Le point sur la pornographie

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Cinci » mer. 03 juin 2015, 22:03

axou,
Les propos ci-dessus sont antisémites.
Dans l'article original en anglais et référencé par Kolia Karamazov : il n'y a pas l'ombre d'une poussière de ce que vous supposez. Je vous donne mon impression.

les propos ci dessus sont racistes.
Non.

Ces propos viennent s'articuler dans le cadre de l'objet étudié par l'auteur de l'article. Je n'y ai rien perçu de raciste. Et Je ne pense pas non plus que le JewishQuarterly aurait publié un truc raciste.


J'ai trouvé les propos de Kolia très corrects jusqu'ici et puis le contenu de l'article intéressant à lire.

Ainsi, j'ignorais moi-même que le milieu de la pornographie serait opéré factuellement par un si grand nombre d'individus de culture juive à l'origine. Il s'y trouverait une certaine surreprésentation. Très possible. Et je n'en serais pas trop étonné non plus.

Pourquoi?

Dans le passé, j'aurai déjà pu visionner un ou deux grands documentaires (des trucs sérieux) portant sur l'histoire du cinéma en général et puis, je me souviens, il y était question également d'une certaine surreprésentation de personnalités juives à Hollywood, dans les années 1950, 1960, etc.

C'est à dire qu'un «gros effort» aura été fait apparemment, à Hollywood, à partir de gens philosophiquement liés à une certaine avant-garde "éclairée", tels des libéraux, pour remodeler la culture américaine, pour faire évoluer les mentalités du grand public.

Ainsi, Hollywood aurait été à l'avant-garde de ce combat pour faire reculer le racisme, l'antisémitisme; pour faire mieux accepter les différences, la diversité; pour faire tomber progressivement les barrières de la censure (code Hayes) qui s'appuyait sur les bons vieux interdits en matière sexuelle notamment. Le cinéma hollywoodien aurait grandement influencé le comportement sexuel des nouvelles générations d'Américains. C'est bien compréhensible.

Sur le plan politique, il est assez facile de comprendre que ceux issus d'un milieu juif (pas exclusivement, mais eux aussi en particulier) auront pu trouver comme «chose vitale» un certain devoir et tel celui de casser un vieux conservatisme, la nécéssité de devoir rompre avec de vieilles habitudes mentales. Il s'y sera trouvé une bonne motivation pour le faire.

On pourrait penser à un grand vent culturel très large et dont une minorité de juifs libéraux n'aura pas pu rester insensible non plus. Au travers tout ça, il n'est pas étonnant qu'un bon nombre aura pu penser investir le champ du porno.


On prend une information comme celle-là :

«... 50 ans après le « Bloody Sunday », l’une des périodes les plus sombres de la violence policière gratuite et bafouant les droits fondamentaux des Noirs du sud profond de l’Amérique. Et le week-end dernier, à l’instar de la marche d’il y a cinq décennies, un nombre important de Juifs se trouvaient dans les rangs. Au plus fort de la lutte pour les droits civiques du Sud, les Juifs représentaient environ 50 % des bénévoles solidaires venus du Nord.

En juin 1964, lors de la campagne « Freedom Summer » visant à inscrire les électeurs noirs, beaucoup ont tout arrêté pour voyager en masse au Mississippi et en Alabama. Ils étaient venus s’identifier avec la communauté noire [...]»

http://fr.timesofisrael.com/danciens-mi ... t-disrael/

On verrait l'importance relative que beaucoup de libéraux juifs accordaient à l'idée de militer activement en faveur d'une modification de la pensée populaire aux États-unis, en vue de "démocratiser" l'espace public. Ce que je viens de souligner ci-dessus se retrouvait également dans ce que j'aurai vu à propos d'un certain militantisme juif à Hollywood dans les années 1960.

A l'occasion d'un large mouvement de changement, la faveur que récoltait auprès du public l'idée de moderniser la société, il est juste normal si certains auront pu percevoir, en parallèle, leur activité de pornocrate comme une forme de militantisme, une forme de contestation d'un certain ordre établi.

C'est probablement moins vrai aujourd'hui, mais je pense qu'il pouvait y avoir cela dans les années 1970 ou même 1980. Quoi? L'idée d'exploiter "révolutionnairement" la filière porno afin d'éduquer les masses à quelque part, faire admettre la pensée que tout le monde a le droit de jouir de manière décomplexée, etc.

La campagne aura quand même eu du succès.

De nos jours, il est pratiquement impossible de faire son marché sans se heurter à tous ces présentoirs de revues bon chic, bon genre, dans lesquelles va se trouver le numéro vous expliquant comment intensifier la jouissance, comment gérer les fantasmes de l'un ou de l'autre, comment s'initier à ceci et cela. On pourrait voir ce que je viens de dire (la banalisation du porno-chic, impensable encore en 1970!) comme le succès de l'intégration, chez les gens, des valeurs véhiculées par l'industrie pornographique, chez les décideurs comme chez les consommateurs. Ce serait le succès d'une certaine forme de libéralisme, si vous voulez. Il y a comme un effet de vases communicants.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Cinci » mer. 03 juin 2015, 23:57

Encore :
On ne peut connaître clairement les intentions de Kolia. Néammoins la tonalité générale du post pose question.
Vous réagissez de façon surdéterminée, à mon avis. Vous exagérez quelque peu dans vos soupçons, axou.

Les observations de Kolia me rappelent la fois où j'aurai voulu faire passer sur ce forum, un écrit quand même assez important du célèbre dissident russe Soljenitsyne. Il s'agissait de sa propre compréhension de tout un pan de l'histoire de la Russie, ainsi
que de la révolution de 1917.

Or il se révélait que l'auteur, Alexandre Soljenitsyne, démontrait au passage (un chapitre ou deux) comment beaucoup
d'intellectuels juifs avaient à l'époque pris fait et cause pour la révolution, et étaient désireux de renverser le tsarisme. Il
montrait comment la qualité juive était fortement surreprésentée parmi tous les principaux leaders de la révolution russe.
Personnellement, j'avais trouvé cette information comme étant très utile, nécéssaire à faire comprendre aussi, par la bande,
toute la virulence de l'antisémitisme allemand qui se développera durant les années 1930.

C'est que le premier élément factuel permet de comprendre vraiment pourquoi, ensuite, une campagne démagogique peut rencontrer un certain succés. Dans mon exemple, un Soljenitsyne m'aura dessillé les yeux, moi qui jusque là aura toujours considéré que les racistes des années 1930 n'en faisaient que fantasmer à vide purement et simplement.

Que pensez-vous qu'il arrivât? oui, en conséquence d'une tentative de partage et de réflexion? Eh bien, il advint exactement ce qui arrive à Kolia dans ce fil. Procès d'intention, accusation, mauvaises suspicions ... «Raciste!»

[...]

J'évoque "mon" cas parce que j'y vois aussi une certaine similitude entre le mouvement révolutionnaire de Lénine à l'époque et
l'implication enthousiaste de nombreux juifs de Russie d'un côté; de l'autre, le mouvement de transformation de la société dans
les années 1960, et l'implication entousiaste de nombreux juifs, dans cette nouvelle galère, mais aux États-unis cette fois.

Une similitude? Oui, sous l'angle d'un certain appel à devoir «changer la société», par un appel très large qui ne s'identifie
pas, en soi, avec la judaïté de qui que ce soit. Tout le contraire! Parce que les juifs athées de Russie voulaient justement
sortir du ghetto, bafouer le judaïsme classique, créer un homme nouveau à valeur universel, etc.

La révolution russe n'étant pas une création du rabbinat. Non pas! Mais simplement un mouvement dans
lequel se seront engouffrés plusieurs juifs, dans la suite, et un peu comme si le mouvement révolutionnaire aurait pu tenir lieu
de spiritualité de substitution.

De nombreux juifs sécularisés pouvaient légitimement espérer que la révolution viendrait détruire les racines d'un racisme
immémorial, le genre de mentalités qui auraient dû nourrir les pogroms d'une certaine époque. C'est bien normal que des
intellectuels juifs aient pu le croire. Aussi, je pourrais penser retrouver, moi, un tel réflexe de défense "groupal", dans le fait de
vouloir militer activement afin que les États-unis deviennent une société ouverte, tolérante envers les minorités (noirs,
homosexuels) et tout. Le porno ne serait qu'un volet dans tout cela. Peut-être une manière de désacraliser une certaine mentalité traditionnelle plus ancienne? C'est peut-être le rôle qui est dévolu au genre porno dans notre société marchande?

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Anne » jeu. 04 juin 2015, 2:42

Kolia Karamazov a écrit :Je sais bien que les fora ne sont pas au-dessus des lois, mais je ne pense pas faire prendre un grand risque au forum en publiant la traduction d'un article trouvé dans le JewishQuarterly et dont l'auteur est un universitaire juif.
Cela va sans dire, mais ça ne nuit pas de le rappeler. Considérez le commentaire comme un rappel amical des lignes à ne pas dépasser dans la Cité.
De mon côté, je monte sur les remparts et je scrute l’horizon. D’où vient l’ennemi ? De combien d’hommes dispose-t-il ? Sont-ils équipés d’épées ou de lances ? Ont-ils des arcs et des flèches ? Combien de chevaux, combien de catapultes ? Que prépare l’ennemi ? Un siège ou une attaque frontale ? Creuse-t-il des galeries sous nos murs ?

Après avoir évalué les forces de l’ennemi, son équipement, ainsi que sa stratégie, je quitte mon poste d’observation, je descends dans la cour et j’annonce : « Ils sont cinq mille, avec des lances et des arbalètes, ils n’ont pas de chevaux mais de nombreuses catapultes. »
Et ceci étant fait, que se passe-t-il ensuite ? À part ne pas consommer (ce qui est à la portée de tous), que proposez-vous pour enrayer le fléau ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Quem quaeritis » jeu. 04 juin 2015, 12:50

Deux ou trois choses qui me viennent sur la "porneia", les passions sexuelles.

- Il me semble qu'elles s'inscrivent comme (presque) naturellement dans une logique matérialiste et athée.
- Elles ont sûrement quelque chose à voir avec l'idée de finitude, l'angoisse de la mort.

Une proposition de lutte concrète : que tous ceux qui pensent avoir une conscience chrétienne, qu'ils soient plus ou moins sous l'emprise des passions sexuelles (activités sexuelles hors mariage, manquement à la chasteté à l'intérieur du mariage, visionnage de films pornos) commencent à demander la grâce du repentir et aillent confesser leurs péchés.
Ce serait déjà un pas énorme.
Dernière modification par Quem quaeritis le sam. 06 juin 2015, 21:54, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 juin 2015, 17:21

axou a écrit : Bonsoir à tous !
Les propos ci-dessus sont antisémites.
Y compris les propos prononcés par un juif lui-même ?
Pourquoi faut-il catégoriser de raciste ou d'antisémite des faits ?
Il y a des juifs qui sont mauvais, très mauvais, des noirs mauvais, très mauvais comme je peux moi-même être mauvais, très mauvais.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 juin 2015, 17:30

Quem quaeritis a écrit :
Une proposition de lutte concrète : que tous ceux qui pensent avoir une conscience chrétienne, qu'ils soient plus ou moins sous l'emprise des passions sexuelles (activités sexuelles hors mariage, manquement à la chasteté à l'intérieur du mariage, visionnage de films pornos) commencent à demander la grâce du repentir et aillent confesser leurs péchés.
Ce serait déjà un pas énorme.
C'est le B-A BA individuel.
Mais n'y aurait-il pas une lutte commune à mener pour protéger nos frères ?
Celui qui a goûté de l'amanite et a eu des mots de ventre horribles, n'est-il pas un peu coupable si il ne fait que s'abstenir de manger le champignon sans répandre autour de lui la nouvelle qu'il ne faut pas y toucher ?
Et si il lui était possible d'éviter que le champignon ne repousse, ne devrait-il pas s'y atteler ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Quem quaeritis » jeu. 04 juin 2015, 17:59

N'oubliez pas PaxetBonum que nous sommes un seul Corps. Donc, non, ce n'est pas individuel.
Le jeune de 18 ans qui viole sa petite sœur de 5 ans, cela a quelque chose à voir avec celui qui regarde un film X tranquillement chez lui.
Et cela a quelque chose à voir avec le mari qui utilise sa femme comme un objet.
Rien n'est individuel.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Kolia Karamazov » jeu. 04 juin 2015, 18:13

Quem quaeritis a écrit :N'oubliez pas PaxetBonum que nous sommes un seul Corps. Donc, non, ce n'est pas individuel.
Le jeune de 18 ans qui viole sa petite sœur de 5 ans, cela a quelque chose à voir avec celui qui regarde un film X tranquillement chez lui.
Et cela a quelque chose à voir avec le mari qui utilise sa femme comme un objet.
Rien n'est individuel.
Très juste.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 04 juin 2015, 20:29

Quem quaeritis a écrit :N'oubliez pas PaxetBonum que nous sommes un seul Corps. Donc, non, ce n'est pas individuel.
Le jeune de 18 ans qui viole sa petite sœur de 5 ans, cela a quelque chose à voir avec celui qui regarde un film X tranquillement chez lui.
Et cela a quelque chose à voir avec le mari qui utilise sa femme comme un objet.
Rien n'est individuel.
Le jeune homme de 18 ans qui viole sa sœur de 5 ans n'a de commun avec les autres que de partager le même péché.
Une communauté des pécheurs comme il y en a une des saints.
Mais cela reste un même péché reproduit individuellement à l'infini.
Mais si celui qui regarde des films X en a montré ou prêté à ce jeune de 18 ans, si celui qui utilise sa femme a parlé de cela à ce jeune de 18 ans alors ce n'est plus individuel, c'est un entraînement au péché. De pécheur il devient tentateur.
De même celui qui a pris conscience du danger de la pornographie mais qui ne dit pas à son amis de 18 ans qui en regarde, le mal que cela contient, devient complice du viol de la sœur de 5ans. Celui qui est sauvé se doit de devenir sauveur.

Bref ne pas lutter au-delà de l'aspect personnel nous rend non point témoin mais complice par omission.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Le point sur la pornographie

Message non lu par Quem quaeritis » ven. 05 juin 2015, 7:35

Un autre aspect qui n'a pas été évoqué celui-là : hier soir, essayant mon téléphone portable (une vingtaine d'euros, le modèle d'entrée de gamme), je zappe sur les radios à l'intérieur de celui-ci.
Je tombe sur une émission au contenu obscène et pornographique. Les animateurs disent littéralement n'importe quoi et ricanent de façon mécanique. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à des démons qui ricanent. Et tout ceci est à destination des ados.
Quel malheur vraiment ! Comment ne pas penser que tout cela est délibéré, voulu pour pervertir, détruire ces jeunes en pleine formation.

Quel scandale et quelles souffrances présentes et à venir.

:(

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Le point sur la pornographie

Message non lu par Quem quaeritis » ven. 05 juin 2015, 10:12

Voir le point de vue des Pères de l'Eglise.
Dernière modification par Quem quaeritis le sam. 06 juin 2015, 21:55, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Héraclius » ven. 05 juin 2015, 17:50

Merci pour cet extrait, Quem Quaeritis c'est assez lumineux. J'invite Belin à la commenter.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3405
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Héraclius » ven. 05 juin 2015, 17:53

Quem quaeritis a écrit :Un autre aspect qui n'a pas été évoqué celui-là : hier soir, essayant mon téléphone portable (une vingtaine d'euros, le modèle d'entrée de gamme), je zappe sur les radios à l'intérieur de celui-ci.
Je tombe sur une émission au contenu obscène et pornographique. Les animateurs disent littéralement n'importe quoi et ricanent de façon mécanique. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à des démons qui ricanent. Et tout ceci est à destination des ados.
Quel malheur vraiment ! Comment ne pas penser que tout cela est délibéré, voulu pour pervertir, détruire ces jeunes en pleine formation.

Quel scandale et quelles souffrances présentes et à venir.

:(
Ah, le spectre du complot. Le Mal est l'abscence de Liberté, l'état naturel de l'homme sous le joug du péché. Nul besoin de penser que cela est "délibéré". C'est la culture païenne qui règne en maître, et cela suffit.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le point sur la pornographie

Message non lu par Anne » ven. 05 juin 2015, 18:17

Quem quaeritis a écrit :Un autre aspect qui n'a pas été évoqué celui-là : hier soir, essayant mon téléphone portable (une vingtaine d'euros, le modèle d'entrée de gamme), je zappe sur les radios à l'intérieur de celui-ci.
Je tombe sur une émission au contenu obscène et pornographique. Les animateurs disent littéralement n'importe quoi et ricanent de façon mécanique. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à des démons qui ricanent. Et tout ceci est à destination des ados.
Quel malheur vraiment ! Comment ne pas penser que tout cela est délibéré, voulu pour pervertir, détruire ces jeunes en pleine formation.
:(
Intéressant... De ce côté-ci de l'Atlantique, il était venu aux oreilles des utilisateurs d'une compagnie de téléphonie cellulaire que celle-ci avait l'intention d'inclure ce genre de contenu dans ses services.

Les abonnés se sont plaints et ont fait connaître leur désaccord : la compagnie n'a pas donné suite.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Le point sur la pornographie

Message non lu par Quem quaeritis » ven. 05 juin 2015, 19:04

À propos de l'émission de radio, c'est une radio "normale" française. J'aurais pu la capter sur un poste de radio.

Et pour revenir au sujet, aujourd'hui, par exemple, on trouve dans la presse ce genre de titre : Vers la commercialisation d’un « Viagra pour femmes » aux États-Unis

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/medecine/article/ ... WzxX7BV.99

C'est tout à fait intéressant de constater que dès lors que l'on quitte le point de vue des Pères de l'Église l'ouverture se fait naturellement vers la médicalisation du sexe, vers le sexe marchand, le porno, etc.
Au moins, pour moi, c'est très clair.
Dernière modification par Quem quaeritis le sam. 06 juin 2015, 21:52, modifié 1 fois.

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités