Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par mike.adoo » dim. 22 sept. 2013, 20:06

Bonsoir à tous

Je constate que les gens qui ont des dons sont souvent sujets à caution et c'est bien naturel : On se méfie d'abord de ce que l'on ne comprend pas .

Jésus lui-même est passé par là et Il guérissait peu dans son pays , d'où le proverbe ...

“Sûrement vous allez me citer ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même ! On nous a parlé de bien des merveilles survenues à Capharnaüm : fais-les donc ici dans ta patrie !”
Jésus ajouta :
— “En vérité, je vous le dis, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie !
( Luc 4, 23 )

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par nad » dim. 22 sept. 2013, 21:52

Bonsoir

Mais il y a "dons" et Dons. Ne Confondez pas Jésus ou les apôtres et autres Saints avec des guérisseurs aux talents aux origines indéterminées et parfois douteuses pour ne pas dire sulfureuses.

Les thaumaturges ont un don de guérison qui vient de Dieu, ils ne pâtissent pas des soins et de la guérison de leur prochain. A priori si le Seigneur leur demande de guérir ce n'est pas pour rendre ses médiateurs malades, le Seigneur n'est pas un tyran sadique...
En outre les personnes qui ont les dons de guérisons ne sont que les médiateurs, Dieu guérit à travers eux de façon surnaturelle inexpliquée et en une fois. Il n'est donc pas question de magnétisme, de potions magiques et autres....
Les thaumaturges savent qu'elle est l'origine de leur don c'est Dieu, et ils savent aussi qu'ils ne peuvent rien si Dieu n'agit pas à travers eux.

SVP sous la très bonne intention de vouloir aider son prochain, ne jouez pas avec ces "talents", ils sont néfastes pour vous et sans vous en rendre compte néfastes pour l'autre. Ce ne sont que des ersatz de guérison qui souvent empirent les choses dans la plus grande ignorance des parties, croyant bien faire mais la découverte de la vérité peut-être épouvantable et le mal bien plus grand, touchant à la fois le physique et surtout l'âme...

Lisez et regardez la vie des saints comme par exemple Padre Pio (et bien d'autres...) et comparez avec ce que certains d'entre vous croient pouvoir mettre en œuvre pour aider leur prochain et vous comprendrez à moins d'être de mauvaise fois ou d'y trouver un intérêt personnel plus important autre et là ce serait en effet exercice illégal de la médecine voire pire....

Il n'est de Dons que ceux de Dieu et quand une personne les reçoit elle est totalement certaine de qui elle les a reçus car sans Lui, elle ne peut rien.

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par mike.adoo » lun. 23 sept. 2013, 10:41

Pour reprendre mon post précédent , Il y aura toujours des contradicteurs . Jésus n'y a pas échappé , qu'il guérisse ou qu'il chasse les démons :
Mais les Pharisiens qui les entendaient répliquaient :
— “Celui qui lui permet de chasser les démons, c’est Béelzéboul, le chef des démons !”
( Mat 12,24 )

Par conséquent , en matière de dons , il faut être extrêmement prudent tant dans l'acceptation que dans le refus .

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Raistlin » lun. 23 sept. 2013, 11:22

mike.adoo a écrit :Par conséquent , en matière de dons , il faut être extrêmement prudent tant dans l'acceptation que dans le refus .
En la matière, seule l'Église est habilitée à discerner. Ou plutôt, nous sommes sûrs de ne pas nous tromper, et de ne pas être trompés, en nous en remettant à son jugement.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

agnelle
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : ven. 07 déc. 2012, 10:44

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par agnelle » lun. 23 sept. 2013, 12:45

Bonjour,

La grande majorité des dons dont j'ai entendu parlé concerne la conjuration de la douleur en cas de brûlures ou de zonas. Quelquefois des eczémas aussi. Quel est l’intérêt pour un démon d'agir sur des choses aussi mineures ? Une maladie dont l'issue serait fatale serait plus compréhensible. Mise à part dans quelques églises évangéliques obscures, je n'ai jamais entendu parler de guérison de cancer ou de sida.

De plus les conjureurs n'étant pas tous croyants, quel est l’intérêt d'un démon d'agir à travers eux ? Comment sont-ils choisis ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Raistlin » lun. 23 sept. 2013, 18:42

agnelle a écrit :La grande majorité des dons dont j'ai entendu parlé concerne la conjuration de la douleur en cas de brûlures ou de zonas. Quelquefois des eczémas aussi. Quel est l’intérêt pour un démon d'agir sur des choses aussi mineures ? Une maladie dont l'issue serait fatale serait plus compréhensible. Mise à part dans quelques églises évangéliques obscures, je n'ai jamais entendu parler de guérison de cancer ou de sida.
L'intérêt du démon ? Mais il n'en a qu'un seul : faire chuter les âmes. Le démon est tout à fait prêt à agir sur des choses mineures si cela lui permet de créer des liens avec ceux. Et le démon n'est pas tout-puissant : je serais bien en peine de dire exactement ce qu'il peut "guérir" chez l'homme (surtout si Dieu limite son action), mais une chose est absolument certaine, le démon ne peut pas opérer de miracle (c'est-à-dire de phénomène qui contredise les lois de la nature).

Quant aux guérisons de maladies plus sérieures, l'Église n'est pas en reste de ce genre de miracles. Or, je doute que l'Église catholique soit qualifiable "d'obscure". Oui, Dieu guérit vous savez, et parfois il guérit des choses très "sérieuses" : Il ressuscite même les morts. ;)
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Peccator » lun. 23 sept. 2013, 19:08

Le démon ne peut pas faire des miracles, mais il peut faire des prodiges.
Hors, certains prodiges violent les lois de la nature. Par exemple, le démon peut donner à quelqu'un la connaissance d'événements que cette personne ne pourrait connaître par des moyens ordinaires.

On m'a à plusieurs reprises expliqué que le démon peut agir sur nos sens. Il serait donc capable par exemple de faire cesser la sensation de douleur.

Je resterai donc très réservé en m'exprimant sur les capacités du démon.


Pourquoi le fait-il ? Pour éloigner les âmes de Dieu. Même si quelqu'un pense que ses pratiques magiques son au nom de Dieu, le simple fait qu'il instrumentalise Dieu est déjà une manière de s'écarter de Lui. C'est la tentation du Diable portant Jésus au pinacle du Temple, et l'invitant à sauter pour que le Père envoie des anges le rattraper.


Ce qui est certain par contre, c'est que quand Dieu effectue un miracle, c'est toujours pour augmenter la foi de quelqu'un. Si un phénomène incompréhensible ne renforce la foi de personne, il est douteux qu'il s'agisse d'une intervention divine. Lorsque les disciples se plaignent auprès de Jésus que d'autres font des guérisons en Son nom, il est bien précisé que c'est au nom du Christ : tout prête donc à croire qu'ils suscitaient ainsi des conversions.


Dans tous les cas, il faut faire confiance à l'Eglise pour discerner sur ces questions.

Lisez ce qu'en dit le père Verlinde : il parle d'expérience, et il explique clairement pourquoi il faut se tenir à l'écart de ces phénomènes non naturels.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par nad » mar. 24 sept. 2013, 0:01

Bonsoir Agnelle
La grande majorité des dons dont j'ai entendu parlé concerne la conjuration de la douleur en cas de brûlures ou de zonas. Quelquefois des eczémas aussi. Quel est l’intérêt pour un démon d'agir sur des choses aussi mineures ?
Ces maladies (ou accidents) ne sont pas aussi mineures qu'elles ont en l'air, même si elles ne sont pas à priori dangereuse pour le pronostic vital de la personne, ce sont des maladies qui durent, difficiles à guérir, très fatigantes et très douloureuses souvent pour la personne qui les subit. ce sont des affections qui sont comme la mer sur une falaise. A force de frapper la roche, le mer crée des fissures et au final parfois très longtemps parfois moins, la falaise s'effondre par pan... L'homme est comme cette falaise, la souffrance et la fatigue créent des fissures dans sa vie physique, psychique et spirituelle. Le démon agit comme la mer, insidieusement mais réellement, ensuite il n'a plus qu'à fignoler sa besogne en mettant un placebo sur la douleur et la souffrance mais sans rien soigné, donner l'illusion d'un mieux, alors que les états empirent silencieusement. Si le mal empire, l'homme craque, chute, se détourne parfois de solutions raisonnables et devient prêt à tout pour que la souffrance et la douleur cessent, prêt à tout même à se détourner de Dieu qu'il n'est plus en capacité d'écouter et de prier et ne veut plus l'être. Un homme qui est atteint dans sa chair pet parfois avoir besoin d'un bouc émissaire, d'après vous, le bouc émissaire sera choisi parmi les agneaux ou parmi les tigres? Pour un chrétien il n' y a qu'un seul agneau.... beaucoup d'homme ont intégré cette vérité même sans savoir, ...

N'entendez vous pas mais pourquoi Dieu laisse le mal agir? Pourquoi Dieu me fait souffrir? Me donne autant de tourment sans rien faire pour me sortir de là? Mais qu'ai-je pu faire au bon Dieu pour mériter cela? ... Souvent en se détournant de Dieu l'homme croit le punir, se venger, Rares seront ceux qui accuseront ce qui est à l'origine du mal le démon, et notre faiblesse, notre orgueil et notre manque de persévérance dans la foi et l'espérance, rares sont ceux qui acceptent de se mettre en chemin de recherche de vérité, mener une enquète...

L'intérêt pour le démon, Raistlin vous l'a dit, soustraire une âme à Dieu. Pourquoi parce qu'il n'apprécie pas du tout que l'homme créature mortelle, si spirituellement et intelligemment faible comparé à lui démon soit autant aimé de Dieu. Alors pour atteindre Dieu, il se venge sur l'homme...
finalement c'est classique, si vous avez des enfants qu'est-ce qui vous fera le plus mal, que vous soyez atteinte dans votre propre chair, ou que votre enfant soit atteint dans la sienne et refuse tout aide tout soin va vers sa mort et n'accepte pas la main que vous lui tendez?....
Une maladie dont l'issue serait fatale serait plus compréhensible.
Pas évident parce qu'une maladie dont l'issue est fatale est mieux accompagnée, Le patient peut être plus à l'écoute parce que libéré d'une inconnue, il sait qu'il lui reste un temps certain à vivre sur terre, ses actes, réflexions, toute sa vie tout ce qu'il pense est modifié. Une fois le coup d’assommoir passé, la réalité de la mort qui frappe à la porte et laisse un délai de vie plus ou moins long, il y a peu à peu un bouleversement des priorités des importances, des blessures, une sorte d'éveil à.... l'insidieux n'a plus vraiment le temps d'agir, toutes interventions négatives se remarquent plus vite et donc permet des réponses adéquates plus rapidement...
Ceci dit cela n'empêche pas le mal d'agir et de réussir dans ses actions...
De plus les conjureurs n'étant pas tous croyants, quel est l’intérêt d'un démon d'agir à travers eux ? Comment sont-ils choisis ?
Mais l'intérêt est simple à comprendre, s'ils ne sont pas croyants, ils sont sans connaissances, ils ont pu lire dans des livres mais ce n'ets pas cela connaitre. S'il sont sans connaissances, sans vérité spirituelle, comment pourraient-ils se méfier de quelque chose dont ils nient l'existence ?
Comment sont-ils choisis ? Ami l'explique un peu, à sa façon, ils ont un "terrain sensible" à développer voire développer, l'intention de ne pas rester les bras ballant devant la souffrance de leur prochain, voire l'intention de profiter de la souffrance de l'autre de façon moins désinteressé, et un manque de recherche de la Vérité.....Les personnes ne sont pas obligatoirement mauvaises, elles peuvent agir en totale "bonne foi"....

La méfiance est donc de rigueur, ... et au dela de la foi et de l'obéissance à l'Eglise, pour les non croyants c'est de l'ordre du bon sens. Allez-vous boire et offrir à quelqu'un une bouteille sans savoir ce qu'il y a comme liquide à l'intérieur ? après tout cette bouteille dont vous ne connaissez ni l'origine ni le contenu, ni le mode de consommation, peut-être même non comestible, allez-vous l'offrir tout de même? Ou allez-vous procéder à des vérifications avant, voir à un classement vertical en bon et dû forme .

En udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Ami » mar. 24 sept. 2013, 19:28

Il y a des gens mal renseignés ici (encore moins bien que moi, c'est vous dire!). La profession de magnétiseur (je trouve également étrange qu'on la classe dans la catégorie "profession" car selon moi quelqu'un qui cherche à se faire de l'argent par cette pratique n'a rien compris à l'esprit de la chose, voire est surement quelqu'un qui en vérité n'y connait absolument rien et se sert de l'effet placebo...), est classée dans les "professions libérales". On peut donc exercer ce métier comme un autre métier, en cotisant à la sécurité sociale, en reversant des parts de salaire (ô combien lourdes...) à l'état, selon les magnétiseurs eux-même, exercer "au noir" est plus rentable. Mais laissons ces machines à pognon faire semblant d'avoir un superpouvoir dans leur coin... Bref, ça c'est ce qu'en dit l'aspect "administratif" de la chose. (et en aucun cas il ne s'agit d'exercice de la médecine, même si l'état aime bien poursuivre en justice ceux qui ne seraient pas classés profession libérale. Il n'existe je crois qu'une seule "association" à ce jour, qui équivaudrait un peu à l'ordre des médecins, mais pour les magnétiseurs, voici ici le lien avec la charte qui est à respecter http://www.gnoma.com/lacharte.html qui régularise vaguement la chose... ). En vérité vous n'êtes poursuivi que si votre activité vous a rapporté de l'argent et que vous exigez une somme du "patient".
Il y a donc le cas des charlatans, le cas des gens qui veulent exercer pour le bien mais qui aimeraient quand même cotiser des fonds pour leurs vieux jours, et ceux qui font ça comme ça, pour rien, parce qu'ils peuvent et que ça ne leur coûte rien.

J'entendais par magnétiseur les vrais guérisseurs, ceux qu'on va voir si on veut et a qui on laisse de l'argent si on veut (ou autre don sous une autre forme, exemple: nourriture en conserve, chaussette, assiette en plastique, peu importe...), et que si on veut on laisse rien du tout.

Mais ce qui m'intéressais surtout c'était plutôt, est-ce qu'un Pape aurait un jour mentionné quelque chose sur le sujet? Est-ce que des écrits religieux en parlent et disent ce qu'il faut en faire?
Car assurément quand on a une capacité du genre, on ne peut que se demander comment est-il bon de s'en servir, vous avez la capacité de sauver des vies lorsque cela devient impossible par des recours plus conventionnels, vous ne pouvez tout de même pas vous dire "ah oui? Ce don? Eh bien quoi, je me le met dans le derrière et je n'aide personne tout en sachant que j'aurais pu! :wow: " . Mais voilà, il y a ma foi dans l'histoire. :s C'est un peu casse-tête.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Ami » mar. 24 sept. 2013, 19:56

Pas évident parce qu'une maladie dont l'issue est fatale est mieux accompagnée, Le patient peut être plus à l'écoute parce que libéré d'une inconnue, il sait qu'il lui reste un temps certain à vivre sur terre, ses actes, réflexions, toute sa vie tout ce qu'il pense est modifié. Une fois le coup d’assommoir passé, la réalité de la mort qui frappe à la porte et laisse un délai de vie plus ou moins long, il y a peu à peu un bouleversement des priorités des importances, des blessures, une sorte d'éveil à.... l'insidieux n'a plus vraiment le temps d'agir, toutes interventions négatives se remarquent plus vite et donc permet des réponses adéquates plus rapidement...
Ceci dit cela n'empêche pas le mal d'agir et de réussir dans ses actions...
Effectivement, j'ai souvent tenu le même discours: parfois abréger certaines souffrances est une chose extrêmement néfaste pour la personne, par exemple peut-être aurait-elle souffert 1 journée de plus aurait-elle compris quelque chose de primordial, mais non, quelqu'un supprime ce mal "nécessaire", et la personne n'aura plus de mal physique mais n'aura pas évolué comme il l'aurait fallu à travers l'épreuve qu'elle vivait. C'est pour cela qu'il faut se méfier des gens qui exercent à plein temps et comme un métier rémunéré, ) force de faire des "consultations", on risque fort d'adopter l'esprit "médecin généraliste désabusé", je reçois, je vois, je prescrit/je traite, et suivant, sans réfléchir à plus profond... Le magnétisme ne sert que d'apaisement temporaire, comme les médicaments qui stoppent les symptômes et non les causes.
Et c'est là que la sensibilité particulière que j'ai survient, je suis extrêmement attentif à la façon dont la personne va présenter et expliquer son problème, en fait, la façon dont la personne va vous en parler est souvent bien plus révélatrice de l'origine de son mal, et qui va permettre de savoir précisément ce que cette personne a à trouver à travers son mal, et de l'y aider. Donc bien sur il y a la partie "soulagement des maux", mais il y a aussi le fait qu'il faille faire parler la personne, car au fond d'elle elle sait ce qui cloche réellement, elle est d'ailleurs capable de me le faire ressentir par ses dires, sans pour autant s'en rendre compte elle même. A partir de là, avec doigté, délicatesse, vous pouvez amener prudemment cette personne à la réflexion, vous soulagez son mal physique grâce au magnétisme, la personne comprend que c'est aussi beaucoup elle et sa volonté de guérison qui vont poursuivre l'élan de mieux-être enclenché par le magnétiseur.

voire l'intention de profiter de la souffrance de l'autre de façon moins désinteressé, et un manque de recherche de la Vérité.....Les personnes ne sont pas obligatoirement mauvaises, elles peuvent agir en totale "bonne foi"...
Et c'est bien le comble, ceci est vrai! La personne dont vous devez vous méfier constamment, c'est de vous-même. Démon ou non, il est très facile de se laisser emporter par un élan de "je suis si spécial, moi spécial, oui moi moi moi :dance: " et puis à partir de là, vous prenez la grosse-tête, vous vous laissez penser que vous avez bien le droit d'en profiter après tout, puisque cela vous fait parfois souffrir, etc... Après c'est un cercle vicieux dans lequel il ne faut surtout pas tomber! C'est comme d'être un dentiste fou qui arrache les dents saines juste pour avoir l'impression qu'il a été utile et gagner de l'argent...

Je n'vais pas vous mentir, pour ma part je suis fier d'avoir cette capacité, fier oui, je trouve que c'est un honneur. Je ne sais pas si je le mérite, mais je m'en sens honoré, et savoir que si quelqu'un tombe dans les pommes sous mon nez je peux le maintenir en vie, savoir que je peux aider mes amis et mes semblables les moins familiers, c'est très rassurant. (et en même temps pas à 100%, ça ne marche pas à tout les coups, selon la fatigue, l'humeur, ça peut-être plus mauvais que bon etc donc là aussi être vigilant). En ce moment même je suis en première année de médecine, je compte bien pousser jusqu'à atteindre au moins des cours d'anatomie sur le système nerveux, déjà rien qu'avec le programme de physique-chimie, des choses s'expliquent au sujet de l'énergie, je sens que je m'approche d'un truc énorme :wow: J'espère bien un jour comprendre d'un point de vue scientifique comment ça marche, et quand-bien même, connaître un maximum de chose qui m'aideraient à guérir de quelque manière que ce soit. Image
Dernière modification par Petit Matthieu le ven. 03 janv. 2014, 11:33, modifié 2 fois.
Raison : La modératrice ne vous en veut pas. Elle est dans un bon jour.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Zarus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 547
Inscription : ven. 23 août 2013, 13:19

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Zarus » ven. 27 sept. 2013, 20:43

Je serai très curieux de connaitre les méthodes de l’Église face à de tels phénomènes ? les prend-elles en sérieux, sont-elles toujours pris comme "diaboliques" ? (Genre même si un passeur de feu continue à pouvoir sembler faire cela même après un exorcisme, eau bénite et prière; on lui dit quand même de ne plus jamais faire cela ?) ou la possibilité que ça seraient des "dons divins" est prise au sérieux ?
"With my eternal life, I will see the world through to its end. Until everyone who won't like me is gone."
— Porky Minch

"Can you face your fears ?"
— Hanako

I speak from the noise
Souls and shapes, forever twisted
the lost voices of the damned
lure the bringer of despair

gaq
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : ven. 03 janv. 2014, 3:13

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par gaq » ven. 03 janv. 2014, 4:09

Ami a écrit :
Pas évident parce qu'une maladie dont l'issue est fatale est mieux accompagnée, Le patient peut être plus à l'écoute parce que libéré d'une inconnue, il sait qu'il lui reste un temps certain à vivre sur terre, ses actes, réflexions, toute sa vie tout ce qu'il pense est modifié. Une fois le coup d’assommoir passé, la réalité de la mort qui frappe à la porte et laisse un délai de vie plus ou moins long, il y a peu à peu un bouleversement des priorités des importances, des blessures, une sorte d'éveil à.... l'insidieux n'a plus vraiment le temps d'agir, toutes interventions négatives se remarquent plus vite et donc permet des réponses adéquates plus rapidement...
Ceci dit cela n'empêche pas le mal d'agir et de réussir dans ses actions...
Effectivement, j'ai souvent tenu le même discours: parfois abréger certaines souffrances est une chose extrêmement néfaste pour la personne, par exemple peut-être aurait-elle souffert 1 journée de plus aurait-elle compris quelque chose de primordial, mais non, quelqu'un supprime ce mal "nécessaire", et la personne n'aura plus de mal physique mais n'aura pas évolué comme il l'aurait fallu à travers l'épreuve qu'elle vivait. C'est pour cela qu'il faut se méfier des gens qui exercent à plein temps et comme un métier rémunéré, ) force de faire des "consultations", on risque fort d'adopter l'esprit "médecin généraliste désabusé", je reçois, je vois, je prescrit/je traite, et suivant, sans réfléchir à plus profond... Le magnétisme ne sert que d'apaisement temporaire, comme les médicaments qui stoppent les symptômes et non les causes.
Et c'est là que la sensibilité particulière que j'ai survient, je suis extrêmement attentif à la façon dont la personne va présenter et expliquer son problème, en fait, la façon dont la personne va vous en parler est souvent bien plus révélatrice de l'origine de son mal, et qui va permettre de savoir précisément ce que cette personne a à trouver à travers son mal, et de l'y aider. Donc bien sur il y a la partie "soulagement des maux", mais il y a aussi le fait qu'il faille faire parler la personne, car au fond d'elle elle sait ce qui cloche réellement, elle est d'ailleurs capable de me le faire ressentir par ses dires, sans pour autant s'en rendre compte elle même. A partir de là, avec doigté, délicatesse, vous pouvez amener prudemment cette personne à la réflexion, vous soulagez son mal physique grâce au magnétisme, la personne comprend que c'est aussi beaucoup elle et sa volonté de guérison qui vont poursuivre l'élan de mieux-être enclenché par le magnétiseur.

voire l'intention de profiter de la souffrance de l'autre de façon moins désinteressé, et un manque de recherche de la Vérité.....Les personnes ne sont pas obligatoirement mauvaises, elles peuvent agir en totale "bonne foi"...
Et c'est bien le comble, ceci est vrai! La personne dont vous devez vous méfier constamment, c'est de vous-même. Démon ou non, il est très facile de se laisser emporter par un élan de "je suis si spécial, moi spécial, oui moi moi moi :dance: " et puis à partir de là, vous prenez la grosse-tête, vous vous laissez penser que vous avez bien le droit d'en profiter après tout, puisque cela vous fait parfois souffrir, etc... Après c'est un cercle vicieux dans lequel il ne faut surtout pas tomber! C'est comme d'être un dentiste fou qui arrache les dents saines juste pour avoir l'impression qu'il a été utile et gagner de l'argent...

Je n'vais pas vous mentir, pour ma part je suis fier d'avoir cette capacité, fier oui, je trouve que c'est un honneur. Je ne sais pas si je le mérite, mais je m'en sens honoré, et savoir que si quelqu'un tombe dans les pommes sous mon nez je peux le maintenir en vie, savoir que je peux aider mes amis et mes semblables les moins familiers, c'est très rassurant. (et en même temps pas à 100%, ça ne marche pas à tout les coups, selon la fatigue, l'humeur, ça peut-être plus mauvais que bon etc donc là aussi être vigilant). En ce moment même je suis en première année de médecine, je compte bien pousser jusqu'à atteindre au moins des cours d'anatomie sur le système nerveux, déjà rien qu'avec le programme de physique-chimie, des choses s'expliquent au sujet de l'énergie, je sens que je m'approche d'un truc énorme :wow: J'espère bien un jour comprendre d'un point de vue scientifique comment ça marche, et quand-bien même, connaître un maximum de chose qui m'aideraient à guérir de quelque manière que ce soit. Image

Bonjour

Merci pour tes interventions
As tu eu depuis réponses à tes questions d'un point de vue scientifique ?
Il me semble que ta démarche est de sincèrement savoir la vérité sur ce don, qui t'embarrasse, et qui de l'autre côté est bien là et tu ne voudrais pas le mettre de côté, si vraiment il ne fait pas partie du côté obscur car tu trouverais ça dommage.
Il est pour moi sur que si vraiment on veut obéir au Seigneur, il faut sans hésiter et sans compromis lui donner tout nos dons, et lui dire du fond du coeur et sans réserves, que si quelque-chose ne vient pas de lui, alors tu lui demande de l'enlever.
Et tu verras par la suite, si dans la mesure où tu ne cherche pas à reprendre, ni à regretter de lui avoir donné, car là il faut être sans hésitations pour être en sa volonté, ensuite tu vois ce que ça donne, si ce don ce confirme.
Avec le Seigneur peut-être peut-on lui demander simplement car il s'agit de notre salut, et si tu cherches vraiment, il te montrera, si tu lui dis " vraiment je n'en veux plus si ce n'est pas de toit" il te montrera sur le temps la vérité, à force de persévérance.
Là par la suite, si effectivement ça se confirme dans un sens que tu penserais scientifique, n'hésites pas à en faire part.
C'est beau que ta démarche, comme il me semble le lire, cherche d'abords la vérité, et là ça vaut tout les dons du monde :)

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1177
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Olivier C » ven. 03 janv. 2014, 14:35

Zarus a écrit :Je serai très curieux de connaitre les méthodes de l’Église face à de tels phénomènes ? les prend-elles en sérieux, sont-elles toujours pris comme "diaboliques" ? (Genre même si un passeur de feu continue à pouvoir sembler faire cela même après un exorcisme, eau bénite et prière; on lui dit quand même de ne plus jamais faire cela ?) ou la possibilité que ça seraient des "dons divins" est prise au sérieux ?
Pour votre question et pour celles de tous les autres il ne manque pas d'écrits. Je trouve le net est moins fournit en articles intéressant...

Cependant, deux sources en ligne :

- pour les pratiques occultes et médium, je conseille vivement la lecture de l'expérience de Pneumatis.

- Et aussi les réflexions d'un spécialiste de l'occultisme, un prêtre, qui auparavant était lui-même versé dans l'occultisme à un très haut degré (genre : "je guéris 20 personnes d'un seul coup par téléphone) : le père Verlinde. Je vous conseille de lire l'un de ses livres sur le sujet. Quelques réflexions sont déposées sur son site web.

Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Ami » sam. 04 janv. 2014, 0:10

Eh bien pour l'instant j'ai pu comprendre des choses au sujet des rayonnements électromagnétiques, de l'énergie (au sens large du terme, énergie vitale énergie telles que la chaleur, énergie mécanique, enfin bref énergie avec un grand E), les magnétiseurs auraient la faculté d'en émettre à une fréquence différente de celles des autres personnes.
Des témoignages rapportent que tant que l'acte de guérir par l'imposition des mains se limite à un souhait pur de soulager, ça fonctionne, par contre, si la personne essaie de donner un diagnostic (par exemple " je pense que c'est à cause d'une bactérie", ou je pense que ça vient de ceci ou de cela), elle se trompe dans la plupart des cas, donc le fait que ces diagnostics tombent juste ou pas est aléatoire.

A part des témoignages qui se veulent sensationnels (donc il faut trier les dires de l'interroger des commentaires des rédacteurs et bien repérer les citations) et les cours, c'est difficile d'avoir des sources. Pour les cours, fiable à 100% donc aucun problème, pour le reste c'est intéressant, mais un peu trop modifié pour être pris tel quel. Donc pour essayer de comprendre tout ça j'ai le savoir des profs et mes expériences (c'est mieux que rien me direz vous, mais c'est encore trop peu de choses).

Impossible pour moi pour le moment de relier ces connaissances entre elles pour comprendre comment toutes ces variables interagissent ensemble. Ou plutôt si: dans mon esprit ça a pris forme, mais il y a un petit point, qui relie les deux, que je ne sais pas expliquer par des mots. Ma raison me dit "ça ne peut suffire", mon cœur me dit "ça ne peut être que ça"! Je songeais à la volonté de faire le bien, purement et simplement, sans intérêt personnel aucun. Vous voyez, du point de vue de la raison ça ne peut suffire, du point de vue du cœur, c'est bien plus qu'il n'en faut. :-D

Alors c'est encore flou pour le moment.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Rebouteux et autres guérisseurs, qu'en dit l'Eglise?

Message non lu par Mac » dim. 05 janv. 2014, 21:12

Bonsoir Ami, :)

Mais c'est quoi ce magnétisme : une forme d'électricité?

Fraternellement :coeur:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités