Vie professionnelle ou vie de mere?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par MariaMagdala » ven. 09 mai 2014, 7:15

Bonjour a toutes et a tous,

Depuis quelques semaines, je suis confrontée a un dilemme. Je vais me marier avec mon fiancé dans quelques semaines et nous envisageons d'essayer rapidement d'avoir un enfant.
Seulement, j'aurais l'opportunité de commencer une formation professionnelle qui dure 4 a 5 ans et qui pourrait totalement réorienter ma carriere et potentiellement augmenter notre niveau de revenus.
Je précise que cette formation pourrait etre compatible avec ma vie actuelle, car il n'y a qu'un séminaire par mois.

Le probleme c'est que j'ai peur de cumuler et de ne pas etre a la hauteur dans les deux domaines a la fois. De ne pas vivre a fond l'expérience de devenir mere parce que la tete dans les bouquins et de ne pas etre a fond dans les études parce que fatigue de la grossesse, congé maternité, allaitement...
Reporter la grossesse est inenvisageable pour moi car j'aimerai avoir plusieurs enfants et j'ai déja 30 ans.

D'un point de vue catholique, qu'en pensez vous? Je sais que la politique actuelle en ce qui concerne les femmes est de dire qu'une femme peut tout faire, bonne mere, bonne épouse,vie personnelle epanouie et carriere florissante, mais ce n'est pas ce genre de chose que je cherche en m'adressant a vous. Ce message s'adresse tout particulierement aux meres et aux maris de femmes ayant eu a faire un choix de ce type dans leur vie.

Merci d'avance pour vos réponse.

God bless you!!!! :coeur:
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Johnny » ven. 09 mai 2014, 9:38

Bonjour

Mon épouse et moi avons eu 4 enfants, dont le dernier termine ses études. Mon épouse a arrêté de travailler à la naissance du second, pour ses enfants, mais aussi parce que son job ne lui convenait plus du tout.

A cette époque, je pensais que c'était une bonne chose de s'arrêter. Aujourd'hui, je pense que c'est le contraire :
- les accidents de la vie existent : un mari qui décède à 50 ans, les enfants qui commencent leurs études supérieures, impossible de boucler le budget sans activité professionnelle
- les aléas du chômage du mari, qui vous tombe dessus sans prévenir : s'il y a un second salaire, cela maintient la sérénité pour la période de recherche....
- les aléas de divorce : certes les couples cathos divorcent moins que les autres, mais des maris qui pètent un cable à 40/45 ans sous l'influence d'une plus jeune, cela n'est pas rarissime...

Donc, d'un point de vue purement rationnel, la société actuelle ne faisant pas de cadeau, une femme ne peut pas "prendre le risque" de dépendre du salaire de son mari, qui est devenu bien aléatoire.

D'autre part, il y a des arguments plus subjectifs :
- une femme qui ne travaille pas ne reçoit aucune reconnaissance sociale : c'est gérable pour certaines, mais même dans ce cas cela finit par devenir frustrant surtout dans le temps, quand les autres femmes "montent en grade...".
- quand les enfants sont devenus grands, il est très difficile pour la mère au foyer de retrouver du travail, sauf professions à "statut". Et donc l'épouse peut avoir du mal à reconstruire son quotidien, d'autant plus que beaucoup ses "copines" dans la même situation reprennent également des activités professionnelles.

Ma conclusion, et ce que j'ai recommandé à mes filles : l'épouse peut choisir d'avancer plus lentement dans sa carrière pour gérer ses enfants (passer à 4 jours par semaine au 3ème enfant par exemple), mais elle doit rester dans le monde professionnel.

Mais c'est vrai qu'à partir de 4 enfants, c'est très difficile de concilier les deux....

Donc, suivez cette formation si vous pensez que vous vous épanouirez dans cette voie, : une mère "heureuse" professionnellement aura un impact positif sur sa famille, alors que si elle végète dans un job sans intérêt pour elle, la famille le ressentira également négativement.

Enfin, sachez qu'il n'y a pas de règle absolue en matière d'aide et d'éducation des enfants : mes filles n'ont plus voulu de l'aide de leur mère à partir de la 6ème pour leur travail scolaire, alors qu'il fallait être derrière les garçons jusqu'en 2nde/1ère ! Donc les décisions se prennent en avançant dans la vie, au gré des opportunités, la difficulté étant de ne pas faire des choix irréversibles, comme s'arrêter de travailler sans savoir comment on pourrait reprendre une activité.

Fraternellement
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2940
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Jean-Mic » ven. 09 mai 2014, 11:24

D'accord avec les arguments de Johnny. J'ajouterai que la question de la présence aux enfants n'est pas une question de quantité, mais bien de qualité. Vos enfants ont d'abord besoin d'une maman et d'un papa qui s'aiment, puis d'une maman et d'un papa qui trouvent leur équilibre dans leur vie de tous les jours. Travail (ou formation) et maternité ne sont pas incompatibles, Dieu merci.

Mon épouse a toujours travaillé et j'ai parfois connu de longues périodes d'absence du domicile ; cela ne nous a pas empêché d'avoir et d'élever cinq enfants. Il y a évidemment des jours à "se faire des cheveux" (les miens sont blancs, devinez pourquoi :D ?) mais c'est une aventure si merveilleuse que nous redirions "chiche" demain, sans l'ombre d'une hésitation.

Les astreintes de la vie sont une chose. Mais quand vous êtes là, soyez là ! La qualité de la relation passe largement au-dessus de la quantité d'heures de présence.

Comptez, vous et votre fiancé, sur ma prière fraternelle.
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par astre » ven. 09 mai 2014, 15:07

Bonjour MariaMagdala,

A la naissance des enfants, surtout garder un pied dans le monde professionnel ! Il est toujours possible de diminuer son temps de travail, mais conserver son emploi est en quelque sorte s'assurer un avenir.

Je ne vous souhaite que du bonheur, mais personne ne sait ce que l'avenir nous réserve et il se pourrait que dans quelques années, vous vous en mordiez les doigts. Je parle en connaissance de cause : J'ai arrêté mon emploi (d'un commun accord avec mon mari) à la naissance de mon premier fils et aujourd'hui me retrouvant seule, je peine et piétine à retrouver un emploi susceptible de boucler le budget plus facilement !

Alors, ne faites pas la même erreur ! Travailler à mi-temps permet facilement de concilier vie professionnelle et vie familiale !

Amicalement

Union de prières

Astre
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par cath1250 » ven. 09 mai 2014, 17:26

Je rejoins les arguments de Johnny. Personnellement, n'ayant aucune aide du côté de la famille quand mes filles étaient bébé, j'ai réduit mes prestations à mi temps. Mais le mi temps n'est pas bien vu dans le monde professionnel. c'est synonyme pour bon nombre de collègues et l'employeur de paresse, de "celle qui n'en veut pas"... Toute tâche intéressante vous est petit à petit retirée. Le 4 jours semaine semble être un meilleur choix (c'est ce que je pense, mais çà n'engage que moi). Je n'avais pourtant pas trop le choix avec le mi temps, car l'une de mes filles était très souvent malade et de ce point de vue là, çà m'a drôlement aidée.
Après 6 ans à mi temps, et un profond dégoût pour ce job à mi temps devenu inintéressant et déconsidéré de tous, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai recherché du travail ailleurs. Mais des années de mi temps, il semble que çà fasse tâche sur un CV (j'ai un bac +3). Au final, j'ai eu de la chance, j'ai réussi des examens dans l'administration et je suis aujourd'hui inspecteur à la sécu, job intéressant voire passionnant et dont les horaires sont conciliables avec ma vie de famille, même à temps plein. Mais aujourd'hui j'ai repris le 4 jours semaine, tout simplement parce que çà n'entâche pas ma carrière et que j'ai les moyens de le faire.
donc, surtout, ne culpabilisez pas de vouloir mener de front une carrière et être mère. Nous ne sommes toutefois pas des superwomans.... il faut donc que monsieur mette la main à la pâte... pas question de vivre à l'ancienne, comme au temps des femmes au foyer. Tout faire n'est pas possible, il ne faut pas hésiter à se faire aider. mais il faut parfois certes, accepter "d'avancer" un peu plus lentement. çà vaut aussi pour l'homme, pourquoi pas? tout dépend du métier de chacun, il faut une saine gestion de l'argent, MAIS AUSSI une saine gestion du temps.
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par MariaMagdala » ven. 09 mai 2014, 23:42

Merci a vous tous pour vos réponses.

Quelque part, vous confirmez ce que je pensais déja, je crois que je vais me lancer :) Je n'avais par contre pas envisager que mon futur mari puisse disparaitre prématurément ou tomber malade et me retrouver avec un budget tres difficile a boucler....

Vraiment merci a tous d'avoir pris le temps de me répondre et pour vos prieres. :fleur:

@Astre Je suis désolée d'apprendre ce qui vous est arrivé, je ne manquerai pas d'avoir une pensée pour vous dans mes prieres.
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par astre » sam. 10 mai 2014, 0:57

Merci infiniment !

Union de prières
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Amarula
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : jeu. 16 mai 2013, 12:38

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Amarula » mar. 13 mai 2014, 12:15

Bonjour,
je me permets de vous donner mon avis...
A mes yeux (je ne parle pas de l'Eglise) une mère est irremplaçable pour s'occuper de ses enfants: lorsqu'ils sont bébés ils ont un besoin viscéral de leur mère, et plus tard à l'école vous serez là pour eux peu importe l'heure ou le jour, si vous travaillez, il vous faudra les faire garder très tôt et vous les verrez le soir et les WE et les vacances... ce qu'on fait avec son enfant en 24h on ne peut pas le faire en 12h... le temps est incompressible ...

On parle de la qualité et non de la quantité... je trouve que cette façon de penser très tranquillisante est surexploitée... je connais peu de mère qui s'occupent mal de leurs enfants (il s'agit quand même de la chair de ma chair)! vous n'êtes pas là, vous n'êtes pas là...un point c'est tout!
Alors oui c'est idéaliste! oui, le mari peut s'en aller, le travail venir à manquer, la société nous piétiner, les projets devenir difficiles par manque d'argent... mais Dieu il est où? il est là!!! et parce qu'on fait le choix de croire qu'Il s'occupe de nous revêtir comme il le fait avec le lys des champs on peut faire ce pour quoi il nous a créé: être mère, en s'occupant de nos enfants et de notre mari, en priant (quand on travaille on a peu le temps de prier avec tout ce qu'il reste à faire en rentrant chez soi), en remettant sa vie et celle de sa famille avec confiance et obéissance dans les mains de son créateur!

Si vous avez le choix, choisissez une grossesse sereine, choisissez de rencontrer votre nouveau né en étant toute à lui... ces moments sont irremplaçables, l'amour est irremplaçable!

Signé: une maman au foyer qui ne sait pas de quoi demain sera fait... mais qui le sait?! :siffle:

nijiad
Censor
Censor
Messages : 151
Inscription : ven. 21 sept. 2012, 14:24

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par nijiad » mar. 13 mai 2014, 19:02

Beaucoup de choses ont déjà été écrites… mais j’ai envie d’en ajouter une, quoique je ne sois ni épouse ni mère : à chaque jour suffit sa peine !

Aujourd’hui s’offre l’opportunité d’une formation : à saisir, c’est notre devoir de développer nos dons, compétences, etc. et rien, pour l’instant ne s’oppose à ce que vous le fassiez.

Demain, grâce à cette formation, on vous proposera peut-être une évolution professionnelle : vous verrez alors, selon le point où en sera votre vie, s’il faut l’accepter ou pas.

Après-demain (ou peut-être avant !), un bébé s’annoncera : vous déciderez à ce moment-là avec votre conjoint de ce que vous voulez faire. Prendre un long congé, arrêter de travailler, continuer… rien de tout cela n’est mauvais ni bon en soi, ce qui importera c’est de trouver ce qui vous conviendra le mieux à tous les trois à ce moment-là, en fonction de l’orientation que vous souhaitez donner à votre vie.

Comprenez-vous ce que j’essaie de vous dire ? Vivez aujourd'hui ce qu'il vous est donné de vivre, en faisant confiance à Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Johnny » mer. 14 mai 2014, 9:26

nijiad a écrit : Vivez aujourd'hui ce qu'il vous est donné de vivre, en faisant confiance à Dieu.
Certes, mais il y a des points de non retour, des choix à faire : on ne peut piloter sa vie à "vue".

"Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie est plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement. Regardez les oiseaux du ciel ; ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; cependant Dieu les nourrit. Ne valez‑vous pas beaucoup plus qu'eux ? Considérez les lys, comme ils croissent; ils ne travaillent ni ne filent cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux. Ne vous mettez donc pas en peine de ce que vous mangerez et de ce que vous boirez et n'ayez pas l'esprit inquiet. Tout cela, les païens s'en préoccupent; mais votre Père sait bien que vous en avez besoin. Cherchez seulement son Royaume et tout cela vous sera donné par surcroît." (Luc XII, 22‑24, 27).­

Je comprends ce texte comme la nécessité de faire confiance à Dieu, et de ne pas se soucier EXCLUSIVEMENT de sa situation matérielle. Cela ne veut pas dire (à mon humble avis) d'être fataliste, et de se laisser porter par les évènements, sans un minimum d'anticipation.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par MariaMagdala » jeu. 15 mai 2014, 13:24

En lisant vos adorables réponses et en relisant mon propre message, je me rends compte que je n'ai pas correctement expliquer la situation.

Actuellement je suis salariée, j'ai un emploi stable et sur. La formation que j'envisage est plus pour obtenir un meilleur statut social. Meme s'il apporte de grande satisfaction et qu'il est relativement bien payé pour les qualifications exigées, je dois avoué que je m'ennuie dans mon travail actuel et que peut etre je m'imagine que je "mérite" mieux que ca. Ca peut paraitre orgueuilleux comme ca, mais ce n'est pas le cas... Je n'ai a faire que des taches tres subalternes et pas du tout reconnues, meme s'il apporte peut etre beaucoup...
Et nos conditions de travail se dégradent de plus en plus.

Et ensuite, notre projet d'enfant serait pour les prochains mois . J'ai 30 ans et j'aimerais avoir plusieurs enfants alors je ne peux pas me permettre d'attendre 5 ans, la fin de la formation pour commencer a essayer d'avoir un enfant quand on connait l'évolution de la fertilité. Surtout qu'a la fin de la formation il s'agit de s'installer et de développer sa clientele.

Alors c'est un choix pas évident. Cette formation est assez onereuse alors je suis obligée de continuer a travailler a temps complet pour la payer,contribuer a notre qualité de vie. Et j'ai peur d'avoir peu de temps en sachant qu'en plus il y a un travail personnel a fournir pour valider le diplome.

J'ai peur de me reveiller un jour en me disant que je n'ai pas profiter assez de mes enfants, ou n'avoir pas assez pris soin de mon mariage dans ses premieres années.... et en meme temps je comprends les arguments que vous m'avez donnés. J'ai cherché une réponse dans la Bible, mais le destin des femmes n'est pas spécialement une préoccupation :(
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Anonymus » jeu. 15 mai 2014, 23:26

Bonjour,

en avez-vous parlé avec votre mari et si oui qu'en pense-t-il ? Il est assez absent de vos messages ; pourtant il est à la fois concerné et très bien placé pour avoir une opinion intéressante sur votre situation professionnelle et familiale. :)

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par MariaMagdala » ven. 16 mai 2014, 10:04

@ Touriste

Merci pour vos conseils, je vais m'interesser au bilan de compétence et me laisser du temps pour voir si j'arrive a tomber enceinte et a penser efficacement a ma carriere.

@ Anonymous

Mon futur mari me laisse libre pour cette question. Ce qu'il veut c'est que je sois motivée si j'entreprends cette formation et que je m'y mette a fond pour réussir. Il voit a quel point je suis malheureuse a mon travail actuel. Mais en meme temps, il veut aussi avoir des enfants...
Donc ca ne m'aide pas trop dans mon choix...

Alors je pense que je vais peut etre me laisser un an, pour me laisser la possibilité de devenir mere sans me mettre la pression et voir comment nous arrivons a gerer l'arrivée d'un bébé dans notre vie. Si ca se passe bien, je me lancerai :)

Je ne sais pas si c'est la bonne solution, mais ca me parait la meilleure a l'heure actuelle...
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par Peccator » ven. 16 mai 2014, 12:09

Bonjour,

un bilan de compétence demande un peu de temps. Cette année que vous vous accordez peut aussi être l'occasion de le faire, tranquillement. Cela vous aidera à y voir plus clair.

Enfin, vous êtes face à un choix à faire entre ce qui semble être deux choses "bonnes" : n'hésitez pas à recourir à l'aide que l'Eglise propose pour le discernement, c'est là précisément pour ce genre de situation. Quelques jours de retraite cet été, par exemple (une retraite d'aide face à une décision importante), en n'oubliant pas que ce peut être une retraite à deux...


Enfin, que votre mari vous laisse libre, c'est une très chose. Mais vous laisser libre, cela signifie vous laisser la décision, sans chercher à vous imposer sa volonté. Ca ne veut pas dire que ce qu'il en pense ne doit pas entrer en ligne de compte. Vous êtes deux, ce seront vos enfants à tous deux. Vous êtes en droit de lui demander ce qu'il en pense, et d'attendre une réponse. Même si ensuite, vous décidez finalement autrement, librement. En outre, cela évitera un non-dit qui pourrait ensuite couver pendant des années et ressortir dans une période tendue.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Vie professionnelle ou vie de mere?

Message non lu par MariaMagdala » ven. 16 mai 2014, 22:11

Oui, mais j'en est tellement envie de cette formation.... Le sujet est tellement passionnant...

Grrrrr, noeuds au cerveau
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités