Confinement : Messe "clandestine", prêtre tradi verbalisé?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3128
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Confinement : Messe "clandestine", prêtre tradi verbalisé?

Message non lu par Trinité » dim. 26 avr. 2020, 21:28

Altior a écrit :
jeu. 23 avr. 2020, 7:25
Trinité a écrit :
sam. 18 avr. 2020, 0:19
Non pas dans un esprit polémique, mais en toute objectivité, il y avait un peu de fidèles dans l'église.
Bon, j'avais dit que c'était ma dernière intervention sur ce fil. Mais jusqu'à quand, Trinité, abuserez-vous de ma patience ?

Voici un fait complètement pareil:
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/cor ... spartanntp

On voit bien une Messe qui provoque, pareillement, un échange avec nos chers policiers qui veillent sur notre sécurité. Cela arrive encore à Paris. Alertés par encore un voisin qui crie à la Messe clandestine. Ce petit mouchard, aussi, aurait été alerté par le son de l'orgue. Pareillement, au final il n'y a aucune verbalisation. Il y a aussi, dedans, les quelques fidèles qui vous embêtent tant. Sans doute, ils travaillent pour la mission de télétransmission de la Messe, circonstance attenuante que vous ne voulez pas accorder aux tradis. La seule différence, dans les faits, est que, dans le cas qui a déclenché votre revolte, il s'agit d'un prêtre et d'acolytes lefebvristes, tendis que dans celui-ci il s'agit d'un prêtre et d'acolytes aupetistes.

Mais, de là, quelle différence dans la manière dont la média bien-pensante aborde le sujet!
Dans le premier cas, titre: «Confinement : une messe nocturne clandestine célébrée à Paris, le prêtre verbalisé».
Dans le deuxième cas, titre: «Trois policiers font irruption dans une église parisienne pour demander l'arrêt d'une messe».

Et ça va pareil pour le reste: dans le premier cas, on invente même le montant précis de l'amende qui aurait été infligé au prêtre irresponsable: 135 Euros. On ne peut qu'apprécier la mansuétude des policiers qui n'ont pas verbalisé aussi les intégristes qui l'entouraient. Dans le deuxième cas, on voit que le commissaire prend la défense du prêtre qui était bien dans son droit, tout comme les bons catholiques qui l'entouraient, face à l'excès de zèle républicain laïque.

Alors, dites, Trinité: deux poids, deux mesures ? Commère fauve pour les uns, mère aimante pour les autres ? Finalement, qu'est-ce que vous révolte chez les premiers, mais ne vous révolte pas chez les autres ?
Bonsoir Altior,

Tout d'abord, il ne m'avait pas semblé indispensable, de répondre à votre intervention, me disant que toute polémique, surtout sur un sujet aussi peu important et monté par les médias, était complètement hors de proportions!

Mais quelle mouche vous pique?
Avez vous lu la teneur de mon message, et l'esprit dans lequel je l'ai rédigé ?
D'entrée, je vous informe, que je n'étais pas au courant de cette affaire, d'irruption de policiers pendant une messe.
Je vous signale au passage, que si j'avais eu cette connaissance , avec participation de fidèles, j'en aurait fait part également.
Je n'ai pas d'état d'âme à ce niveau...
Il me semble que ce soit vous qui m'attribuez, de tels sentiments![/
En l'occurrence, pour cette affaire,La bêtise est égale, avec celle de la verbalisation du prêtre officiant à la cérémonie Pascale Lefbvriste!

Je vous propose d'arrêter cette polémique ridicule!
Ne tombons pas dans la" parano"

Cordialement.

[…aie! Verrouillé. Nous appréhendions que cette messe "clandestine" puisse mal se terminer. La modération]

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Kerniou et 6 invités