Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » mer. 14 avr. 2010, 18:28

Merci à Papillon pour ce beau texte de Plotin qui permet de nous mettre tous d'accord.
Et merci aussi à Etienne pour la re-formulation.

Cher Cracboum,
je suis heureux que vous ayez pu vous sentir compris.

Ce texte de Plotin me confirme que nous parlons bien de la même chose : la présence de Dieu au "centre divin de notre être".
Permettez-moi dès lors d'insister : à ce point, la possession de Dieu peut passer de la nuit obscure de Saint-Jean de la Croix à la claire vision de Dieu de Thérèse d'Avila.

Dans le château intérieur, cette dernière précise même que le passage des premières demeures dépend d'une décision de l'homme. A partir d'un certain niveau, c'est Dieu qui ouvre la porte qu'il peut d'ailleurs refermer. Il peut d'ailleurs les refermer toutes... et nous renvoyer dans les ténèbres d'autant plus obscures qu'on a connu la lumière.

Heureusement, il ne faut pas attendre d'être dans la 7ème demeure pour ressentir la présence de Dieu et en jouir.

Vous êtes donc gâté par Dieu... :oui: :coeur:
Raison de plus pour prier pour votre serviteur,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » mer. 14 avr. 2010, 19:27

Oui mais alors je voudrais qu'Etienne approfondisse sa "reformulation"!
Et d'abord, les notions d'être et avoir sont-elles encore pertinentes ?
Aprés tout, c'est par analogie que nous disons Dieu EST, Dieu est l'ETRE ...
Etienne au tableau noir! :s
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » mer. 14 avr. 2010, 19:35

C'est vrai Griffon, on peut retourner à la case départ ou passer son tour, c'est comme le jeu de l'oie!
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » mer. 14 avr. 2010, 19:42

cracboum a écrit :Oui mais alors je voudrais qu'Etienne approfondisse sa "reformulation"!
Et d'abord, les notions d'être et avoir sont-elles encore pertinentes ?
Aprés tout, c'est par analogie que nous disons Dieu EST, Dieu est l'ETRE ...
Etienne au tableau noir! :s

Facile ! :oui:
Avoir l'être = Etre.
Voir Dieu, c'est "être", c'est être en Dieu.
Le bien-être qu'on ressent provient qu' "enfin" on se sent être.

Quoiqu'il en soit, cher Cracboum, à mon avis la formulation n'est pas essentielle.
On parle d'une réalité qui dépasse les concepts que nous sommes habitués à manier.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » mer. 14 avr. 2010, 21:09

Merci Griffon, pour la peine je prierai pour vous.
Etienne Lorant s'en tire bien! A mon avis, il doit quand même faire quelque chose.

Nous disions donc : aspect bourru et sympathique. Derrière des poils mi-longs et broussailleux, qui devront être étrillés régulièrement, se cache un coeur d'or. Derrière son regard intelligent et particulièrement expressif, souvent mélancolique, presque triste, se cache en réalité une ténacité sans faille. Trés résistant, infatigable, vaillant, ardent, actif, sportif, énergique, il est aussi trés agréable à vivre, adorable avec les enfants.
Mais surveiller les oreilles! gare aux otites!

Et ben! Vous n'êtes pas déshérité non plus Griffon!
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » mer. 14 avr. 2010, 21:13

Attention aux oreilles quand-même!
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » jeu. 15 avr. 2010, 16:42

:D :clap:
C'est tout moi, ça ! :oui:
:mdr:

:supertop:

Pour mes oreilles, c'est promis, je les garde bien au-dessus de mes pieds !

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par DA95 » jeu. 15 avr. 2010, 18:14

Vous mettez un bonnet pour les protéger? :-D
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par etienne lorant » jeu. 15 avr. 2010, 18:55

Me voici, Etienne, devant le tableau noir. Qu'écrirai-je ?

J'ai envie de copier mon ami Balavoine.

Il ne disait pas non plus que l'avoir vient en premier. Mais, à mon sens, il est l'auteur d'un "mouvement dialectique" parfait.
Qu'est-ce que cela veut dire ? Prenez une proposition, et puis prenez son contraire. Enfin trouvez un mot qui résolve cette opposition de manière positive.

Je vous attends... vous avez un indice: "Balavoine"... que proposez vous entre : "Aimer" et "Etre aimé" - comment résoudre ce dilemme ! bah, c'est facile !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par cracboum » jeu. 15 avr. 2010, 19:11

Amour ?
L'unité de la souffrance et de la béatitude est le secret de Dieu, comme le don de sagesse surpasse celui d'intelligence. P. Varillon
Ne méprisez pas vos pieds

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » jeu. 15 avr. 2010, 19:16

DA95 a écrit :Vous mettez un bonnet pour les protéger? :-D
Un bonnet d'âne... Sans problème.
<:

Ou plutôt d'ânon.
Comme celui qui a porté le Christ.
Alors, là !, mon bonheur est complet.

Merci DA.

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par etienne lorant » ven. 23 août 2013, 16:54

etienne lorant a écrit :Me voici, Etienne, devant le tableau noir. Qu'écrirai-je ?

J'ai envie de copier mon ami Balavoine.

Il ne disait pas non plus que l'avoir vient en premier. Mais, à mon sens, il est l'auteur d'un "mouvement dialectique" parfait.
Qu'est-ce que cela veut dire ? Prenez une proposition, et puis prenez son contraire. Enfin trouvez un mot qui résolve cette opposition de manière positive.

Je vous attends... vous avez un indice: "Balavoine"... que proposez vous entre : "Aimer" et "Etre aimé" - comment résoudre ce dilemme ! bah, c'est facile !

Je me rends compte que je n'ai jamais - jusqu'à ce jour - donné la solution trouvée par Balavoine.
La réponse entre "Aimer" et "Etre aimé", pour lui c'était "Est plus fort" : et donc:

AIMER-EST-PLUS-FORT-QUE-D'ETRE-AIME .... Ce que je trouve toujours génial, des années plus tard.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
papou
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : sam. 17 août 2013, 15:50
Localisation : île-de-France

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par papou » ven. 23 août 2013, 17:11

Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Tout simplement la présence de Dieu, et ce n'est pas rien pour un chrétien... :)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par etienne lorant » sam. 24 août 2013, 16:51

Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Une rage de dents, çà, nous ne l'aurons plus (et dire que je n'ai pas rendez-vous avant mardi !!!)
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Qu'aurons-nous au Ciel que nous n'ayons déjà ?

Message non lu par Griffon » sam. 24 août 2013, 19:34

Qu'aurons-nous au ciel ?
Nous verrons Dieu.
Et dès lors, nous verrons tout dans la Lumière.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité