Le Jugement dernier

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Le Jugement dernier

Message non lupar Elliott » lun. 29 mars 2010, 21:29

Bonjour :) ,

J'ai regardé une vidéo sur you tube où un prêtre disait que si on va en Enfer c'est qu'on la choisi. Mais puisqu'on a le choix , pourquoi cela est appelé "Jugement Dernier" ?

Voici le lien de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=yTNt9sJDGd0
Dernière édition par Elliott le ven. 14 mai 2010, 9:43, édité 1 fois.
Thérèse de l’Enfant Jésus : « Si j’avais commis tous les crimes possibles, j’aurais toujours confiance, je sens que toute cette multitude d’offenses serait comme une goutte d’eau jetée dans un brasier ardent »

Théophile
Quæstor
Quæstor
Messages : 390
Inscription : dim. 20 déc. 2009, 19:21

Re: Le Jugement Dernier

Message non lupar Théophile » mar. 30 mars 2010, 10:57

Mais puisqu'on a le choix , pourquoi cela est appelé "Jugement Dernier" ?
Très bonne question Elliott !
C'est parce que c'est nous qui nous jugerons en face de Dieu. A notre mort, on verra toute notre vie filmée bien mieux que toutes les caméras du monde, avec nos pensées et nos choix, avec la beauté ou la laideur de notre âme. Et nous verrons ce que nous aurons faits réellement. En faisant le choix de ne pas regarder ce film, de ne pas faire la lumière sur notre vie, de refuser de voir Dieu, on s'exclue nous-mêmes de son royaume.
On aura donc soit le choix de se laisser aimer par lui et de l'aimer, soit de l'accuser de nos maux et de le haïr. Il n'y a pas de demi-mesure et ce sera un choix définitif. C'est pourquoi Jésus nous demande dès ici-bas la conversion du cœur, c'est-à-dire de se mettre sous le spot de l'amour et de la vérité quotidiennement.
Hé oui, nous avons le pouvoir de laisser à l'Amour toute la place en nous, ou de le tuer en nous. C'est en définitive notre seule liberté, la plus profonde et la plus radicale. :>
Pour bien le comprendre, il nous est demandé ces jours-ci de méditer sur la passion de Jésus.
Jésus est là le vendredi saint. Bafoué, il ne dit quasiment rien, mais il juge les gens car ces derniers sont placés dans une situation qui n'admet pas de demi-mesure, et qui les pousse à faire le choix : "veux-tu de moi ?"
Par exemple le bon larron, lui, a vécu son jugement dernier sur la croix.
Saint Pierre aussi a été jugé, lorsque le coq à chanté après avoir renié le Christ. A ce moment Jésus le regarde d'un regard d'amour, d'un regard d'ami qui est trahi, et Pierre comprend tout. Il s'enfuit alors en pleurant. Mais ce n'est pas un jugement définitif pour lui à ce moment. Si ça peut vous éclairer !
Bonne semaine sainte !
Théophile

Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Le Jugement Dernier

Message non lupar Sofia » mar. 30 mars 2010, 11:06

Bonjour,
d'abord, précisons, même si c'est peut-être hors-sujet, que "la mort est la fin du pèlerinage terrestre de l’homme, du temps de grâce et de miséricorde que Dieu lui offre pour réaliser sa vie terrestre selon le dessein divin et pour décider son destin ultime." (CEC 1013). Le prêtre de la vidéo ne dit pas que l'âme du défunt se retrouve devant Dieu à réfléchir si elle veut aller en enfer ou au paradis et comparer les prestations des deux lieux. Ce n'est plus à ce moment là que vous avez le choix.

Je vais tenter une comparaison :

1. Je tue quelqu'un pour toucher l'héritage, mais que je ne suis pas douée pour camoufler mes traces. La police m'arrête. Cour d'assises. On me condamne à la réclusion perpétuelle.
2. J'ai de bonnes raisons de croire en Dieu mais que je refuse quand même de devenir catholique parce que ça m'ennuie. Je meurs. Jugement dernier. Je vais en enfer.
(sachant que la différence entre les deux, c'est que la justice humaine est faillible : elle peut se tromper, faire condamner un innocent, prononcer une peine injuste...)

A chaque fois, vous êtes jugés en gros sur ce que vous avez fait (ou pas fait) (bon précisément le jugement dernier "[met] en lumière la conduite de chacun (cf. Mc 12, 38-40) et le secret des cœurs"). Or j'avais le choix : je pouvais, dans le premier cas, ne pas tuer cette personne, et dans le deuxième cas, me convertir. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre le "on va en enfer parce qu'on l'a choisi" du prêtre. Je savais ce que je risquais, je l'ai fait quand même, j'assume. Pour le dire autrement, à un moment donné, fini de jouer, je dois répondre de mes actes.
Un petit extrait du catéchisme :
679. Le Christ est Seigneur de la vie éternelle. Le plein droit de juger définitivement les œuvres et les cœurs des hommes appartient à Lui en tant que Rédempteur du monde. Il a " acquis " ce droit par sa Croix. Aussi le Père a-t-il remis " le jugement tout entier au Fils " (Jn 5, 22 ; cf. Jn 5, 27 ; Mt 25, 31 ; Ac 10, 42 ; 17, 31 ; 2 Tm 4, 1). Or, le Fils n’est pas venu pour juger, mais pour sauver ( cf. Jn 3, 17) et pour donner la vie qui est en lui (cf. Jn 5, 26). C’est par le refus de la grâce en cette vie que chacun se juge déjà lui-même (cf. Jn 3, 18 ; 12, 48), reçoit selon ses œuvres (cf. 1 Co 3, 12-15) et peut même se damner pour l’éternité en refusant l’Esprit d’amour (cf. Mt 12, 32 ; He 6, 4-6 ; 10, 26-31).

Le contexte de la vidéo est importante. Le prêtre, dans le cadre d'un "dialogue" islamo-chrétien, tente de démontrer que la proposition :
"Dieu a décidé de toute éternité qui serait damné, qui irait au paradis ou en enfer".
... n'est pas valable pour le christianisme. Il n'y a pas de "destin" dans votre religion : quand vous vous conduisez mal, ce n'est pas parce que Dieu a décidé que vous vous conduiriez mal, Dieu est étranger au mal et ne fait pas pécher l'homme ("1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin."). Vous le faites librement. Ce faisant, vous choisissez de vous séparer de Dieu, et l'enfer catholique c'est principalement cela.

Là, j'ai choisi librement de vous répondre, mais si je me trompe, j'autorise les catholiques du forum à me condamner au bûcher.
Enfin faudra déjà m'attraper. :p

Bien à vous,

Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Re: Le Jugement Dernier

Message non lupar Elliott » jeu. 01 avr. 2010, 16:58

D'accord merci beaucoup ;)
Thérèse de l’Enfant Jésus : « Si j’avais commis tous les crimes possibles, j’aurais toujours confiance, je sens que toute cette multitude d’offenses serait comme une goutte d’eau jetée dans un brasier ardent »

seba15
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 475
Inscription : sam. 23 févr. 2013, 21:05

Jugement dernier

Message non lupar seba15 » ven. 16 août 2013, 21:48

Bonjour

Je crois que c'est dans l'apocalypse ou ils parlent du jugement dernier avec la résurrection des morts. Mais je me pose la question, comment un mort incinéré ou avec un corps en décomposition depuis des centaines d'année peut ressusciter ? il faut bien un corps pour reprendre vie ?
Ou alors on reprend vie dans un au delà qui n'est pas la terre actuelle ?

Avatar de l’utilisateur
levergero78
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 407
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:39
Localisation : yvelines & Finistère

Re: Jugement dernier

Message non lupar levergero78 » sam. 17 août 2013, 10:03

Bien évidemment, voyons ! Nous ressusciterons au ciel dans un corps "glorieux" qui n'a rien à voir avec notre corps terrestre...

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Jugement dernier

Message non lupar Invité » sam. 17 août 2013, 17:05

Effectivement notre corps est voué à la corruption. Mais il est voué au jugement dernier à se retrouver en corps de gloire, donc pas de souci :) .
Que notre corps soit incinéré ou juste un squelette, Dieu la crée une fois, c'est pas un problème pour lui de le transformer, le purifier une seconde fois ;) . A noter que même sans corps pour le moment, les défunts au ciel ne manque de rien à leur béatitude, et que seule la Très Sainte Vierge Marie pour l'instant à un corps au ciel.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8197
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Jugement dernier

Message non lupar Raistlin » mer. 21 août 2013, 14:20

Bonjour

Je crois que c'est dans l'apocalypse ou ils parlent du jugement dernier avec la résurrection des morts. Mais je me pose la question, comment un mort incinéré ou avec un corps en décomposition depuis des centaines d'année peut ressusciter ? il faut bien un corps pour reprendre vie ?
Ou alors on reprend vie dans un au delà qui n'est pas la terre actuelle ?
Vous savez, Dieu est assez puissant pour nous reformer un corps à partir de rien si celui si est complètement détruit. Ce n'est donc pas vraiment un problème.

Nous ressusciterons avec notre corps physique (certes transfiguré, mais physique quand même). Mais ce qui composera ce corps, ce ne sera pas les mêmes atomes et molécules qui le composaient à notre mort (ce qui de toute façon importe peu puisque même durant notre vie, tout notre corps se renouvelle entièrement plusieurs fois).
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

lapaix
Barbarus
Barbarus

Re: Jugement dernier

Message non lupar lapaix » mer. 21 août 2013, 20:59

Pour prolonger la question interessante soulevée ici :

Ce corps physique sera-t-il basé sur l'âge de la mort ?
C'est à dire on aura un corps de 80 ans si on est mort à cet âge là, et 20 ans si, et ainsi de suite ?

Aux cieux il n'y a pas de corps n'est-ce pas, c'est notre âme ?
Si oui, c'est la même question, ceux qui sont morts à 2 ans ont une conscience d'un être ayant vécu 2 ans, et celui a 90 ans de 90 ans, etc ? Et on peut "communiquer" sans corps pour "retranscrire" ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8197
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Jugement dernier

Message non lupar Raistlin » jeu. 22 août 2013, 8:37

Aux cieux il n'y a pas de corps n'est-ce pas, c'est notre âme ?
Nous croyons fermement en la résurrection des corps. Le corps n'est pas qu'un outil encombrant qu'on peut jeter, ou une prison comme le pensaient les grecs. Le corps fait partie de ce que je suis. Un être humain complet n'est pas qu'âme, il est corps et âme. Le corps est notamment notre façon d'entrer en interaction avec les autres et le monde extérieur. Sans corps, un homme est amputé d'une partie essentielle de ce qu'il est.

Donc oui, nous croyons à la résurrection des corps, car Jésus lui-même est ressuscité, et nous disons que c'est conforme à la dignité de la nature humaine. Quant à savoir ce que seront au juste les modalités de la résurrection, nous ne pouvons que balbutier (même si l'exemple du Christ ressuscité nous donne quelques pistes). Dieu, dans sa grande sagesse, n'a pas voulu satisfaire notre curiosité : nous saurons ce qu'est vraiment la résurrection quand nous ressusciterons. En attendant, nous avons déjà à "mériter" le Ciel et à travailler à notre Salut.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

aur15
Quæstor
Quæstor
Messages : 250
Inscription : ven. 28 mars 2014, 21:01

Le Jugement Dernier

Message non lupar aur15 » ven. 15 août 2014, 19:19

Bonjour

Je me posais la question si il y avait une date prévisible pour le jugement dernier ?
Certain passage de la bible laissait penser que ça se ferait rapidement, pendant la vie des premiers apôtres.
Les prophéties diverses présumait la date de 999 puis 1999 et alentour.
Est-ce qu'il y a des choses écrites dans la bible, par exemple dans les écrits des prophètes qui donnerait une date ?

Imaginons que ça ne soit pas de notre vivant, quelle fourchette donneriez vous ?
Est-ce que l'apocalypse ou le jugement dernier est inévitable ? ou c'est une option et le jugement individuel pourrait suffire ?

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 781
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Prévision du jugement dernier

Message non lupar Libremax » dim. 17 août 2014, 18:52

Bonjour

Je me posais la question si il y avait une date prévisible pour le jugement dernier ?
Certain passage de la bible laissait penser que ça se ferait rapidement, pendant la vie des premiers apôtres.
Les prophéties diverses présumait la date de 999 puis 1999 et alentour.
Est-ce qu'il y a des choses écrites dans la bible, par exemple dans les écrits des prophètes qui donnerait une date ?

Imaginons que ça ne soit pas de notre vivant, quelle fourchette donneriez vous ?
Est-ce que l'apocalypse ou le jugement dernier est inévitable ? ou c'est une option et le jugement individuel pourrait suffire ?
Bonjour,
Personne ne peut savoir la date ni l'heure.
"Quant à la date de ce jour, ou à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père" (Mc 13,32)

Quant à l'inévitabilité de l' "apocalypse" , il y a suffisamment de textes dans tout le Nouveau Testament, (pas seulement l'Apocalypse : les évangiles, les épitres) pour comprendre que c'est inévitable.

A vrai dire, quand on regarde évoluer notre monde d'hommes, on se demande même comment il pourrait en être autrement...

L'athée
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mer. 02 nov. 2011, 16:24

Re: Prévision du jugement dernier

Message non lupar L'athée » dim. 17 août 2014, 22:47


Et personnellement , j'espère de tout coeur en faire déjà partie avant
que n'advienne l'apocalypse qui semble plus terrifiant que tout.
Ne vous inquiétez pas pour vous. Les fléaux de l'Apocalypse ne vous toucherons pas : "Les serviteurs de Dieu seront préservés" : Ap 7.
Vous faites parti des 144 000 qui auront un "Tau" sur le front :)

Moi par contre, j'aurais du soucis à me faire. :/

L'athée
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mer. 02 nov. 2011, 16:24

Re: Prévision du jugement dernier

Message non lupar L'athée » dim. 17 août 2014, 23:37

Bonjour

Je me posais la question si il y avait une date prévisible pour le jugement dernier ?
Certain passage de la bible laissait penser que ça se ferait rapidement, pendant la vie des premiers apôtres.
Les prophéties diverses présumait la date de 999 puis 1999 et alentour.
Est-ce qu'il y a des choses écrites dans la bible, par exemple dans les écrits des prophètes qui donnerait une date ?

Imaginons que ça ne soit pas de notre vivant, quelle fourchette donneriez vous ?
Est-ce que l'apocalypse ou le jugement dernier est inévitable ? ou c'est une option et le jugement individuel pourrait suffire ?

Regardez la parabole du figuier : Mc 13 25-32:
C'est un parabole sur le jugement dernier. Et Jésus le dit : Quant à la date de ce jour, ou à l'heure, personne ne les connait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père.

Il n'y a donc pas de temps historique.
L'apocalypse, c'est l'arrivé du royaume de Dieu sur terre, et ce qui doit arrivé "bientôt" est hors du temps historique. C'est eschatologique, donc à la fin des temps derniers.
L'apocalypse est un message d'espoir, mais "il faut patienter encore un peu", c'est le cinquième sceau.
A la fin le jugement arrivera, et c'est une bonne choses pour les serviteurs de Dieu, mais, cette fin, personne ne connait la date.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7080
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Prévision du jugement dernier

Message non lupar Anne » mar. 16 sept. 2014, 4:22


Ne vous inquiétez pas pour vous. Les fléaux de l'Apocalypse ne vous toucherons pas : "Les serviteurs de Dieu seront préservés" : Ap 7.
Vous faites parti des 144 000 qui auront un "Tau" sur le front :)
Prière de ne pas nous confondre avec les Témoins de Jéhovah ! ;)
Moi par contre, j'aurais du soucis à me faire. :/
Vous avez encore le temps de changer d'avis : vous savez, la Grâce peut frapper à tous moments ! :sun:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10


Revenir vers « Le Christianisme "pour les nuls" ! »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : J R et 2 invités