Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Lukamini
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 21 oct. 2013, 10:57

Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Lukamini » jeu. 21 nov. 2013, 14:42

Bonjour à tous,

fut un temps j'ai beaucoup prié le Rosaire, sans me poser de questions.


Le temps passant, j'ai commencé à "remettre en question" le nombre de prières adressées à Marie dans le Rosaire.


Aujourd'hui je m'interroge sur le fondement même du Rosaire, qui a ordonné son utilisation ?

Car nul part dans la bible n'est indiqué de prier ce si mystérieux Rosaire...


En farfouillant sur internet je tombe là-dessus :
Question : "Réciter le rosaire est-il biblique ?"

Réponse : Bien qu’une grande partie du contenu de la prière du rosaire soit scripturale, la seconde moitié du “Je vous salue, Marie” et certaines parties du “Je vous salue, Sainte Reine” sont totalement non bibliques. Malgré que la première partie de Je vous salue Marie soit pratiquement une citation directe de Luc 1:28, le fait de (1) prier Marie maintenant, (2) de l’appeler “sainte” Marie, ou (3) de l’appeler “notre vie” et “notre espoir” n’a aucune base biblique.

Est-il juste d’appeler Marie “sainte,” ce qui, selon les Catholiques, veut dire que Marie n’a jamais péché ou n’avait aucune souillure de péché ? Les croyants étaient appelés dans la Bible les “saints”, ce qui peut être interprété par “ceux qui sont mis à part” ou “ceux qui sont saints”. Mais, dans l’esprit des Ecritures, la justice des croyants en Christ est une justice qu’ils ont reçue de Christ (2 Corinthiens 5:21) et, tant qu’ils sont dans cette vie, ils ne sont pas encore sanctifiés du péché dans la pratique (1 Jean 1:9-2:1). Jésus est appelé à plusieurs reprises notre Sauveur dans les Ecritures parce qu’il nous a sauvés de nos péchés. Dans Luc 1:47, Marie appelle Dieu son “Sauveur.” Sauveur par rapport à quoi ? Une personne sans péchés n’a pas besoin d’un Sauveur. Ce sont les pécheurs qui ont besoin d’un Sauveur. Marie reconnaissait que Dieu était son Sauveur. Marie reconnaissait donc qu’elle était pécheresse.

Jésus a dit qu’Il est venu nous sauver de nos péchés (Matthieu 1:21). L’Eglise Catholique romaine affirme que Marie a été sauvée du péché différemment de toute autre personne...qu’elle a été sauvée du péché à travers l’immaculée conception (elle a été conçue sans péché). Mais cet enseignement est-il biblique ? L’Eglise Catholique romaine admet ouvertement que cet enseignement ne se trouve pas dans les Ecritures. Lorsqu’un jeune homme a appelé Jésus “bon Maître ” (Matthieu 19:16-17), Jésus a demandé pourquoi il L’appelait “bon” puisqu’il n’y a que Dieu seul qui est bon. Jésus ne niait pas par là Sa propre divinité, Il essayait de faire comprendre au jeune homme qu’il utilisait ce terme de manière trop superficielle sans penser à ce qu’il disait. Mais la remarque de Jésus reste néanmoins valable, sinon Il ne l’aurait pas dit...il n’y a de bon que Dieu seul. Cela exclut tout le monde sauf Dieu, y compris Marie ! Ce passage concorde avec Romains 3:10-23, Romains 5:12, et d’innombrables autres passages qui insistent sur le fait qu’aux yeux de Dieu, personne n’est digne. Marie n’a jamais été exclue des affirmations globales ! Si Marie avait été préservée de la souillure du péché, elle n’aurait pas eu besoin de Sauveur, et ne l’aurait pas proclamé (Luc 1:47).

Qu’en est-il de la question de prier Marie ou d’autres personnes en dehors de Dieu ? La Bible ne nous a jamais dit si une autre personne pouvait nous entendre dans le ciel. Nous savons que seul Dieu est omniscient, omnipotent, et omniprésent. Même les anges, malgré leurs grandes capacités, semblent avoir leurs limites et n’arrivent pas toujours à nous aider comme ils l’auraient voulu (Daniel 10:10-14). Lorsque Jésus enseignait à ses disciples comment prier, Il leur a donné ce qui est communément appelé le “Notre Père.” Il nous enseigne à adresser notre prière à Dieu. Toutes les fois où des gens ont prié, leur prière a été adressée à Dieu ! Vous ne trouverez jamais un seul exemple de prière adressée à un “saint”, à un ange ou à quiconque d’autres (à part les prières adressées aux faux dieux). Par ailleurs, chaque fois qu’une personne pieuse s’est prosternée (dans le sens religieux) pour honorer quelqu’un d’autre en dehors de Dieu (principalement les apôtres ou des anges), il lui a toujours été demandé de ne pas le faire, de se tenir debout (Actes 10:25-26 ; Actes 14:13-16 ; Matthieu 4:10 ; Apocalypse 19:10 ; Apocalypse 22:8-9). L’Eglise Catholique romaine soutient qu’elle n’adore que Dieu seul mais “vénère” Marie et les saints. Quelle est la différence ? Une personne récitant le rosaire passe plus de temps à invoquer Marie qu’elle ne le fait pour Dieu ! Pour une seule adoration adressée à Dieu dans le rosaire, il y a 10 adorations à l’endroit de Marie !

La Bible dit que Jésus est notre rédempteur (Galates 3:13 ; 4:4-5 ; Tite 2:14 ; 1 Pierre 1:18-19 ; Apocalypse 5:9). Le “Je vous salue, Sainte Reine” désigne Marie comme notre “très gracieuse avocate,” mais la Bible appelle Jésus notre Avocat auprès du Père (1 Jean 2:1) et notre seul Médiateur (1 Timothée 2:5). La seule fois où le titre “Reine du Ciel” apparaît dans les Ecritures, c’est avec une connotation négative (Jérémie 7:17-19 ; 44:16-27). Les Ecritures, dans leur intégralité, nous enseignent à prier Dieu seul. Vous ne trouverez jamais d’exemple ou d’encouragement à prier quelqu’un d’autre ! Le seul fait sur lequel se base l’idée de s’approcher de Dieu à travers Marie, c’est l’histoire biblique dans laquelle Marie s’est approchée de Jésus pour demander son aide pendant des noces (Jean 2). Mais à la lumière de tous les autres versets, y compris l’enseignement de Jésus quant à la manière dont nous devons prier, ce passage constitue-il une raison pour enseigner aux gens qu’ils doivent toujours continuer à passer par Marie pour atteindre Dieu ?

De même, est-il approprié d’appeler Marie notre “vie” et notre “espérance” ? Encore une fois, ce sont des termes utilisés uniquement pour désigner Dieu dans les Ecritures, particulièrement Dieu le Fils, Jésus-Christ (Jean 1:1-14 ; Colossiens 3:4 ; 1 Timothée 1:1 ; Ephésiens 2:12 ; Tite 2:13). Ainsi, la pratique consistant à réciter le rosaire va à l’encontre des Ecritures de plusieurs manières. Seul Dieu peut entendre nos prières. Seul Dieu peut exaucer nos prières. La Bible ne recommande nulle part aux chrétiens de prier à travers des intermédiaires, ou de solliciter la prière des saints ou de Marie (dans le Ciel).

Source: http://www.gotquestions.org
C'est troublant pour moi tout ça... mais je suis assez en accord.

Si quelqu'un a des arguments valables, je me réjouirais de pouvoir les lire.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4470
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar gerardh » jeu. 21 nov. 2013, 18:12

_______

Bonjour,

Dieu n'a jamais parlé du rosaire parce que c'est une construction purement humaine.



__________

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Johnny » jeu. 21 nov. 2013, 18:33

Sur la croix : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « voici ta mère. » Dès cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui. » (Jn 19, 25-27)
Marie est donc la Mère de tous dans la Foi, et nécessairement Sainte.

Le "concept" de l'immaculée Conception est très ancien, je crois, découlant d'un raisonnement théologique sur les "conditions" de l'Incarnation. Largement répandu dans le peuple chrétien qui a "expérimenté" les bienfaits de la Sainte Vierge à travers toutes leurs prières qui ont été exaucées.

Dogme confirmé par les apparitions de Lourdes.

Si les Protestants ont des doutes, c'est dommage pour eux.
Mais bon, Sainte Marie, priez pour eux, ce sont des chrétiens, des hommes, et nous ne sommes pas meilleurs qu'eux.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Lukamini
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 21 oct. 2013, 10:57

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Lukamini » jeu. 21 nov. 2013, 20:08

J'ai beaucoup de respect pour la mère du Christ.
Prier autant pour elle alors que dans les commandements que Dieu a lui-meme délivrés, il est bien précisé : "Tu n'auras pas d'autre Dieu que moi"; cela me semble et c'est mon coeur qui me l'a soufflé, aller à l'encontre de ce commandement.

Si la Sainte Mère du Christ doit recevoir quelque chose, ce n'est pas des humains mais de Dieu qu'elle doit le recevoir, sans quoi nous prenons volontairement à Dieu pour l'octroyer à Marie.

Seul Dieu et lui seul doit être adoré et glorifié, il me semble que c'est ce qui est affirmé de façon plutôt marquée dans la bible, j'écris cela malgré ma faible culture biblique et ma grande misère spirituelle.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4470
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar gerardh » jeu. 21 nov. 2013, 21:07

________

Hello Lukamini,

Je suis assez d'accord avec vous.


________

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 317
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Chipsy » jeu. 21 nov. 2013, 22:33

Moi aussi, je suis d'accord avec vous !
Chipsy

Avatar de l’utilisateur
Zarus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 549
Inscription : ven. 23 août 2013, 13:19

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Zarus » jeu. 21 nov. 2013, 22:35

Apparemment, quand les cathos dorment, les protestants dansent. :clown:
"With my eternal life, I will see the world through to its end. Until everyone who won't like me is gone."
— Porky Minch

"Can you face your fears ?"
— Hanako

I speak from the noise
Souls and shapes, forever twisted
the lost voices of the damned
lure the bringer of despair

Avatar de l’utilisateur
Lukamini
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 21 oct. 2013, 10:57

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Lukamini » ven. 22 nov. 2013, 0:11

Pour info, je fréquente l'Eglise Catholique, mais je ne me sent ni Catho, ni protestant ou je ne sais quelle autre "appellation".

Comme j'ai tendance à être relativement prudent de nature et plutôt "rebelle" aux idées ingérées "de force", je viens demander de l'aide à ceux qui ont un Esprit en meilleur état que le mien pour qu'ils me donnent leur point de vue, au risque de parfois choquer ou passer pour je ne sais quoi, mais ça m'est égal je crois.

Je souhaite être un enfant de Dieu, j'essaie de connaître Dieu, je le cherche (il me laisse bien macérer dans ma boue...), mais alors au milieu de ce foutoir, qu'est ce qu'il est bien caché !

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Peccator » ven. 22 nov. 2013, 1:26

Bonsoir Lukamini.

Vous posez là beaucoup de questions, qui concernent bien autre chose que le rosaire, notament la sainteté de Marie et son immaculée conception. Sur ces points, voir les réponses expliquant le dogme de l'immaculée conception.


Selon la Tradition, le rosaire a été confié à St Dominique par la Vierge Marie. Je n'ai aucune raison de remettre la Tradition en question, mais de ce que j'ai compris, le rosaire a des ancêtres dans les dévotions chrétiennes.


Sur son caractère biblique :
le rosaire est une prière. Il y a beaucoup de prières qui ne sont pas des citations de passages de la Bible. La plupart des dimanches de l'année, nous prions ainsi le Gloire à Dieu au début de la messe : c'est une prière qui n'est pas biblique. Et pourtant, quelle belle prière ! Le Veni Creator, le Veni Sanctus Spiritu, le Tantum Ergo, que de belles prières qui ne sont pas bibliques...

Sur le sens de la prière à Marie :
Attention que la prière que nous adressons à Marie est du même ordre que celle que nous adressons aux autres saints (même si Marie est sainte parmi les saints) : elle n'est pas du tout la même prière que celle que nous adressons à Jésus qui est Dieu. A Marie, nous demandons de prier pour nous, d'intercéder pour nous, de se faire notre avocate auprès de son fils. Rien de plus. Nous vénérons Marie, nous adorons Dieu.


Votre toute première question portait sur le nombre de prières portées à Marie. L'origine est je pense tout à fait pratique : le rosaire, c'est à l'origine 3 séries de 5 dizaines, chaque dizaine accompagnant la méditation d'un mystère. Cela fait 150 Je vous salue Marie, c'est à dire le même nombre que les psaumes.

Pour une présentation de l'histoire de la prière du Psautier du Christ, puis du psautier de Marie, et enfin du rosaire, voir l'article de Wikipédia (je n'en sais pas plus, personne ne gagnera rien à ce que je le paraphrase) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosaire
Au premier millénaire, le « Psautier du Christ » était une prière chrétienne consistant à réciter cent cinquante Notre Père, en référence aux cent cinquante psaumes de la Bible. Pour ne pas perdre le compte, les fidèles utilisaient un collier de cent cinquante grains, nommé « patenôtre », instrument de piété qui est à l'origine des chapelets actuels. Vers le xie siècle, par analogie, le « Psautier de la Vierge » se développa, consistant en une série de cent cinquante Ave.
La dévotion du rosaire était déjà en usage chez les Cisterciens depuis le xiie siècle et s'est développée au xiiie siècle sous l'influence des dominicains. C'est pourquoi de nombreux tableaux de la Vierge du Rosaire présentent celle-ci offrant une rose ou un chapelet à saint Dominique, le fondateur de l'ordre. Les mêmes tableaux lui associent souvent Catherine de Sienne, la plus célèbre des dominicaines. En général, on y montre dans des médaillons ou des cartouches entourant la scène les quinze mystères cités plus haut, la rose étant aussi associée à la Passion du Christ.

Le rosaire est une dévotion à Marie, et Marie mène humblement à son fils Jésus. La figure du Christ est donc toujours présente dans les mystères du rosaire, qui n'ont de sens qu'en Lui et par Lui.
Mais pour renforcer la dimension christologique, le pape Jean-Paul II a proposé de lui ajouter une 4 série de 5 mystères, les mystères lumineux, qui se réfèrent à la vie publique du Christ. Avec cette série, on passe donc à 20 dizaines, et on perd la référence au nombre de 150 qui vient du psautier. Mais on y gagne les grâces apportées par la méditation de ces mystères. Ce n'est de toute façon qu'une proposition.



Une remarque sur une phrase du texte que vous avez cité :
Est-il juste d’appeler Marie “sainte,” ce qui, selon les Catholiques, veut dire que Marie n’a jamais péché ou n’avait aucune souillure de péché ?
"Sainte" ne veut pas dire que Marie n'a pas connu la souillure du péché. Marie est sainte parce qu'elle a été sanctifiée par Dieu. Parce que Marie a été conçue sans péché, nous pouvons dire en confiance que Marie est sainte. Mais ça ne marche pas dans l'autre sens.

Quand bien même elle n'aurait pas été conçue sans péché, l'appeler "sainte" me semble amplement justifié par les paroles de l'ange : "Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi". "Tu as trouvé grâce auprès de Dieu". Si elle, qui est "comblée de grâce", n'est pas sainte, alors personne ne l'est ;)
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Lukamini
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 21 oct. 2013, 10:57

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Lukamini » ven. 22 nov. 2013, 16:00

Merci Peccator pour cette réponse détaillée.

Lorsque vous écrivez
Parce que Marie a été conçue sans péché
, vous voulez dire qu'elle n'est pas arrivée sur terre à l'issue d'une relation charnelle ?!

Elle pourtant eu des parents terrestre (Joachim et Anne ?)


"Conçue sans péché", je le comprenais comme, créée par Dieu, et donc pas issue d'une relation sexuelle.

Marie est née, d'après ce que je comprend au dessus, dans le péché (naissance issue d'une relation sexuelle entre deux pécheurs), puis sanctifiée, rendu Sainte par Dieu pour qu'elle puisse donner naissance à son Fils sans péché, Jésus.

Pour en revenir à la dévotion envers Marie, c'est mon ressenti personnel, mais j'ai la sensation qu'en priant Marie, j'enlève quelque chose au Père et je culpabilise.

Comme si j'incrustais quelqu'un au sein de la Sainte Trinité. Ils sont trois et un, personne ne peut s'immiscer.


Pour moi, Marie aura simplement été le "vase le plus précieux" au service de Dieu, mais elle ne constitue en rien un Potier.

On nous demande de prier pour Dieu le Père seul, créateur de tout chose, et voilà que nous prions pour une créature humaine fut-elle la plus Sainte. c'est ça qui me turlupine.

Qui peut prétendre dans son cœur pouvoir être si "maitre de celui-ci" que lorsqu'il récite un Rosaire, son intention de cœur serait orientée uniquement vers le veut le Père (d'après les commandements) et non vers Marie ?!


Car même si Saint-Marie est pour l'Eternité dévouée au Seigneur et lui ramène toutes nos prières sans exception, je préfère m'adresser à YHWH directement et n'avoir pour elle uniquement de la tendresse fraternelle rien de plus.


Je ne cherche à convaincre personne, ni à défendre un point de vue particulier, mais à être le plus proche possible de ce qui serait juste au regard de ce que veut Dieu.
Toutes ces divisions n'aident vraiment pas...

Je remercie tous ceux qui contribueront à m'éclairer comme l'a si aimablement et gratuitement fait peccator. :)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1876
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Belin » ven. 22 nov. 2013, 16:40

Question rituelle
Nous les catholiques nous croyons en la Bible ET à la tradition. A partir du moment où nous croyons que Marie est réellement vivante, et est capable d'écouter les cœurs on peut lui adresser la parole, c'est du simple bon sens.
On juge un arbre par ses fruits. Lorsqu'on voit les fruits opérés par la dévotion Mariale, on ne peut conclure que c'est Dieu lui même qui agit. Vous pouvez vous même faire des recherches sur les fruits spirituels de la dévotion à Marie, moi même j'en ai fait l'expérience et j'ai déjà eu à témoigner du "miracle" de conversion que Marie a opérée sur moi ( et continue d'ailleurs).
Ce qui n'est pas de Dieu est du diable et vise versa.
-Si la dévotion mariale m'a éloigné du péché alors cela vient de Dieu car le diable ne peut pas se combattre lui même.
-Si la dévotion mariale me fait consacrer plus de temps à Dieu chaque jour alors cela vient de Dieu
-Si la dévotion mariale me fait faire des progrès dans les vertus à une "vitesse" que je ne pouvais même pas imaginer alors cela vient de Dieu.
- Si la dévotion mariale m'apporte la Joie et la paix du Christ alors cela vient de Dieu.

Biblique ne veut rien dire. La bible n'est pas la Parole de Dieu, c' est UNE expression de Sa parole ( il y a plusieurs expressions de la Parole de Dieu). La Parole de Dieu c'est Jésus.
Dans le credo qui est la base de la Foi aussi bien chez les catholiques que chez les protestants on ne dit nul part que nous croyons en la bible.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Peccator » ven. 22 nov. 2013, 16:41

Lorsque vous écrivez
Parce que Marie a été conçue sans péché
, vous voulez dire qu'elle n'est pas arrivée sur terre à l'issue d'une relation charnelle ?!

Elle pourtant eu des parents terrestre (Joachim et Anne ?)
Si vous le voulez bien, il va y avoir quelques points à corriger d'urgence :)

1/ La relation charnelle entre un mari et sa femme n'est pas un péché ! au contraire, même : elle est signe de l'union entre le Christ et son Eglise, de l'union entre Dieu et notre âme (cf le Cantique des Cantiques). C'est bien parce que cette union est sainte que l'on prend autant de soin à ne pas la désacraliser.

2/ dans la formule "conçue sans péché", le "sans péché" concerne Marie, et non l'acte de sa conception. Cette formule signifie que Marie n'a pas été marquée par le péché originel. Elle n'en a pas hérité au moment de sa conception, et ce par une grâce toute spéciale de Dieu.

Pour rendre la formule plus claire dans votre tête, comparez avec "Marie a été conçue sainte". Sainte est un adjectif se rapportant à Marie, et non un adverbe se rapportant à la manière dont elle a été conçue.

Marie est née, d'après ce que je comprend au dessus, dans le péché (naissance issue d'une relation sexuelle entre deux pécheurs), puis sanctifiée, rendu Sainte par Dieu pour qu'elle puisse donner naissance à son Fils sans péché, Jésus.
Marie est née de l'union de son père (Joachim, selon la Tradition) et de sa mère (Anne), comme tous les êtres humains. Il n'y a aucun péché dans cette union, elle est légitime, et même bénie de Dieu.
Marie n'a pas été sanctifiée après sa conception, mais par une grâce toute particulière, elle a été exempté du péché originel dès sa conception.
Mais, fille d'un homme et d'une femme, elle en a quand même hérité les conséquences du péché originel, notamment le fait qu'elle était mortelle, comme tout le monde.


Je vous invite vraiment à approfondir le dogme de l'immaculée conception, mais aussi à creuser la question de ce qu'est le péché, ce qu'est le péché originel, et la question de l'union charnelle entre l'homme et la femme.

Ce sont des sujets qui ont été déjà beaucoup discutés sur le forum, vous y trouverez donc pas mal d'éclaircissements.

Pour en revenir à la dévotion envers Marie, c'est mon ressenti personnel, mais j'ai la sensation qu'en priant Marie, j'enlève quelque chose au Père et je culpabilise.
Vous n'enlevez rien au Père : vous demandez à Marie de porter vos prières à Dieu. C'est comme pour aller au tribunal : vous n'enlevez rien au juge en vous faisant représenter par un avocat.
Comme si j'incrustais quelqu'un au sein de la Sainte Trinité. Ils sont trois et un, personne ne peut s'immiscer.
Marie ne s'immisce pas dans la Trinité (je ne vois pas comment elle pourrait, de toute façon, puisque Dieu est Un). Elle qui est la servante du Seigneur, elle qui est si pleine de simplicité, je pense qu'elle doit rougir à l'idée qu'on puisse la soupçonner de s'immiscer, ou même qu'on veuille "l'immiscer de force".

Encore une fois, j'insiste car c'est vraiment important, on n'adore pas Marie : "Tu n'adoreras que le Seigneur ton Dieu".

Nous demandons à Marie d'intercéder pour nous. Ce n'est fondamentalement pas différent de ce que nous faisons sur le forum quand nous demandons aux membres de prier pour nous, ou quand vous priez pour eux.

Marie est une femme, créature de Dieu, qui a un père et une mère, et qui est comme nous en tout point, mis à part le fait que Dieu l'a protégée du péché originel, et qu'elle a su rester sainte alors que vous, je ne sais pas, mais moi je suis faible.

Si vous êtes baptisé, alors depuis ce jour vous avez été sauvé du péché originel : vous êtes donc presque comme Marie (enfin, moi, je n'ai pas sa foi, et donc je pèche fréquemment, mais ça c'est autre chose). Presque, parce que elle a été sauvée au moment de sa conception.
Pour moi, Marie aura simplement été le "vase le plus précieux" au service de Dieu, mais elle ne constitue en rien un Potier.
Tout à fait. Il n'est pas question de diviniser Marie.
On nous demande de prier pour Dieu le Père seul, créateur de tout chose, et voilà que nous prions pour une créature humaine fut-elle la plus Sainte. c'est ça qui me turlupine.
On ne prie pas pour Dieu : on prie Dieu. On prie Dieu pour une intention.
On ne prie pas Marie, on lui demande d'intercéder pour nous. Quand on parle de "prière à Marie", c'est un abus de language (du même ordre que "je vous prie de me passer le pain" : si je vous dis ça, je ne suis pas en train de vous prier au sens où je prie Dieu ). Relisez attentivement le "Je vous salue Marie" : on ne la prie pas, on lui demande de prier pour nous. C'est très différent du Notre Père ou des autres prières que nous adressons à Dieu.

Car même si Saint-Marie est pour l'Eternité dévouée au Seigneur et lui ramène toutes nos prières sans exception, je préfère m'adresser à YHWH directement et n'avoir pour elle uniquement de la tendresse fraternelle rien de plus.
Nous lui devons bien plus que de la tendresse fraternelle : Jésus nous l'a donnée comme mère.
Ce que vous dites, c'est que vous préférez vous adresser à Dieu qu'à ses saints. Pourquoi pas. Personnellement, ayant besoin de beaucoup de prières en ce moment, je n'ai aucun scrupule à recourir à la communion des saints et à leur demander de prier pour mes intentions. Marie étant la première d'entre les saints.

Elle est aussi pour nous le modèle de la parfaite sainteté, l'exemple que nous pouvons toujours regarder quand nous cherchons comment faire pour respecter la volonté de son fils.

Vivre en "imitant le Christ", c'est difficile : Marie nous montre comment faire.
Je ne cherche à convaincre personne, ni à défendre un point de vue particulier, mais à être le plus proche possible de ce qui serait juste au regard de ce que veut Dieu.
Marie est la mère de Dieu. Comment Jésus pourrait-Il ne pas avoir à son égard une tendresse toute particulière ?
Toutes ces divisions n'aident vraiment pas...
Si je puis me permettre, je pense que ces divisions sont surtout dûes au fait que vous avez besoin de clarifier ce qu'est la prière, ce qu'est le culte des saints (qui n'est pas du tout de même nature que le culte rendu à Dieu), et qui est Marie. Vous verrez qu'en fait, c'est tout simple, et qu'il n'y a pas de division.

Peut-être avant de creuser la question de l'immaculée conception, pourriez-vous creuser celle de la communion des saints.
Je remercie tous ceux qui contribueront à m'éclairer comme l'a si aimablement et gratuitement fait peccator. :)
Merci à vous de poser toutes ces questions, qui éclaireront probablement de nombreux autres lecteurs. Et qui sont pour tous l'occasion de réfléchir sur qui est Marie.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1876
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Belin » ven. 22 nov. 2013, 16:50

fut un temps j'ai beaucoup prié le Rosaire, sans me poser de questions.
Je peux parier que vous "récitiez" le rosaire. Le rosaire est un support à la médiation de la vie de Jésus et non une "récitation" ( j’abhorre ce mot qui prête à confusion). Il n' y a aucun support aussi puissant et efficace pour méditer la vie de Jésus que le rosaire.
Et c'est la méditation de la vie du Christ qui nous fait devenir semblable au Christ. En effet de la même façon qu'un enfant parle, marche en observant constamment ses aînés parler et marcher, le chrétien ne peut devenir un autre Christ qu'en L'observant Se comporter par la méditation de Ses mystères de vie.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Peccator » ven. 22 nov. 2013, 17:07

Bonjour Kisito. Vous avez vu : j'ai moins de réserves à présent quant à la dévotion mariale ;)

Il n' y a aucun support aussi puissant et efficace pour méditer la vie de Jésus que le rosaire.
Aucun autre support, je ne serai pas aussi affirmatif que vous (il y a tellement de "supports de méditation" proposés dans l'Eglise...).

Mais votre phrase m'a fait pensé à un détail dans les Exercices Spirituels de St Ignace de Loyola (qui sont aussi des méditations de la vie de Jésus, et qui sont notoirement puissants et efficaces...) : pour certaines méditations, St Ignace dit (en gros, je ne connais pas le texte par coeur) : "vous méditerez ceci pendant tant de Je vous salut Marie".

Dans le rosaire, on peut prier en étant pleinement attentif à chaque mot de chaque prière, au fur et à mesure que l'on égrenne le chapelet. Mais le "Je vous salue Marie" est aussi une façon pratique de se donner une mesure de temps, une dizaine étant ainsi une façon de mesurer le temps que l'on consacre à la méditation de chaque mystère.

Je trouve un avantage à la "récitation" des Je vous salue Marie, au lieu de regarder l'horloge : quand mes pensées s'égarent, que je m'écarte du mystère que je médite et que je pense à autre chose, les mots de la prière me ramènent sur le chemin. L'horloge, non.

Et c'est la méditation de la vie du Christ qui nous fait devenir semblable au Christ. En effet de la même façon qu'un enfant parle, marche en observant constamment ses aînés parler et marcher, le chrétien ne peut devenir un autre Christ qu'en L'observant Se comporter par la méditation de Ses mystères de vie.
... et Marie est le plus bel exemple que nous ayons pour suivre ce chemin ;)
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1876
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le Rosaire : d'où vient-il si Dieu n'en a jamais parlé ?

Message non lupar Belin » ven. 22 nov. 2013, 17:25

Bonjour Kisito. Vous avez vu : j'ai moins de réserves à présent quant à la dévotion mariale ;)

Il n' y a aucun support aussi puissant et efficace pour méditer la vie de Jésus que le rosaire.
Aucun autre support, je ne serai pas aussi affirmatif que vous (il y a tellement de "supports de méditation" proposés dans l'Eglise...).
Vous ne m'avez pas bien lu. J'ai dit aucun support "aussi puissant et efficace". En d'autre terme que les autres supports sont moins puissants et efficaces que le rosaire. D'ailleurs de quel autre support peut il bien s'agir? d'après mes connaissances, en générale on conseil de lire certain verset biblique et de s'y appuyer comment support de la méditation.
Le rosaire parcourt tous les évangiles dans ses points essentiels et va même plus loin. Y a t'il une autre méthode qui propose mieux?


Revenir vers « Apologétique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités