Coronavirus : courage et espérance !

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Antoine75
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Antoine75 » mar. 17 mars 2020, 2:18

Nebularis a écrit :
mar. 17 mars 2020, 0:26
C'est parfaitement juste. Ce n'est pas un manque de foi que d'accepter les lois de la Nature, qui sont instituées et voulues par Dieu. Vouloir à tout prix communier et se rassembler en nombre, fût-ce pour un office religieux, alors que le monde entier est en proie à une épidémie relève, comme vous dites, de la tentation : Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi du haut du temple...
Cela me fait penser à un prêtre que je côtoie qui semble ne pas respecter les consignes de confinement, et pourtant il se trouve dans un ehpad pour prêtres âgés. Je l'ai revu ne serait-ce qu'avant hier et il m'a avoué que dans son établissement, un prêtre qui était à l'hôpital de son établissement avait le coronavirus. S'il lui a fait les derniers sacrements, et sans protection, ce qui est possible, il est très probable qu'il est lui aussi le coronavirus, et qu'il me l'ai transmis. L'avenir le dira.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1781
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Altior » mar. 17 mars 2020, 8:15

Nebularis a écrit :
mar. 17 mars 2020, 0:26
Vouloir à tout prix communier et se rassembler en nombre, fût-ce pour un office religieux, alors que le monde entier est en proie à une épidémie relève, comme vous dites, de la tentation : Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi du haut du temple...
Il y a une chose, une seule chose plus importante, plus précieuse que la vie du corps. C'est la vie de l'âme. Le bon Dieu nous a créé âme et corps, mais l'âme à la primauté. Nous devons soigner notre âme encore plus que notre corps, de façon que, s'il y a concurrence entre le bien de notre corps (ne pas aller à la Messe, ne pas communier) et le bien de notre âme (aller à la Messe, communier), le choix ne peut être qu'un seul pour un chrétien. Car ce n'est pas notre âme qui sera là où sera notre corps, mais l'inverse: notre corps sera là où sera notre âme.

Quant à la comparaison avec la Tentation de notre Seigneur, elle ne résiste pas à l'analyse. Se jeter du haut du temple n'est pas essentiel pour la vie de l'âme. Dieu ne la jamais dit. Par contre, communier est essentiel pour la vie de l'âme. C'est Dieu qui l'a dit et à sa promesse, à sa parole, je fais foi.
La réalité de la Sainte Eucharistie s'accomplit, là encore, sur le plan spirituel. Matériellement, il ne s'agit que de pain et d'eau. Les icônes ne sont que des bouts de bois peint. C'est la réalité derrière qui importe.
Tendis que je vous donne raison concernant les icônes, par contre, concernant la Sainte Eucharistie ce que vous dites n'est pas mon Credo. Je crois et je professe que mon Seigneur est materiellement présent dans les Saintes Espèces: avec son corps, avec son sang, avec son âme, avec sa divinité. Je crois et je professe que, par la puissance de Dieu et par l'intention et la parole du prêtre, le pain et le vin, quoique (habituellement) ne changent pas en accidents (=propriétés), changent en substance.

Avatar de l’utilisateur
Nebularis
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Nebularis » mar. 17 mars 2020, 9:15

Altior a écrit :
mar. 17 mars 2020, 8:15
Il y a une chose, une seule chose plus importante, plus précieuse que la vie du corps. C'est la vie de l'âme. Le bon Dieu nous a créé âme et corps, mais l'âme à la primauté.
Oui. C'est vrai, mais la vie de l'âme s'accomplit également pendant la vie terrestre. Et elle implique de ne pas mettre inutilement en danger cette vie terrestre, que ce soit la sienne ou celle des autres.
Tendis que je vous donne raison concernant les icônes, par contre, concernant la Sainte Eucharistie ce que vous dites n'est pas mon Credo. Je crois et je professe que mon Seigneur est materiellement présent dans les Saintes Espèces: avec son corps, avec son sang, avec son âme, avec sa divinité.
Rassurez-vous, je ne suis pas protestant mais orthodoxe. La Présence du Seigneur dans les Saintes Espèces n'est pas un symbole ou une métaphore.
Attention néanmoins à distinguer entre ce qui est réel et ce qui est matériel. La matière, contrairement à ce qu'on pourrait croire, n'est pas la réalité : elle n'est qu'un mirage, de la poussière emportée par le vent. C'est l'âme qui importe, vous le dites vous-même : car c'est l'âme qui appartient à la réalité (qui est Dieu), non le corps.

De la même manière, le Sang et le Corps du Christ sont présents de façon réelle et substantielle (= essentielle) dans la Sainte Eucharistie, mais invisiblement. Sur le plan matériel, cette Présence est indétectable. Sinon, la science myope des athées pourrait l'observer. Ce n'est pas le cas.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3000
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Jean-Mic » mar. 17 mars 2020, 12:43

Au lieu de se plaindre ... (suite)

Avez-vous pensé à vous renseigner sur l'église ouverte la plus proche ? Parmi les sorties autorisées (promener son chien, faire son footing, etc., sans se regrouper) faire ses dévotions dans une église vide, ou presque, reste possible. On peut très bien le faire en respectant les consignes.

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 624
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Gaudens » mar. 17 mars 2020, 14:53

Pour répondre à Jean-Mic,je viens de constater que l'église d'un bourg près duquel je me retrouve confiné est bien ouverte,les consignes en ce sens me semblent respectées et c'est heureux mais...on aimerait bien ne pas y être totalement seul quand on y entre prier !

Pathos;je suis vraiment navré de lire votre dernier post:c'est du complotisme à l'état pur que je ne souhaite même pas qualifier.il n'y manque pas la nécessaire pointe d'antisémitisme au sujet d'un Monsieur Lévy.Vous devriez mieux utiliser l'intelligence que Dieu,la nature et vos éducateurs vous ont donnée.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11103
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Fée Violine » mar. 17 mars 2020, 16:13

Altior a écrit :
mar. 17 mars 2020, 8:15
Tandis que je vous donne raison concernant les icônes, par contre, concernant la Sainte Eucharistie ce que vous dites n'est pas mon Credo. Je crois et je professe que mon Seigneur est materiellement présent dans les Saintes Espèces: avec son corps, avec son sang, avec son âme, avec sa divinité. Je crois et je professe que, par la puissance de Dieu et par l'intention et la parole du prêtre, le pain et le vin, quoique (habituellement) ne changent pas en accidents (=propriétés), changent en substance.
En effet.

Et à ce propos, je lis dans la dernière feuille paroissiale :
"A propos des recommandations - provisoires - sur la manière de recevoir la communion, certains ont posé une question légitime : un mal pourrait-il provenir de la communion au corps du Christ, le Fils de Dieu lui-même venant en nous et pour nous ? Il nous faut bien saisir en réalité que, par son incarnation, Jésus partage tout de notre condition humaine, y compris notre vulnérabilité. Par la consécration, le pain et le vin deviennent le corps et le sang du Christ tout en gardant l'écorce extérieure du pain et du vin avec leurs caractéristiques concrètes. La célébration de la Messe par des prêtres réels avec des fidèles réels, potentiellement malades ou contagieux, renforce cette logique d'incarnation. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, prendre en compte le risque sanitaire lié à la célébration liturgique, ce n'est pas manquer de foi mais au contraire exprimer notre foi en Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme." (Extrait d'un texte de Mgr Rougé évêque de Nanterre, le 6 mars)

Avatar de l’utilisateur
Nebularis
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Nebularis » mar. 17 mars 2020, 17:51

Fée Violine a écrit :
mar. 17 mars 2020, 16:13
Par la consécration, le pain et le vin deviennent le corps et le sang du Christ tout en gardant l'écorce extérieure du pain et du vin avec leurs caractéristiques concrètes.
Et donc, on ne peut raisonnablement pas parler d’une Présence matérielle.
La Transsubstantiation, selon votre grand philosophe Thomas d’Aquin, se réfère au concept philosophique de « substance » : la « réalité intelligible d'un être » au sens métaphysique, autrement dit non discernable par les sens. Ne demeurent visibles que l’apparence du pain et du vin.

Parler ici de matière relève d’une confusion des termes.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Riou » mar. 17 mars 2020, 18:13

Bonjour,

Un beau texte de Blaise Pascal : Du bon usage des maladies.
Nous pourrions éventuellement faire une application collective de ce texte qui constitue au départ une prière individuelle. Quand on songe à la démesure du monde, à son oubli de soi-même, à son illusion de maîtriser toutes les créatures en raison de sa trop grande certitude concernant sa santé matérielle, ce texte peut devenir très parlant relativement aux mesures récentes et à leurs conséquences sur la vie des citoyens.
Si le Carême s'ouvre sur les Cendres qui signifient la fragilité humaine, il faut croire que ce phénomène naturel vient faire vaciller en profondeur le colosse qui se croyait si fort. Peut-être qu'à l'occasion de cet enrayement matériel et économique de notre société, c'est tout son corps qui s'en trouve fragilisé et privé de sa fugue hyper-active. Espérons que son âme, vidée de ses objets habituels, puisse faire un bon usage de cette maladie collective qu'on nomme épidémie, déjà en prenant conscience de sa fragilité, ensuite en tâchant d'en tirer les conséquences adéquates.
Ainsi parle Pascal : "Que je m’estime heureux dans l’affliction, et que, dans l’impuissance d’agir au dehors, vous purifiiez tellement mes sentiments qu’ils ne répugnent plus aux vôtres ; et qu’ainsi je vous trouve au-dedans de moi-même, puisque je ne puis vous chercher au-dehors à cause de ma faiblesse. Car, Seigneur, votre Royaume est dans vos fidèles ; et je le trouverai dans moi-même si j’y trouve votre Esprit et vos sentiments." Que ces restrictions du confinement sur le dehors permette le retournement de la société au dedans d'elle-même.

Je ne cite que des extraits:
Blaise Pascal

Vous m’avez donné la santé pour vous servir, et j’en ai fait un usage tout profane. Vous m’envoyez maintenant la maladie pour me corriger : ne permettez pas que j’en use pour vous irriter par mon impatience. J’ai mal usé de ma santé, et vous m’en avez justement puni. Ne souffrez pas que j’use mal de votre punition. Et puisque la corruption de ma nature est telle, qu’elle me rend vos faveurs pernicieuses, faites, ô mon Dieu, que votre grâce toute-puissante me rende vos châtiments salutaires. Si j’ai eu le coeur plein de l’affection du monde, pendant qu’il a eu quelque vigueur, anéantissez cette vigueur pour mon salut, et rendez-moi incapable de jouir du monde, soit par faiblesse de corps, soit par zèle de charité, pour ne jouir que de vous seul.

Ô Dieu, qui devez détruire toutes ces vaines idoles, et tous ces funestes objets de nos passions ! Je vous loue, mon Dieu, et je vous bénirai tous les jours de ma vie, de ce qu’il vous a plu prévenir en ma faveur ce jour épouvantable, en détruisant à mon égard toutes choses, dans l’affaiblissement où vous m’avez réduit. Je vous loue, mon Dieu, et je vous bénirai tous les jours de ma vie, de ce qu’il vous a plu me réduire dans l’incapacité de jouir des douceurs de la santé, et des plaisirs du monde ; et de ce que vous avez anéanti en quelque sorte, pour mon avantage, les idoles trompeuses que vous anéantirez effectivement pour la confusion des méchants, au jour de votre colère. Faites, Seigneur, que je me juge moi-même ensuite de cette destruction que vous avez faite à mon égard, afin que vous ne me jugiez pas vous-même ensuite de l’entière destruction que vous ferez de ma vie et du monde. Car, Seigneur, comme à l’instant de ma mort je me trouverai séparé du monde, dénué de toutes choses, seul en votre présence, pour répondre à votre justice de tous les mouvements de mon coeur, faites que je me considère en cette maladie comme en une espèce de mort, séparé du monde, dénué de tous les objets de mes attachements, seul en votre présence pour implorer de votre miséricorde la conversion de mon coeur ; et qu’ainsi j’aie une extrême consolation de ce que vous m’envoyez maintenant une espèce de mort pour exercer votre miséricorde, avant que vous m’envoyiez effectivement la mort pour exercer votre jugement. Faites donc, ô mon Dieu, que comme vous avez prévenu ma mort, je prévienne la rigueur de votre sentence ; et que je m’examine moi-même avant votre jugement, pour trouver miséricorde en votre présence.

Touchez mon coeur du repentir de mes fautes, puisque, sans cette douleur intérieure, les maux extérieurs dont vous touchez mon corps me seraient une nouvelle occasion de péché. Faites-moi bien connaître que les maux du corps ne sont autre chose que la punition et la figure tout ensemble des maux de l’âme. Mais, Seigneur, faites aussi qu’ils en soient le remède, en me faisant considérer, dans les douleurs que je sens, celle que je ne sentais pas dans mon âme, quoique toute malade et couverte d’ulcères. Car, Seigneur, la plus grande de ses maladies est cette insensibilité, et cette extrême faiblesse qui lui avait ôté tout sentiment de ses propres misères. Faites-les moi sentir vivement, et que ce qui me reste de vie soit une pénitence continuelle pour laver les offenses que j’ai commises.

Oui, Seigneur, je confesse que j’ai estimé la santé un bien ; non pas parce qu’elle est un moyen facile pour vous servir avec utilité, pour consommer plus de soins et de veilles à votre service, et pour l’assistance du prochain ; mais parce qu’à sa faveur je pouvais m’abandonner avec moins de retenue dans l’abondance des délices de la vie, et en mieux goûter les funestes plaisirs. Faites-moi la grâce, Seigneur, de réformer ma raison corrompue, et de conformer mes sentiments aux vôtres. Que je m’estime heureux dans l’affliction, et que, dans l’impuissance d’agir au dehors, vous purifiiez tellement mes sentiments qu’ils ne répugnent plus aux vôtres ; et qu’ainsi je vous trouve au-dedans de moi-même, puisque je ne puis vous chercher au-dehors à cause de ma faiblesse. Car, Seigneur, votre Royaume est dans vos fidèles ; et je le trouverai dans moi-même si j’y trouve votre Esprit et vos sentiments.

Faites donc, Seigneur, que tel que je sois je me conforme à votre volonté ; et qu’étant malade comme je suis, je vous glorifie dans mes souffrances.

Avatar de l’utilisateur
Nebularis
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Nebularis » mer. 18 mars 2020, 9:20

Riou a écrit :
mar. 17 mars 2020, 18:13
Si le Carême s'ouvre sur les Cendres qui signifient la fragilité humaine, il faut croire que ce phénomène naturel vient faire vaciller en profondeur le colosse qui se croyait si fort. Peut-être qu'à l'occasion de cet enrayement matériel et économique de notre société, c'est tout son corps qui s'en trouve fragilisé et privé de sa fugue hyper-active. Espérons que son âme, vidée de ses objets habituels, puisse faire un bon usage de cette maladie collective qu'on nomme épidémie, déjà en prenant conscience de sa fragilité, ensuite en tâchant d'en tirer les conséquences adéquates.
Nous pouvons l’espérer, mais il est plus probable, au regard d’expériences antérieures, que les choses demeurent peu ou prou inchangées. Seule la métamorphose du cœur humain pourrait apporter un changement durable. Et cette conversion du cœur, pour la majorité d’entre-nous, n’aura lieu qu’en face de Notre Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 242
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : catéchumène
Localisation : France

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Fleur de Lys » mer. 18 mars 2020, 10:43

Ici nous sommes à l'école buissonnière - dans les jardins de notre résidence. Nous pouvons voir quelques voisins de loin, ça fait plaisir quand même.
Et hier, une vision toute aussi inédite que la mesure de confinement: un jeune prêtre en soutane, jettant de l'eau bénite vers nos immeubles, avec un grand sourrir. Une dame l'a questionné, il a dit être de la paroisse voisine (non tradi, et magnifiquement restaurée il y a peu).
:D

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1625
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par zelie » mer. 18 mars 2020, 11:21

la Samaritaine a écrit :
mar. 17 mars 2020, 17:21
Le confinement peut être vécu comme un temps de grâce : se recentrer sur l'essentiel, prier, méditer, se relier aux personnes qu'on n'a pas pris le temps de contacter depuis longtemps, lire les livres que l'on voulait lire depuis longtemps. On peut vivre la communion dans le cœur en assistant à la messe à la télévision.
Oui, c'est tout à fait ça, un temps de grâces, une invitation à tourner notre regard ailleurs que sur nos ventres et nos débridements.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 983
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Pathos » mer. 18 mars 2020, 11:42

Une proposition de neuvaine avec Marie.

https://priere.retraitedanslaville.org/ ... oronavirus
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par la Samaritaine » mer. 18 mars 2020, 13:30

L'édito de François Huguenin sur RCF : Faisons l'Union Sacrée.

https://rcf.fr/la-matinale/coronavirus- ... frnhnCVIHU

En Christ,

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par la Samaritaine » mer. 18 mars 2020, 14:13

Beau texte du psychologue italien F. Morelli :

"Je crois que l'univers a sa propre façon de rétablir l'équilibre des choses selon ses propres lois, lorsque celles-ci sont altérées. L'époque que nous vivons, pleine de paradoxes, nous fait penser.
À une époque où le changement climatique atteint des niveaux inquiétants en raison des catastrophes naturelles qui se produisent, la Chine en premier lieu et de nombreux autres pays en second lieu sont contraints de faire un blocus ; l'économie s'effondre, mais la pollution diminue considérablement. La qualité de l'air que nous respirons s'améliore, nous portons des masques, mais nous respirons toujours...
À un moment historique où certaines politiques et idéologies discriminatoires, avec de fortes revendications sur un passé honteux, refont surface dans le monde entier, un virus apparaît qui nous fait expérimenter qu'en un clin d'œil, nous pouvons devenir les discriminés, ceux qui ne sont pas autorisés à traverser la frontière, ceux qui transmettent des maladies. Même si nous ne sommes pas en faute, même si nous sommes blancs, occidentaux et avec toutes sortes de luxes économiques à notre portée.
Dans une société basée sur la productivité et la consommation, dans laquelle nous courons tous 14 heures par jour à la poursuite de quelque chose, sans repos, sans pause, un arrêt forcé nous est soudain imposé. Tranquillement, à la maison, jour après jour. Compter les heures de temps dont nous avons perdu la valeur, si elles ne sont pas mesurées en termes de rétribution d'une sorte ou d'argent. Savons-nous encore comment utiliser notre temps sans but précis ?
À une époque où la parentalité, pour des raisons majeures, est souvent déléguée à d'autres personnalités et institutions, le Coronavirus oblige les écoles à fermer et nous force à chercher des solutions alternatives, à remettre maman et papa avec leurs propres enfants. Elle nous oblige à redevenir une famille.
Dans une dimension où les relations interpersonnelles, la communication, la socialisation, s'effectuent dans l'espace (non)virtuel, des réseaux sociaux, nous donnant la fausse illusion de la proximité, ce virus nous enlève la vraie proximité, la vraie : que personne ne se touche, ne s'embrasse, ne se serre dans ses bras, tout doit se faire à distance, dans la froideur de l'absence de contact. Combien avons-nous pris pour acquis ces gestes et leur signification ?
Dans une phase sociale où la réflexion sur soi est devenue la norme, ce virus nous envoie un message clair : la seule façon de s'en sortir est de se rassembler, de raviver en nous le sentiment d'aider les autres, d'appartenir à un collectif, de faire partie de quelque chose de plus grand dont nous sommes responsables et que celui-ci est à son tour responsable de nous. La coresponsabilité : sentir que le sort de ceux qui vous entourent dépend de vos actes, et que vous en dépendez.
Arrêtons de chercher des reproches ou de nous demander pourquoi cela s'est produit, et commençons à réfléchir à ce que nous pouvons apprendre de tout cela. Nous avons tous beaucoup de choses à penser et à faire. Avec l'univers et ses lois, il semble que l'humanité nous soit déjà suffisamment redevable pour expliquer cette épidémie, à un prix élevé.
(Cit. F. MORELLI, traduit en français)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3000
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Jean-Mic » mer. 18 mars 2020, 16:51

C'est merveilleux, tous ces experts ! :s

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité