Situation politique au Vénézuela

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Situation politique au Vénézuela

Message non lu par Charles » lun. 09 janv. 2012, 12:08

Autopsie d'un coup d'État avorté, Vénézuela 2002

Alors qu'elle tourne en 2002 un documentaire sur le président vénézuelien Hugo chavez, une équipe de télévision irlandaise se trouve prise au coeur du coup d'État et en documente la méthodologie d'une façon assez extraordinaire.

Tout commence par une intense campagne médiatique associée à des défections militaires, puis il y a une grande manifestation anti-gouvernementale où des coups de feu sont tirés dans la foule et Chavez est accusé par les médias de tirer sur son peuple, ceci justifiant l'intervention de militaires qui investissent le palais présidentiel et emprisonnent le président. Un gouvernement favorable aux Etats-Unis et à la privatisation de l'industrie pétrolière se met alors en place.

Mais le coup d'État avorte pour deux raisons : le peuple reste attaché à son gouvernement et la garde présidentielle lui reste loyale. Le jour même du coup d'État, le palais présidentiel est repris et les conjurés sont en fuite. Le vice-président assure l'intérim, l'armée se range au côté du peuple et de la constitution pendant que des commandos vont récupérer le président pour le ramener au palais.

L'exemple vénézuelien montre que les tentatives de déstabilisation peuvent aller très loin à partir du moment où les médias sont acquis aux putschistes et où une partie de l'armée est prête à soutenir le putsch. Une poignée de personnes peut faire beaucoup contre un pays.

Un autre élément très intéressant de ce documentaire est la trahison de la bourgeoisie vénézuélienne. Ce qu'on voit est assez terrible, une classe privilégiée, complètement égoïste d'une part et craignant et méprisant à la fois son propre peuple d'autre part. Le passage sur la méfiance à l'égard des "domestiques" est d'une grande tristesse et la scène où la classe bourgeoise venant de s'installer au pouvoir regarde le peuple en colère à travers les rideau du palais présidentiel digne d'une tragédie grecque. Je dois dire que j'adore la scène où les ministres rendent visites aux putschistes détenus dans les caves du palais... les têtes de ces diplômés d'écoles de commerce avec leurs Rolex, leurs chemises de traders et leurs belles épouses... tout à fait comique.

L'implication de l'Eglise dans ce genre de mascarade politicienne est une autre occasion de s'attrister et étant sans doute une des causes de l'apparition de la "théologie de la libération", ne laissant pas d'autre choix aux catholiques voulant servir le bien commun de leur pays que la rupture avec une institution complice. Je connais mal ces pays, mais on a l'impression qu'il n'existe pas de proposition alternative, il ne semble y avoir de choix qu'entre une église complice des gouvernements fascisants à la solde des Etats-Unis, caricaturalement bourgeoise, et une église en opposition politique mais aussi en dérive doctrinale, remplaçant peu à peu la foi par le marxisme. On rêve d'une église aristocratique, où les mieux formés se mettraient aussi au service des plus pauvres. Si les blondes décolorées et les privilégiés s'encourageant à se méfier de leurs domestiques qu'on voit parler dans ce documentaire sont représentatifs de la bourgeoisie vénézuélienne, et de "l'élite" catholique, on peut aisément comprendre le succès de Chavez auprès de son peuple.

http://www.youtube.com/watch?v=UEvMdsQJKDg

http://www.youtube.com/watch?v=kiGj8yQTV-w

http://www.youtube.com/watch?v=6jWvgWgx0ns

http://www.youtube.com/watch?v=0mLS3bs3tTc

http://www.youtube.com/watch?v=tGcgZLB0_NE

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Autopsie d'un coup d'État avorté, Vénézuela 2002

Message non lu par Raistlin » mar. 10 janv. 2012, 10:46

Charles a écrit :Je connais mal ces pays, mais on a l'impression qu'il n'existe pas de proposition alternative, il ne semble y avoir de choix qu'entre une église complice des gouvernements fascisants à la solde des Etats-Unis, caricaturalement bourgeoise, et une église en opposition politique mais aussi en dérive doctrinale, remplaçant peu à peu la foi par le marxisme.
Ils ont aussi le choix tout simple de la sainteté. Peu importe la collusion de certains laïcs, prêtres ou évêques avec le pouvoir, leurs sacrements restent tout aussi valides. Gloire à Dieu pour sa fidélité !

Il est absurde d'imaginer une Église parfaitement pure dans ses membres, ici sur cette Terre. Les chrétiens sont appelés à se sanctifier, et à oeuvre pour l'Église par leur sanctification. La rébellion contre l'Église jugée trop imparfaite dans ses membres relève de l'orgueil pur et simple. Les saints n'agissent pas ainsi : ils transforment l'Église de leur temps par leur exemple.

Ce qu'il faut à l'amérique, ce n'est pas une Église politiquement renouvelée mais une armée de saints. Et c'est pareil partout d'ailleurs : l'Église ne tient depuis 2000 ans que grâce aux saints.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Autopsie d'un coup d'État avorté, Vénézuela 2002

Message non lu par Charles » ven. 13 janv. 2012, 11:47

Raistlin a écrit :Ce qu'il faut à l'amérique, ce n'est pas une Église politiquement renouvelée mais une armée de saints. Et c'est pareil partout d'ailleurs : l'Église ne tient depuis 2000 ans que grâce aux saints.
Entièrement d'accord avec vous. Cependant le Pape appelle lui-même les catholiques à s'engager dans la vie sociale et politique...

Pathos
Senator
Senator
Messages : 750
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par Pathos » sam. 26 janv. 2019, 20:57

Une très bonne analyse du journaliste Romain Migus sur RT à propos de la crise au Vénézuela :

Imaginez que les plus hautes autorités chinoises appellent les Gilets jaunes à prendre les rues de Paris et des grandes villes françaises.

Imaginez que la Russie décide de ne plus reconnaître le président Macron et déclare que le nouveau président français légitime est Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon.

Imaginez que l’Iran finance et arme des groupes paramilitaires pour mettre le pays à feu et à sang.

Comment appelleriez vous cela ? Peu importe l’opinion que vous ayez de M. Macron, seriez-vous prêts à accepter pareille ingérence étrangère dans les affaires de notre République ?

Situation incongrue ? Et pourtant c’est exactement ce qui est en train de se dérouler au Venezuela.

On ne pourra pas dire que le scénario n’avait pas été annoncé. Dès le 8 janvier, deux jours avant la prestation de serment de Nicolas Maduro, l’Assemblée nationale du Venezuela avait voté illégalement une Loi sur la transition dans le but de s’emparer du pouvoir exécutif. Les USA et leurs alliés du groupe de Lima s’étaient alors empressés de soutenir cette initiative putschiste.

Rappelons avant d’aller plus loin que l’Assemblée nationale est en situation dite d’outrage judiciaire depuis près de deux ans. Après l’élection des députés en décembre 2015, une plainte avait été déposée par les candidats du PSUV dans l’Etat d’Amazonie pour achat de voix de la part de leurs opposants élus. La justice avait sanctionné par la suite cette fraude et le tribunal du pouvoir électoral a exigé que l’élection à ces trois postes de députés soit refaite. La présidence de l’Assemblée nationale ayant refusé de se plier aux pouvoirs judiciaire et électoral, l’Assemblée nationale a été déclarée en «outrage judiciaire». Les décisions et votes qui émanent du pouvoir législatif sont donc nuls et non avenus tant que la présidence de l’Assemblée nationale n’autorise pas le retour aux urnes. Précisons que l’opposition détient une majorité absolue de 122 députés sur 167 sièges. Cette assemblée législative en insubordination est donc devenue un pouvoir législatif parallèle. C’est pourtant depuis cette instance que s’est préparée la tentative de coup d’Etat institutionnel à laquelle nous assistons actuellement.

Le 22 janvier 2018, alors que se préparaient plusieurs manifestations à Caracas, le vice-président américain, Mike Pence, a appelé les Vénézuéliens à se soulever contre le gouvernement légitime. Ceci montre bien que les organisations politiques d’opposition sont tellement délégitimées que Washington doit désormais se passer d’intermédiaire pour appeler directement les citoyens vénézuéliens et l’armée à renverser Nicolas Maduro, et in fine à défendre ses intérêts.

Le jour suivant, comme il fallait s’y attendre, dès que Juan Guaido s’est arrogé illégalement le pouvoir exécutif, la Maison Blanche «reconnaissait officiellement le président de l’Assemblée nationale comme président intérimaire du Venezuela». Une poignée de pays latino-américains, inféodés à Washington, suivront l’ordre de Trump de reconn
aître son gauleiter vénézuélien.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4924
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par gerardh » sam. 26 janv. 2019, 21:22

__________

Il semble bien que Maduro soit un dictateur et un tyran, qu'il ait bafoué la démocratie. Cela est doublé d'incompétence et ait entraîné la misère et la pénurie au sein du peuple. Beaucoup votent avec leurs pieds. Ce n'est pas une vue de l'esprit.


___________

Pathos
Senator
Senator
Messages : 750
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par Pathos » dim. 27 janv. 2019, 15:40

Ça c'est tout ce que vous balance les médias bien aux ordres.. Maduro n'est pas Chavez certes mais il subi depuis plusieurs mois une pression économique et politique extraordinaire de la part de l'Empire américain. Pourquoi une telle pression contre lui et pas contre un Evo Morales en Bolivie qui est sur la même ligne politique indépendantiste ? Parce que l'un a du pétrole voilà tout.

Sachez par ailleurs que Chavez était convaincu que le cancer foudroyant qui était en train de l'emporté lui a avait été inoculé.

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Re: Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par Wazabi » dim. 27 janv. 2019, 18:46

Les États-Unis créent les conditions de l’invasion du Venezuela
par Thierry Meyssan

Les États-Unis ont un projet pour le Bassin des Caraïbes que le Pentagone a énoncé en 2001. Celui-ci étant destructeur et meurtrier, il est inavouable. Aussi s’emploient-ils à fabriquer une narration acceptable. C’est ce que nous voyons au Venezuela. Attention : les apparences masquent progressivement la réalité ; pendant les manifestations, la préparation de la guerre continue.
https://www.voltairenet.org/article204845.html

Avatar de l’utilisateur
St ange
Barbarus
Barbarus

Re: Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par St ange » jeu. 31 janv. 2019, 6:22

J'ai vu hier une interview de M. Maduro qui connait bien son sujet. Le journaliste aurait bien voulu le faire chuter, mais en vain. Je n'ai pas la possibilité de vous transférer le lien. Tout le monde sait les souhaits expansionnistes des États-Unis. Ils prennent les pays latinos pour des pays du tiers monde. Maduro à la Russie et la Chine de son côté, ce qui n'est pas rien. Le jeune loup qui s'est auto proclamé président du Venezuela est de la même trempe que Macron. On commence à voir où il nous mène. Quant à Trump, il aurait tout intérêt a se calmer un peu. Pour moi, (je ne le verrais dans doute plus de mon vivant), les États-Unis se désintégreront tôt ou tard. Les injustices ne dureront pas éternellement.

Avatar de l’utilisateur
SAINT ANGE GARDIEN
Barbarus
Barbarus

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par SAINT ANGE GARDIEN » lun. 04 févr. 2019, 1:48

La Colombie a toujours eu des embrouilles avec les autres pays, si mes souvenirs sont exacts. N'y avait-il pas un gros problème avec l'Équateur il y a quelques années. M. Chavez avait de suite déployé les chars le long des frontières pour empêcher une guerre. À quoi joue l'Europe ? De quoi se mêle la France ? Pour moi, un frexit à court terme me paraît inévitable. L'Allemagne défend son intérêt en tout. Il n'y a que nos politiques qui n'ont pas compris à quel point certains sont sournois et hypocrites . Nos cousins italiens ont tout compris.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9239
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Comble de l'hypocrisie sauce Vénézuélienne

Message non lu par PaxetBonum » lun. 04 févr. 2019, 9:45

Pathos a écrit :
sam. 26 janv. 2019, 20:57
Une très bonne analyse du journaliste Romain Migus sur RT à propos de la crise au Vénézuela :
.
Merci Pathos pour cet article qui décrit si justement la situation politique du Venezuela sur le plan international.
On voit M Macron se permettre de donner un ultimatum au président Vénézuélien pour organiser de nouvelles élections.
Quel pays a le pouvoir de demander de même à M Macron ?
Je suis très intéressé !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Pathos
Senator
Senator
Messages : 750
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique
Localisation : Durocortorum

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par Pathos » mer. 06 févr. 2019, 0:40

Celà fait un bail que l'Empire Américain tisse sa toile en Amérique du Sud : en me renseignant sur le Panama j'ai découvert que ce pays est aussi artificiel que la Belgique.
Pour contrôler le futur canal de Panama les USA sous la doctrine Monroe ont tout fait pour favoriser l'indépendance de la petite province alors partie intégrante de la Colombie.

https://www.herodote.net/3_novembre_190 ... 031103.php

Avatar de l’utilisateur
St ange
Barbarus
Barbarus

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par St ange » mer. 06 févr. 2019, 13:20

Pathos a écrit :
mer. 06 févr. 2019, 0:40
Celà fait un bail que l'Empire Américain tisse sa toile en Amérique du Sud : en me renseignant sur le Panama j'ai découvert que ce pays est aussi artificiel que la Belgique.
Pour contrôler le futur canal de Panama les USA sous la doctrine Monroe ont tout fait pour favoriser l'indépendance de la petite province alors partie intégrante de la Colombie.

https://www.herodote.net/3_novembre_190 ... 031103.php
Certes, Pathos, mais la Russie semble également vouloir s'installer au Venezuela, et tant d'autres. Trump risque de se "trumper " Il y a de fins politiques! Rappelez-vous le temps ou la Russie faisait route vers Cuba avec des missiles.... D'aucuns se sont calmés de suite.

Avatar de l’utilisateur
Sanctus
Barbarus
Barbarus

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par Sanctus » jeu. 07 févr. 2019, 21:00

L'UE devrait affréter quelques avions pour apporter de l'aide au peuple vénézuélien, mais en accord avec le Président Maduro et son armée. Il n'y aurait, de ce fait, aucune ingérence dans les affaires du pays. Les pays de l'UE se trouvent suffisamment en difficulté pour ne pas avoir à provoquer une guerre dans d'autres pays. D'après certaines vidéos sur YouTube, en allemand, les Allemands n'aspirent qu'à une chose : la chute de Merkel et celle de Macron.

Avatar de l’utilisateur
St ange
Barbarus
Barbarus

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par St ange » ven. 08 févr. 2019, 23:29

L'aide humanitaire est bloquée afin d'éviter tout risque d'intervention militaire des USA. Les vénézuéliens peuvent très bien aller chercher l'aide eux-mêmes a pieds. [...]

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9613
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Situation politique au Vénézuela

Message non lu par Cinci » jeu. 14 févr. 2019, 2:11

La fabrication de Juan Guaidó : comment le laboratoire de changement de régime américain a créé le leader du coup d’État au Venezuela


Naissance du cadre de changement de régime « Génération 2007″

Le « vrai travail » a commencé deux ans plus tard, en 2007, lorsque Guaidó a obtenu son diplôme de l’Université catholique Andrés Bello de Caracas. Il a déménagé à Washington pour s’inscrire au programme de gouvernance et de gestion politique de l’Université George Washington, sous la tutelle de l’économiste vénézuélien Luis Enrique Berrizbeitia, un des meilleurs économistes néolibéraux d’Amérique Latine. Berrizbeitia est un ancien directeur exécutif du Fonds Monétaire International (FMI) qui a travaillé pendant plus d’une décennie dans le secteur énergétique vénézuélien, sous l’ancien régime oligarchique évincé par Chávez.


[...]


Les formateurs de Stratfor et de CANVAS de cette cellule ont identifié l’allié de Guaidó – un organisateur politique libertaire nommé Yon Goicoechea – comme un « facteur clé » pour vaincre le référendum constitutionnel. L’année suivante, Goicochea a été récompensé pour ses efforts par le Prix Milton Friedman du Cato Institute pour l’avancement de la liberté, ainsi que par un prix de 500 000 $ qu’il a rapidement investi dans son réseau politique.

Friedman, bien sûr, était le parrain des fameux Chicago Boys néolibéraux qui ont été importés au Chili par le chef de la junte dictatoriale Augusto Pinochet pour mettre en œuvre des politiques d’austérité fiscale de type « doctrine du choc radical ». Et l’Institut Cato est le groupe de réflexion libertaire basé à Washington DC, fondé par les frères Koch, deux des principaux donateurs du Parti Républicain qui sont devenus des partisans agressifs de la droite en Amérique Latine


https://reseauinternational.net/la-fabr ... venezuela/

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités