Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Gaudens » mer. 20 mai 2020, 20:46

"Que tout genou fléchisse,certes Aitor mais si chaque être humain a deux genoux,les sociétés en ont-elles? C'est à chaque être humain que s'adresse ce commandement ;pour le reste ,rappelez-vous "qui m' a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ?"
A la différence de l'islam le christianisme n'aspire pas,en principe, à la domination temporelle ,même dans l'ombre d'un pouvoir laic qui serait en fait aux ordres.Et si vous avez raison de dire que bien souvent,l'Eglise a mieux géré que des laics certaines affaires temporelles(surtout celles directement liées à la charité),elle traine derrière elle quelques casseroles quand elle s'y est trop empêtrée(rappelez-vous aussi nos discussions récentes avec Nebularis qui revenait sans cesse là-dessus).Bref ,contrairement à ce qu'affirme un certain traditionnalisme ,l'Eglise n'est pas la "société parfaite" qui aurait pour vocation de rendre opérationnelle "la royauté sociale " de Notre Seigneur.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Cinci » mer. 20 mai 2020, 22:23

Bonjour Riou,

Vous disiez :
Riou :

Toute la question est de savoir si la parole de l’Église peut se concilier avec cet idéal des lumières, je veux dire par là qu'on peut se demander dans quelle mesure c'est compatible et dans quelle mesure ça ne l'est pas (la vision de l'homme que ça implique, la conception de la justice qui est visée, etc.).
Oui.

Et il faudrait voir, par exemple, comment l'Église concevrait la liberté, et si sa compréhension s'opposerait ou non à la liberté de l'homme moderne cf. la liberté des anciens versus la liberté des modernes.

Je songe comment la fameuse neutralité du gouvernement là-dedans (séparation de l'Église et de l'État) et tout comme la soi-disant neutralité de l'enseignement sont certainement des conséquences d'une pensée moderne, une pensée dans laquelle les sujets devraient être d'autant plus libres qu'ils seraient comme soustraits à l'influence dirigeante de la Révélation religieuse ou à son train de vérités reçues auxquelles se soumettre.

Ainsi, il me semblerait que la pensée des Lumières va dans une direction contraire à celle de l'Église.




Deux illustrations :
La liberté des Anciens, en Grèce comme à Rome, c’est la liberté politique, la délibération publique sur les grandes affaires de la Cité, au prix de « l’assujettissement complet de l’individu à l’autorité de l’ensemble » . La liberté des Modernes, c’est la liberté individuelle, liberté de dire et de penser ce qu’on veut, liberté religieuse, liberté de détenir une propriété, de travailler et de commercer.

Benjamin Constant

https://www.lhistoire.fr/classique/%C2% ... n-constant
et
[...] A la lumière de ces considérations, une première conclusion s'impose : la vérité que la révélation nous fait connaître n'est pas le fruit mûr ou le point culminant d'une pensée élaborée par la raison. Elle se présente au contraire avec la caractéristique de la gratuité, elle engendre une réflexion et elle demande à être accueillie comme expression d'amour. [...]

La raison et la foi ne peuvent donc être séparées sans que l'homme perde la possibilité de se connaître lui-même, de connaître le monde et Dieu de façon adéquate.

Jean-Paul II, Foi et Raison, ... (voir la fin des points 15 et 16)

http://www.vatican.va/content/john-paul ... ratio.html

Mon idée :

La pensée de l'Église, c'est la liberté des anciens dans le fond. Une liberté qui correspond au fait, pour l'homme sage et bon, de connaître et reconnaître le véritable ordre des choses, le vrai fondement de la justice, de l'accueillir comme disait Jean-Paul II et de s'y soumettre, réglant sa propre conduite sur ce même fondement objectif et commun. Ceci serait la liberté. "Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre", etc. La vérité est révélée d'en haut. Cette vérité ne dépend pas de moi, ni de moi ni d'aucune réflexion délibérative d'un groupe de citoyens, d'experts profanes ou de magistrats.

Dans une telle optique, la neutralité du gouvernement représente bien plus une nuisance qu'autre chose, et même une véritable menace pour le bien véritable des citoyens. La menace n'étant autre que ce que Jean-Paul II disait cf. perdre la possibilité de se connaître, etc. Le citoyen y sera exposé à tout vents de doctrines et même des idéologies débilitantes et mortifères. "Voici venir l'obscurcissement de l'intelligence, mes frères."

La liberté des modernes est la licence de dire et penser ce qu'on veut, et professer la conviction religieuse de son choix*. Toutes les religions placées fondamentalement sur le même pied. Il n'y a plus vraiment de vérité religieuse pour les autorités, pas plus à l'Assemblée nationale qu'au siège des Nations unies ou à l'Unesco.

Cette liberté va consister à négocier, délibérer, revendiquer ses droits, tenter d'en arriver à des ententes communes pouvant concerner des objectifs de travail, en lien avec notre environnement matériel. Tout en laissant chacun croire ce qu'il veut, individuellement, intimement; peu importe que ce soit sur l'homme en général ou en matière de métaphysique. On peut bien penser au fond que l'homme ne serait pas libre, n'étant rien d'autre qu'une sorte de machinerie biologique et réglée par des hormones. A chacun de s'inventer ses repères, d'évaluer ce qui serait digne ou pas, etc. Construisez-vous avec les pierres de votre choix !

* La notion d'hérésie ne voudra plus rien dire dans le contexte.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Riou » jeu. 21 mai 2020, 10:54

Bonjour,

@Cinci : En effet, Margaret Thatcher avait tout résumé quant au rapport entre la liberté des anciens et la liberté des modernes : la société n'existe pas, il n'existe que des individus. Par conséquent la communauté n'existe pas, alors dans ce cadre, ne parlons pas de "communion", de "religion" ou de "nation", car ce sont des signifiants qui ont perdus leurs signifiés. Il n'existe que des individus atomisés qui défendent leur valeurs, enfermés dans la sphère bornée de leurs intérêts relatifs et de leurs opinions arbitraires, isolés et coupés de leurs semblables - le confinement en est une bonne image spatialisée. Alors quand les malheurs arrivent, les chefs politiques, paniqués à ne plus savoir que faire, invoquent l'union sacrée, l'unité nationale, la fraternité, le "vivre ensemble, etc. Ils ne comprennent pas que cela n'existe plus vraiment dans une bonne partie des têtes modernes, à commencer par la leur, puisque cela fait des décennies qu'ils détruisent tout ça. Du coup ça ne marche pas, et tout le monde se divise immédiatement. La vérité n'existe plus, ou plutôt la seule vérité est le rapport de force entre ces agrégats d'intérêts.
L'idéologie du progrès est toute entière gouvernée par une illusion sur l'homme, l'illusion de l'optimisme. Le péché originel n'existe pas, et il semble que pour cette idéologie l'histoire soit une lente construction de ce Palais des sciences dont parle Voltaire dans le Candide, avec un peu d'ironie peut-être, bien que cet idéal de société fasse songer aux idéaux scientistes d'une bonne partie des Lumières. L'idéologie du progrès ne semble pas envisager les possibilités de destruction dont l'homme est capable.
[+] Texte masqué
En attendant, on leur fit voir la ville, les édifices publics élevés jusqu'aux nues, les marchés ornés de mille colonnes, les fontaines d'eau pure, les fontaines d'eau rose, celles de liqueurs de canne de sucre, qui coulaient continuellement dans de grandes places, pavées d'une espèce de pierreries qui répandaient une odeur semblable à celle du gérofle et de la cannelle. Candide demanda à voir la cour de justice, le parlement ; on lui dit qu'il n'y en avait point, et qu'on ne plaidait jamais. Il s'informa s'il y avait des prisons, et on lui dit que non. Ce qui le surprit davantage, et qui lui fit le plus de plaisir, ce fut le palais des sciences, dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d'instruments de mathématique et de physique.
On peut se demander si Voltaire n'a pas fait une parodie de la Jérusalem céleste pour exprimer l'idéal des Lumières à réaliser dans l'histoire. Le résultat historique de ce désir d'Eldorado des Lumières est l'OMS, le FMI, L'Europe de Bruxelles, le règne des blouses blanches, la suprématie des algorithmes, la "gestion" publique à coup de courbes graphiques, abstraction faite de tout ce qui fait que l'homme est homme, puisqu'il est seulement question désormais de gérer des paquets de molécules sans âmes.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2926
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Suliko » jeu. 21 mai 2020, 15:38

Bonjour,

Le régime social et économique qui permet ces dérives : est-ce que vous voulez dire la République ? et le capitalisme/libéralisme ?
Je ne faisait pas fondamentalement allusion à des questions économiques, mais plutôt aux rapports entre l'Eglise et l'Etat, à la place de la religion catholique dans la société en général. Traditionnellement, l'Eglise n'a cessé de condamner l'idée selon laquelle l'idéal devrait être une société laïque et sécularisée.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Gaudens » jeu. 21 mai 2020, 17:16

Société laique et sécularisée,écrit Suliko.
Ne mélangeons pas et posons une question.Que l'Etat soit laïque ( c a d non soumis aux directives de quelque Eglise ou Communauté religieuse que ce soit tout en respectant la liberté religieuse) est une chose (c'est le cas de la France depuis 1905) mais que le "pays" ou la société doivent l'être aussi en est une autre.
Je peux admettre un Etat laïque (au sens ci-dessus) mais je m'irrite quand on pose comme vérité d'évidence que "la France est un pays laïque" alors qu'à mes yeux elle n'a pas vraiment tout à fait cessé d'être un pays chrétien (encore que...je sais bien ).D'où la question:un Etat laïque sécrète-t-il automatiquement un pays ou une société laique et inversement ? Pas sûr, le Royaume Uni est encore un Etat à religion établie(ainsi que plusieurs royaumes scandinaves) mais le laïcisme de la société n'est-il pas aussi fort qu'en France ?Je me demande si nous pourrions déceler un Etat en principe laïc mais en réalité à société très religieuse (sur une longue période,je ne parle pas d'Etats à fort ancrage religieux qui auraient adopté récemment une forme laique par une sorte de conformisme international...)...En fait si,il y en a , dans le tiers monde,l'Ethiopie par exemple, ce pays qui traditionnellement "tourne ses mains vers le Seigneur" et qui est officiellement laïque depuis 1974.Mais cet arrangement est-il durable?

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Riou » jeu. 21 mai 2020, 21:15

Suliko a écrit :
jeu. 21 mai 2020, 15:38
Je ne faisait pas fondamentalement allusion à des questions économiques, mais plutôt aux rapports entre l'Eglise et l'Etat, à la place de la religion catholique dans la société en général. Traditionnellement, l'Eglise n'a cessé de condamner l'idée selon laquelle l'idéal devrait être une société laïque et sécularisée.
Bonjour,

Mais que faites vous de la question économique et sociale? Car je crois que c'est là le problème de Thurar.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Cinci » ven. 12 juin 2020, 4:56

Pendant que les églises sont toujours fermées chez nous, que les processions religieuses restent prohibées, que la police sillonne les parcs pour faire respecter la fameuse distanciation sociale parce que le virus représenterait une menace incroyable, nos anti-racistes n'ont pourtant aucune difficulté pour se rassembler par milliers et déambuler ainsi, en rang serré, dans les grandes villes, partout au pays, au nez et à la barbe des flics et avec la bénédiction des politiciens.

Thurar
Censor
Censor
Messages : 97
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Thurar » ven. 12 juin 2020, 10:07

Justement, Mgr Vigano a envoyé une lettre ouverte au président Donald Trump il y a quelques jours. Ce dernier s'est dit ''honoré par cette lettre incroyable, et espère qu'elle sera lue par tous''.
https://www.medias-presse.info/donald-t ... -zAKa9vM-4

La voici :
Monsieur le Président,

Ces derniers mois, nous avons assisté à la formation de deux camps opposés que je qualifierais de bibliques : les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres. Les enfants de la lumière constituent la partie la plus importante de l’humanité, tandis que les enfants des ténèbres représentent une minorité absolue. Et pourtant, les premiers font l’objet d’une sorte de discrimination qui les place dans une situation d’infériorité morale par rapport à leurs adversaires, tandis que ces derniers occupent souvent des positions stratégiques au sein des gouvernements, au niveau politique, économique et dans les médias. D’une manière apparemment inexplicable, les bons sont pris en otage par les méchants comme par ceux qui les aident soit par intérêt, soit par crainte.

Ces deux camps, qui ont un caractère biblique, sont établis selon la séparation nette entre la postérité de la Femme et celle du Serpent. D’un côté, il y a ceux qui, bien qu’ils aient mille défauts et faiblesses, sont motivés par le désir de faire le bien, d’être honnêtes, d’élever une famille, de travailler, de donner la prospérité à leur patrie, d’aider les nécessiteux et, dans l’obéissance à la Loi de Dieu, de mériter le Royaume des Cieux. D’autre part, il y a ceux qui se servent eux-mêmes, qui n’ont aucun principe moral, qui veulent démolir la famille et la nation, exploiter les travailleurs pour s’enrichir à outrance, fomenter des divisions internes et des guerres, et accumuler du pouvoir et de l’argent : pour eux, l’illusion fallacieuse du bien-être temporel cédera un jour — s’ils ne se repentent pas — au terrible destin qui les attend, loin de Dieu : la damnation éternelle.

Monsieur le Président, dans la société, ces deux réalités opposées coexistent comme des ennemis éternels, tout comme Dieu et Satan sont des ennemis éternels. Et il semble que les enfants des ténèbres — que l’on peut facilement identifier au deep state auquel vous vous opposez avec sagesse et qui vous mène une guerre acharnée en ce moment — ont décidé d’abattre leurs cartes, pour ainsi dire, en dévoilant maintenant leurs plans. Ils semblent tellement certains d’avoir déjà tout sous contrôle, qu’ils ont laissé de côté cette discrétion qui, jusqu’à présent, avait au moins partiellement dissimulé leurs véritables intentions. Les enquêtes déjà en cours révéleront la véritable responsabilité de ceux qui ont géré l’urgence du Covid non seulement dans le domaine des soins de santé mais aussi dans la politique, l’économie et les médias. Nous découvrirons probablement qu’au sein de cette colossale opération d’ingénierie sociale se trouvent des personnes qui ont décidé du sort de l’humanité, s’arrogeant le droit d’agir contre la volonté des citoyens et celle de leurs représentants dans les gouvernements des nations.

Nous découvrirons également que les émeutes de ces jours-ci ont été provoquées par ceux qui, voyant que le virus décline inexorablement et que la peur sociale suscitée par la pandémie s’estompe, ont été contraints de provoquer des troubles civils, parce que ceux-ci entraîneraient une répression qui, bien que légitime, pourrait être condamnée en tant qu’agression injustifiée contre la population. La même chose se produit également en Europe, en parfaite synchronie. Il est tout à fait clair que l’utilisation des manifestations de rue est un instrument au service des objectifs de ceux qui voudraient voir les prochaines élections présidentielles remportées par une personne qui incarne les objectifs du deep state et qui les exprime fidèlement et avec conviction. Il n’y aura pas à s’étonner si, dans quelques mois, nous apprenons une fois de plus que derrière ces actes de vandalisme et de violence se cachent ceux qui espèrent profiter de la dissolution de l’ordre social pour construire un monde sans liberté : Solve et Coagula, comme l’enseigne l’adage maçonnique.

Bien que cela puisse paraître déconcertant, les positions opposées que j’ai décrites se retrouvent également dans les milieux religieux. Il y a des pasteurs fidèles qui prennent soin du troupeau du Christ, mais il y a aussi des mercenaires infidèles qui cherchent à disperser le troupeau et à livrer les brebis pour qu’elles soient dévorées par des loups voraces. Il n’est pas étonnant que ces mercenaires soient les alliés des enfants des ténèbres et haïssent les enfants de la lumière : tout comme il existe un Etat profond [deep state], il existe aussi une Eglise profonde qui trahit ses devoirs et renonce à ses engagements propres vis-à-vis de Dieu. De la même manière, l’Ennemi invisible, contre lequel les bons dirigeants se battent dans les affaires publiques, est également combattu par les bons pasteurs dans la sphère ecclésiastique. C’est un combat spirituel, dont j’ai parlé dans mon récent Appel publié le 8 mai dernier.

Pour la première fois, les États-Unis ont en vous un président qui défend courageusement le droit à la vie, qui n’a pas honte de dénoncer la persécution des chrétiens dans le monde entier, qui parle de Jésus-Christ et du droit des citoyens à la liberté de culte. Votre participation à la Marche pour la vie, et plus récemment votre proclamation du mois d’avril comme Mois national de la prévention des abus envers les enfants, sont des actions qui confirment de quel côté vous souhaitez vous battre. Et j’ose croire que nous sommes tous deux du même côté dans cette bataille, même si nous utilisons des armes différentes.

Pour cette raison, je crois que l’attaque dont vous avez été victime à la suite de votre visite au sanctuaire national de saint Jean-Paul II fait partie de ce scénario, orchestré par les médias, qui cherche non pas à lutter contre le racisme et à apporter l’ordre social, mais à exaspérer les esprits ; non pas à apporter la justice, mais à légitimer la violence et le crime ; non pas à servir la vérité, mais à favoriser une faction politique bien précise. Et il est déconcertant de voir des évêques — comme ceux que j’ai récemment dénoncés — prouver, par leurs paroles, qu’ils se rangent du côté opposé. Ils sont soumis au deep state, au mondialisme, à la pensée unique, au Nouvel Ordre Mondial qu’ils invoquent de plus en plus souvent au nom d’une fraternité universelle qui n’a rien de chrétien, mais qui évoque les idéaux maçonniques de ceux qui veulent dominer le monde en chassant Dieu des tribunaux, des écoles, des familles et peut-être même des églises.

Le peuple américain est mûr, et il a désormais compris à quel point les médias mainstream ne veulent pas diffuser la vérité, mais cherchent à la réduire au silence et à la déformer, en répandant le mensonge qui sert les fins de leurs maîtres. Cependant, il est important que les bons — qui sont la majorité — se réveillent de leur torpeur et n’acceptent pas d’être trompés par une minorité de personnes malhonnêtes aux buts inavouables. Il est nécessaire que les bons, les enfants de la lumière, se réunissent et fassent entendre leur voix. Quel moyen plus efficace existe-t-il pour ce faire, Monsieur le Président, que la prière, en demandant au Seigneur de protéger votre personne, les États-Unis, et toute l’humanité, de cette énorme attaque de l’Ennemi ? Devant la puissance de la prière, les tromperies des enfants des ténèbres s’effondreront, leurs complots seront mis au jour, leur trahison sera révélée, leur effrayant pouvoir ne débouchera sur rien, ayant été porté à la lumière et démasqué pour ce qu’il est : une tromperie infernale.

Monsieur le Président, ma prière est constamment tournée vers cette nation américaine bien-aimée, où j’ai eu le privilège et l’honneur d’être envoyé par le Pape Benoît XVI en tant que Nonce apostolique. En cette heure dramatique et décisive pour l’humanité entière, je prie pour vous et aussi pour tous ceux qui sont à vos côtés au sein du gouvernement des États-Unis. Avec confiance, je souhaite que le peuple américain s’unisse à vous comme à moi dans la prière au Dieu tout-puissant.

Unis contre l’Ennemi invisible de toute l’humanité, je vous bénis ainsi que la Première Dame, la nation américaine bien-aimée, et tous les hommes et les femmes de bonne volonté.

+ Carlo Maria Viganò

Archevêque titulaire d’Ulpiana

Ancien Nonce Apostolique aux Etats-Unis d’Amérique
Dernière modification par Thurar le ven. 12 juin 2020, 11:20, modifié 1 fois.

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Gaudens » ven. 12 juin 2020, 10:52

Je crains que Mgr Vigano,voyant que son appel du 8 mai a fait pschitt ne recherche à se relancer comme il peut.
Bien qu'il y ait beaucoup à critiquer du côté des media "mainstream" (dominants) aux EEUU comme ailleurs, se ranger carrément aux côtés du très discutable Donald Trump est un acte extrêmement clivant et à mon avis, totalement inapproprié pour un évêque , même "in partibus" .

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3060
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par AdoramusTe » ven. 12 juin 2020, 11:30

Gaudens a écrit :
ven. 12 juin 2020, 10:52
Je crains que Mgr Vigano,voyant que son appel du 8 mai a fait pschitt ne recherche à se relancer comme il peut.
Bien qu'il y ait beaucoup à critiquer du côté des media "mainstream" (dominants) aux EEUU comme aillurs, se ranger carrément aux côtés du très discutable Donald Trump est un acte extrêmement clivant et à mon avis,totalement inapproprié pour un évêque ,même "in partibus" .
Entièrement d'accord. Ce parfum de collusion avec le pouvoir sent bon le pire du monde orthodoxe.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Cinci » ven. 12 juin 2020, 13:24

Voici un court extrait du roman de CS LEWIS "Tactique du Diable"

Ce roman est d'une brûlante actualité, surtout dans cet extrait.

Un vieux démon tentateur "Screwtape" fait part de son expérience à une nouvelle recrue "Wormwood".

************************



W – Et comment as-tu fait pour amener autant d’âmes en enfer à l’époque ?
S – Grâce à la peur.

W– Oh, oui. Excellente stratégie: vieille et toujours actuelle. Mais de quoi avaient-ils peur? Peur d’être torturés? Peur de la guerre? Peur de la faim?
S– Non. Peur de tomber malade


W– Mais personne d’autre ne tombait malade à l’époque?
S– Si, ils tombaient malades.

W– Personne d’autre ne mourait?
S– Si, ils mouraient.

W– Mais il n’y avait pas de remède à la maladie ?
S– Il y en avait.

W– Alors je ne comprends pas.

S– Comme personne d’autre ne croyait ou n’enseignait sur la vie éternelle et la mort, ils pensaient qu’ils n’avaient que cette vie, et ils s’y accrochaient de toutes leurs forces, même si cela leur coûtait leurs affections (ils ne s’embrassaient plus, ne se saluaient plus, ils n’ont eu aucun contact humain pendant des jours et des jours!); leur argent (ils ont perdu leur emploi, dépensé toutes leurs économies, et pensaient encore avoir de la chance parce qu’ils n’avaient pas à gagner leur pain!) leur intelligence (un jour, la presse disait une chose et le lendemain elle se contredisait, pourtant ils croyaient à tout!), leur liberté (ils ne sortaient pas de chez eux, ne marchaient pas, ne rendaient pas visite à leurs proches…

C’était un grand camp de concentration pour prisonniers volontaires! Ahahahahah !). Ils ont tout accepté, tout, tant qu’ils pouvaient prolonger leur misérable vie un jour de plus. Ils n’avaient plus la moindre idée que c’est Lui, et Lui seul, qui donne la vie et la termine. Ça s’est passé comme ça! Ça n’avait jamais été aussi facile.
******************************

N'avez-vous pas l'impression de vivre dans les coulisses de notre pandémie ?

http://www.militaires-chretiens.com/202 ... iable.html
Tactique du diable est un roman épistolaire de C. S. Lewis publié d’abord sous forme de feuilleton de mai à novembre 1941 dans l’hebdomadaire anglican The Guardian, puis en 1942 sous forme de livre. En France, il paraît pour la première fois en 1943 (Wiki)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3060
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par AdoramusTe » ven. 12 juin 2020, 14:08

Cinci a écrit :
ven. 12 juin 2020, 13:24
Tactique du diable est un roman épistolaire de C. S. Lewis publié d’abord sous forme de feuilleton de mai à novembre 1941 dans l’hebdomadaire anglican The Guardian, puis en 1942 sous forme de livre. En France, il paraît pour la première fois en 1943 (Wiki)
Que cherchez-vous à dire ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Cinci » ven. 12 juin 2020, 17:39

Au premier degré, pour l'anecdote du roman de CS Lewis tout simplement : le parallèle est amusant. La coïncidence tombe à pic.

Au second degré, il y a tout de même du vrai dans l'idée de Lewis (l'instrumentalisation de la peur), comme je pense aussi que nos dirigeants exagère outrageusement la dangerosité de la menace virale. Pour des motifs de contrôle probablement, de pouvoir, une propension naturelle des mandarins de tout vouloir soumettre à des normes, à démultiplier les restrictions, à vouloir gérer les risques de ceci, les risques de cela.

Et tout cela est rendu d'avantage possible, d'autant plus, que la foi surnaturelle n'est plus du tout prise en considération. Il en résulte bien une forme d'esclavage, un société un peu plus déshumanisante et qui étouffe la vie.

Clair

Pour moi, c'est clair que toute la grande manoeuvre internationale parrainée par l'OMS de guerre totale au virus ("Nous sommes en guerre" dixit Macron) vient s'ancrer dans ce qu'un penseur bien profane aura déjà pu nommer "The Bullshit Era" (L'ère du bidouillage) ("Qu'est-ce qui caractérise selon vous le fonctionnement des administrations à notre époque ? Eh bien, je dirais que cette caractéristique serait l'utilisation du mensonge ... "). C'est la même "bullshit" que du temps de Collin Powell et son consensus international à l'effet qu'un monstre menaçant et grimaçant en Irak devait détenir des armes de destruction massive. Bobard, bourrage de crâne ... peur agitée ...

La preuve de cette "bullshit" ? Ce sont ces manifestations internationales contre le racisme et qu'aucun gouvernement n'aura jugé bon d'annuler. Ce qui eût été facile à faire pour cause de pandémie.

Car ...

Si c'est si vrai que le gouvernement a tant à coeur la santé des citoyens et ne peut souffrir en aucune manière que des irresponsables aillent ruiner les efforts déjà consentis pour contenir la propagation du microbe, je pense que notre "dictature sanitaire" aurait fait avancer les camions à eau, mobiliser les paniers à salades, les flics auraient reçus ordre de matraquer dans le tas, d'enfourner les leaders et les mettre sous écrous.

Trois-quatre religieux à Paris, hier, dans une église, vont se faire verbaliser par une équipe de quinze flics, et chez nous un père et sa petite fille de cinq ans va se faire verbaliser dans un parc par une dizaine de flics à pied et quatre autres à cheval. Il ne faudrait plus que rien bouge à cause du virus.

Et, trois jours après, la ville peut être inondé de marcheurs blacks de l'antiracisme, des milliers de marcheurs au coude à coude. Que feront les flics ? Le service d'ordre. Disons que c'est tout juste s'ils ne vont pas faire des selfies avec les militants, certains mettront le genou à terre en signe de solidarité. Il ne sera surtout pas question de dégager la rue. La manifestation est autorisé quoi !

- "Et pour la procession de la Fête-Dieu ? Chef, On peut laisser passer ?"

- Non. Trop risqué. On continue de réfléchir en haut-lieu à des mesures de sécurité que nous pourrions mettre en place, afin que progressivement ...


Ordre des priorités

1. mettre Trump dehors (par solidarité)
2. combattre le racisme des Blancs (hétéros, catholiques, etc.)
3. la santé physique des citoyens (le cheptel, les ressources humaines)
.
.
.
[...]

86 autoriser la réouverture des églises


Les intérêts économiques de Walmart sont prioritaires, la vente d'alcool et de drogue est prioritaire, la militance gauchiste est prioritaire ... les églises sont superflues.

C'est l'ordre des choses dans la république arc-en-ciel ("Ça va bien aller")

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 584
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par Gaudens » ven. 12 juin 2020, 20:29

D'un côté,je trouve que vous mélangez, comme souvent, trop de chose dans votre grand panier à salade (pas celui de la police ! ),cher Cinci mais une partie de vos salades est d'ailleurs peu niable voire très consommable ...
Mais surtout une question: pouvez-vous nous jurer n'avoir pas du tout retravaillé le dernier paragraphe de la" Tactique du diable" ci-dessus? Si ce n'est pas le cas , c'est un pur don de prophétie de la part de C S.Lewis d'avoir prédit si exactement tous les détails de nos vies de confinés au jour le jour. Sidérant !

Avatar de l’utilisateur
apatride
Quæstor
Quæstor
Messages : 265
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24
Conviction : Catholique romain

Re: Des pasteurs de l'Eglise Catholique lancent un appel contre le Nouvel Ordre Mondial

Message non lu par apatride » sam. 13 juin 2020, 4:54

Cinci a écrit :
ven. 12 juin 2020, 13:24
Voici un court extrait du roman de CS LEWIS "Tactique du Diable"
Cher Cinci, il y a un souci avec cet extrait.

Première bizarrerie, j'ai lu ce roman à plusieurs reprises et cet enchaînement de questions - réponses ne correspond pas au format épistolaire du texte original, où seul Screwtape prend la plume. Jamais Wormwood n'y parle ou n'y écrit.

De plus j'ai cherché l'extrait en question et je ne le retrouve pas. De plus certaines expressions ("camp de concentration" par exemple) ne sont nulle part dans le texte d'origine. Quand on recherche certaines des phrases du texte sur Google, on ne trouve que des pages publiées en mai 2020, rien de plus ancien.

Je n'exclue pas de me tromper, mais je crains qu'il y ait manipulation.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : ademimo et 3 invités