquement un demi-Dieu, dictature oblige) est toujours représenté personnellement, toute la ville est en fête. D'ailleurs l'Eglise catholique aura bientôt un statut particulier. Tout ça me gène parfois, c'est vrai qu'on doit obéir et prier pour les autorités civiles afin de pouvoir librement pratiquer notre Foi comme l'a dit st Paul, mais on a aussi un devoir de dire la vérité et de lutter contre les injustices.
C'est comme si le Pape c'est appuyé sur le fonctionnement de l'Eglise au Cameroun, dans son discours.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Modification dans la procédure de nomination des évêques

Message non lu par jean_droit » jeu. 17 sept. 2015, 9:35

Ce point est essentiel.

L'Eglise ne peut sortir de sa léthargie ou de son déclin que si elle est guidée par le Saint Père et par des évêques courageux ... et évangélisateurs.

Le système de consensus ou de cooptation nous a donné, en France, semble-t-il, tout un ensemble d'évêques bien sous tous rapports mais, en définitive, peu dynamiques.

Il est temps de changer un système qui ne donne pas de très bons résultats, le mot "vérolé" me semblant nettement excessif.

On attend avec impatience la nomination du successeur de monseigneur Léonard. Elle sera significative de la poursuite ou non de la cooptation. L'establishment sera-t-il plus fort que les nécessités de l'Eglise qui est en Belgique ?

http://www.riposte-catholique.fr/ripost ... s-deveques
Changer le système vérolé des nominations d’évêques
17 SEPTEMBRE 2015

Il est connu que l’épiscopat français se perpétue par cooptation, au grand désespoir de la jeune génération et des fidèles catholiques qui attendent trop souvent en vain la nomination d’évêques courageux, fiers de leur foi, fidèles au Magistère de la Sainte Eglise.

Ce système va-t-il être remanié ?

La nomination des évêques a été le nouveau sujet à l’ordre du jour du C9, le Conseil des cardinaux institué par le pape François pour réformer le gouvernement de l’Église. Réuni du lundi 14 au mercredi 16 septembre , le C9 a entrepris une réflexion sur

« les procédures pour la nomination des nouveaux évêques, plus spécifiquement sur les qualités et les compétences des candidats à la lumière des exigences du monde d’aujourd’hui, et sur le recueil des informations ».

Chaque jour, ou presque, le pape signe la nomination d’un nouvel évêque dans le monde, candidature présentée par le cardinal Ouellet, après avis de la Congrégation pour les évêques, du nonce, de certains cardinaux (pour la France, du cardinal Vingt-Trois). Trois noms sont soumis au choix du pape, qui, ne connaissant que rarement le candidats, signe un peu les yeux fermés, à l’exception des nominations importantes.

La question de cette réforme sera approfondie avec les dicastères de compétence.

Le C9 se réunira de nouveau du 10 au 12 décembre.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La nomination des évêques

Message non lu par gerardh » ven. 18 sept. 2015, 15:16

_______

Bonjour,

Dans les premiers siècles, les évêques étaient choisis par les fidèles.


_________

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Héraclius » ven. 18 sept. 2015, 15:25

gerardh a écrit :_______

Bonjour,

Dans les premiers siècles, les évêques étaient choisis par les fidèles.


_________
En effet, ils étaient élus par acclamation.

Et si on faisait cela aujourd'hui, la foule immense des semi-pratiquants imposerait sans doute des évêques ultra-progressistes...
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11051
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Fée Violine » sam. 19 sept. 2015, 9:52

Pas forcément. Les prêtres ultra-progressistes, ça n'existe plus guère, à part quelques-uns trop vieux pour être évêques. Les gens voteraient pour ceux qu'ils connaissent, et ils ne connaissent pas tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Héraclius » sam. 19 sept. 2015, 10:51

Fée Violine a écrit :Pas forcément. Les prêtres ultra-progressistes, ça n'existe plus guère, à part quelques-uns trop vieux pour être évêques. Les gens voteraient pour ceux qu'ils connaissent, et ils ne connaissent pas tout le monde.
Après il faut voir comment tout cela serait organisé... ;)
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La nomination des évêques

Message non lu par gerardh » sam. 19 sept. 2015, 11:26

__________

Bonjour,

Les fidèles ne sont-ils pas habités par le Saint-Esprit ?



________

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Scratchy » sam. 19 sept. 2015, 11:34

Héraclius a écrit :
Fée Violine a écrit :Pas forcément. Les prêtres ultra-progressistes, ça n'existe plus guère, à part quelques-uns trop vieux pour être évêques. Les gens voteraient pour ceux qu'ils connaissent, et ils ne connaissent pas tout le monde.
Après il faut voir comment tout cela serait organisé... ;)
Oui, tout à fait. Il ne faudrait surtout pas que les médias s'en mêlent. Car malheureusement, la dictature de l'opinion publique est très forte aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Héraclius » sam. 19 sept. 2015, 12:16

gerardh a écrit :__________

Bonjour,

Les fidèles ne sont-ils pas habités par le Saint-Esprit ?

________
Cela dépend de beaucoup de choses. Il faudrait, pour cela, que les fidèles croient véritablement que leur devoir est de se faire le véhicule de l'Esprit. Si ils agissent pas militatisme, alors ma réponse est non. Hors je conçois quelques doutes quant à l'idée que le catholique moyen (celui dont la pratique religieuse se limite à aller à la messe le dimanche, et encore, seuement si il n'a pas autre chose de plus important à faire) fasse le distinguo entre le vote politique et le vote religieux.

L'Eglise enseigne bien entendu que l'esprit est à l'oeuvre dans le Corps Mystique du Christ, particulièrement lors des assemblées saintes. Mais de la même manière qu'un concile ou qu'un conclave ne parle dans l'Esprit que dès lors que son intention est pure (combien de conclaves achetés et de conciles hérétiques assemblés par esprit de militantisme ?), la foule peut, selon son intention, parler selon l'esprit ou selon le monde.

Cela dit, je suis certain qu'on y viendra, parce que Vatican II a expréssément demandé que l'on renforce le poid de l'Eglise locale et que l'on calme un peu la sur-centralisation romaine. Mais l'Eglise en Occident n'est pas prête, oh non.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11051
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Fée Violine » sam. 19 sept. 2015, 12:49

Héraclius a écrit :
Fée Violine a écrit :Pas forcément. Les prêtres ultra-progressistes, ça n'existe plus guère, à part quelques-uns trop vieux pour être évêques. Les gens voteraient pour ceux qu'ils connaissent, et ils ne connaissent pas tout le monde.
Après il faut voir comment tout cela serait organisé... ;)
Oui, on n'imagine pas des élections avec une campagne électorale ! ;)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: La nomination des évêques

Message non lu par gerardh » sam. 19 sept. 2015, 18:14

_______

Bonjour Héraclius, vous écrivez :
Il faudrait, pour cela, que les fidèles croient véritablement que leur devoir est de se faire le véhicule de l'Esprit. Si ils agissent pas militantisme, alors ma réponse est non.
Sans doute, mais ne pourrait-on pas en dire autant du haut clergé ?


_______

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: La nomination des évêques

Message non lu par Héraclius » sam. 19 sept. 2015, 18:24

gerardh a écrit :_______

Bonjour Héraclius, vous écrivez :
Il faudrait, pour cela, que les fidèles croient véritablement que leur devoir est de se faire le véhicule de l'Esprit. Si ils agissent pas militantisme, alors ma réponse est non.
Sans doute, mais ne pourrait-on pas en dire autant du haut clergé ?


_______
N'ais-je pas parlé de conclaves achetés et de conciles hérétiques ?

Mais de façon générale, je pense qu'actuellement l'immense majorité des prélats croient sincèrement que les conciles et les synodes sont des lieux d'expressions de l'Esprit.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités