Catholicisme et rites funéraires

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
SergeA
Senator
Senator
Messages : 873
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar SergeA » mer. 07 janv. 2015, 12:40

Où et comment, nous n'en savons rien. Seul Dieu le sait !

La résurrection concerne la personne entière. Comment voulez-vous ressusciter une âme sans corps?
Oui, c'est une évidence.
Merci pour la réponse.

:ciao:
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

James
Senator
Senator
Messages : 753
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar James » mer. 14 janv. 2015, 2:46

Votre conclusion est que tous les rites funéraires se valent, c'est bien cela?

Si je choisis d'être embaumé et que mon corps mis sous vitrine serve de décoration dans les salon de ma descendance, l’Église n'aurait rien à redire?

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Héraclius » mer. 14 janv. 2015, 3:16

Votre conclusion est que tous les rites funéraires se valent, c'est bien cela?

Si je choisis d'être embaumé et que mon corps mis sous vitrine serve de décoration dans les salon de ma descendance, l’Église n'aurait rien à redire?
Je pense que la loi de l'Eglise n'a pas à codifier tous les cas particuliers. L'esprit de la loi importe plus que celle-ci.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

James
Senator
Senator
Messages : 753
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar James » dim. 01 mars 2015, 22:44

Un article sur une nouvelle méthode funéraire écologique qui pourra intéresser certains

https://mrmondialisation.org/ils-transf ... en-arbres/

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10110
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Fée Violine » dim. 01 mars 2015, 23:18

Belle idée ! Ça me plaît bien. :fleur:

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1051
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar elenos » dim. 05 avr. 2015, 21:56

Lire 1 Corinthiens chapitre 13 :
Paul parle de la résurrection des morts avec un corps spirituel (versets 35 à 48)


35. Mais quelqu'un dira : Comment ressuscitent les morts, et avec quels corps reviennent-ils ? 36. Insensé ! ce que tu sèmes, toi, n'est point rendu vivant, à moins qu'il ne meure. 37. Et quant à ce que tu sèmes, tu ne sèmes pas le corps qui doit naître, mais un grain nu, comme il se rencontre, soit de blé, soit de quelque autre semence. 38. Mais c'est Dieu qui lui donne un corps, comme il l'a voulu, et à chaque semence le corps qui lui est propre. 39. Toute chair n'est pas la même chair ; mais autre est la chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. 40. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais autre est la gloire des célestes, et autre celle des terrestres. 41. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles ; car une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. 42. en est de même de la résurrection des morts : le corps est semé en corruption, il ressuscite en incorruptibilité ; 43. il est semé en déshonneur, il ressuscite en gloire ; il est semé en infirmité, il ressuscite en puissance ; 44. il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il existe un corps animal, il en existe aussi un spirituel ; 45. aussi est-il écrit : Le premier homme, Adam, a été fait avec une âme vivante ; mais le dernier Adam est un esprit vivifiant. 46. Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier ; mais ce qui est animal ; ensuite vient ce qui est spirituel. 47. Le premier homme, étant de la terre, est terrestre ; et le second homme est du ciel. 48. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. 49. Et comme nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.

Heureusement. Il y a des morts décapités, broyés par la maladie, qui ne souhaiteraient pas revivre dans leur corps charnel.
Et le corps charnel de Jeanne d'Arc ? Ses cendres furent jetées dans la Seine, à Rouen, et dispersées dans l'Océan proche alors qu'elle est si belle fille et si bien représentée dans sa statue équestre à Paris (et dans la statuette qui en est la copie près de mon bureau).

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar papounet » dim. 03 mai 2015, 13:46

Je ne suis pas du tout "hors sujet" quand j'évoque le rite de la crémation. Cela fait un "bail" que l'Eglise a levé son interdit (qui ne se justifiait nullement).l

Vraiment aucun lien entre ce rite et la resurrection des corps car qur ceux-ci soient devenus poussière ou cendres importe peu ! Pour les noyés en mer ou dans un fleuve c'est encore pire puisqu'il n'en reste rien.

Beaucoup d'humains sont morts ou meurent encore sur des bûchers...

Ma femme et moi avons programmés nos obsèques et avons prévus la crémation. Notre curé n'y a vu aucune objectio quand le moment sera venu. [Supprimé. Veuillez vous garder une p'tite politesse]

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10110
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Fée Violine » dim. 03 mai 2015, 14:26

Papounet : bien sûr que la crémation n'empêche nullement la résurrection. Mais là où vous vous trompez, c'est quand vous estimez que l'interdiction de l'Église ne se justifiait pas. Car à cette époque, ceux qui pratiquaient la crémation le faisaient par provocation, pour montrer ostensiblement qu'ils ne croyaient pas à la résurrection. La crémation était donc un signe d'athéisme militant, et ça évidemment l'Église ne pouvait l'accepter pour ses fidèles.

De nos jours, l'agressivité athée se manifeste autrement. La crémation n'est plus un sujet sensible.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Anne » lun. 04 mai 2015, 2:53

Beaucoup d'humains sont morts ou meurent encore sur des bûchers...
Ah oui ? Vous m'intriguez... où est-ce qu'il y a beaucoup d'humains qui meurent encore sur des bûchers ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar papounet » lun. 04 mai 2015, 9:12

Il y en a eu beaucoup dans l'histoire du monde et notamment de la France, souvenez-vous des guerres de religion, mais il y en a encore actuellement par exemple au Népal, où il s'agit d'un rite, après le terrible le tremblement de terre qui a fait des milliers de morts.

Ces gens là seraient-ils exclus de la résurrection des corps promise par le Christ pour la vie éternelle ? Bien sûr que non.

Quant à la réflexion de Fée Violine sur la volonté militante des athées de se faire incinérer pour faire "la nique" à l'Eglise catholique, je suis très sceptique...

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Héraclius » lun. 04 mai 2015, 10:07

Il y en a eu beaucoup dans l'histoire du monde et notamment de la France, souvenez-vous des guerres de religion, mais il y en a encore actuellement par exemple au Népal, où il s'agit d'un rite, après le terrible le tremblement de terre qui a fait des milliers de morts.

Ces gens-là seraient-ils exclus de la résurrection des corps promise par le Christ pour la vie éternelle ? Bien sûr que non.

Quant à la réflexion de Fée Violine sur la volonté militante des athées de se faire incinérer pour faire "la nique" à l'Eglise catholique, je suis très sceptique...
Alors pourquoi l'Eglise l'aurait interdit ?

L'enterrement était considéré comme un acte de foi dans la résurrection des corps. Refuser d'être enterré était donc de fait vu comme un refus de croire. La pratique s'est notamment répandue au XIXe siècle, me semble-t-il, dans les milieux positivistes et anticléricaux.

Personne, et surtout pas l'Eglise, ne conteste qu'un corps oblitéré ne puisse être relevé. :>
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Anne » mer. 06 mai 2015, 5:20


Beaucoup d'humains sont morts ou meurent encore sur des bûchers...[...]

Il y en a eu beaucoup dans l'histoire du monde et notamment de la France, souvenez-vous des guerres de religion, mais il y en a encore actuellement par exemple au Népal, où il s'agit d'un rite, après le terrible le tremblement de terre qui a fait des milliers de morts.
Il me semble y avoir une nuance de taille entre "mourir sur un bûcher" et "faire brûler des cadavres sur un bûcher"...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar Christophe67 » mer. 06 mai 2015, 10:28

Je ne suis pas du tout "hors sujet" quand j'évoque le rite de la crémation. Cela fait un "bail" que l'Eglise a levé son interdit (qui ne se justifiait nullement).l

Vraiment aucun lien entre ce rite et la resurrection des corps car qur ceux-ci soient devenus poussière ou cendres importe peu ! Pour les noyés en mer ou dans un fleuve c'est encore pire puisqu'il n'en reste rien.

Beaucoup d'humains sont morts ou meurent encore sur des bûchers...

Ma femme et moi avons programmés nos obsèques et avons prévus la crémation. Notre curé n'y a vu aucune objectio quand le moment sera venu.

Bonjour Papounet,


J'apporte juste quelques compléments à vos propos.

L'acceptation date de 1963, cela peut faire un bail mais, à l'échelle de la chrétienté c'est tout de même très récent. Vous verrez également qu'il y a quelques conditions notamment sur la pastorale de la crémation.
Je vous mets un lien qui vous apportera plus de précisions que je ne saurai le faire : Note à propos de la crémation.


Cordialement.

Lysdefrance
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 15 avr. 2015, 10:44
Conviction : Catholique

Re: Catholicisme et rites funéraires?

Message non lupar Lysdefrance » mer. 06 mai 2015, 11:17

L'interdiction de la crémation a servi initialement à combattre les rites païens, je suppose. Aujourd'hui, non.
Croyez-vous ?

papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme et rites funéraires

Message non lupar papounet » mer. 06 mai 2015, 13:15


Beaucoup d'humains sont morts ou meurent encore sur des bûchers...[...]

Il y en a eu beaucoup dans l'histoire du monde et notamment de la France, souvenez-vous des guerres de religion, mais il y en a encore actuellement par exemple au Népal, où il s'agit d'un rite, après le terrible le tremblement de terre qui a fait des milliers de morts.
Il me semble y avoir une nuance de taille entre "mourir sur un bûcher" et "faire brûler des cadavres sur un bûcher"...
Il n'y a pas la moindre différence, pour l'Eglise, Anne, car dans les deux cas cités, les corps sont transformés en cendres. Donc pour la resurrection des corps c'est du pareil au même...


Revenir vers « Vie chrétienne »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité