Une messe de l'ICRSP

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » lun. 18 juil. 2011, 11:11

Comme il y a peu de messes dans ma région en période de vacances, je songe à faire quelques kilomètres de plus pour assister à une messe en latin, la première depuis... je ne sais plus, j'étais si jeune.

Eglise paroissiale Saint-Géry - Association N-D de l'Espérance 10 Rue de la Savatte - 7604 BRASMENIL
Dimanche et fêtes (zondag en feestdagen): 8h00 messe chantée
http://www.icrsp.org/00Apostolats/ProvFce.htm
+ (33) 6 46 41 18 96; + (33) 3 20 57 48 02
ICRSP (Jean Marc Rodié)

Je sais que ce sujet a déjà été développé sur le forum (http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=144808), mais je souhaiterais avoir confirmation que la messe de l'icrsp est reconnue et valide tout autant que les messes auxquelles j'assiste en ville.

Autre question: je dispose du missel de mon père, qui a reçu un imprimatur de 1947. Y trouverai-je les textes en latin (chants ordinaires de la messe) qui correspondent ?

Désolé pour mon ignorance...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 882
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Serge BS » lun. 18 juil. 2011, 11:33

A priori pas de problème de validité, vu le Décret Saeculorum Rex du 7 octobre 2008 de la Commission pontificale Ecclesia Dei..., à la condition qu'il s'agisse bien de l'Institut du Christ Roi...

Pour ce qui est du Missel, aucune idée...

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar archi » lun. 18 juil. 2011, 12:17

Je sais que ce sujet a déjà été développé sur le forum (http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=144808), mais je souhaiterais avoir confirmation que la messe de l'icrsp est reconnue et valide tout autant que les messes auxquelles j'assiste en ville.
Aucun problème. L'ICRSP est en pleine communion avec Rome et c'est toujours l'évêque qui leur confie une implantation.

Autre question: je dispose du missel de mon père, qui a reçu un imprimatur de 1947. Y trouverai-je les textes en latin (chants ordinaires de la messe) qui correspondent ?
Oui. Seules différences à ma connaissance par rapport au missel de 1962 utilisé: l'ajout de Saint Joseph dans la liste des saints nommés au Canon en 62 (vous ne l'entendez pas de toutes façons ;) ) et quelques menues différences sur le calendrier et la façon de le commémorer (en 62 on ne récite plus qu'une seule collecte, avant on pouvait en réciter plusieurs en fonction des mémoires du jour; les fêtes en 62 sont groupées en "1re, 2e, 3e classe" et plus en "doubles, "semi-doubles", "doubles de 1ere classe"...). Les grosses différences concernent la Semaine Sainte (modifiée en 1951 et bouleversée en 1955).

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Sapin » lun. 18 juil. 2011, 14:42

Comme il y a peu de messes dans ma région en période de vacances, je songe à faire quelques kilomètres de plus pour assister à une messe en latin, la première depuis... je ne sais plus, j'étais si jeune.

Eglise paroissiale Saint-Géry - Association N-D de l'Espérance 10 Rue de la Savatte - 7604 BRASMENIL
Dimanche et fêtes (zondag en feestdagen): 8h00 messe chantée
http://www.icrsp.org/00Apostolats/ProvFce.htm
+ (33) 6 46 41 18 96; + (33) 3 20 57 48 02
ICRSP (Jean Marc Rodié)

Je sais que ce sujet a déjà été développé sur le forum (http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=144808), mais je souhaiterais avoir confirmation que la messe de l'icrsp est reconnue et valide tout autant que les messes auxquelles j'assiste en ville.

Autre question: je dispose du missel de mon père, qui a reçu un imprimatur de 1947. Y trouverai-je les textes en latin (chants ordinaires de la messe) qui correspondent ?

Désolé pour mon ignorance...

Bonjour stephlorant,

L'ICRSP est une communauté d'Ecclessia Dei. Contrairement à la FSSPX, elle n'est pas schismatique, les prêtres à l'intérieur de cette communauté sont validement et licitement ordonnés et elle reconnait et respecte sans condition les seize documents conciliaire de Vatican II. Alors sans problème vous pouvez non seulement assister aux messes mais communier en toute tranquillité d'esprit. D'ailleurs j'encourage fortement tous ceux qui aiment la messe sous la forme extraordinaire, d'éviter et de s'abstenir d'aller aux célébrations de la FSSPX pour les raisons déjà mentionnées et d'assister plutôt aux messes d'une communauté d'Ecclesia Dei, même s'il faut faire des kilomètres de plus pour y assister.

Pour votre missel, vous pouvez l'utiliser, les différences sont très minimes et vous n'y verrez que du feu. Mêmes raisons si vous utilisez un paroissien romain de la même année pour les chants. Si jamais vous voulez acheter un bon missel des fidèles pour la messe sous la forme extraordinaire, je vous conseille ceux-ci du monastère du Barroux. J'ai déjà acheté quelques uns il y a quelques années, excellent.

Bien à vous.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » lun. 18 juil. 2011, 15:32

Merci à vous Père Guy. Je dois reconnaître que j'éprouve un sentiment étonnant, puisque j'ai été enfant de choeur jusqu'en 1966. Au moins trois années durant, j'ai dit les réponds en latin - que j'avais retenu sans bien les comprendre. Il y avait, je me souviens un premier agenouillement au pied de l'autel, et ensuite un rituel très précis dans la présentation des espèces, de la triple clochette, et de diverses autres formules. La messe du dimanche, pour l'enfant que j'étais, c'était un vrai "travail", qui nécessitait une grande attention. Puis, il se produisit une rupture très brutale: j'étais à ma place et depuis cette position légèrement surélevée (j'avais les burettes sur un plateau), j'ai vu un homme flirter avec une jolie femme, au premier rang. Cela m'a choqué car je me suis dit: ce n'est vraiment pas le lieu ni le moment !, et du coup, je n'ai plus voulu servir la messe. Cependant, dans le collège franciscain où j'ai étudié par la suite, le prêtre de la paroisse me faisait venir venir régulièrement pour des messes de funérailles... déjà tout était en français et il me semblait que c'était un grand désordre (en moi comme à l'extérieur). Il a fallu encore dix ans et une expérience de conversion pour que je retourne à l'église le dimanche... comme sur la pointe des pieds !

Bref, avant de me rendre à cette messe en latin, j'emporterai un léger tranquillisant, car l'émotion risque d'être forte !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Harfang » ven. 22 juil. 2011, 12:34

J'espère que vous nous raconterez ! :supertop:
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » ven. 22 juil. 2011, 14:26


Bref, avant de me rendre à cette messe en latin, j'emporterai un léger tranquillisant, car l'émotion risque d'être forte !
Vous risquez de vous sentir pousser des ailes dans le dos
Pensez à mettre vos chaussures de scaphandrier !
J'espère que vous nous raconterez !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » dim. 24 juil. 2011, 11:53


Bref, avant de me rendre à cette messe en latin, j'emporterai un léger tranquillisant, car l'émotion risque d'être forte !
Vous risquez de vous sentir pousser des ailes dans le dos
Pensez à mettre vos chaussures de scaphandrier !
J'espère que vous nous raconterez !
Voici le récit (revu et corrigé pour y ajouter ma méditation du jour) de cette belle matinée:

Je n'ai pas eu besoin de tranquillisants, car ma trachéite suffisait bien ! J'ai donc trouvé l'église à Brasménil, sur la place, si exactement à là frontière que les drapeaux belges et français étaient croisés sur le monument au mort, à quelques mètres de l'entrée de l'Eglise. Une surprise dès l'entrée, un paroissien que je connais est venu me serrer, et ensuite un couple âgé dont l'homme, avant de me serrer la main, m'a tapé sur l'épaule... moi qui étais en train de me concentrer sur les textes du jour ! L'Evangile était celui de la multiplication des pains.

La messe a commencé, le prêtre avec ses deux acolytes, comme il y a ... bon, pas nécessaire de le rappeler. Un moment de forte émotion, c'est lorsque nous avons tous (une trentaine) entonné le 'Credo in unum deum'... que je connaissais toujours par coeur, alors que j'imaginais l'avoir oublié !

Le prêtre, qui a revêtu, un petit chapeau pour l'occasion, nous a fait un sermon sur trois sacrements essentiels : le premier étant bien présent dans la prière de l'Aspergesme, le second étend la pénitence, le troisième l'Eucharistie.
Il nous a parlé de David, d'Urie et de Bethsabée, sa femme: David avait exposé à la mort au combat Urie, un de ses plus fidèles lieutenants, afin de pouvoir 'en toute justice' épouser sa femme. Non seulement il la désirait, mais il avait déjà commis l'adultère avec elle : elle était enceinte. A la fin de l'histoire, c'est le prophète Nathan qui vient lui révéler que Dieu n'est certainement pas dupe du stratagème employé par le roi David afin de masquer d'abord son adultère e t l'épouser ensuite en toute 'légalité'. Le sermon tenait en cela: qu'aucun fidèle n'en arrive à s'imaginer qu'en contournant de petites règles pour finalement enfreindre carrément une loi intangible, il réussira à tromper Dieu - puisque Dieu connait par avance chacune de nos intentions. C'était bien dit. De retour chez moi, j'ai repris ma Bible et j'ai admiré l'intelligence de David, qui commence par vouloir cacher la grossesse de Bethsabée en faisant revenir Urie du champ de bataille: si Urie ne passait ne fut qu'une nuit avec son épouse, l'adultère serait passé inaperçu, l'enfant à naître eût été d'office déclaré enfant de Bethsabée et d'Urie. Mais le stratagème ne fonctionne pas, car Urie, en tout point fidèle à son devoir passe ses nuit avec ses soldats, au corps de garde, en attendant les ordres du roi.
C'est à ce moment-là que David devient vraiment machiavélique : il faut faire mourir Urie. S'il meurt au combat, tous les problèmes sont résolus, la faute est cachée, et David peut célébrer de belles noces publiques ! Comment un homme comme David, si proche de Dieu, l'héritier de la promesse, a-t-il pu s'abaisser jusque-là ? Je pense qu'il faut y voir une double cause, la passion s'alliant ici avec les murmures du démon: autant la passion dans le coeur de l'homme peut rencontrer la miséricorde divine, autant le froid calcul sur la mort d'un juste est totalement inacceptable, c'est une véritable abomination. J'en ai tiré la conclusion qu'il vaut mieux pour moi, pécheur, de reconnaître simplement que je suis pécheur, que d'aller me chercher n'importe quel prétexte et de me donner ainsi une "bonne conscience", laquelle, c'est tout à fait exact, finirait par me faire perdre, définitivement, la grâce divine. Dans mon quartier, il existe beaucoup de gens désœuvrés qui boivent (en vingt ans, j'en ai vu mourir des dizaines), mais rares sont ceux parmi eux m'ont dit, comme un ou deux que je connais, qui s'enivrent chaque jour, délibérément, afin de hâter leur fin... faut-il qu'ils aient perdu tout espoir ! L'un d'entre eux, à qui j'avais osé une remarque m'a répliqué froidement et en haussant la voix : "Mais tu sais donc pas qu'on n'est RIEN !" Il vit toujours, mais son ventre s'arrondit et il prend désormais des cachets... et il continue de boire.

A la communion, j'ai hésité un instant, d'abord car il faudrait s'accroupir devant une barrière et puis tendre la langue (en plus, cela faisait si longtemps) ensuite parce que j'avais encore à l'esprit mes débats intérieurs de ces derniers jours. Les cinquante-cinq ans, l'existence plus rude, les désaffections que je ne comprends pas, la peur et le doute, les tentations... et tout d'un coup, je me suis "réveillé" de ce débat intérieur, car j'avais déjà quitté ma chaise pour me mettre dans la file, sans bien songer à ce que j'allais faire. J'ai donc communié, yeux fermés, langue en avant, les mains sous un tissu courant dessus la petite barrière, et 'Ouille' aux genoux....

Lors de mon retour (un peu plus de quinze kilomètres), la Joie est venue, de la manière habituelle... d'abord, on dirait un point de lumière intense au milieu du front... qui donnerait bien envie de dormir si cela durait; ensuite la lumière descend au niveau de la poitrine et c'est là que je la ressens le plus, et enfin, elle diffuse et je la ressens encore toute la journée : j'ai repris du courage aussi.

Je sais désormais où me rendre au mois d'août (spécialement pour l'Assomption qui est vraiment très négligée cette année...) Dieu vous bénisse et vous garde - et particulièrement merci à ceux et celles qui m'ont renseigné !

Etienne
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » lun. 25 juil. 2011, 8:43

Merci pour votre récit et le résumé du sermon !
Je suis heureux pour vous
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » lun. 25 juil. 2011, 17:51

Le Crédo chanté en latin:





Je ne pensais vraiment pas retrouver une telle émotion dimanche, d'autant que le Credo n'est pas comme un psaume, c'est simplement une succession d'articles de foi... néanmoins, j'ai été ému au point de devoir baisser la tête: c'est comme si, tout d'un coup, les miens (dont beaucoup sont décédés) étaient présents avec moi à ce moment...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » lun. 25 juil. 2011, 19:37

C'est pour cela que certains parlent de la messe de toujours
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Harfang » mar. 26 juil. 2011, 14:20

C'est pour cela que certains parlent de la messe de toujours
Et ils ont bien raison, car le missel de 1962, par sa structure et ses prières inamovibles, plonge ses racines jusqu'au Ve siècle, voire plus loin.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2327
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar Sapin » sam. 30 juil. 2011, 4:45

C'est pour cela que certains parlent de la messe de toujours
La messe de Paul VI aussi est la messe de toujours! J'ai souvent affirmé sur ce forum, dans l'esprit et à l'invitation de Sa Sainteté Benoît XVI, que toutes tentatives de valoriser une forme du rite au détriment de l'autre n'est pas dans l'esprit de l'Église. C'est malheureusement ce que fait souvent les membres de la FSSPX. Les formes ordinaires et extraordinaires du rite romain ont tous les deux leurs valeurs propres et sont complémentaires l'un l'autre. Vouloir les opposer l'une de l'autre c'est nourrir des conflits inutiles au sein de l'Église. Et en plus c'est manifester une méconnaissance de la liturgie romaine.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8759
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar PaxetBonum » sam. 30 juil. 2011, 8:54

C'est pour cela que certains parlent de la messe de toujours
La messe de Paul VI aussi est la messe de toujours! J'ai souvent affirmé sur ce forum, dans l'esprit et à l'invitation de Sa Sainteté Benoît XVI, que toutes tentatives de valoriser une forme du rite au détriment de l'autre n'est pas dans l'esprit de l'Église. C'est malheureusement ce que fait souvent les membres de la FSSPX. Les formes ordinaires et extraordinaires du rite romain ont tous les deux leurs valeurs propres et sont complémentaires l'un l'autre. Vouloir les opposer l'une de l'autre c'est nourrir des conflits inutiles au sein de l'Église. Et en plus c'est manifester une méconnaissance de la liturgie romaine.
Vous prenez vite la mouche !
J'ai dit cela car d'avoir participé à une messe selon la forme extraordinaire a réveillé des souvenirs que StephLorant pensait effacé.
C'est le sentiment de bien des personnes qui en ont fait l'expérience
Mais je ne vois pas comment vous pourriez liturgiquement défendre que le nouveau rite est la messe de toujours
Cela ne dévalorise pas le nouveau rite, c'est juste un fait
Une majorité des saints du calendriers seraient plus à même de célébrer ou de participer à une messe selon le rite extraordinaire que selon le rite ordinaire. C'est un fait et c'est tout, pourquoi y voir une critique ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Une messe de l'ICRSP

Message non lupar stephlorant » sam. 30 juil. 2011, 9:40

Je ne voudrais certes pas fonder une opinion sur une émotion ressentie. Je profite de l'occasion pour demander si les lectures de la messe de demain à l'ICRSP (notamment épître et évangile correspondent à celles que je trouve habituellement sur le site de l'Evangile au quotidien. Merci d'avance !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)


Revenir vers « La forme extraordinaire du rite romain »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit