Procréation médicalement assistée (PMA)

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2019
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Le premier ministre renonce à la PMA ?!?

Message non lupar Nanimo » mar. 30 avr. 2013, 19:23

(...)Autoriser les homosexuels à se marier, c'est nécessairement, au final, les autoriser à avoir recours à la GPA et à la PMA. C'est la suite logique. A moins d'avoir un mariage à deux vitesses, ce qui n'est pas tenable à terme.

Le combat continue donc : le mariage homosexuel est un parfait non-sens (...)
Vrai. Il est tout aussi vrai, comme indiqué ci-dessus, que sans la possibilité d'avoir des enfants, le mariage gay ne présente aucun avantage sur le PACS. Et c'est pourquoi la gauche - Hollande, en fait - a déclaré en février ou en mars dernier - être en faveur d'un PACS "aménagé". En conclusion, ce que dit Ayrault, si cela ressemble à ce que dit Hollande...
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12829
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Pas d'accès à la PMA pour personnes du même sexe

Message non lupar etienne lorant » jeu. 12 sept. 2013, 18:51

Alliance VITA prend acte de l’annonce de Madame Mariesol Touraine, ministre de la Santé, d’exclure de la « loi famille » l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour deux personnes de même sexe.

Pour Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et porte-parole de la Manif pour tous :

« Madame Touraine a enfin reconnu que ce sujet ‘soulève des questions éthiques’, estimant qu’il ne ‘doit pas diviser’. Elle est tout à fait consciente que des foules considérables sont prêtes à redescendre avec nous dans la rue pour défendre les droits des enfants et que ce projet de réforme n’est soutenu que par une minorité des personnes homosexuelles. Cette minorité n’a-t-elle pas déjà été abusée par ceux qui lui ont fait croire qu’on pouvait effacer sans dommage la complémentarité père/mère dans l’engendrement et l’éducation ?

Ce recul gouvernemental n’enlève rien à notre mobilisation pour protéger tout enfant de la privation délibérée d’un père ou d’une mère. Habitués sur ce sujet aux valses-hésitations au sommet de l’Etat, et notant que la porte-parole du gouvernement est toujours à la recherche ‘du meilleur véhicule’ pour qu’un texte soit soumis au Parlement, nous restons en état de vigilance absolue…

http://www.zenit.org/fr/articles/france ... omosexuels
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12829
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La Procréation Médicalement Assistée en Suisse

Message non lupar etienne lorant » mar. 04 mars 2014, 17:12

La conférence des évêques suisses s’insurge contre la récente proposition de la Commission nationale d’éthique qui s’est prononcé en faveur de la libéralisation de la procréation médicalement assistée.

« Faire venir à la vie des êtres humains pour ensuite les détruire ?» Telle est l’interrogation posée par les évêques et qui est le titre de leur communiqué.

Un texte dans lequel les évêques suisses font part de leur malaise profond devant les recommandations de la Commission nationale d’éthique, par ses propositions de libéralisation tous azimuts, mais plus généralement par sa conception de la vie en société et du rôle de l’État. Pour l’épiscopat suisse, le texte de la commission nationale d’éthique « déconstruit totalement le vivre ensemble pour ne proposer qu’une éthique libérale minimale et utilitariste.»

Contre l'instrumentalisation de l'être humain

Depuis de nombreuses années, rappellent-ils, l'Église catholique met en garde contre la fascination exercée par les techniques et les procédures de procréation assistée et contre le fait que la fécondation in vitro impliquant l’obtention d'embryons à l'extérieur du corps humain entraîne inévitablement la destruction de nombre d'entre eux ainsi que leur instrumentalisation.
Pour l’Eglise catholique, il n’est pas acceptable de faire venir à la vie des êtres humains pour ensuite les détruire, les congeler, ou les utiliser pour réaliser nos désirs les plus fous. La Commission épiscopale s’insurge par ailleurs contre la pratique très contestée de la maternité de substitution ou gestation pour autrui, qui bafoue la dignité de l'embryon, et la dignité de la femme, sans tenir compte des liens inaliénables qui se tissent pendant la gestation.

Plus généralement, la commission des évêques exprime son malaise profond face à une vision libérale individualiste du corps social ainsi que de l'illusion de maîtriser des processus dont le sens profond ultimement nous échappe. Une société où tout ce qui satisfait les désirs individuels est permis ne devient pas forcément plus humaine mais court le risque majeur d'une déstructuration et d'une perte du sens du bien commun.

http://www.news.va/fr/news/leglise-suis ... -de-la-pro
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9903
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

José Bové et la PMA

Message non lupar Fée Violine » mar. 10 juin 2014, 23:00

Très intéressant article de La Vie:

http://www.lavie.fr/actualite/france/pm ... 3851_4.php

Extasy
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : lun. 09 juin 2014, 16:04

Re: TGI de Marseille valide adoption d'1 enfant conçu par PM

Message non lupar Extasy » ven. 13 juin 2014, 13:09

Bonjour,
Vous savez, on estime en France entre 20000 et 40000 enfants nés par PMA et conçus à l'étranger ( Belgique, notamment).
Même si la famille idéale est un père et une mère, ces enfants nés de PMA et élevés par 2 femmes ne seront peut être pas des délinquants ou criminels en puissance. Il faudrait faire des statistiques!!! :p
Moi, ma mère était célibataire, ce qui était inconcevable à l'époque ( je suis née en 1965). Je n'ai donc pas eu la chance d'avoir la Famille idéale ( un père et une mère). Ca ne fait pas de moi une délinquante, ni une " déjantée", je suis plutôt bien dans mes baskets,et j'ai une belle situation. :wow:
Maintenant, c'est un sujet délicat car cela remet en cause le schéma de la Famille.
Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ( LC 2,15)
Amicalement
Catherine

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8559
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: TGI de Marseille valide adoption d'1 enfant conçu par PM

Message non lupar PaxetBonum » ven. 13 juin 2014, 13:46

Bonjour,
Vous savez, on estime en France entre 20000 et 40000 enfants nés par PMA et conçus à l'étranger ( Belgique, notamment).
Même si la famille idéale est un père et une mère, ces enfants nés de PMA et élevés par 2 femmes ne seront peut être pas des délinquants ou criminels en puissance. Il faudrait faire des statistiques!!! :p
C'est déjà fait aux USA, ils sont en "avance" sur cette destruction familiale.
Moi, ma mère était célibataire, ce qui était inconcevable à l'époque ( je suis née en 1965). Je n'ai donc pas eu la chance d'avoir la Famille idéale ( un père et une mère). Ca ne fait pas de moi une délinquante, ni une " déjantée", je suis plutôt bien dans mes baskets,et j'ai une belle situation. :wow:
Maintenant, c'est un sujet délicat car cela remet en cause le schéma de la Famille.

"Touriste" n'a pas prétendu que ces enfants deviendraient tous des serial killers, elle a dit que cela allait contre le droit premier d'un enfant d'avoir un père et une mère.
C'est une loi de la nature incontournable.
On n'a pas a changer les lois pour faire rentrer dans les cadres ceux qui sont hors la loi.
ou alors pas volonté antidiscriminatoire je manifesterai avec ceux qui demanderons la légalisation du meurtre, du viol, du vol…etc, parce qu'ils pratiquent déjà cela depuis longtemps.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Extasy
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : lun. 09 juin 2014, 16:04

Re: TGI de Marseille valide adoption d'1 enfant conçu par PM

Message non lupar Extasy » ven. 13 juin 2014, 14:01

je manifesterai avec ceux qui demanderons la légalisation du meurtre, du viol, du vol…etc, parce qu'ils pratiquent déjà cela depuis longtemps.
On ne peut pas comparer l'éducation d'un enfant élevé par 2 femmes, ou par une femme célibataire, et légiférer des meurtres...ça n'a aucun rapport :oui:
L'essentiel, c'est que l'enfant soit heureux et bien dans ses baskets...et ça ne fera pas de lui un homosexuel en puissance..si c'est ce qui vous fait peur.
Quant à l'idée de la famille....on la subit plus souvent qu'on ne la choisit.. et bien des couples homme/femme ne sont pas des exemples à suivre pour leurs enfants!!! :-D
Mais je suis une progressiste!!! :dance:
Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ( LC 2,15)
Amicalement
Catherine

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: TGI de Marseille valide adoption d'1 enfant conçu par PM

Message non lupar Peccator » ven. 13 juin 2014, 16:22

Il n'y a pas de "droit" à avoir un père et une mère. Ou alors tous les enfants nés de père inconnu sont privés injustement de l'exercice de leur droit.

On a tendance à multiplier les "droits" à ceci ou cela, dans tous les sens, sans tenir compte du fait que quand on a un droit, alors c'est qu'on a le droit de l'exercer...


Maintenant, cette décision de justice pose 2 problèmes :
- un problème "technique", puisque nous avons là deux femmes qui contournent la loi, puis attendent du tribunal qu'il dise qu'elles sont bien fait. En l'état actuel du droit, cette décision de justice est incohérente.
- un problème moral (et bien plus que cela), puisque l'on crée une situation fictive dans laquelle un enfant a 2 mères... ce qui n'aurait aucun sens si on ne se mettait pas à inventer des choses qui n'existent pas.

Personne de sensé ne dit que, parce que cet enfant sera élevé par 2 femmes, il deviendra probablement criminel ou homosexuel.
Mais vous mêmes dites que la "famille idéal", c'est un père et une mère. Il est incontestable que toutes les familles ne sont pas idéales, loin de là. Il y a les enfants nés de père inconnu. Il y a ceux dont le père est mort avant la naissance. Il y a ceux dont la mère est morte en couche. Il y a ceux qui ont été abandonnés par l'un de leur parent, ou les deux, parfois dès la naissance, parfois des années plus tard.
Mais là, on est en train de dire qu'une de ces situation "non idéales" est finalement parfaitement légitime, en en réalité idéale. On transforme un mal en bien.

Quand cet enfant demandera pourquoi il n'a pas de Papa, que lui répondra-t-on ? Qu'effectivement, c'est un grand malheur, il est orphelin de père ? Ou que c'est normal, ce sont ses mamans qui, dans l'intérêt de l'enfant, ont décidé qu'elles voulaient avoir un enfant qui n'aurait pas de père ? Dans l'intérêt de l'enfant, vraiment ?


Certes, devant les faits, il va bien falloir gérer la situation. Mais gérer une situation, ce n'est pas dire qu'elle est bonne et souhaitable.


Bref, qu'on arrête de considérer les enfants comme l'objet de la volonté de leur parents, et que les parents commencent à se rappeler que ce qui prime, c'est l'intérêt de l'enfant. On n'a pas un enfant parce qu'on veut un enfant. Un enfant n'est pas un droit, mais une responsabilité qui nous est donnée.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Benji
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : sam. 03 janv. 2015, 12:46
Conviction : Catholique

PMA

Message non lupar Benji » dim. 11 janv. 2015, 0:45

Bonjour à tous,
Quel est votre point de vue sur la PMA et plus particulièrement, le don d'ovocytes dans le cadre d'une insuffisance ovarienne pour un couple hétéro?
(Je ne parle pas de ce sujet pour un couple homo).

Merci.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: PMA

Message non lupar Théophane » dim. 11 janv. 2015, 12:59

Je vous recommande l'excellent livre d'Aude Mirkovic, PMA, GPA, La controverse juridique.
Si cela vous intéresse j'ai publié un article l'an dernier à la Revue Droit de la famille qui traite, entre autres, ces questions.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: PMA

Message non lupar francismichel » lun. 12 janv. 2015, 10:15

Bonjour,

Concernant le débat « pour ou contre » la PMA je vous recommande d'écouter la conférence du Père Boboc, docteur et prêtre orthodoxe:
En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12829
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

PMA : vers l'eugénisme ?

Message non lupar etienne lorant » mer. 18 févr. 2015, 16:14

Toujours en débat dans notre société, l'aide a la procréation médicalement assistée (PMA) à nouveau au cœur d'un nouveau débat sur l'eugénisme, c'est la question que pose la Fondation Jérôme LEJEUNE face à l'annonce d'une société américaine

Une entreprise qui a annoncé avoir récemment déposé un brevet portant sur une technique statistique qui permet de sélectionner des gamètes de donneurs en fonction des désirs des parents. Une annonce ayant d'ailleurs aussi provoqué la vive opposition de la part d'une minorité importante de chercheurs européens.
http://www.france-handicap-info.com/ind ... 54&lang=us
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3173
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: PMA : vers l'eugnénisme ?

Message non lupar Héraclius » mer. 18 févr. 2015, 16:41

Le désastre, c'est de confier des question morales aux maîtres de la technique que sont les scientifiques...

Tous tournent leur regard vers eux, mais ils ne sont pas qualifiés pour prononcer de tels jugement, dans un sens comme dans l'autre. Pas plus qu'un autre être humain avec un peu de sagesse.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Josefina
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : dim. 08 mars 2015, 11:19
Conviction : Catholique pratiquante

Re: PMA (Procréation médicalement assistée)

Message non lupar Josefina » dim. 08 mars 2015, 11:24

Bonjour,

dommage que le débat autour de la PMA (et notamment le débat qui avait démarré sur ce forum il y a quelques années) ait totalement dévié sur la problématique des couples homosexuels / la manif pour tous : quid du débat sur les couples mariés et catholiques qui n'arrivent pas à concevoir "naturellement" et qui sont en profonde souffrance?

Je vois par exemple que personne n'a jamais répondu à Xavier en page 2 de ce débat, alors qu'il pose des questions profondes et légitimes... Je suis dans son cas et l’Église, outre des positions rigides, pleines de clichés et souvent erronées (cf arguments déployés par Boris sur cette même page) ne nous aide pas beaucoup... On parle des séquelles engendrées par la FIV sur tous les plans, mais parle-t-on des couples catholiques qui sont sur point de se séparer face à cette souffrance? Qu'est ce qui est préférable : l'intervention de la médecine chez un couple prêt à donner plein d'amour et à élever ses enfants dans la foi, ou la rupture du sacrement du mariage.....?

J'espère que mes questions feront écho chez tous ceux qui, pleins d'assurance et de conviction, ont été si prompts à débattre sur le mariage pour tous...

xxxxxxx

axou
Barbarus
Barbarus

Re: PMA (Procréation médicalement assistée)

Message non lupar axou » dim. 08 mars 2015, 23:58

. On parle des séquelles engendrées par la FIV sur tous les plans, mais parle-t-on des couples catholiques qui sont sur point de se séparer face à cette souffrance? Qu'est ce qui est préférable : l'intervention de la médecine chez un couple prêt à donner plein d'amour et à élever ses enfants dans la foi, ou la rupture du sacrement du mariage.....?
C'est une vraie question. C'est au couple de décider en conscience ce qu'il doit faire en fonction de son histoire, de sa situation, de ses priorités, de la personnalité des conjoints, du cheminement spirituel de chacun. L'Eglise donne des repères pour tous, ensuite chaque cas est particulier et chacun choisit la meilleure solution pour son couple et parfois, la moins mauvaise possible.

Bien à vous,

Axou


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités